Twilight For Eternity
Bienvenue sur le Forum Twilight For Eternity.
Le forum a réouvert ses portes depuis le 09/11.
Nous recherchons Démetri et Felix Volturi, des modificateurs ainsi que le clan Donovan


RPG sur la saga Twilight
 
AccueilAccueil  TwilightTwilight  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture définitive du forum.
Pour les +18 ans, vous pouvez nous retrouver sur notre nouveau forum : http://nemesis.creer-forums.fr/forum

Partagez  | 
 

 Ne pars pas ! [Jacob]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Ne pars pas ! [Jacob]   Sam 14 Nov - 14:56

    J'étais seule chez moi entrain de faire les cent pas. J'avais envoyé un texto à Jacob lui demandant de venir au plus vite car j'avais quelque chose de très important à lui dire. J'attendais impatiemment qu'il vienne, enfin s'il daignait se montrer car la dernière fois que je l'avais vu, remontait pas plus loin qu'à hier et on s'était quitté en mauvais terme et pour cause ma meilleure amie avait refait surface, chose que Jacob n'avait pas apprécié. Il ne comprenait pas comment j'avais pu me lier d'amitié avec ces " buveurs de sang " comme il aimait les appeler. Si je l'écoutais, il fallait que je fasse un choix. Pour lui, il était inconcevable que je sois amie en même temps avec les loup-garous et les vampires. Tout ça parce qu'ils se détestaient. J'étais tout bonnement incapable de le faire, ils avaient tout deux pris une place importante à mes yeux.

    Alice en avait profité pour s'eclipser pendant deux heures, le temps pour elle de se nourrir avant notre départ pour Volterra et puis il était préférable qu'elle soit absente au moment où j'allai annoncé à mon meilleur ami la nouvelle. D'ailleurs, je ne savais toujours pas comment j'allai m'y prendre pour lui dire, surtout lorsqu'il en connaîtra la raison. Pourquoi Edward avait-il décidé d'aller à la rencontre des Volturi pour mourir ? Je pensais que je n'étais plus rien pour lui qu'il ne m'aimait plus, il avait été très clair lors de notre rupture. Rien que d'y penser, la plaie béante qui s'était peu à peu refermée grâce à mon amitié grandissante avec Jacob s'était réouverte. Mon adonis voulait mourir tout ça parce que Alice avait eu une vision de moi entrain de sauter de la falaise et que je n'allai pas m'en sortir, Rosalie s'était empressée d'annoncer mon décès à Edward. Je ne comprenais pas comment il y avait cru aussi facilement surtout que lui - même m'avait expliqué que les visions d'Alice étaient subjectives. Pourquoi réagissait-il ainsi ? Alors qu'il savait pertinemment qu'en restant humaine, un jour ou l'autre, c'était ce qu'il allait m'arriver.

    Il fallait que je me change les idées, je montai dans ma chambre afin de préparer mon nécessaire de toilette et quelques tenues pour voyager. Lorsque tout était prêt, je descendis mon sac et le déposai dans le vestibule. Machinalement, je jetai un oeil à l'horloge, le temps défilait à une vitesse grand V, il avait de grande chance pour que Jacob ne vienne pas. J'étais anéantie entre mon meilleur ami à qui je n'aurai certainement pas le temps de dire aurevoir et lui donner une explication sur mon départ et de l'autre mon beau vampire qui était sur le point de se donner la mort et que j'étais prête à sauver seulement arriverais - je à temps ? De la paume de ma main, j'essuyai les quelques larmes qui s'étaient figées sur mes joues. J'étais sur le point de me diriger dans la cuisine afin de laisser un mot à mon père lorsque j'entendis la porte d'entrée s'ouvrir.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pars pas ! [Jacob]   Dim 22 Nov - 15:47

    J’étais en train de tourner en rond dans la petite maison que je partageais avec mon père. Je n’arrivais toujours pas à faire le point. J’étais écartelé entre l’envie de retourner voir Bella pour m’excuser et le désir de rester camper sur mes positions. Je lui avais promis de ne jamais lui faire de mal, de la blesser intentionnellement pourtant, c’était bel et bien ce que j’avais fais. Pas plus tard que la veille. J’avais conscience de ne pas lui laisser réellement le choix, et que je la forçais à choisir entre moi et Edward. En gros, entre les loups et les vampires. Sans doute que ce n’était pas un choix facile. Plus parce que Bella ne pourrait que choisir ce buveur de sang, plutôt que moi, parce qu’elle l’aimait lui et non moi-même, qu’elle ne considérait que comme son meilleur ami. J’avais parfaitement conscience que je ne pourrais que perdre face à lui, si je demandais clairement à Bella, de faire un choix. C’était sans doute la raison pour laquelle, je ne lui demandais pas, encore, de décider. J’avais peur. Peur de la perdre. Car jamais, je ne pourrais me résoudre à ne plus la voir. La faire souffrir, n’était évidemment pas la solution, pour la garder.

    Alors que j’étais toujours en train de me demander ce que j’étais censé faire. Aller la voir ou non, je reçus un sms. La sonnerie de mon téléphone, me fit légèrement sursauter, tant j’étais perdu dans mes réflexions. Mon cœur ayant retrouvé une allure presque normale, je pris mon portable pour constater que Bella me demandait de venir le voir, chez elle. Elle avait quelque chose à me dire. Sans prendre le temps de réfléchir, je me relevais de mon lit sur lequel j’étais quelques secondes plus tôt, et prit tout juste le temps de chausser des baskets et de prendre un tee-shirt gris pour accompagner mon bermuda en jean, ancien pantalon dont je n’avais plus usage en tant que tel. Mais au moment de faire démarre ma voiture, trente secondes plus tard à peine, j’hésitais. Devais-je réellement aller la retrouver après ce qu’il s’était passé la veille ? Une Cullen était revenue. L’habitation de Bella était ainsi considéré comme de leur côté. Je n’avais, en toute logique, pas le droit de m’y rendre tant qu’un humain ne serait pas réellement en danger. Et si je ne faisais pas erreur, les Cullen ne représentaient toujours pas un réel danger pour les humains.

    Je restais ainsi, une main sur le contact et une autre sur la poignée de ma portière, à hésiter. J’avais envie de me rendre chez Bella, pour être sûr que tout allait bien, la voir et peut-être même m’excuser. Mais d’un autre côté, elle s’était montré si heureuse de revoir un buveur de sang, quelques heures auparavant, que je ne pouvais pas me résoudre à faire comme si de rien n’était. Elle ne pouvait pas être ami avec un loup et sortir avec un buveur de sang. C’était la logique même. On ne peut pas être tiraillé entre ces deux espèces ennemies. Mais c’était pourtant ce qu’elle faisait, sans honte visiblement. Et puis, d’un autre point de vue, sachant que j’étais amoureux d’elle, c’était aussi une question de jalousie. Depuis longtemps, je l’aime alors qu’elle ne me considère comme son meilleur, rien de plus. Son cœur appartient clairement à cette sangsue, qui ne s’est pas gêné pour la rejeter, comme le lâche qu’il était. Et pendant ces longs mois, c’était sur mon épaule que Bella était venue pleurer. Et c’était prêt de moi qu’elle avait trouvé le réconfort nécessaire, pour retrouver un minimum, goût à la vie.

    Fort de cette constatation, je mettais en route le moteur de ma voiture et démarrais à vive allure. Peu m’importais que cette buveuse de sang soit encore chez elle en cet instant. Si Bella voulait me voir, elle en avait encore le droit. Elle se trouvait chez elle et était donc libre de voir qui elle voulait. Même un meilleur ami amoureux d’elle au point d’être prêt à faire n’importe quoi pour elle. Très vite, je me retrouvais devant la maison des Swan. Sans perdre une minute, je descendais de voiture et déjà, j’étais devant la porte. Sans prendre la peine de frapper ou de sonner, j’ouvrais la porte et entrais. Je n’avais pas ralenti l’allure pour la simplet et bonne raison que j’avais déjà perdu du temps à hésiter comme un idiot, avant de quitter la réserve. Au moment où je pénétrais dans le hall, je vis de suite Bella, qui s’apprêtait à entrer dans la cuisine.


    _Bella ? La hélais-je après quelques secondes de silence.

    J’hésitais à m’approcher d’elle, ne sachant pas encore quelle nouvelle elle allait m’annoncer. Je n’étais pas certain que ce serait positif alors m’excuser maintenant n’étais sans doute pas une bonne idée. Avisant le sac posé dans un coin du vestibule, je me demandais ce qu’il faisait là et s’il signifiait quelque chose.


    _Qu’est-ce que…tu comptes aller quelque part ?


Dernière édition par Jacob Black le Dim 13 Déc - 4:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: Ne pars pas ! [Jacob]   Jeu 26 Nov - 3:12

    L'heure tournait et Jacob n'était toujours pas là. Il fallait que je me rende à l'évidence que notre amitié ne représentait rien pour lui. On s'était pris la tête pour une broutille, enfin c'était mon avis. Pourquoi aurais - je du choisir entre lui et Les Cullen ? Même s'ils étaient ennemis, je pouvais très bien être amie avec les deux. Dans quelques minutes, Alice reviendrait de chasse et nous prendrions la route direction l'Italie. Je ne pouvais décidément pas partir à la sauvette, il fallait que je laisse au moins un mot à mon père pour le rassurer. Je me dirigeai vers la cuisine, quand la porte d'entrée s'ouvrit, je pensais au début que c'était Alice qui était de retour mais je reconnus la voix de Jacob. Mon coeur rata un battement, mes larmes se remirent à couler de plus belle, je ne m'attendais plus à sa venue. J'aurais voulu me jeter dans ses bras, il m'avait tant manqué seulement je préférais m'abstenir car je ne savais pas comment il allait réagir.

    Hey Jacob ! Je ne pensais plus te voir. Je pensais que tu avais définitivement tiré un trait sur notre amitié.
    dis - je d'une voix monotone.

    Les mains dans les poches arrières de mon jeans, j'avançai timidement vers lui. Je le vis détourner le regard en direction du vestibule, je me mis à faire la même chose que lui. Il avait remarqué mon sac, il reporta son attention sur moi et m'interrogea.


    Viens ! Nous serons mieux dans le salon pour discuter.

    Je lui tendis ma main afin qu'il me suive. Il l'accepta après quelques secondes d'hésitation. Nous nous installâmes sur le canapé, je me mettais face à lui, je tenais toujours sa main dans la mienne, lui faisant de douce caresse avec mon pouce. Je plongeai mon regard dans le sien, il semblait impatient que je réponde à son interrogation. Ma gorge se noua, j'avais une certaine appréhension, je savais très bien qu'il allait mal réagir.

    Tu as soif ?

    Sans même attendre sa réponse, je me levai et me dirigeai vers la cuisine. Je m'empressai à ouvrir le réfrigérateur, pour le refermer aussi vite, je collai mon front sur la porte de celui -ci tout en fermant les yeux. J'étais entrain de me dégonfler, de prendre mon temps, il fallait que je trouve le courage de lui dire. Il ne me restait que très peu de temps, Alice allait bientôt être de retour. J'avais fait mon choix, il était dans mon devoir de sauver Edward. Soudain, je sentis la présence de Jacob derrière moi. Je pris une grande inspiration et me retournai pour lui faire face.

    Je pars avec Alice pour l'Italie. Il a besoin de moi. dis -je dans un souffle.

    Il savait très bien de qui je parlais. Je le fixai pour déceler une quelconque réaction de sa part.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pars pas ! [Jacob]   Dim 13 Déc - 4:50

    Je ne savais comment réagir face aux larmes de Bella qui se mirent à couler, à ma vue. Mais surtout, je ne comprenais pas pourquoi il y avait ce sac posé près de l’entrée. Avait-il une signification particulière ou était-il là par hasard ? Je préférais largement la seconde option. Parce que la première ne pouvait que signifier, que son amie partait, pour plusieurs jours sans doute. Ou alors c’était son père. J’espérais que c’était lui. Cela pouvait paraître égoïste mais…ça l’était ! Lorsque ça concernait Bella, je devenais vraiment égoïste. Elle était mon amie, elle aurait été plus si ça ne tenait qu’à moi, et je ne pouvais la partager avec qui que ce soit. Mais encore moins un suceur de sang. Mais de ce côté là, je n’avais plus trop à m’inquiéter puisqu’il l’avait lâchement abandonné…mais c’était en quelque sorte grâce à lui si je m’étais autant rapproché de Bella. Mais jamais, au grand jamais, je ne pourrais lui être reconnaissant pour cela. Ne serait-ce que pour la douleur qu’il lui avait infligée. Même si cela me rassurais de savoir que j’avais le pouvoir de rendre le sourire à mon amie, ça n’effaçait pas la souffrance que ce sale suceur de sang avait put lui faire subir.

    Les paroles de Bella, chassèrent un instant mes pensées. Moi, tirer un trait sur notre amitié ? Alors qu’elle était sans doute la personne la plus importante pour moi ? Même un vampire aurait été bien incapable de nous séparer ! Même si cette Alice était de retour en ville, cela ne m’empêcherait pas de la voir, si j’en décidais ainsi. Et si Bella désirait me voir, c’était idem. Personne n’était en position de nous empêcher de nous voir. Hormis le sheriff mais j’étais encore dans ses faveurs, contrairement à ce suceur de sang qui avait détruit sa fille. Moi j’apparaissais plutôt comme une sorte de sauveur. Celui qui avait rendu la joie de vivre et le sourire à Bella. Et pour se faire, je devais bien avouer que je ne m’étais pas forcé. Elle était si importante pour moi, que seul son bonheur m’importait…du moment que ledit bonheur ne dépendait pas d’une sangsue. Dans ce cas là, j’aurais eut un peu plus de mal à accepter la chose.

    La brusque gêne de Bella, ne me dit rien qui vaille. Et lorsqu’elle me tendit la main, proposant que l’on aille dans le salon où l’on serait mieux pour discuter, cela ne fit qu’accentuer mes doutes. Je m’inquiétais de plus en plus et le regard qu’elle porta à son tour au sac posé dans le vestibule, me fis douter davantage. Alors elle s’apprêtait réellement à partir. Mais où ? Pourquoi ? Combien de temps ? Rendait-elle visite à sa mère ? Lui était-il arrivé quelque chose ? Presque aussitôt, je regrettais toutes les paroles méchantes que j’avais pus lui adresser, quant au fait qu’elle était amie avec des suceurs de sang. Elle avait sans doute mieux à s’occuper que d’un meilleur ami possessif, jaloux et nerveux par-dessus le marché. Je me sentais vraiment idiot en cet instant, et ne pus qu’accepter de la suivre dans le salon.

    Une fois sur le canapé du salon, Bella s’assit en face de moi, gardant ma main dans la sienne. J’attendais qu’elle me dise ce qu’il se passait et m’inquiétais de plus en plus. Elle semblait avoir une chose d’importante, peut-être de grave, à me dire. Mais elle n’avait pas l’air de savoir comment s’y prendre ni par quoi commencer. Alors je me contentai d’attendre en silence, sans mot dire, pour ne pas avoir l’air de la brusquer. Sa question me dérouta quelque peu mais elle prouvait à quel point elle était nerveuse. Plus que moi en tout cas, ce qui voulait dire vraiment beaucoup. Elle n’attendit d’ailleurs pas ma réponse avant de se lever et de se diriger vers la cuisine. J’entendis la porte du réfrigérateur s’ouvrir pour se refermer tout aussitôt puis plus aucun bruit. Elle devait sans doute être en train de tenter de retrouver ses esprits. Mais qu’avait-elle donc à me dire, qui puisse lui être si difficile ?

    Impatient et inquiet, je la rejoignis dans la cuisine et la trouvai le front appuyé cintre le frigo. Bella sembla prendre conscience de ma présence car elle ne me laissa pas le temps de parler. Elle se retourna et me lâcha brusquement, et sans prendre de gants, qu’elle partait pour l’Italie, parce qu’Il avait besoin de lui. Je restais totalement figé devant de telles paroles et ouvrit la bouche, la refermant aussitôt, à plusieurs reprises. Comme si je n’étais pas certain de comprendre ce qu’elle venait de me dire. Lorsque ses paroles atteignirent enfin mon cerveau, une rage incontrôlable s’empara de moi. Je sentis un violent frisson parcourir mon échine. Avec difficulté, je parvins à contrôler les tremblements qui m’agitèrent durant quelques secondes. Je ne pouvais pas croire que Bella, ma meilleure amie, puisse être assez stupide pour faire cela. Pour partir à la rescousse d’un crétin de suceur de sang qui l’avait fait terriblement souffrir. En tant que meilleur ami, je ne pouvais pas la laisser faire cela. Je devais la remettre sur le droit chemin.


    _Non ! Tu ne peux pas faire ça. Tu te souviens ? C’est lui qui t’as fais souffrir. C’est de sa faute si tu as faillit mourir de tristesse. Tu ne peux pas oublier tout ça et courir à sa rescousse. Ce n’est pas logique ! Et moi je…je t’interdis d’y aller ! Tu ne le feras pas parce qu’il ne le mérite pas ! Tu n’as pas à aller l’aider alors que lui-même t’as abandonné comme si tu n’étais rien. Tu N’es rien pour lui. Sinon il ne t’aurait pas abandonné comme il l’a fait. S’est-il retourné pour voir ce qu’il t’infligeait ? Non, il est parti sans se soucier du mal que son départ pouvait te faire. Alors pourquoi toi tu ferais un truc pareil pour lui ?

    Mes paroles pouvaient paraître dures. Et elles l’étaient. J’avais conscience du mal que mes mots pouvaient faire à Bella. Mais j’étais absolument prêt à tout pour la retenir. Elle ne pouvait pas se rendre en Italie pour le sauver alors que lui-même se fichait bien de savoir comment elle allait.

    _Il n’a pas besoin de toi. Sinon, il ne t’aurais jamais abandonné.Ajoutais-je froidement.

    Mon intention n’était pas de faire souffrir Bella. Mais au contraire, de lui épargner de nouvelles peines, à cause de ce suceur de sang. Elle devait le comprendre…
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: Ne pars pas ! [Jacob]   Mer 23 Déc - 3:23

    Ça y est la bombe était lancée. Je fixai mon meilleur ami pour déceler une quelconque réaction de sa part et celle - ci ne se fit pas attendre. Tout d'abord, il paraissait complètement éberlué puis soudain je vis une certaine rage s'emparer de lui. Je tentai de l'approcher pour le calmer mais je me ravisai à la dernière minute tout simplement car je le vis trembler et je savais pertinemment qu'il pouvait à tout moment se transformer. Comme il me l'avait expliqué les loups avait du mal à se contrôler sous l'emprise de la colère et c'était ainsi que Sam, le chef de la meute, avait alors blessé sa compagne Emily, lui affligeant à vie une balafre sur le visage. Je pouvais voir dans ses prunelles de l'incompréhension, de la colère, de l'appréhension et même de la tristesse. Je ne bougeai plus, je l'observai, il faisait les cent pas, peut-être sa façon pour lui de garder le contrôle sur sa non transformation. J'écoutais ce qu'il avait à dire, il était dur dans ses propos et ses paroles me blessèrent me remémorant trop de mauvais souvenirs, d'ailleurs je ne pus contenir mes larmes et mon cœur pour la énième fois se brisait. Mais par dessus ce que je n'acceptais pas c'est qu'il m'intimait de rester ici.

    Jacob Black ! Tu n'as aucun ordre à me donner. criai - je

    Il savait très bien que je détestais par dessus tout que l'on me dise ce que je devais faire. J'étais assez grande pour prendre mes décisions seule. Je n'acceptais déjà pas quand c'était mes parents alors encore moins quand c'était un ami. Je me calmai de suite, en réfléchissant, si il m'intimait de rester c'était tout simplement parce qu'il ne voulait certainement pas me revoir dépérir comme je l'avais été, il y a quelques mois. Lorsque Edward m'avait quitté, je m'étais réfugiée dans un mutisme, je ne mangeais plus, je ne dormais plus, je n'avais qu'une seule envie mourir. Combien de fois Jacob m'avait retrouvé dans un coin dans ma chambre, assise à même le sol, les jambes repliées contre moi en me balançant d'avant en arrière. J'avais l'impression de devenir folle, je m'étais coupée du monde, c'est à peine si j'adressais la parole à mes camarades de classe. Il avait fallut que Jacob s'arme de beaucoup de patience et il avait tenu bon, pas un jour ne passait sans qu'il ne vienne me rendre visite. Peu à peu, j'étais sortie de ma léthargie et grâce à lui j'avais repris goût à la vie. Un lien très fort nous unissait, même si je savais que pour lui c'était beaucoup plus qu'une simple amitié. Dire que je ne ressentais rien pour lui, ça aurait été un mensonge et dernièrement l'idée que Jacob et moi soyons un couple m'avait traversé l'esprit, j'étais prête à nous laisser une chance mais c'était sans compter les derniers évènements. Tout d'abord, ma grossesse, ensuite la visite de ma meilleure amie et maintenant Edward qui voulait se donner la mort. Je passai une main lasse sur mon visage et je plongeai mon regard dans le sien avant d'ajouter.


    Je suis désolée Jake ! je sais qu'il s'est comporté comme le pire des salauds avec moi ! Je ne peux décemment pas oublier ce qu'il m'a fait. Mais il ne mérite pas ça. Il faut que j'y aille ! Je ne peux tout bonnement pas le laisser faire...Il veut mourir !

    Jacob avait beau me raisonner, ma décision était prise et je n'avais aucunement envie de la changer. J'avais assuré à Alice que je tenterai tout pour le sauver, mes bagages étaient prêts. Personne n'arrivera à me faire changer d'avis.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne pars pas ! [Jacob]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne pars pas ! [Jacob]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight For Eternity :: Rp Bella Volturi -