Twilight For Eternity
Bienvenue sur le Forum Twilight For Eternity.
Le forum a réouvert ses portes depuis le 09/11.
Nous recherchons Démetri et Felix Volturi, des modificateurs ainsi que le clan Donovan


RPG sur la saga Twilight
 
AccueilAccueil  TwilightTwilight  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture définitive du forum.
Pour les +18 ans, vous pouvez nous retrouver sur notre nouveau forum : http://nemesis.creer-forums.fr/forum

Partagez  | 
 

 Laisse moi mourir en paix....[Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Jeu 12 Nov - 18:15

Laisser moi mourir...

Une ruelle....voilà ce que je contemplais sans vraiment m'en rendre compte, planqué dans une impasse de Mystery, j'étais assis contre un mur en briques dans la pénombre nul ne pourrait m'y trouver à moins d'avoir un don comme mon agaçante de petite soeur. Les jambes repliées, je laissais reposer ma tête sur mes genoux sanglotant ces larmes qui ne viendront jamais. La vie est injuste, elle est parsemée de bonheur inaccessible n'étant là que pour mieux vous achever après vous avoir fait goûter à un aperçu de ce que pourrait être le paradis. Je haïssais tout mon être pour m'être laissé avoir par ses sentiments qu'on appelle l'amour, la tendresse, le plaisir ultime.....j'avais touché du doigt mon propre bonheur quand il me frappa de plein fouet et me rappela que je ne le méritais pas...moi la créature de la nuit ayant tué des gens par le passé...le monstre. Mon bonheur à moi se prénommai Bella, elle avait sacrifié sa vie contre la mienne et celle d'Alice, elle avait marchandé sa vie humaine et son appartenance pour nous......elle était maintenant une Volturi, Aro n'était pas bête au point de gâcher le potentiel de Bella, il avait été si intrigué et bluffé par son immunité qu'elle avait sans doute était intégré dans sa garde personnelle. Je passais des heures à m'imaginer en vain ce que serait sa vie maintenant, j'avais au tout début de son sacrifice, rôder dans Volterra espérant la revoir ou je ne sais pas trop quoi, mais les Volturi m'avait chassé de leur ville avec un message d'Aro. Je n'étais plus le bienvenu en terre italienne jusqu'à nouvel ordre. Banni...
La faim me tenait à la gorge mais ma tristesse bien plus grande refusait de me faire sortir de mon trou à rat.....les rats, voilà ce qui m'aidait à survivre un peu dans mes moments de faiblesse et ne pas m'attaquer aux humains, leur parfum ne m'enchantait plus, ne m'attirait plus, un dégoût presque, avais-je une telle aversion pour moi même que l'envie de vivre m'avait quitté? Tout à fait! J'avais conscience du mal que je faisais à ma famille, Rosalie se reprochait un peu chaque jour son geste qui causa bien des histoires, même si au fond je savais que ce n'était pas sa faute mais la mienne, je ne supportai que très rarement mes proches, seul Esmée et Carlisle arrivait à entretenir une discussion à peu près stable avec moi, Alice quand à elle cela dépendait de son degré d'excitation et de volonté à vouloir m'aider. Jasper m'évitait tant que possible et partait loin de moi avec Alice pour soulager la souffrance que je ressentais à longueur de temps. Emmett me trouvais pathétique mais comprenait ma douleur.
Une voix familière traversa mon esprit mais je ne réagissais pas, trop occupé à tenter de me souvenir de l'expression du visage de Bella quand on nous jeta dehors.....la résignation.
L'intrus jusque là silencieux pris place à mes côtés et ne prononça aucun mot. Son esprit me désintéressais et je devinais qu'il s'agissait d'Alice à sa voix fluette ayant de la peine pour moi. C'est alors qu'une image s'imposa à elle, comme faite exprès pour me faire réagir, la silhouette de Bella, assise sur un grand lit lisant un livre et portant la cape des Volturi.
Revoir les traits de son visage me firent l'effet d'un électrochoc brutal et douloureux, je fixais tout à coup Alice, elle avait eu une vision de Bella, elle était toujours en vie et je fus soulagé de voir qu'elle avait gardé son amour pour les livres et n'était pas devenue une chasseuse sanguinaire par ma faute.


-Alice....



¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤


Dernière édition par Edward Cullen le Jeu 12 Nov - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Jeu 12 Nov - 19:54

[HJ : Et voilà ma réponse, j'espère que ça ira ^^]

Alice était très attristée depuis ce qu’il s’était passé à Volterra, voilà des semaines en arrière. Elle avait appris par un membre de sa famille qu’Edward se rendait en Italie, voir les Volturi pour leur demander de le tuer, car Rosalie lui avait rapporté sa vision, celle où elle voyait Bella sauter de la falaise, comme si elle tentait de se suicider. Evidemment, aucun des deux n’avaient su qu’en réalité, elle n’était pas morte, elle avait simplement voulu « s’amuser » en sautant de la falaise. Alice s’était rendue à Forks, chez les Swan pour voir comment elle allait, elle avait alors tenté d’empêcher Edward de se rendre en Italie. Heureusement, il avait décidé de se faire tuer le plus théâtralement possible, après qu’il se fut montré au soleil devant des centaines de personnes. Ainsi, les Volturi n’auraient aucun scrupule à le tuer. Alice et Bella était arrivées à temps en Italie et avait pu empêcher Edward de se montrer au soleil, il s’en était fallu de peu. Seulement, ils avaient été « invité » par la famille royal dans leur demeure. Là c’était ensuivi quelques petites scènes de combat sans importance, des discussions, et des compromis. Bella s’était alors proposée de rester avec eux, en tant que vampire, tout simplement pour qu’Edward et Alice s’en sortent sains et saufs. Les Volturi avaient accepté avec grand plaisir, puisqu’ils savaient déjà que son don était celui du bouclier, qu’on ne pouvait utiliser des dons contre elle. Un atout majeur dans leurs rangs. Ils avaient bannis sans cérémonie les deux Cullen et les avaient chassé, emportant avec eux Bella, celle qu’Edward protégeait autre fois, cette fois, c’était elle qui le protégeait, à sa manière.

Depuis tout ça, Alice culpabilisait, elle trouvait stupide d’avoir laissé Bella rester avec les Volturi, c’était presque un suicide pour elle, alors pourquoi l’avait-elle fait ? Après qu’elle eut prononcé ses mots, les Volturi ne les auraient pas laissé l’empêcher de rester, Edward et Alice le savaient, et si elle devait vraiment y rester, autant qu’eux restent en vie et reviennent pour la récupérer après, c’était la logique imparable des choses. Elle avait eu du mal à ramener Edward à Forks, pour raconter à leur famille ce qu’il s’était passé. Elle n’avait jamais osé, et personne d’autre de la famille Cullen, aller prévenir Charlie et Jacob qu’ils ne reverraient très certainement plus Bella. C’était une des autres raisons pour lesquelles Alice ne cessaient de se culpabiliser, elle était tourmentée, et Jasper le sentait les ¾ du temps, avec lui, c’était impossible d’avoir ses ressentis, et avec Edward, impossible d’avoir des pensées pour soit. Ca pouvait être autant un avantage qu’un inconvénient.

A présent, la famille Cullen était en Alaska, seul lieu où ils se savaient en sécurité. Mais Edward avait préféré s’éloigner un peu, il s’en allait souvent, puis revenait. Alice savait très bien qu’il ne se sentait pas bien, et c’était trop évident pour que personne ne le sache. Elle allait souvent le voir, tenter de le rassurer, mais en vain, il semblait trop choqué pour parler durant une conversation normale, mis à part avec Esmé et Carlisle. Alice avait retrouvé quelque peu sa joie de vivre, serait-ce véritablement Alice si elle n’était pas toujours de bonne humeur ? Certainement pas. Jasper l’y aidait, et elle s’en sortait beaucoup mieux dans l’ensemble qu’Edward, mais ça n’aurait pu être autrement quand on savait qu’il touchait pour la première fois depuis sa vie de vampire au bonheur, et qu’elle s’enfuyait, comme s’ils ne se rendaient pas assez compte chaque jour qu’ils étaient des êtres de la nuit.

Ce jour-là, Alice eut une vision claire d’Edward, se nourrissant de rats dans une rue sombre. Trouvant cela incorrecte, elle décida d’aller le voir, peu importe son humeur du moment. Elle voulait le parler et tenter une fois de plus de lui remonter le moral, même si elle savait pertinemment que c’était peine perdue. Elle courut jusqu’à l’endroit de sa vision et lorsqu’elle le trouva enfin, elle s’assit à ses côtés, sans prononcer un seul mot. Elle savait qu’il détestait, surtout dans ces moments là, que la personne à ses côtés brise en premier le silence. Elle attendit donc qu’il parle, ne serait-ce que pour lui dire de s’en aller, mais rien ne vint. Alors qu’elle attendait toujours, aussi patiemment, elle se figea, une vision, des images distinctes lui vinrent à l’esprit. Bella, allongée sur un lit, elle lisait un livre, et portait les horribles robes que tous les Volturi avaient. Au moins elle était en bonne santé. Dès lors que sa vision se termina, elle tourna la tête vers Edward, lui aussi semblait l’avoir vu, en même temps qu’elle, c’était évident. Elle attendit toujours. Et Edward, qui semblait profondément choquée et peinée, prononça faiblement son prénom. Elle le regarda, un regard alarmée qui traduisait clairement la panique. Elle ne savait pas si ça faisait du bien à son frère de voir la femme qu’il avait aimé, et qu’il aimait toujours, alors qu’elle s’était éloignée de lui, s’était faite transformée en vampire, pour le sauver. Non certainement pas. Elle prit à nouveau un visage impassible, ne voulant pas énervé Edward.


Oui ?

Revenir en haut Aller en bas
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Ven 13 Nov - 13:55

J'entendis clairement les craintes d'Alice concernant le mal que cela me faisait de revoir Bella via sa vision, évidemment que cela remuait le couteau dans la blessure béante qu'était devenu mon coeur mort. Néanmoins voir qu'elle était toujours en vie me réchauffait un peu mon âme.

*...Bella...*

Je me tendis et tendait un peu plus l'oreille, quelqu'un d'autre que moi et Alice venait de penser à Bella, je me faisais peut-être un film, mais je voulais en avoir le coeur net. Je me relevais soudainement et regardai Alice.

-Alice....je n'en suis pas certain mais quelqu'un vient de penser au prénom de Bella....tu crois que...?

Je m'emballais sûrement pour rien, après tout quiconque avait l'interdiction d'appeler sa fille Bella? Mes poings se sérrèrent à faire changer de couleur mes phalanges, il ne valait pas mieux que quelqu'un ose me confronter en cet instant, mes yeux noircirent et je savais que je commencais à perdre de nouveau les pédales.

*Je dois me calmer....ça ne peut plus continuer ainsi...il doit bien y avoir un moyen de racheter sa liberté.*

L'idée d'échanger sa place avec la mienne avait germé dans ma tête et ma famille avait été intransigeant, nous ne pourrions avoir aucune chance de nous retrouver si les deux se retrouvaient pris au piège par un contrat. Ils ne laisseraient jamais repartir Bella, j'étais curieux e savoir néanmoins si en effet elle possédait un don après transformation ou pas.....si elle n'en avait pas quel interêt aurait-il eu à a garder en vie? Serait t'il assez sadique pour la garder par pure cruauté envers moi et ma famille? Même Carlisle, qui faisait parti de ses plus vieux ami d'époque n'avait réussit à trouver un compromis pour Bella. Aro voulait Bella, il préférait garder Bella que d'accepter mes capacités, qu'est-ce qui avait changé pour qu'il ne veuille plus de moi dans ses troupes?

-Alice....je ne me suis jamais excusé de t'avoir fait prendre un risque en voulant me sauver, j'ai failli briser ton couple et je sais que Jasper n'aurait pas survécu à tout ça.

C'était vrai après tout, Alice avait mis en danger sa vie en venant à mon secours, elle aurait pu rester piégée là-bas ou pire tuer par les bons soins de Cauïs, cet homme rien ne l'habitait d'autre que la colère, à croire qu'on l'avait transformé pendant une grosse crise de furiosité et que depuis il ne pouvait se détacher de cette haine constante. Et c'était cette haine contre les humains et tout ceux qui étaient dangereux pour notre secret qui le rendait très dangereux, des trois il serait celui qui n'hésiterai pas à monter un complot contre Aro.



¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤


Dernière édition par Edward Cullen le Jeu 19 Nov - 3:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Wells

avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Date d'inscription : 08/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Ven 13 Nov - 16:55

    Lors de sa rencontre avec Seth, et le reste de sa meute, Matthew avait apprit pas mal de choses, non seulement sur les siens, mais aussi sur ceux qui étaient censés être ses ennemis mortels, les buveurs de sang.
    Et tout cela, il le devait à une seule personne : Bella, la jeune femme dont il avait brièvement fait la connaissance en Italie...
    Aussi, et comme la famille à la quelle il pensait qu'elle appartenait encore était végétarienne, il s'était lancé à sa recherche, désireux de lui témoigner sa gratitude.

    Suivre la piste de vampires n'était pas difficile vu l'odeur qu'ils dégageaient, et le jeune homme savait où ils s'étaient établis après avoir quitté Forks : L'Alaska.
    Pourquoi s'être exilé dans un endroit pareil ? Par goût ? Non, il devait y avoir autre chose...
    Mais après tout, cela ne le concernait pas.
    Il devait se concentrer sur sa " mission " principale.
    Après avoir quitté l'Amérique, il avait parcouru plusieurs centaines de kilomètres pour atteindre son but, et une fois sur place, il avait remercié le ciel d'avoir fait de lui une personne quasiment insensible au froid...

    La neige recouvrait tout au dehors, et cela ne lui facilitait pas la vie, car elle occultait aussi une bonne partie des odeurs.
    Toutefois, après plusieurs heures de recherche, il avait fini par tomber sur ce qu'il cherchait...

    Edward : Alice....je ne me suis jamais excusé de t'avoir fait prendre un risque en voulant me sauver, j'ai failli briser ton couple et je sais que Jasper n'aurait pas survécu à tout ça.

    Alice, Jasper... ces prénoms, il les avait entendu dans la bouche des indiens. Les vampires, qui se trouvaient à quelques mètres de lui, étaient bien des parents de Bella...
    Prudent, car il avait conscience qu'il se mettait en danger en se dévoilant ainsi, Matt avait fait quelques pas dans leur direction, avant de les saluer :

    - Euh... Bonjour.

    Il s'était interrompu, afin de leur laisser le temps de réaliser qu'un modificateur leur avait poliment adressé la parole, avant de reprendre :

    - Le moment est peut-être mal choisi, mais...Savez vous où je pourrais trouver Bella ?

    Evidemment, il ne se doutait aucunement que ses mots auraient un tel effet sur ses interlocuteurs...



The night before battle is tougher on a soldier than the battle itself
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Sam 14 Nov - 12:23

Alice se questionnait et regardait avec inquiétude Edward. Elle savait qu’il serait heureux de savoir qu’elle était vivante, mais revoir son visage, la revoir tout simplement, normalement, ce n’était pas forcément une bonne chose. Il serait peut-être encore plus triste après ? Ce n’est que lorsqu’elle eut pensé à ces choses qu’elle se rappela qu’il pouvait lire dans ses pensées, qu’il avait entendu tout ce qu’elle avait eu dans la tête depuis la vision. Elle ne pouvait vraiment pas avoir de pensées pour elle lorsqu’elle était près de lui. Elle chassa tout ça de sa tête, s’y força, et jeta un coup d’œil à Edward avant de s’adosser au mur derrière elle. Inconsciemment, elle s’était levée quelques minutes plus tôt, ça ne la dérangeait pas, mais ainsi elle pouvait mieux réfléchir, et contrôler ses pensées, ne pas les laisser s’égarer sur des chemins qu’Edward ne supporterait très certainement pas. Alice sentit soudain son frère se tendre et elle lui jeta un coup d’œil interrogateur. Il lui dit alors que quelqu’un avait pensé au prénom de Bella, effectivement, c’était bizarre, mais les surnoms « Bella » ne devait pas être rare, même ici. Elle préféra ne rien lui répondre, elle ne voulait pas qu’il s’énerve, et pourtant, le mal était déjà fait. Il se crispa encore plus et elle observa avec horreur ses yeux qui devinrent totalement noirs, sa faim de ces derniers jours où il n’avait mangé que des rats refaisaient violemment surface. Intérieurement, elle espère que c’était simplement un homme qui avait pensé à sa fille, et non pas quelqu’un qui la cherchait ou quoi que ce soit d’autre.

-Alice....je ne me suis jamais excusé de t'avoir fait prendre un risque en voulant me sauver, j'ai failli briser ton couple et je sais que Jasper n'aurait pas survécu à tout ça. . Elle sursauta légèrement en l’entendant parler ainsi, effectivement, il n’avait jamais reparlé de ça, et elle n’avait jamais eu à l’idée qu’il oserait un jour lancer le sujet sur ce qu’il s’était passé en Italie. Elle ne lui en avait jamais voulu, après tout, c’était elle qui avait décidé d’aller à Volterra, et non pas Edward qui l’y avait obligé, bien au contraire. Mais elle n’aurait pu simplement penser qu’elle pourrait le laisser là-bas, se suicider comme il avait tenté de le faire.


« Tu sais je… »


Elle se redressa soudain et se tendit à son tour. Une odeur qu’elle aurait pu reconnaître entre milles venait de leur arriver. Une odeur de loup, une odeur qu’elle n’aimait pas vraiment, mais qu’elle avait apprit à s’habituer après avoir rencontré les loups de la Push à plusieurs reprises, de brefs moments, mais à plusieurs reprises tout de même. Elle marmonna entre ses dents.

« Sens-moi ça…. »


Soudain, un homme d’une taille et d’une carrure impressionnante s’avança dans leur direction. On reconnaissait tout de suite un loup, aucun humain ne pouvait être aussi imposant, c’était contre les lois de la nature. Elle fut plus surprise que choquée qu’il ose s’approcher de deux vampires, alors qu’il était seul, et qu’il ne semblait y avoir personne à proximité. Surtout qu’il les salua, mine de rien. Alice se détendit quelque peu, il n’avait pas l’air de vouloir se battre ou quoi que ce soit d’autre, c’était bon signe, évidemment, elle était toujours sur ses gardes, on ne pouvait jamais savoir les réactions qu’auraient des loups. C’était pour ça qu’elle ne l’avait pas vu s’approcher, elle ne voyait jamais les loups dans ses visions, chose qu’elle avait d’ailleurs beaucoup de mal à digérer, ils avaient trouvés involontairement une faille dans son don, et ça l’agaçait, elle se sentait légèrement vulnérable.
- Le moment est peut-être mal choisi, mais...Savez vous où je pourrais trouver Bella ? . Elle se tendit une nouvelle fois et grogna doucement. Comment pouvait-il oser venir ainsi et leur parler de Bella ? Il devait très certainement savoir qu’elle était en Italie, à coup sûr, Jacob ou un autre lui en avait parlé. Décidément, il était presque suicidaire. Instinctivement, elle posa une main sur l’épaule d’Edward, elle devinait qu’il ne serait pas forcément enclin à lui parler alors qu’il venait de demander où se trouvait Bella…


« Tu fais partie de la meute à Jacob et Sam non ? »


Dernière édition par Alice Cullen le Jeu 19 Nov - 9:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Jeu 19 Nov - 3:01

C'était pour cette pitié, toute cette peine supplémentaire qu'l ne voulait plus rester trop près des siens, il avait bien du mal avec sa propre douleur alors entendre plusieurs voix se sentir désolé, meurtri ou encore coupable ne m'aidait pas et me donner encore plus envie de revenir à Volterra me donner au Volturi pour être avec elle. Pourquoi m'avait-ils ordonné de sortir du pays? Après tout j'avais intéressé Aro à une époque, il avait refusé ma mise à mort volontaire par gâchis....en quoi cela le satisfaisait de nous savoir séparé et au bord du suicide. A vrai dire je ne savais comment Bella vivais tout cela. De nouvelles pensées me vint à l'esprit, il s'agissait des mêmes que la précédente...

*Alice, Jasper...ces prénoms je les ai déjà entendus quelque part*

Le souvenir du visage de Seth Clearwater m'apparut parfaitement et sa pensée pris fin à nouveau sur le prénom de Bella...

« Sens-moi ça…. »dit Alice

Trop plongé dans mes propres pensées, je ne sentis pas immédiatement l'odeur infecte et c'est la réaction d'Alice qui me fit comprendre qui était cet intrus, un modificateur se trouvait là, tout près de nous, mes yeux noircirent autant qu'ils le purent, un grognement sourd patientai déjà dans mes entrailles prêt à bondir et lui extirper des aveux.
Il était clair qu'ils nous connaissaient et avais entendus parler de Bella, ma Bella, qu'est-ce qu'il faisaient ici....en Alaska? Loin de sa meute, un loup était toujours accompagné de sa meute, j'étais prêt à bondir et défendre Alice et ma propre peau, Bella vivait encore et je devais pour elle continuer à exister même lamentablement.


- Euh... Bonjour....le moment est peut-être mal choisi, mais...Savez vous où je pourrais trouver Bella ?

S'en était trop, je grognai d'irritation et Alice posa sa main sur mon épaule pour anticiper mon départ, elle savait que c'était vraiment, mais alors vraiment pas le moment et en plus demander où se trouve Bella à moi était un pur et simple suicide ou alors il était complètement attardé ce chien!

« Tu fais partie de la meute à Jacob et Sam non ? »demandait Alice.

Je ne pus retenir mes mots guidé par ma folie meurtrière.

-Qui es-tu pour nous demander cela? Que lui veux-tu? Si c'est Jacob qui t'envoie dis lui que je n'en n'attendais pas moins de sa part! Oser envoyé un de ses toutous pour sa propre sécurité, quel lâche! As-tu seulement conscience de ta stupidité? Te présenter seul devant deux vampires?


J'en prenais soudainement conscience, il était seul, aucune pensées n'était dirigée vers nous et ce lieux, ou alors ils étaient à des kilomètres de la ville, dans ce cas s'il y avait lutte, ils ne seraient d'aucune aide pour ce pauvre fou. Jacob était-il devenu aussi cruel pour faire envoyer un de ses amis à la mise à mort? Non il s'agissait su visage de Seth auquel il avait tout d'abord pensé, il ne s'agissait ensuite que de loups, je n'étais pas certain si Jacob était l'un d'eux, je ne l'avais qu'aperçut dans le souvenir d'Alice quand elle était allé voir Charlie pensant Bella morte et ensuite pour lui annoncer sa mort. Je n'étais jamais allé voir Charlie, je savais son amertume pour moi et je ne souhaitait pas avoir à recueillir plus de culpabilité qui me torturait un peu plus chaque jour passé seul sans mon soleil.


[N'oubliez pas que le récit se fait en italique et n'oubliez pas de justifier vos post également]


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Wells

avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Date d'inscription : 08/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Mar 1 Déc - 17:10

[ Je suis désolée pour le temps de réponse très long, et pour la médiocrité du post, mais j'ai énormément de travail scolaire en ce moment... ]

    La réaction des vampires avait été pour le moins inamicale. Leur regard s'était assombri, et des grognements bestiaux s'étaient échappés de leurs gorges.
    Pendant un instant, Matt avait cru qu'ils allaient lui sauter dessus pour le mettre en pièces, mais la jeune femme avait posé une main sur l'épaule de son compagnon pour le retenir.


    Alice : Tu fais partie de la meute à Jacob et Sam non ?

    Jacob et Sam... Ces deux noms, le modificateur les avait entendus dans la bouche de Seth, mais il ne les avait encore jamais rencontré, alors de là à faire partie de leur meute !

    Edward : Qui es-tu pour nous demander cela? Que lui veux-tu? Si c'est Jacob qui t'envoie dis lui que je n'en n'attendais pas moins de sa part! Oser envoyé un de ses toutous pour sa propre sécurité, quel lâche! As-tu seulement conscience de ta stupidité? Te présenter seul devant deux vampires?

    Matthew avait baissé les yeux. C'était vrai, il avait agit de façon stupide. Mais il était tellement enthousiaste à l'idée d'avoir enfin trouvé des semblables, et tout cela, c'était grâce à Bella !
    Instinctivement, il s'était reculé de quelques pas, comme s'il souhaitait se donner le temps de réagir en cas d'attaque, avant de reprendre la parole, moins assuré encore que la première fois :


    - Je... m'appelle Matthew, et je suis désolé de vous importuner. Je n'avais pas de mauvaise intention en venant vous voir, mais Bella m'a été d'un grand secours il y a quelques années, alors... Je souhaitais simplement la remercier.

    Il s'était interrompu pendant un petit instant : pourquoi diable ses interlocuteurs détestaient tant le jeune Black ?
    Leur avait-il causé du tort de façon directe, ou étais-ce encore des histoires de haine ancestrale ?
    Le loup n'en savait rien, et même s'il était curieux, il n'allait sûrement pas leur poser la question. Il tenait à la vie tout de même !

    Comme s'il était conscient de la capacité d'Edward à lire dans ses pensées, il se repassait les images de ses souvenirs en Italie. La vampire, l'enfant qu'elle portait dans ses bras, à qui il n'avait donné qu'une importance moindre malgré l'effet qu'elle lui avait fait, si spéciale, tout, presque dans les moindres détails.
    Il ne mentait pas, ni sur ses motivations, ni au sujet de ce qu'il s'était passé.

    Toutefois, il se demandait s'il ne ferait pas mieux de s'éloigner avant qu'il ne soit trop tard pour le faire...




The night before battle is tougher on a soldier than the battle itself
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Ven 11 Déc - 15:35

Alice s’était d’abord sentie coupable. Et aujourd’hui encore, même si elle faisait tout ce qui était possible pour chasser ce sentiment, lorsqu’elle se trouvait loin de Jasper qui ne pouvait contrôler ses émotions, elle se sentait coupable comme au premier jour. Elle savait qu’avoir emmené Bella à Volterra était presque suicidaire, et aussi meurtrière pour la jeune humaine. Mais elle avait été égoïste. Elle avait voulu qu’Edward s’en sorte indemne et n’avait pas pris en compte que Bella courrait un grave danger en se rendant là-bas, alors qu’elle en savait trop sur les vampires, bien trop. Mais elle savait aussi que si elle y avait été seule, Edward aurait précipité les choses, et n’aurait pas attendu d’écouter ce qu’Alice avait à lui dire avant de passer à l’action. Il se serait tout de suite montré à la lumière du soleil et aurait crée une stupeur consterné dans toute la foule d’humains. Les Volturi ne l’auraient pas accepté, et il l’aurait achevé avant qu’Alice n’ait le temps de faire quoi que ce soit. Edward aurait gagné, et toute la famille Cullen aurait perdu un proche. C’était horrible d’avoir de telles pensées, mais Alice ne cessait de se dire que si elle avait été moins égoïste, que si elle avait pensé aux risques qu’avait pris Bella en l’accompagnant pour prouver à Edward qu’elle était bel et bien en vie, Bella serait encore chez son père, Charlie. Et elle aurait une vie normale, elle aurait peut-être terminé avec Jacob, ce qui aurait été le mieux pour elle. Une vie normale, sans d’autres soucis en tête que les notes qu’elle ramènerait à son père. En somme, une vie comme toutes les adolescentes de son âge, et non pas comme une humaine au courant de l’existence des vampires et des modificateurs.

Alice comprit immédiatement à la réaction d’Edward que quelqu’un approchait. Elle trouva dans un premier temps bizarre qu’elle n’ait pas vu la venue du visiteur, mais les petits soupçons qui commençaient à germer dans son esprit furent solidifier par l’odeur qui atteint ses narines. Ainsi, un loup, peut-être à des chiens à Jacob, venaient leur rendre visite. Que c’était agréable. Pourtant était-il venu là ? Face à deux vampires. Et seul ? Ces deux derniers mots s’ajoutèrent dans la tête à Alice quand elle vit le loup s’approcher d’eux. Il était grand, musclé, légèrement mat, comme tous les membres de sa petite bande à vrai dire. Elle ne se rappelait pas l’avoir vu avec Jacob, peut-être était-ce tout simplement un nouveau récemment transformé ? Peu importait de toute façon. Alice réussit à empêcher Edward de trop s’énerver, ou plutôt d’attaquer le loup, mais elle savait que ce ne serait pas éternellement qu’elle y parviendrait. Elle ne savait pas pourquoi, mais quelque chose lui disait que le loup était peut-être bien là sur ordre de Jacob, ou peut-être pas, cela restait à voir.
Edward : _ Qui es-tu pour nous demander cela? Que lui veux-tu? Si c'est Jacob qui t'envoie dis lui que je n'en n'attendais pas moins de sa part! Oser envoyé un de ses toutous pour sa propre sécurité, quel lâche! As-tu seulement conscience de ta stupidité? Te présenter seul devant deux vampires? Matthew : - Je... m'appelle Matthew, et je suis désolé de vous importuner. Je n'avais pas de mauvaise intention en venant vous voir, mais Bella m'a été d'un grand secours il y a quelques années, alors... Je souhaitais simplement la remercier

Alice commençait à se rendre compte que finalement, Mathew n’avait très certainement pas de mauvaises intentions. Il ne semblait pas au courant de tout ce qu’il s’était passé à Volterra, et finalement, c’était peut-être une bonne chose. Un ricanement moqueur s’échappa de la bouche d’Alice. Il osait se présenter seul face à deux vampires, et par la même occasion parler de Bella devant Alice, mais surtout, devant Edward, mais peut-être qu’il n’était réellement pas au courant.

« Alors Jacob ne t’a rien dit ? Il ne t’a pas expliqué face à quoi tu te mettais en venant nous parler comme si de rien était de Bella ?»
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Wells

avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Date d'inscription : 08/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Mar 19 Jan - 14:30

    Alice : Alors Jacob ne t’a rien dit ? Il ne t’a pas expliqué face à quoi tu te mettais en venant nous parler comme si de rien n'était de Bella ?

    Non, personne ne lui avait rien dit. Bon sang, ces vampires ne pouvaient-ils pas se contenter de le croire ? Si Bella ne se trouvait pas en leur compagnie, ce qui semblait être le cas, et qu'ils ne la fréquentaient plus, il s'en irait, et cesserait de les importuner. Il ne voulait pas la guerre, et provoquer les gens de façon gratuite n'était pas dans sa nature.

    - Écoutez, je ne connais pas ce Jacob. Je sais ce qu'il est, mais mes connaissances à son sujet se limitent à ça.

    Il s'était interrompu, avant de reprendre :

    - Je suis désolé si mon allusion à Bella vous a offensée, ce n'était pas mon intention. Si elle n'est pas avec vous, alors j'irai la chercher ailleurs.

    Elle au moins était aimable !
    Il ignorait quelles relations la liaient aux deux individus mal lunés qui lui faisaient face, mais elles devaient être tendues...
    Un souffle de vent glacial avait balayé l'impasse dans laquelle ils se trouvaient, ébouriffant les cheveux châtains de Matt. Heureusement que sa température corporelle anormalement élevée l'empêchait de souffrir du froid, sans quoi il aurait fini congelé...

    Pour occuper le temps qu'il passait à attendre une réaction de la part de ses interlocuteurs, le jeune homme les avait discrètement observés. Ils étaient magnifiques, tout comme celle qui lui avait porté secours quelques temps plus tôt, beaux à tel point que cela en devenait presque effrayant.
    Leur peau semblait de marbre, mais il savait depuis peu que ses crocs étaient à même de l'abîmer. Ils auraient pu être des compagnons agréables, si leur cœur n'était pas aussi plein de haine, et s'ils ne dégageaient pas une telle odeur...


Edit modo : Attention tes textes (sans compter les paroles des autres que tu repporte) doivent faire 15 lignes complètes minimum
Réponse au modo : Désolée, mais ce post, en pleine période de partiels, était un post de retour, destiné à débloquer la situation. Il en fait un peu plus de 15 sur mon écran



The night before battle is tougher on a soldier than the battle itself
Revenir en haut Aller en bas
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Lun 1 Fév - 17:36

Un vent nous caressai la peau dans cette ruelle et je lus en cet instant que ce loups-garous disait vraie, il ne connaissait pas Jacob, il était simplement à sa recherche, mais pourquoi diable pensait-il qu'elle serait parmi nous? Il était de toute évidence dans l'ignorance totale de toute l'histoire, s'il avait bien rencontré Bella, si elle lui avait en effet expliqué où il pourrait trouver ses semblables, oui tout cela était vrai il pouvait le lire dans son esprit, il avait rencontré Seth également et c'est ce jeune loup tout fou qui lui avait à peu près conté les grandes lignes du traité, de notre haie, de l'histoire entre moi et Bella, mais vraiment pas assez de détail pour qu'il comprenne son erreur, je l'avais presque agressé, aveuglé par ma tristesse, ma douleur, je n'avais pas vu en lui la gentilles dont elle avait fait part envers lui, lui montrant la voie de sa quête, elle n'avait apparemment pas perdu toute sa gentillesse.

Mon esprit ce l'était tant imaginé assoiffée, bestiale, mesquine et cruelle, me serais-je forcé d'imaginer tout cela par simple auto-protection? Et si elle n'avait rien perdue de son âme, cela allait à l'encontre de mes croyances et je ne pouvais admettre que j'avais gardé la mienne après toutes les atrocités dont j'avais été le coupable et l'investigateur.
Même si j'avais pensé à un moment de ma vie, lorsqu'elle et moi étions heureux ensemble, que j'avais peut-être comme elle me le certifiait, conservé mon âme.....je ne le croyais plus désormais, Dieu se jouait de ma vie immortelle pour s'amuser à mes dépends, me faisant souffrir un peu plus chaque jour, jusqu'au jour où je ne verrais plus aucune raison de rester parmi les miens. J'avais du mal à rester parmi eux en les voyant se donner entièrement à leur moitié respective, autant autrefois cela ne me posait pas de problème plus grands qu'une simple solitude affective, l'amour qu'ils me donnait était amplement suffisant pour m'aider à supporter mon état de vampire.
Tout cela avait changé le jour où elle était entré dans ma vie, elle avait tout chamboulé et tout c'était écroulé en quelques instant.


-Je te crois, excuse moi de t'avoir agressé....

Ma colère s'abaissait mais la douleur de la voir à travers lui était toujours aussi intense, j'étais certain que Jasper s'il se trouvait à la maison devait ressentir ma peine.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Nombre de messages : 158
Age : 25
Date d'inscription : 09/01/2010

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Mar 16 Fév - 19:08


  • Cela faisait maintenant plusieurs mois que nous étions dans ces états là, Edward toujours en retrait, moi qui cherchait à éviter le plus possible mon frère, pour éviter qu’il puisse lire dans mes pensées. Et sans compter Jasper qui faisait tout ce qu’il pouvait pour que je cesse de me sentir coupable, il fallait avouer qu’au moins, il y avait son pouvoir qui faisait beaucoup de choses pour que je me sente bien. Ou du moins, moins coupable même si dès qu’il n’était pas là, le doute et la culpabilité revenaient de plus forte intensité.

    Puis ce loup qui était venu en remettre une couche, en cherchant Bella. Pourquoi donc il la voulait après tout ?! Je ne pouvais pas prévoir l’avenir des loups garous, parce que je n’en avais jamais été une surement. Cependant, il ne venait même pas de la part du cabot, alors comment pouvait-il connaitre Bella ? Enfin, non, pas exactement cette question je me posais, c’était plutôt, pourquoi il la cherchait ? S’il n’était pas de la meute à Sam, ou Jacob, il n’avait aucune raison de la chercher n’est ce pas ? Enfin c’est ce que je pensais du moins. Et puis venir demander ça à Edward, ce n’était peut être pas la meilleure des solutions si ce loup tenait à ses poils.

    Il répondit qu’il ne connaissait ni Jacob, et qu’il cherchait seulement Bella, ce qui avait mis Edward sur la défensive pour être honnête. Je pris un bol d’air, ce qui fut en soi une mauvaise idée, vu que je ressentis toutes les odeurs malsaines qui émanaient du loup. Super, si j’avais été humaine j’aurai certainement eu de ces nausées, nauséabondes… Mon frère s’excusa de son comportement et pour garantir, ce jeune homme de sa perte, je dis :


    Alice • « Je ne conseille pas d’essayer de retrouver Bella, si tu tiens à ta fourrure. »

    Le traitement que lui administrerait les Volturis s’il le voyait vers chez eux, promettait d’être très cruel. Bref c’était les Volturis et avec leur certaine réticence à propos de nos amis les loups. Je ne pensais pas judicieux qu’il se rende en Italie pour être franche. J’avais évoqué ces mots avec douceur, tout en restant aux côtés de mon frère. Je ne voulais pas non plus que le petit loup se fasse tuer, ce serait bête tout de même.






    A l i c e
    Oublie pas de t'évader
    Dans ce monde de cinglés ♫




Revenir en haut Aller en bas
http://cappuciin0-x3.skyrock.com
Matthew Wells

avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Date d'inscription : 08/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   Mer 24 Fév - 23:16

[ Sorry pour cette clôture de post minable, mais le sujet a été commencé il y a un bon moment, et je dois avouer que j'étais un peu à sec niveau inspi... ]

    Edward : Je te crois, excuse moi de t'avoir agressé....

    Même s'il n'était pas capable de lire dans les pensées d'Edward comme lui même le faisait, Matt sentait le chagrin qui se dégageait de sa personne. Intense. Dévorant.
    Perdre son âme sœur devait avoir été une épreuve des plus douloureuses pour lui, et même s'il ignorait pourquoi la belle avait " décidé " de rallier les Volturi, il ne pouvait s'empêcher de ressentir une profonde compassion à son égard.
    Il semblait être une personne respectable, et sa situation était fort regrettable...


    Alice : Je ne conseille pas d’essayer de retrouver Bella, si tu tiens à ta fourrure.

    Le modificateur n'était pas suicidaire, mais il avait une dette envers Bella, et il comptait bien la payer un jour. En attendant, il devrait se contenter de la remercier, qu'importe le danger qu'il encourrait en allant se promener en Italie.
    Après tout, ses intentions n'étaient pas malsaines, et il ne comptait pas s'approcher du château des buveurs de sang de trop près...

    Menfin !
    De toute évidence, les deux vampires végétarien qu'il venait de rencontrer ne lui seraient d'aucun secours pour trouver la jeune immortelle.
    Aussi, il avait décidé de ne pas les importuner plus longtemps : si l'homme avait voulu se retrouver seul avec celle qui devait être sa sœur, c'était qu'il devait avoir besoin de se confier, alors inutile d'interférer...


    - Merci. J'espère sincèrement que vous pourrez être de nouveau réunis un jour.

    Il avait adressé un sourire à ses interlocuteur, avant de leur dire au revoir :

    - Sur ce, je vais prendre congé. Au plaisir de vous revoir !

    Si cela devait se faire, il espérait que cela serait dans des conditions plus favorables.
    Les Cullen lui inspiraient confiance, et lui étaient étrangement sympathiques.
    Après un dernier regard, le jeune homme s'en était allé, avec le pressentiment qu'il reverrait ces deux visages aussi parfaits l'un que l'autre...



The night before battle is tougher on a soldier than the battle itself
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laisse moi mourir en paix....[Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Laisse moi mourir en paix....[Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight For Eternity :: La Famille Cullen :: Rp Edward Cullen -