Twilight For Eternity
Bienvenue sur le Forum Twilight For Eternity.
Le forum a réouvert ses portes depuis le 09/11.
Nous recherchons Démetri et Felix Volturi, des modificateurs ainsi que le clan Donovan


RPG sur la saga Twilight
 
AccueilAccueil  TwilightTwilight  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture définitive du forum.
Pour les +18 ans, vous pouvez nous retrouver sur notre nouveau forum : http://nemesis.creer-forums.fr/forum

Partagez  | 
 

 Le chant de sirène...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Le chant de sirène...   Sam 24 Jan - 3:58

Petit rappel de ce scénario:

B-1) Katrina est la cavalière de Ed’, bien que celui-ci cherche avant tout à avoir un œil sur Bella, il profite aussi de sa ravissante cousine, Ed’ était sur le point de laisser sa cousine, quand il vit que Seth l’avait devancé.
B-2) Après l’intervention d’une humaine qu’il ne connaît pas (Lucy) il décide d’aller voir Bella. Katrina retourne papoter avec les Cullen.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Jeu 29 Jan - 18:28

http://www.deezer.com/track/703216

La soirée débutait à peine, il manquait encore quelques élèves qui ne tarderait pas à faire à leur tour leur entrée au bal costumé. Ma ravissante et sexy cousine à mon bras, je tentai désespérément de contrer mes yeux qui ne cessait de se poser sur Bella, elle était accompagnée d'Angela, j'avais ressentit un soulagement profond à cette surprise, moi qui m'avait fait tout un scénario l'imaginant au bras de Mike, Erick ou encore ce chien de Jacob Black, j'avais appris récemment que son père Billy passait de plus en plus souvent de temps chez les Swan au plus grand bonheur de Jacob a ce que j'en avais pu voir dans ses pensées à chaque fois qu'il s'y rendait.....comment savai-je cela?
J'ai honte de l'avouer mais depuis quelques temps je passe tout mon temps libre possible à l'observer, à épier ses moindres gestes, tapit derrière les arbres de la forêt bordant le jardin de sa maison, je montais la garde chaque soir.....je n'arrivais à me séparer d'elle seulement quand la soif se faisait trop grandissante, je pouvais la sentir, sentir cette flagrance qui m'écorchait à chaque bouffée la gorge, de ma cachette je percevais chaque molécule libéré dans l'air à chaque ouverture de porte ou fenêtre.
Ma famille était partagé entre la vue d'un voyeur pour certain, un obsédé et d'autres comme un amoureux embrasé par la flamme qui me consumait à chaque minutes passée à la surveiller. Depuis le fameux cours de biologie, notre première discussion, j'étais revenu en cours mais séchait cet ultime cours là, j'avais réalisé que je ne devais pas l'approcher d'aussi près, j'avais commis une première erreur sur la couleur de mes yeux et deuxième grosse bourde, un premier contact avec ma peau......je devais m'en éloigner du moins ne pas m'afficher avec elle, d'une part pour ma famille a qui je devais de rester un maximum à couvert, la scène de la cafétéria avait fait jasé et comme j'avais beaucoup de mal a encore me contrôler en sa présence, je me devais de limiter les risques, ne pas nous découvrir au grand jour ou faire une bavure, nous serions obligé sans cela de repartir à nouveau et j'en connaissais au moins une qui m'en aurait voulu trèèès longtemps pour cette faute.....Rosalie.

Qu'est-ce qu'elle était voluptueuse dans cette robe d'époque et cette capuche supportant sa chevelure épaisse et ondulée. Mon regard se perdait de nouveau à la contempler et je tentais vainement de me faire violence à rester concentré sur Katrina qui ne méritait pas cette offense, elle était ma cavalière et par conséquent je devais lui accorder toute mon attention.
Je rencontrais les prunelles chocolat de ma muse une dernière fois mais une fois de trop car j'avais verrouillé mes yeux et ne pouvait, ne voulait pas m'en défaire, j'aurais donné ma vie d'immortel pour qu'une seule fois la possibilité qu'elle me voit autrement que comme un monstre qui la rejetait et l'évitait au maximum.
Si mon don avait marché sur elle, j'aurais pu savoir....savoir si je lui faisais un temps soit peu d'effet comme à sa cette Jessica qui ce soir dieu merci était toute concentrée à s'imaginer des scénario tous plus tordus et dégoûtant que les autres auxquels elle m'avait inclus dans ses fantasme, ce soir Mike était à sa merci!

*Ed… fais un effort, tu ne te la sortiras jamais de la tête si tu es rivée dessus à longueur de temps.*

Jasper.....mon frère avait raison, mais si moi je ne voulais plus me détacher de cette obsession, un véritable drogué, je voulais avoir ma dose chaque jour que passait dans ma vie minable et sans intérêt, sans intérêt du moins depuis son arrivée à Forks.
Alors que je portais un regard sur Katrina et lui demandait de m'excuser à l'avance pour mon manque de présence en cette soirée costumé, une pensée que je reconnus à ses intonations me fit aussitôt détourné le regard envers qui était destiné cette dernière....encore Bella, elle attirait les regards certes....mais celle d'un loup-garou dont j'avais fait la connaissance depuis peu et proclamais vouloir une entente sans tension alla saluer ma Bella, la jalousie se fit encore plus grande qu'elle ne l'était quand Jacob rendait visite à Bella chez elle, je me rappela alors qu'à ma rencontre avec lui j'avais pu apercevoir ce visage qui aujourd'hui je connaissais les traits par coeur, sans l'avoir touché de mes dix doigt glacés.
L'attitude de Bella qui semblait tant ravie de le voir ce soir, si elle savait ce qu'il se cachait sous cette apparence.....
Et voilà, j'en venais à faire ce genre commentaire, j'étais moi même un monstre sorti tout droit des comptes qui font peur aux jeunes filles, je n'avais pas le droit de penser de cette façon à l'encontre de Seth....et pourtant je le prenais comme une traîtrise venant de sa part, Bella n'y pouvait rien d'attirer autant les regards....mais pourquoi lui et pas moi!
La vie est injuste.....je fulminait et un grondements se fit entendre au fond de ma poitrine.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Sam 7 Fév - 18:24

    J'étais accompagné de mon charmant cousin pour le bal.La musique jouait depuis un bon moment.Je regarda mon cousin.Il semblait fixer sur quelque chose ou quelqu'un.Je suivais son regard.C'était bien ce que je pensais.C'était une quelqu'une.Un belle fille au cheveux bruns à la peau d'ivoire.Je soupirais.Cette fille était en train d'empoisonner la vie d'Edward.Cette fille je la connaissait.Elle s'appelait Bella.Il ne voyait qu'elle et j'ai observé qu'il surveillait les moindre gestes.La soirée venait de commencer et lui il était fixé sur la jeunne femme.Il me regarda.Je sourais.Mon sourire ne disait pas grand chose mais j'aurais pu le pousser à aller la voir mais je ne le fis pas.

    J'approuvais pas le choix d'Edward mais c'était sa vie et non la mienne après tout. Moi, c'était Garett.Il n'était pas présent à la fête...Dommage.J'entendis mon cousin s'excuser.Je lui souriais avant de répondre.

    -Je comprends, Edward... , lui dis-je. Pourquoi au lieu de l'observer ne vas-tu pas la voir?Vas lui parler comme ça tu vas arrêter de la fixer comme tu le fais en ce moment!

    J'observais la réaction de mon cousin.Il la regardais encore.Je secoua la tête, désespérée.Je le regardais encore une fois.Je me retournais ensuite vers la jeune femme brune.Elle l'observait elle aussi.Je souriais.C'est tellement beau l'amour quand ça nous frappe.Je me retourna vers mon cousin.

    -Cousin, va la voir.Tu en crève d'envie, j'en suis sure! , lui dis-je. Je sais que tu ne veux pas la voir mais à la surveiller comme tu la surveilles, tu devrais y aller et mettre les choses au claire, non?

    J'observais mon cousin.Quel beau vampire.Il le méritait.Il méritait cette fille.Mais tout dépendant si elle le méritait...J'observais la salle pour la première fois de la soirée. Que des jeunes humains. La musique était bonne et le décor était sublime.J'étais déguisée en hotesse de l'air assez sexy.Edward lui était déguisée en pilote de l'air.


Dernière édition par Katrina Denali. le Dim 8 Fév - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Dim 8 Fév - 17:18

http://www.deezer.com/track/913858

Malgré ma contemplation de cet être unique, j'entendais les plus proches pensées qui m'était familière, Katrina me fit part de sa pensées à haute voix pour paraître plus humain certainement, elle me conseillais d'aller la voir....
Et après?.....je ferais quoi, une petite heure en ma compagnie avait suffit à al mettre en danger de mort et remarquer la couleur de mes yeux qui avait changés.
Je mettais notre secret à tous en danger en la côtoyant....Alice m'avait fait par de nouveau d'une vision assez troublante t qui me révulsait au plus au point, c'était pour cette raison que depuis le cours de biologie, je l'avais tant évité comme la peste....et pourtant j'étais là, tout près parfois pouvant sentir son parfum de freesia.
En principe les humains ressente le danger instinctivement et reste à distance de la mort qui les guette. Et si je l'effrayais réellement, assez pour qu'elle déménage....
Impossible, la perspective de ne plus la voir ni la sentir me déchirai les entrailles. Je m'en voulais encore pour faire endurer à ma famille te plus particulièrement à Jasper cette souffrance muette, depuis sa tentative avec Emmett de me dérider et me faire passer du temps en leur compagnie, temps que je leur avait gâché comme à mon habitude depuis quelques jours, je ne disait plus un mot, les seuls mots sortant de ma bouche et des politesse comme bonjour ou au revoir, quelques réponse aux cours et s'en était tout.

A la villa je ne me cachais pas, je ne jouais pas de rôle pour les humains et restait la plupart du temps au piano ou dans ma chambre immobile, on aurait put croire que la mort s'était installé dans mon corps....non ce n'était pas dans mon corps, mais la mort dans l'âme que je cherchais comment m'en sortir, sans provoquer la mort de Bella ou la mienne....
Et voilà que je m'étais de nouveau perdu dans mes tortures mentales...
Je me retourna légèrement et esquissa un sourire ou plutôt une grimace à Jasper pour m'excuser de ne pas arriver à faire le vide. Mon mal être devait certainement être entrain de lui gâcher ce moment avec Alice.

Toujours ma belle hôtesse au bras, j'aperçus en un bref coup d'oeil qu'une jeune fille se dirigeait apparemment vers nous, l'odeur s'en émanant l'identifiai clairement.....loup-garou...j'avais pensé sur le moment que certainement Seth qui devait dégagé une odeur plus abondante en vu de son empressement auprès de ma muse et d'autres jeune fille, mais après meilleure observations, j'en détecta d'autres, les loups était de sortis eux aussi, la soirée promettait d'être électrique si une querelle éclatait, mes frères et soeurs était tous sur leur gardes et pensait sincèrement que l'intervention de Carlisle et Esmée nous épargnerait une catastrophe ici en territoire neutre et humains.

Une minute à peine...j'avais détourné mon regard de Bella durant une petite minute et la voilà sur la piste de danse en compagnie de Seth et Angela Weber, la jalousie reprenait sa place et je fusillais du regard Seth Clearwater espérant qu'il puisse capter mes remontrances envers lui.
Cependant je fus soulagé une demi seconde quand une certaine Lucy d'après les pensées du chien, vint à la rencontre de la boule de poil, les filles les laissèrent seul....seul mais pas pour longtemps pour Bella....
Je me décidais enfin à me lancer, lui adresser un bonjour et la complimenté sur son costume lui allant à ravir. Baisant la main de Katrina, je lui annonçais que je me lançais, je faisais le grand saut....mais pour aller où?....Tous à notre perte certainement.
Libérant ma cousine je fis un pas pour contourner la piste, puis deux....inutile de continuer! Mike m'annonçait clairement son enthousiasme de voir Bella par ses propres yeux pervertis.
Pourquoi être doté d'un don si ce n'est pour vous couper l'herbe sous le pied face à vos efforts et vos espoirs.
Les interrogations fusent à mes côtés,ils se demandent qu'est-ce que je fais, m'en allai-je intercepter la jeune louve? Partir de la soirée? Voir Bella?
Je fis volte face et regardais Jasper visiblement mal à l'aise par ma faute, tellement de sentiments se mélangeait en moi, la colère, la jalousie, le désir, la frustration, la déception, la haine, la soif, la peur et le plus agréable à partager, l'amour.....

-Je vais prendre l'air....

Par ces mots je disais clairement que je sortais de ce bâtiments trop de chose mélangées à la fois et je voulais par dessus tout épargner mon frère, je lui devais bien ça!
Adressant un dernier regard à travers ce de Mike Newton, je laissai ma sirène livrée à elle même parmi tout ces prédateurs tout aussi dangereux les uns que les autres, j'avais confiance en mon père et ma mère pour éviter tout drame ce soir. Je fis un signe de tête à ma cousine en tenant ma casquette de commandant de bord et tourna les talons pour sortir au grand airs et à la fine pluie qui tombait encore un peu ne tardant pas à s'arrêter.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Mer 11 Fév - 6:35

Bleeding Love avec Leona Lewis

Je regardais mon beau commandant de l'air. Il était évident qu'il réfléchissait avec la tête qu'il fesait.Je soupirais.Était-ce si difficile de parler à Bella?Pourtant à ma connaissant, ça ne l'était pas avec moi...Bon c'est vrai qu'avec garett c'était autre chose mais pourtant Bella est humaine et elle aussi semble attirer par Edward...L'amour est-elle si compliqué que ça en l'air? Bon, moi-même, j'étais amoureuse mais de là, à que regarder...On dit qu'on ne peut pas forcer un destin...Mais celui-là était tracer et j'étais prête à mettre ma main au feu!

Je regardais les gens autour de nous.Le monde avait l'air de bien s'amuser.Je posa mon regard sur Bella.Elle me regarda fixement.Je plongea longuement mon regard dans le sien.Si simplement, elle comprenait mon regard...Elle se détourna vivement.Je souria.Je regardias mon beau cousin de biais.Il la fixait de regard.Mon cher cousine me fit une bise-main.Je souriais.Il m'anonçait qu'il allait voir Bella. J'aquiesça.

-Vas-y.Ne t'inquiète pas pour moi , lui dis-je. Je serais me débrouiller.

Je lui fis un clin d'oeil complice.Je le vis s'avancer vers Bella.Il s'arrêta net.

*Mais...* , pensais-je.

Pourquoi s'arrêtait-il à mis chemin?Décidément, il avait surement entendu quelques choses parce que je vis Bella seule...

-Je vais prendre l'air...., me dit-il.

-Quoi!!!, lui dis-je.

Mon cousin abandonnait comme ça? Non mais ques se passe-t-il à la fin? Je me retournais vers Bella. Je compris enfin...Je sentis une rage intérieur me monteru jusqu'aux oreilles.Je voulais étripper le mec qui parlait à Bella.Je me retenais pour ne pas succomber à ma colère.Sinon je m'aurais fait un malin plaisir de l'électrocuter la cervelle à celui-là!Je me retournais à l'endroit où était mon cousin.Il n'y était plus. Je lâcha un long soupir désespéré.J'haussa les épaules.On m'a dit un jour, que l'amour était comme du crystal, qu'il pouvait se briser facilement... J'espèrais que l'amour qu'Edward portait pour Bella était dur comme du quartz...Non le crystal et trop fragile tandis que le quatz ne peut ce briser...

Je regardais autour de moi et je vis les Cullen.J'alla les rejoindre.


[Hj: J'espère que j'ai rien gâcher cette fois...]
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Jeu 12 Fév - 1:15

    la fête battait son plein, tout portait à croire qu'il n'y aurait aucun incident. De nombreux convives avaient envahit la piste de danse, d'autres en profitaient soit pour s'attabler afin de déguster le buffet prévu pour l'occasion ou soit pour engager la conversation tout comme le faisaient Angie et Seth. Bella avait poussé son amie pour qu'elle aille faire connaissance avec Nicolhas, l'agent de propreté, qui depuis quelques minutes ne cessait de l'observer. Elle remarqua aussi que Seth était en grande conversation avec la belle et douce Lucy Stanford.

    Bella était encore sur la piste en compagnie de Mike et Jessica, ne voulant aucunement tenir la chandelle et vu le regard noir que lui lançait sa camarade de classe, elle s'éclipsa doucement prétextant qu'elle avait besoin d'un rafraîchissement. Ce fut ainsi qu'elle se retrouva à proximité du buffet, pour passer le temps, elle savoura un toast puis attendit patiemment que quelqu'un vienne à sa rencontre. Pourquoi pas Edward Cullen ? Trop beau pour être vrai ! Tout en se retournant, elle soupira, d'emblée son regard se posa sur le couple que formaient Edward et Katrina. Elle regarda longuement la cavalière de celui - ci et lui esquissa un sourire avant de détourner son regard vers lui, son adonis, un surnom qui lui allait si bien. Pour la énième fois, ses prunelles chocolats se plongèrent dans celle d'Edward. Pourquoi la fixait - il autant, alors que depuis quelques jours, il l'ignorait complètement ? Elle ne pouvait plus attendre et quitte à se mettre à dos la famille Cullen, elle décida d'aller l'aborder. Elle aurait préféré que cela vienne de lui mais apparemment, il semblait hésiter voir même que quelque chose le retenait pour faire le premier pas.

    Elle était sur le point d'aller le rejoindre lorsqu'elle fut interrompu par Mike, elle leva machinalement les yeux au ciel. Pourquoi fallait - il toujours qu'il y ait un obstacle entre eux ?


    * Franchement Mike ! Ce n'est pas le moment...J'ai des choses beaucoup plus importante à régler que porter toute mon attention sur toi. *

    Où est donc ta cavalière ? Tu l'as déjà perdu ? Tu manques à ton devoir de gentleman ! dit - elle légèrement agacée Tu voulais quelque chose ?
    Mike -Elle s'est absentée quelque instant pour se repoudrer...Je voulais savoir si tu acceptais d'être ma cavalière, le temps d'une danse ?
    Euh...Franchement...Je ne pense pas que ça soit une bonne idée. En plus, je ne suis pas douée pour ça...Vaut mieux...

    Elle n'eût même pas le temps de terminer sa phrase qu'il attira à lui et l'emmena sur la piste de danse. Elle jeta un vif coup d'oeil et vit que Son adonis se dirigeait vers la sortie de secours sûrement agacé par la situation. A cet instant précis, Bella maudissait au plus haut point Mike, elle cherchait désespérément Jessica, elle était la seule à pouvoir lui sauver la mise. Soudainement cette dernière fit son apparition, Bella lui fit de grands signes afin qu'elle les rejoigne. Lorsque Jessica arriva à leur hauteur, Bella poussa celle - ci dans les bras de Mike

    Merci pour cette petite danse mais ce n'est pas moi ta cavalière ! dit - elle en adressa un clin d'oeil à sa camarade.

    Elle avança d'un pas précipité vers la sortie qu'avait emprunté Edward en espérant qu'il ne soit pas parti. Son rythme cardiaque s'était accéléré au fur et à mesure qu'elle avançait, elle atteignit la porte et l'ouvrit prestement. Elle était enfin dehors, il faisait sombre, il avait cessé de pleuvoir, elle balaya du regard les environs dans le seul but de l'apercevoir mais en vain. Elle fut déçue de ne pas le surprendre à quelques mètres d'elle. N'ayant plus le coeur à la fête, tout du moins si elle l'avait eu rien qu'à seul instant, elle opta pour rester un peu à l'extérieur pour respirer le grand air. Elle se balada dans le parc jouxtant la salle, au passage, elle arracha une rose qu'elle porta directement à son nez pour respirer tous les arômes que celle - ci dégageait, puis elle s'installa sur un banc légèrement humide à cause de la pluie qui était tombée un peu plutôt. Elle pencha sa tête en arrière afin d'admirer les étoiles, pour une fois que le ciel était dégagé. Elle ferma quelques instants les yeux pour se laisser bercer par la douce mélodie qui se jouait dans la salle des fêtes. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle sentit le regard insistant d'une personne, elle se retourna et constata que c'était lui. Non elle ne rêvait pas c'était bien son adonis. Elle passa en une fraction de seconde d'un sentiment de peur à un sentiment de soulagement.

    Bonsoir ! Tu m'as fait peur ! dit - elle dans un murmure



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Ven 13 Fév - 13:13

http://www.deezer.com/track/1415760

Marchant lentement je me rapprocha de la fôret lentement pour en flairer toutes les odeurs nouvelles qu'offrait la pluie après sa tombée, l'eau avait toujours un effet changeant sur les odeurs, les arômes des plantes comme les humains, m'approchant d'un arbre j'y posais ma main à plat pour y faire désaturer l'eau engouffrée dans la mousse qui l'engloutissait au fil des jours et des saison pour un jour l'avoir recouvert de tout son long de sa verdâtre et amie mousseuse.

Je reprenait ma balade entourant le parc bordant la salle à l'abri de la lumière pour avoir la paix, l'obscurité était à la fois si dangereuse et pour moi une vertue libérante, tout comme la musique, j'aimais m'y balader.
Un cliquetis me fit titiller mon ouïe, la porte s'était ouverte et quelqu'un se faufila dehors après être resté un instant dans l'embrasure qui faisait ressortir les effluves des hormones que tout ces jeunes déployait en cette soirée costumée, les pensées c'était fait plus douce, mais cet ange m'avait apporté avec elle tout un tas de brouhaha qui me donna mal à la tête......tout n'était que sexe et amour. Percevant les penées de Jessica je me raidis,....Bella était...parti? Mais où donc était elle parti, sondant les autres esprit, je ne le voyais pas, à travers aucun des esprit comme une télévision, ils était tous concentrée sur leur objectif respectif.
Des pas....un doute...freesia...c'était elle, merci mon dieu elle était encore dans les parages. Me retournant j'avalais à nouveau cette flagrance si bien modifié par la pluie le rendant que plus alléchante et enviante. la bouche entrouverte je l'observais se diriger vers un banc...comme par pur hasard celui-ci était situé juste devant moi, à quelques mètres de ma position, aux abords du début de la fôret où tronait seuls quelques arbres aprivoisé par le genre humain.

Elle observa les étoiles et comme pour en apercevoir mo aussi toutes la beauté qu'elle pouvait y voir, au lieu de tenter encore une fois de lire ses pensées, je suivais sqon geste et contemplait à mon tour le ciel étoilée qui se dégageait tellement rarement ici, et c'est pour cette soirée que la nature avait choisi de nous offrir ses plus beaux diamants.

Quelle étrange façon de faire, elle fermait les yeux et ne bougeait pas, curieux de voir si elle se sentait bien, je me rapprocha d'elle lentement pour me retrouver juste derrière elle...à quelques centimètres de sa gorge mise en avant, seulement je me fis remarquer puisqu'elle les rouvrit et m'aperçut d'abord surprise...

Bonsoir ! Tu m'as fait peur !

-Je suis navré je ne voulais pas t'effrayer....Bella.

Contournant le banc pour lui faire face, je sentais mes instinct et ma tête la vouloir plus que tout....


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Sam 14 Fév - 2:34

    A la seconde où elle l'aperçut et qu'elle se rendit compte qu'il était bien réel, elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. Ce moment, elle l'avait tellement rêvé, tant espéré qu'il se réalisait enfin. Son adonis se tenait maintenant face à elle, il s'était préalablement excusé, lui expliquant de sa voix mélodieuse, que ce n'était pas dans son intention de lui faire peur. Bella le savait, c'était juste qu'elle avait voulu s'isoler et qu'elle pensait être seule, pour elle, Edward était rentré chez lui préférant déserter la soirée.

    Elle avait mémorisé sa voix tout comme ses moindres faits et gestes, elle n'avait cessé de le regarder quand celui - ci s'était approché d'elle, elle avait peur, peur que ce bel apollon parte tout comme il l'avait fait quelques jours plutôt. Bella paraissait nerveuse, elle avait les mains moites et n'arrêtait pas de jouer avec la tige de la rose...Pauvre tige, elle était dans un triste état. Elle inspira un bon coup, pour reprendre son calme, ça ne servait à rien de paraître énervée, elle risquerait de le faire fuir.

    Elle était assise en plein milieu du banc, elle se recula légèrement vers la gauche afin que son vis à vis, s'installe à ses côtés, enfin tout du moins, c'était ce qu'elle souhaitait. C'était le moment idéal, pour lui parler, ils étaient en tête à tête à l'abri des regards indiscrets et qui plus est dans un endroit magnifique. Elle accrocha son regard au sien et se décida à converser.


    Pourquoi tu es sorti ? Tu ne te plais pas à la soirée ? Pourtant Katrina est de très bonne compagnie. Dit - elle tout en se mordant légèrement la lèvre.

    Question un peu bête et qui ne la regardait pas du tout d'ailleurs son adonis semblait sourire, un sourire légèrement en coin sûrement amusé par son interrogatoire, mais elle ne se voyait pas l'attaquer d'emblée sur le " pourquoi tu m'évites ? " et puis elle espérait que ce dernier lui retourne la question pour lui dire avec franchise qu'elle était sortie pour lui.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Lun 16 Fév - 13:58

Je ne la quittais pas des yeux, un détail me fit cependant détourner mes yeux des siens un bref et très court instant, elle tripotait la tige d'une rose qui avait l'air de supplier son bourreau d'arrêter ça, je pouvais entendre les rythmes de son coeur totalement irrégulier et trop rapide pour une attitude normale chez les humains, un sourire....elle me sourit...à moi....
Déglutissant j'hésitai à prendre place auprès d'elle sur ce banc où elle me faisait une place invitante.

Pourquoi tu es sorti ? Tu ne te plais pas à la soirée ? Pourtant Katrina est de très bonne compagnie. Dit - elle tout en se mordant légèrement la lèvre.

Dieu qu'elle était indécente, comment ne pas vouloir avoir envie de serrer contre soi ce corps si fragile et humer dans ses cheveux ce parfum délicat. J'aurais voulue la toucher....sentir sa peau brûlante sur mes lèvres, plus que tout aujourd'hui je ne voulais pas qu'elle me rejette de sa vie, je ne pouvais plus partir, il me serait impossible de rester l'écart de sa vie sauf si elle me le demandait...cela me briserai le coeur mais ses désirs était avant tout une priorité sur ma propre vie. Elle était à présent mon centre de gravité, mon univers, mon inspiration....

Je posai mon corps de marbre sur le côté droit du banc j'étais raide comme un piquet en alerte au cas où mon instinct reviendrai à la charge. Je me sentais si bizarre en sa compagnie...j'avais mis cela sur notre dernière rencontre à la soif, mais je me laissai persuader que dès à présent c'était l'amour que je lui portai....un amour à sens unique bien qu'il me semblait voir certains signa qui devrait me rendre heureux comme son sourire, mais comment s'y fier alors que tout chez nous était créé pour plaire, envoûter et hypnotiser les humains.
Elle attendait ma réponse...je baissai la tête et retira ma casquette de commandant pour la regarder.

-Ma cousine est une femme délicieuse c'est vrai mais....j'avais besoin de respirer, je n'aime pas trop ce genre d'évènements....

*...et voir ce chien de Seth te tourner autour...quoi que ses pensées n'était pas aussi impure que ce crétin de Mike...*

-...Et toi? Tes prétendants t'attende impatiemment tu sais...

*Et en plus je la jette dans les bras des autres....Emmett a raison je suis fou...fou d'elle oui!*

Je passai une main dans mes cheveux discipliné pour l'occasion par Alice pour la casquette, je les ébouriffais d'un geste.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Mer 18 Fév - 1:17

    J'étais ravie que mon adonis avait compris que je l'invitais à me rejoindre sur le banc, et que celui - ci prit place à mes côtés même si il paraissait garder ses distances. J'étais à la fois soulagée qu'il n'avait pas l'intention de partir incessamment sous peu, j'aurais sûrement le temps d'avoir les réponses à mes interrogations. Je ne savais pas quelle tournure allait prendre cette conversation mais j'espérais plus que tout que mon vis à vis réponde avec franchise. Je ne le quittais pas des yeux, et quand mon adonis tel un gentleman, ôta sa casquette pour me regarder, j'en eus le souffle coupé à un point que je dus reprendre une grande inspiration. Il était évident que c'était un sentiment nouveau pour moi, jamais je n'avais ressenti cela ou bien je n'avais agit ainsi auprès d'un garçon. Je ne connaissais pas ses sentiments à mon égard, ils devaient sûrement être quasi nul, il y avait de forte chance pour qu'il entretienne une relation avec Katrina, mais j'étais prête à accepter une simple et véritable amitié si toutefois celui ne me rejetait pas vu nos dernières rencontres.

    Quand il affirma que sa cousine était délicieuse et qu'il n'aimait pas ce genre d'évènement. Je fus quelque peu surprise. Jamais je n'avais pensé à ce que Katrina soit la cousine d'Edward, pour moi, il y avait bien plus entre eux mais tout en réfléchissant, vu les attitudes de gentleman qu'il avait, si ça avait été le cas, jamais il n'aurait eu la présence d'esprit de me fixer une bonne partie de la soirée et il ne l'aurait sûrement pas laissé seul. Je n'eus pas le temps de répondre qu'il me retourna la question que je lui avais posé un peu plus tôt tout ajoutant que mes prétendants m'attendaient avec impatience.


    Katrina est ta cousine ! J'ai eu la chance de discuter avec elle de ses oeuvres et c'est une personne fort agréable.

    Avant de lui répondre sur pouquoi moi aussi j'étais sortie, quelque peu amusée et tout en riant je rétorqua aussi vite.

    Des prétendants ? Tu as l'air d'être plus au courant que moi ! J'aimerais bien connaître les noms de ces derniers...Et même si c'était vrai, ils devront patienter encore longtemps car j'ai des choses plus importantes à régler en ce moment.

    J'avais retrouvé peu à peu mon sérieux et tout en hésitant, j'essayais de lui dire mes réelles intentions de ma sortie précipitée.

    Si je suis sortie de une c'est parce que moi non plus, je ne supporte pas ce genre de fête et de deux...

    A cet instant précis, je ne pouvais plus le regarder, j'avais une appréhension soudaine, je ne pouvais en aucun cas faire machine arrière, il fallait que je lui dise la vérité. Je me levai subitement et prit place à l'endroit même où il se tenait quelques minutes plus tôt mais dos à lui. J'inspirai profondément et me lançai.

    Et deuxièment, c'est pour toi que je suis sortie, j'avais besoin de te parler.

    J'avais fini par me retrouner afin de lui faire face et voir une quelconque réaction de sa part avant de pousuivre.


[hJ : J'ai essayé de poster à la première personne, j'espère que çe ne te gêne pas ]



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Mer 18 Fév - 16:20

Je crus un instant déceler comme un soulagement dans ses premiers mots...elle ne pensait pas quand même que Katrina était ma petite amie? Non ce n'était pas cela, elle avait rencontré Kate auparavant et c'était pour cette raison.
Elle répondit à ma question retournée en deux fois, sa réaction me surprit, elle s'était levée et me tournait le dos, elle se sentait pas bien?....sa seconde raison me fit perdre pied...elle voulait me parler? A propos de quoi? La panique s'emparait de moi, avait-elle d'autres question pertinentes sur ma personne? Elle avait touché ma peau glacé et remarqué le changement de couleurs de mes yeux....non elle ne pouvait pas avoir de soupçon sur mes origines...impossible.

Je fronçai les sourcils encore plus frustré de ne pas pouvoir lire en elle pour appréhender ses questions.

-Heu...très bien.. je t'écoute.

J'étais sous la surprise totale, il y avait bien longtemps que plus personne n'arrivait à me surprendre de la sorte et Bella l'avait fait à chacune de nos rencontres, heureusement pour moi que je n'ai plus de coeur battant....
Ses joues avait légèrement rosies, elle me fixai de ses yeux si pénétrant que j'avais l'impression qu'à présent c'était elle qui lisait en moi....si seulement elle pouvait y voir tout l'amour que je lui portais et le déchirement de ne pas pouvoir le partager avec elle.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Ven 20 Fév - 12:21

    Je me tenais à quelques centimètres de lui, ma tête toujours baissée dans sa direction, j'accrochais mon regard au sien comme je l'avais fait de nombreuses fois. Edward paraissait surpris, à mon avis, il s'attendait à tout mais certainement pas au fait que je puisse sortir pour lui. Pourtant, il devait bien se douter que depuis les derniers évènements, un jour ou l'autre, j'allais lui demander des réponses sur son étrange attitude qu'il avait envers moi. J'avais besoin de lui parler, je ne supportais plus cette situation, entre l'altercation que j'avais eu avec son frère Emmett qui me mettait en garde au fait de ne pas les approcher et Edward qui était d'humeur changeante à mon égard. Il était temps que je sache la vérité, mon adonis était prêt à m'écouter, je me lançai donc :


    Tu dois bien te douter pour quelles raisons je souhaite te parler ?

    Je n'étais pas franchement à l'aise et mon état physique devait sûrement me trahir mais j'avais une telle appréhension de ses réponses.

    J'aimerais savoir pourquoi tu réagis ainsi avec moi...Tu es si étrange ! Je ne sais plus sur quel pied danser ! Un jour, tu m'adresses la parole et encore la façon dont tu m'as laissé en plan...Je me suis demandée si j'avais eu un geste ou une parole de déplacé et ensuite tu m'ignores totalement.

    Rien qu'en repensant à ce jour, je fus quelque peu peinée et ça devait s'entendre dans ma voix.

    Ne me dis pas que ce n'est pas vrai, parce que depuis quelques jours...enfin depuis ce fameux jour, tu ne viens plus en cours de biologie...d'ailleurs, j'ai constaté que tu ne prenais même plus la peine de déjeuner avec tes frères et soeurs et pourtant je sais que tu es là puisque je t'ai croisé plusieurs fois dans les couloirs. As - tu une explication à me donner ?

    J'attendais patiemment qu'il me réponde. Le silence s'installa entre nous, les choses qu'on entendait c'était nos respirations et ainsi que la musique qui se jouait dans la salle des fêtes. Plus les secondes passèrent sans réponse de sa part, plus j'étais agacée par la situation. Il ne lui fallait pas autant de temps pour me répondre. Ma patience étant limitée, je soupirai et ajoutai amèrement.

    Bon ! Et bien, je vois que tu n'as rien à ajouter ! Je te laisse Edward...Bonne soirée !

    Je m'étais retournée et je prenais la direction pour rejoindre les nombreux convives dans la salle des fêtes. J'aurais tant voulu qu'il me retienne et qu'il me donne une explication. J'étais tellement décue et énervée que mon coeur se serra et mes yeux s'embuèrent de larmes. A aucun moment, je regardai en arrière, soudain je sentis une légère pression au niveau de mon avant - bras comme si quelqu'un me retenait, je fis volte - face et je vis mon adonis tout près de moi. S'était - il enfin décidé à me répondre ?




Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Ven 20 Fév - 13:07

https://www.youtube.com/watch?v=89V7hvEmSD8
Elle se mit à parler avec nervosité et mal à l'aise, elle semblait vouloir se débarrasser de ce qu'elle avait sur le coeur et la colère qui allait avec..
Une explication à lui donner? Mais bien sûr Bella, ce que je ne te dis pas, c'est que je t'évite pour t'épargner la vie et tout risque inutile vu que je suis un danger pour ta propre vie.
Les humains que nous évitions ne se bornait pas à vouloir en connaître la raison, leur instinct les poussant à nous éviter de leur propre chef.
Pourquoi Diable fallait-elle qu'elle veuille en savoir plus sur la distance que j'avais mis entre nous...une fois de plus elle me prouvait qu'elle était unique, ça la rendait plus que désirable...la laissant m'accuser, je la regardait à la fois triste et aimant.
Quand elle eut finit, un silence s'installa entre nous, ce silence était plus qu'insupportable, je pouvais entendre sa voix heurté et son coeur affolé.
Furieuse de mon silence elle voulut partir retrouver les autres, la perspective de la laisser dans cet état à cause de moi m'était horrible, je ne voulais pas qu'elle me déteste, je ne supporterais pas de voir chaque jour son regard assassin qu'elle me lancerai tel un chaton en colère.
Je ne pouvais déjà plus m'enfuir, je ne pouvais plus me résoudre à vivre loin d'elle, je ne pourrai survivre sans elle.
Oui depuis des années, je ne fait que survivre, Bella a apporté avec elle ce soleil qui faisait briller ma vie.
Je l'attrapai par le bras prenant soin d'éviter un contact avec sa peau directement, mais je me doutai qu'à travers ce geste mineur, elle sentirait le froid glacial que je dégageai. La retenant par son bras je l'avais fait reculer vers moi, on se trouvai maintenant tout proche, trop proche pour sa propre sécurité. Je la relâchai et reculai d'un demi pas pour rendormir le démon qui se entait d'humeur affamé en sentant son parfum de trop près.

-Bella...je ne t'évite pas, pas vraiment en fait....c'est juste que nous ne pouvons être amis et moins tu sera en ma compagnie, mieux tu te portera...
Lui mentir m'était insupportable, bien que le reste était la stricte vérité, elle s'en porterait que mieux, mais pas moi...
M'en voulant de ne pouvoir la toucher librement sans m'emballer, j'aurais aimé la prendre dans mes bras et embrasser ses cheveux lui contant combien je voulais passer ma vie auprès d'elle.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Ven 20 Fév - 18:06

    Je l'avais tant espéré et voilà que mon voeu se réalisait, mon adonis me retenait de sa main glacée. Oui, à travers mon costume qui était pourtant doublé, je pouvais sentir que sa température corporelle était étrangement plus froide que la mienne et ça m'était égale. Situation assez étrange, on se retrouvait aussi proche que la dernière fois, sauf que cette fois - ci, au lieu d'accrocher mon regard au sien, je le baissai, je ne voulais pas qu'il remarque que chez moi, la colère pouvait laisser place à des larmes. J'aurais tant voulu que le temps s'arrête pour que je puisse me jeter dans ses bras et me plaquer contre son torse comme pour le retenir. J'avais comme un pressentiment qu'il allait encore m'échapper encore une fois ou que ce qu'il allait me dire n'allait pas me réjouir.

    Il relâcha délicatement mon bras et je le vis reculer. J'essuyai d'un geste furtif avec le revers de ma manche, mes yeux inondés de larmes. C'était à cet instant précis qu'il mit un terme à ce silence, m'expliquant qu'il ne m'évitait pas mais qu'il était préférable que nous ne soyons pas amis et que je me porterais mieux ainsi. Ses paroles me faisaient tellement mal, si il savait que j'éprouvais plus qu'une simple amitié pour lui. Il était trop tard, je ne pouvais pas renié les sentiments que j'avais à son égard. Il ne pouvait pas me dire ça, je devais sûrement rêver, il fallait que je me réveille malheureusement tout était vrai. Ma colère avait repris le dessus s'exprimant cette fois - ci par l'hilarité.


    Tu ne crois pas qu'il est un peu trop tard pour ça ? Pourquoi m'avoir adresser la parole, en cours de biologie ? Tu aurais dû t'abstenir ! Ça aurait facilité les choses.

    *Allez tous au diable !*

    Mais bon sens ! Qui êtes - vous pour me dire ce qui est bien pour moi ? Vous êtes bien tous pareils ! rétorquai - je froidement.

    Quand je disais " vous", je faisais référence à mes parents, mes amis, et maintenant à Edward. Je détestais qu'on me dise ce qui était bien pour moi, j'étais assez grande pour prendre moi - même les décisions.

    Et si jamais, je faisais tout le contraire de ce que tu venais de me dire....Si j'avais décidé de ne pas me tenir éloigner de toi.

    J'étais pratiquement sûre qu'il cachait quelque chose qui concernait tous les membres de sa famille ainsi que lui et têtue comme j'étais, je savais qu'un jour, j'arriverais à percer ce secret. C'était juste une question de temps.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Dim 22 Fév - 5:00

Non je ne comprenait plus rien.....pour quelle raison s'emportait-elle? Qu'avais-je dit de déplacé? M'en voulait-elle de vouloir la protéger?
Que dire, que faire....oui décidémment Bella serait une source intarissable de surprise et de spontanéité....je n'étais toujours pas habitué, moi qui en une centaine d'années, je savais avant même que la personne s'en rende compte par elle même de ce qu'elle comptait faire, dire ou pensé.


-Bella...soit résonnable, je ne suis pas une bonne fréquentation, tu as dût le remarquer mais nous ne nous mêlons pas aux autres. Pourquoi refuse-tu de suivre les conseils que l'on te donne? A moins d'être stupide ou masochiste tu éviteras de continuer à vouloir me fréquenter.


Je me demandais alors si son désir de ne pas être éloigné de moi était dût à ce qu'au fond mon âme espérait plus que tout ou bien par pur caprice et rébellion.

Je mettais rapproché d'elle en parlant mon regard se voulant intimidant avait bien du mal à tenter de paraître un temps soit peu dangereux, la douleur de tenter de l'éloigner de moi alors que mon coeur mort me criai de la retenir.
A cet instant précis je sentis ma soif différé, un légers changement...je la désirais toujours autant et cette proximité m'était très difficile à tenir pour garder le démon endormit. Cela faisait maintenant plusieurs minutes que nous ensemble aux côtés l'un de l'autre et je m'accomodai avec beaucoup de mal à contrôler mon instinct, une vraie torture pour l'esprit d'un vampire, peu d'entre nous en était capable.....



[Vu l'heure j'espère avoir réussi à écrire sans trop de faute de frappe ^^]


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Mar 24 Fév - 2:17

    Il est vrai que la famille Cullen était étrange, aussi bien par leur physique que par leur attitude, des gens quelque peu à part ne se mélangeant jamais aux autres, il n'y avait qu'à les observer au réfectoire du lycée, ils étaient regroupés à leur table dans un coin reculé, à part des autres lycéens. D'ailleurs, jamais je ne les avais vu adresser la parole à un tiers mise à part à un membre de leur famille. Ils réagissaient de la même façon lors de la soirée. Mais était - ce une raison suffisante pour dire qu'il n'était pas fréquentable ? Pour moi, il était clair que non.

    Donnes - moi une bonne raison pour que j'arrête de te voir ! Parce que pour l'instant, je ne te crois pas. Mais je sais où tu veux en venir...Tu dis ça pour éloigner les gens...C'est juste un masque.

    J'avais réussi à retrouver mon calme mais j'étais déçue par ses propos.

    Si le fait de vouloir passer plus de temps avec toi et apprendre à te connaître, tu penses que je suis stupide...Alors oui je le suis !

    Entre temps, mon adonis s'était rapproché, il me fixait différemment de d'habitude, un temps soit peu comme s'il voulait m'apeurer mais ça ne marcha pas, tout au contraire, je m'approchais de plus belle et j'ajoutai aussi vite.

    Ton regard intimidant ne fonctionne pas sur moi. Je n'ai pas peur de toi !

    Comme toujours, je ne défis pas mes yeux des siens, je le regardais toujours avec autant de tendresse. Edward était assez proche de moi, machinalement ma main se dirigea vers la sienne, mais à la dernière minute, je me retins juste le temps pour moi de l'effleurer.

    J'aurais encore une question à te poser. Si tu étais si infréquentable. Comment ça se fait que tu es encore là avec moi ? J'aurais été à ta place, j'aurais mis un terme à cette conversation depuis bien longtemps. A moins que ce n'est pas ce que tu désires !



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Mar 24 Fév - 3:18

Alors là c'était le pompon! Moi qui m'évertuais à ce qu'elle s'éloigne de moi malgré ma volonté de la garder près de moi, elle se bornait à vouloir me connaître et passer du temps avec moi.....que voulait-elle? Mourir? Cette fille était vraiment suicidaire pour vouloir passer du temps avec un vampire qui se sentait désèspérement attirer par elle et son sang.
Qu'éprouvait-elle à mon égard pour vouloir me connaître, ne pouvait-elle se contenter des autres garçons de l'école? Bien qu'aucun d'entre eux ne la méritais à aucun niveaux, un nouvel espoir de bien être me parcourut....elle voulait apprendre à me connaître et passer du temps avec moi.
J'étais heureux...heureux de voir que je ne lui inspirais aucunement du dégout ou de l'indifférence, je me savais égoïste à ce moment précis mais cela me faisait tellement du bien à l'esprit d'entendre ces mots et à la fois si tortueux de ne pouvoir approuver sa requête, je trahirais sûrement pas mal de règles en la laissant me connaître, elle serait sûrement curieuse de pas mal de choses nous concernant surtout sur toutes les rumeurs nous concernant au lycée. Carlisle ne serait peut-être pas de cet avis quand à notre sécurité avant tout.
Bella étant la chose la plus improbable qui pouvait m'arrivait, je doutais que ma famille comprenne à quel point elle devait si importante à mes yeux. Son seul sang ne m'intéressait plus, désormais je souhaitais tout d'elle, je la mettais en ce moment même en danger alors que je voulais plus que tout la protéger du monstre qui sommeillait en moi attendant le moindre moment d'innatention pour lui sauter dessus et faire sa basse besogne.
Depuis plusieurs jours je me comparait à un skyzophrène qui luttait contre mon côté animal.....je devenais certainement fou, c'est ce que pensait d'ailleurs Emmett, Rosalie et Jasper....Alice ayant vu le futur de Bella que je refusais totalement avais hâte de pouvoir enfin lui parler librement et devenir son amie ce à quoi je m'étais opposé vivement vu qu'il était hors de questions que sa vision est eu lieu. Esmée était partagée entre la tristesse de me voir si tortué et le bonheur d'une peut-être compagne pour moi. Carlisle avait foi en moi et ma volonté et savait que je ferais le bon choix avec une certaine inquiétude tout de même....mais quel choix derais-je faire? Et si je ne voulais pas faire ce choix....

Je pensais percevoir de la tendresse dans le regard qu'elle me portait, était-ce vrai où je me faisais des idées juste pour me satisfaire....
Elle se rapprocha encore jusqu'à éffleurer nos mains....encore.

Un choc électrique me parcourut le long du bras et vint se loger dans ma colonne vertébrale pour faire remonter cette sensation étrange jusque dans ma nuque.

Sa question me blessai....évidemment que j'aurais dûs partir en la voyant sortir, mais je n'arrivais pas à m'en convaincre sufisamment à ce moment là....

-Je n'ai pas dit que je ne voulais pas être ton ami ou encore te parler....bien au contraire...c'est là tout le problème.

Je reculai, j'étais trop près pour sentir la chaleur de son haleine me percuter de plein fouet et réveiller le démon.....

*Contrôle....*

Je fermai les yeux quelques secondes gardant mon ouïe aux aguets sur un quelconque mouvement de sa part. J'entendais les battements de son coeur qui avait un rythme assez soutenue....c'était moi qui lui prodiguait ça?


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Ven 27 Fév - 3:18

    Edward devait sûrement se demander si je n'étais pas folle ou si j'avais bien compris ce qu'il me disait. Bien évidemment que j'avais compris seulement j'étais une tête de mule et je n'en faisais qu'à ma tête. Il avait beau se démener à me donner des raisons pour que je m'éloigne de lui, j'en n'étais franchement pas convaincue et incapable, pour seule réponse je lui proposais de passer plus de temps ensemble, j'avais envie de le connaître, qu'il me connaisse. Je me doutais que s'il voulait garder ses distances, c'était à cause de son secret. Il pourrait être le pire monstre qu'il puisse exister, je ne changerais pas d'avis pour autant. J'étais tellement fascinée par cet être étrange et depuis notre dernière rencontre, il était devenu une obsession, je m'endormais et me réveillais en pensant à lui, parfois j'en rêvais et dès que j'avais cinq minutes ou une chose me rappelait celui - ci, je songeais à lui. Même mon père s'était rendu compte que je n'étais plus moi même ces derniers temps, j'étais complètement obnubilée et il s'en inquiétait.

    Quand mon adonis répondit enfin à ma question qui avait une réelle importance à mes yeux, je fus heureuse de sa réponse, il me montra qu'il tenait quelque peu à moi. Je ne pus cacher ma joie, se dessinant par un large sourire, tout n'était pas perdu, il restait une infime chance pour que mon adonis cède. A cette annonce mon coeur s'emballa de plus belle. Je le vis néanmoins reculer de quelques pas, il avait fermé les yeux, je l'admirais, il était si beau, je m'approchai pour être à ses côtés, je voulais le toucher, caresser son doux visage d'albâtre pour ressentir ne serait-ce qu'un instant cette décharge, cette sensation tellement agréable qui m'avait parcouru le corps quelques minutes plutôt lorsque je l'avais frôlé mais je ne fis rien. Dans un souffle, je lui murmurai :


    Alors laisses - toi aller ! Laisses - nous cette chance ! Je t'en supplie...Je te laisse y réfléchir !

    Nous étions toujours l'un à côté de l'autre, lui, encore les yeux fermés face à la salle des fêtes et moi face à à la fontaine qui surplombait le parc. Je me dirigeai vers celle - ci et m'installai sur le rebord. En attendant d'apercevoir un quelconque mouvement de sa part, je m'amusais à caresser avec le bout de mes doigts l'eau, provoquant de petites ondulations. J'avais préféré le laisser seul, je lui laissai, le choix soit rejoindre les nombreux convives ou soit venir à moi



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Jeu 5 Mar - 3:47

C'était pure folie, comment résister à la tentation quand le diable vous invite à le posséder...ce n'était bien évidemment qu'une métaphore mais cela représentait bien ce moment...Bella me demandait de me laisser aller, pire elle me suppliait de nous laisser une chance.
Le coeur au bord des lèvres, un baiser à ce moment précis aurait pût faire battre cet organe que je souhaiterais tant retrouver pour être à ses côtés et ne pas la mettre en danger. Je me contenterais de quelques minutes en tant qu'humain pour profiter un maximum de sa compagnie sans avoir envie constamment de boire son sang.

Les yeux toujours fermés, je l'entendis se déplacer et son parfum se dispersa un petit peu avec elle, ne laissant qu'une trace derrière elle. Je respirais a fond pour inhaler l'odeur encore présente si proche de moi, une seconde bouffée me fit reprendre pied et je perçus les odeurs environnante qui sous la pluie c'était décuplée.
Je pouvais sentir la mousse, l'herbe et toute la nature environnante, le coeur de Bella était mon centre d'attention malgrès les petits animaux qui nous entourait bien caché. Une brise légère dansa autour de nous faisant virevolter tant d'arômes. Un cependant me frappa, celle d'un vampire....
Je rouvris mes yeux instantanément et tourna d'un coup ma tête derrière moi, fixant la fôret qui bordait le parc....Un vampire se trouvait là, un ricannement me parvint à l'esprit, il nous observait....
C'est alors que je me mît entre Bella et l'inconnu, ne regardant ma muse, je lui intimait de ne pas bouger, de me faire confiance et surtout de rester près de moi. Alice avait-elle vu cet intrus qui débarquait en ville durant un bal costumé? Je tenta alors de lire les pensées du vampire....
C'était une femelle, à l'écouter elle n'était pas là pour enfiler des perles ou faire de la diplomatie, son but était clair, elle voulait se servir au buffet bouillonnant dans ce batîments.
J'attendais quelques instant de voir arriver ma famille dehors espérant qu'Alice avait eu cette vision vu les intentions du vampire, les Quileute était présent dans la salle des fêtes, tout cela risquait de tourner au carnage, déjà qu'une des louves cherchait des noises...


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Mar 10 Mar - 22:10

    Il ne s'était passé que quelques secondes depuis que je l'avais laissé afin qu'il réfléchisse et j'avais l'impression que cela faisait une éternité. Ce silence m'inquiétait, machinalement je posai mon regard sur mon adonis, il n'avait pas bougé, toujours dos à moi. Avait - il besoin d'autant de temps pour réfléchir ? Si ça avait été mon cas, ma décision aurait été vite prise. Je lui laissé le choix, soit de rejoindre sa famille ou bien au contraire venir à moi. Je l'avais presque supplié de nous laisser une chance et j'espérais plus que tout qu'il allait la saisir. J'imaginais qu'elle serait ma réaction s'il choisissait l'autre solution, à vrai dire, je serais sûrement peiner par ce choix mais je le respecterais même si toutefois ça ne serait pas facile, le fait d'être constamment à ses côtés sans pour autant lui adresser la parole.

    Je fus sortie de mes réflexions lorsque je vis mon adonis se retourner brusquement, d'ailleurs mon coeur s'emballa à cette vision. Il s'était enfin décidé et m'avait choisi, moi la banale lycéenne que j'étais. C'est lorsqu'il s'approcha que je remarquai qu'il ne me regardait pas, plutôt occupé à scruter la forêt, il paraissait même préoccupé. Il me demanda de ne pas bouger et de lui faire confiance. D'un bond, j'allai le rejoindre pour me retrouver à ses côtés et me sentir plus en sécurité. Je ne pus m'empêcher de le questionner.


    Edward ! Que se passe - t'il ?

    Tout en l'interrogeant, j'essayais de regarder dans la même direction que lui mais je ne voyais rien. Son comportement était si étrange, il inspectait les environs comme si quelqu'un nous épiait. J'étais présent coller à lui mes bras enlaçant le sien, sans même m'en rendre compte ma main se dirigea vers la sienne pour l'agripper, une façon pour moi de me rassurer.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   Jeu 19 Mar - 1:25

La suite dans ce sujet:


http://twilight-for-eternit.forumactif.com/salle-des-fetes-f73/courageou-pas-jasper-esmee-et-les-cullen-s-ils-veulent-t354.htm#6088


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chant de sirène...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le chant de sirène...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight For Eternity :: Evènements :: Bal Costumé -