Twilight For Eternity
Bienvenue sur le Forum Twilight For Eternity.
Le forum a réouvert ses portes depuis le 09/11.
Nous recherchons Démetri et Felix Volturi, des modificateurs ainsi que le clan Donovan


RPG sur la saga Twilight
 
AccueilAccueil  TwilightTwilight  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture définitive du forum.
Pour les +18 ans, vous pouvez nous retrouver sur notre nouveau forum : http://nemesis.creer-forums.fr/forum

Partagez  | 
 

 [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mar 17 Nov - 23:17



    Aujourd'hui était une journée importante dans ma vie d'humaine, je fêtai mes dix - huit ans, malheureusement une année de trop. Je vieillissais tandis que mon adonis restait figé dans sa dix - septième année. Je lui avais fait part de mon souhait de devenir comme lui et de passer ma vie éternellement à ses côtés, seulement, il n'était pas de cet avis, ce n'était pas ainsi que cela devait se passer. Il y avait autre chose que je désirais mais je doute qu'il ne veuille le réaliser. Maintenant cela faisait quelques mois que nous étions ensembles, j'étais arrivée à un stade où un simple baiser ne me satisfaisait plus, j'avais besoin de beaucoup plus, plus de rapprochement, d'intimité, c'était sans compter sur Edward, il était intransigeant là - dessus. J'avais à plusieurs reprises essayé de repousser les limites qu'il s'était fixé dans l'unique but de me garder vivante mais en vain, il était déterminé.

    Quelques jours plus tôt, Alice étant ma meilleure amie, je m'étais confiée à elle, elle était prête à m'aider et faire en sorte que son frère cède et quoi de mieux que le jour de mon anniversaire. Elle organisa pour l'après-midi, une petite fête dans la demeure des Cullens. D'après ses visions, Edward avait prévu une surprise pour la fin de la soirée. N'aimant pas les surprises, j'avais essayé de lui soutirer des informations mais la seule chose qu'elle avait su me dire c'était d'être patiente.

    Arrivée chez les Cullen , à peine la porte franchit que je fus prise d'assaut par une petite tornade brune, je n'avais même pas eu le temps de profiter de mon beau vampire. Au programme, séance de manucure, épilation, habillage maquillage et coiffage, d'après Alice, il fallait que je mette toutes les chances de mon côté. Elle paraissait sûr d'elle, il n'y avait aucun doute, Edward allait succomber.

    Alice avait vraiment la folie de la grandeur, pour l'occasion, tout le monde avait revêtu des tenues de cocktail, la pièce était décoré de bougies et de vases en crystal remplis de roses et de freesias, sur une grande table nappée de blanc étaient dressé un gâteau, une pile d'assiette, des verres et même du champagne et un tas de cadeaux. C'était une situation comique puisque j'étais la seule à pouvoir me restaurer. En général, je n'appréciais guère ce genre de festivité et encore moi que l'on m'offre des présents. Edward avait ressenti mon désarroi et pour me donner du courage, il m'avait enlacé et embrassé sur le sommet de mon crâne.

    La réception touchait à sa fin, même si au départ, je craignais un peu cette fête, au fur et à mesure ma crainte s'était dissipée, j'avais passé une excellente après - midi, en leur compagnie. Je les considérai déjà comme des membres de ma famille. Le moment était venue pour Edward et moi de quitter la villa, nous nous dirigeâmes vers sa Volvo. Je l'avais interrogée pour savoir où il m'emmenait mais il ne me répondit que par un sourire. Au bout de quelques minutes de trajet, j'étais toujours décidé à lui tirer les verres du nez, je réitérai donc ma demande.


    Edward ! Pourrais - tu me dire où tu m'emmènes ainsi ? Tu sais que je déteste les surprises.





Dernière édition par Bella Volturi le Ven 10 Sep - 12:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Lun 23 Nov - 17:50

Joyeuse journée....


Aujourd'hui était une journée merveilleuse qui s'annonçait, bien que Bella était de mauvaise humeur depuis une bonne semaine, je ne lui en tenais pas rigueur, Alice avait déjà tout ce dont elle avais besoin pour sa fête, il ne manquait plus qu'à lui faire dire qu'elle viendrait, malheureusement je savais que ce ne serait pas chose facile, bien évidemment Alice avait pensé à tout, Jasper serait dans le coin au moment venu pour lui insuffler l'envie de passer un bon moment avec nous tous. J'étais contre ça, je craignais le courroux de celle-ci après qu'elle se serait rendue compte de s'être fait avoir.
Il y a trois jours j'avais enfin trouvé le cadeau de Bella, bien qu'elle m'ait formellement interdit de lui acheter quoi que ce soit, je comptais lui faire don d'un ancien bijou de famille ayant appartenu à ma mère il faisait parti de l'héritage de ma famille que j'avais réussi il y a très longtemps, à retrouver ils étaient les seuls vestiges de ma vie humaine passée.
Je tenais entre mes doigt son cadeau avec lequel je jouait depuis déjà deux heures en attendant le petit matin et ainsi partir pour le lycée rejoindre mon amour. J'étais rentré plus vite que prévu hier soir? Bella était morose et refusais de se détendre, même mes baisers ne réussissait pas à la distraire assez longtemps, agacé j'étais rentré la laissant seule pour cette nuit, enfin pas si seule car je l'avais passée devant chez elle tout d'abord et ensuite à sa fenêtre, le réveil très matinal de Charlie me permit de rentrer chez moi me changer et me laissait deux heures devant moi avant de partir pour l'école. Le lycée, rituel que je trouvais ennuyant auparavant, chose que je trouve intéressante aujourd'hui, même si j'ai déjà finis mon cursus plusieurs fois, celle-ci restera mon année la plus mémorable, celle de ma rencontre avec Bella.

*Edward tu tiens être en retard aujourd'hui?*


Alice....elle avait raison , j'allais bientôt être trop absorbé par mes pensées et oublier le monde réel qui lui continu de tourner.

-Je viens...

Me levant du lit tout neuf qu'Alice avait acheté pour Bella et moi, bien que je lui ai affirmé n'être pas prêt pour ce genre de chose et Bella certainement moins que moi, que je ne pourrais l'entrevoir sans un risque bien trop grand pour elle. J'avais tout de même envie de lui faire plaisir et "essayer cette fois de céder un petit peu à ses envies poussées par les hormones et moi, mon irrésistible envie de découvrir son corps sans la blesser. Nos baisers étaient devenus bien plus langoureux et excitant à vrai dire, ce qui m'avait valu des frayeur, sentant à chaque fois que je sentais ses mains dans mes cheveux descendre sur mon corps, mon dos et mes reins, Bella ne se contrôlait que rarement et je devais souvent lui rappeler de respirer. Qui aurait pût croire que je découvrirai les plaisirs charnel avec un humaine qui ne souhaitait qu'une chose que je cède à mon côté animal. Pour ma part je n'avais jamais été plus loin que son cou, ses épaules dénudées le soir dans ce débardeur qui priais pour que je l'arrache à sa propriétaire. Emmett m'avait raconté que pour sa part il n'avait jamais pût résister à l'appel de la "tua cantante". Carlisle avait foi en moi et se souciait bien moins de mon problème à présent, il était plus serein hormis face aux suppliques de Bella demandant l'immortalité. Il connaissait mon point de vue et m'avait accordé un temps de répit pour me décider, soit nous partirions quand elle en aurait marre de moi, soit nous la transformerions et ferez ainsi parti de ma vie pour l'éternité.....et renoncerai à son âme, son humanité. Je ne verrai plus cette couleur cramoisie sur ses joues qui me fait fondre à chaque fois.

La journée se passa relativement bien malgré toute la mauvaise volonté de ma douce moitié, elle m'avait supplié de ne pas lui rappeler qu'elle vieillissait d'un an....un an de plus que mon apparence, voilà ce qui la tourmentait.....c'était totalement stupide pour ma part, je ne voyais aucun problème à cela. Tentant une dernière fois de la détourner de cette pensée, je plongeais sur ses lèvres si chaudes et sucrées, timidement premièrement et avec plus de ferveur, d'assurance, d'amour dans la suite. Et pour la première fois dans un lieu publique, je léchais du bout de ma langue sa lèvre inférieure quémandant l'accès de mes désirs. Ancrée totalement dans cette bulle qui se formait autour de nous dans ces moments là, elle ne se fit pas prier et je passais la barrière de ses dent pour caresser cette douceur toute aussi douloureuse pour moi. Je tentai de me relaxer comme conseillé par Alice et me sentait moins obsédé par son parfum. Je gardais le contrôle de la situation et c'est tout ce que je souhaitais, le baiser durant plus longtemps que je ne l'avais pus espérer, c'est le chancèlement des jambes de Bella qui me ramena à la réalité et à ses faiblesses. Je tentai de m'éloigner d'elle et je sentis sa résistance, elle soupira de frustration certainement et j'utilisai l'excuses des cours pour la faire avancer vers les bâtiments. Pour notre pause déjeuner je lui offrais un autre de ces moments intimes en s'esquivant dans la forêt non loin de l'école. Cette fois-ci je m'étais posé une limite supplémentaire, reprenant là où nous en étions sur le parking ce matin, j'ajoutais à notre baiser plus de contact, chose que je refusais autrefois, je pris appui derrière le tronc se tenant derrière elle et collait mon corps près d'elle. la chaleur qui irradiait était incroyable, elle me réchauffait presque à elle toute seule, moi et mon petit coeur gelé, une chose était certaine c'était il y avait bien quelque chose que Bella avait sût réveiller en moi, mes envies, mes fantasmes enflammé. Son coeur ratait un battement quand elle me sentit et je dus lui rappeler de respirer à nouveau. Cet instant de pure merveille achevé et la journée avec je donnez rendez-vous à Bella pour 18h30, je devais passer la prendre laissant ainsi aux autres le temps de régler les dernier détails et empêcher Alice de transformer notre maison en salle des fêtes. Le chemin fut très silencieux et je me maudissais de ne pas pouvoir lire dans ses pensées. L'image qui me revint à l'esprit durant le trajet fut la marque que je j'avais faîte à ce pauvre arbre après mon rapprochement avec Bella.

La soirée se passa sans encombre et je fus soulagé craignant qu'une autre catastrophe pourrait arriver, cela faisait un moment que nous avions vécu le problème "James". Alice sautillai sur place et fis un clin d'oeil à Bella avant notre dépat pensant tout de suite à ce rythme incessant et horripilant qu'elle avait eu toute la soirée quand son esprit passait sur Bella ou sur moi même, ce petit lutin me cachait quelque chose.....quelque chose qui ne devait pas être si horrible sans ça elle ne ferais pas de cachoterie. Je faisais monter Bella dans la voiture et prenais la direction de sa dernière surprise. Je voulais lui offrir son cadeau là-bas, en toute intimité.
Sur le chemin je lui tendais un bandeau en soie noir corbeau et lui demandais de le nouer devant ses yeux, elle grimaçai et je lui promettais qu'elle aimerait, qu'elle devais me faire confiance. Elle s'exécuta sans un mot et une fois arrivé à l'Hôtel dans lequel j'avais réservé la suite la plus chère, la plus confortable et la plus romantique, je la fis monter dans l'ascenseur toujours les yeux bandés, je l'embrassai impatient devant la porte de notre suite et nous fis entrer, je la guidais en avant et lui enlevais son bandeau délicatement.


-Joyeux anniversaire mon amour.

Je la laissais découvrir la chambre, sur le lit avait été répandus des pétales de roses, ainsi que des freesia, la lumière était tamisé en une couleur chaude grâce aux couleurs des murs et des meubles, rendant le tout plus que romantique. Le coffret se trouvai déjà dans la chambre à notre arrivée, grâce à Alice, il était là...posé sur la table de nuit en bois verni.



¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mar 24 Nov - 17:23

    La vision d'Alice se révélait être fondée. Edward me réservait bien une surprise. Je l'avais interrogé pour en savoir un peu plus mais il était décidé à ne rien me dévoiler. La seule chose que j'avais eu le droit c'était de porter un bandeau. Lorsqu'il me l'avait tendu, je n'avais pas pu m'empêcher de grimacer. Était-il vraiment sérieux ? Je l'interrogeai du regard, il n'y avait aucun doute, il l'était. Je voulais montrer mon refus mais il ne m'en laissa pas le temps, il suffisait de son éternel sourire en coin qui me faisait tant craquer et le fait que qu'il me promettait que j'allais adorer et que je devais lui faire confiance pour abdiquer.

    Le trajet jusqu'à notre rendez - vous passa assez rapidement, on ne devait pas être loin de Forks à moins qu'il avait comme à son habitude dépassé la limitation de vitesse autorisée. Je ne m'étais pas rendu compte que la voiture s'était arrêtée, je pris conscience qu'on était arrivé à destination lorsque que j'entendis la portière s'ouvrir et sentis la main de mon adonis. Ayant toujours les yeux bandés, je me laissai guider, j'essayai de me concentrer sur les différents bruits qui m'entouraient afin d'avoir ne serait-ce qu'un petit indice. Je perçus des voix qui m'étaient inconnues, ensuite des portes s'ouvrirent et se refermèrent. Je sentais qu'on approchait et je commençai à piétiner montrant mon impatience. Je n'avais jamais aimé les surprises mais le contexte faisait que j'étais curieuse de la découvrir. Soudainement, une sonnerie retentit, nous avertissant de notre arrivée, je sortis avec l'aide d'Edward de cet espace confiné. Je supposai que nous étions entrain de longer un couloir, aucun bruit aux alentours mise à part nos pas. Nous nous stoppâmes devant ce qui semblait être une porte. Il m'embrassa, j'étais très étonnée de son initiative, lui qui d'habitude ne prenait jamais les devants, en général c'était moi qui lui demandait l'autorisation pour l'embrasser et encore il mettait toujours une certaine limite mais depuis quelques jours, nos baisers étaient devenus plus passionnés, plus fiévreux et encore plus aujourd'hui. Il ouvrit une porte et m'invita à entrer tout en me guidant avec sa main, une main que je ne lâchai pas d'ailleurs. Mon beau vampire se trouvait derrière moi, il défit délicatement les liens du bandeau tout en me soufflant au creux de l'oreille un joyeux anniversaire. Sa proximité me fit frissonner. J'ouvris enfin les yeux, il me fallut plusieurs clignements des paupières, le temps pour moi de m'habituer à la lumière même si celle - ci était faible.

    Quand je vis enfin ce qui se trouvait face à moi, j'étais complètement estomaquée, c'était tout simplement sublime. Je m'avançai de deux pas et me stoppai, je n'osais pas avancer plus, mes yeux brillaient devant toute cette splendeur. Je n'avais jamais vu autant de luxure. Je me séparai de la main d'Edward et me décidai à avancer pour admirer de plus près l'ensemble de la suite. Une table était dressée avec des chandelles, des verres en cristal, notre repas étaient déjà prêt sous une cloche et le lit n'en parlons pas, je n'en avais jamais vu un aussi grand, il était recouvert d'une parure en satin de couleur champagne, le tout parsemé de pétales de roses de couleur pourpre et de Freesias. Je m'approchai du lit et attrapa une des fleurs pour l'humer, le parfum était exquis. Pendant cette découverte, je n'avais pas une seule fois parlé me contentant seulement d'admirer, j'étais restée sans voix et étais émue devant toute cette beauté. Je me retournai pour faire face à Edward, il n'avait pas bougé d'un millimètre, ses yeux posait sur moi. Il attendait sûrement ma réaction.


    Tu n'es qu'un fou Edward Cullen ! Dis - je avec un sourire éclatant.

    Je n'avais même pas fini de visiter la suite et n'avais pas porté d'attention sur le coffret posé sur la table de nuit. J'avais une envie folle de l'embrasser et de le remercier. D'un pas élancé, je me dirigeai vers mon adonis et me jetai dans ses bras passant mes jambes autour de ses hanches. Je ne lui demandai même pas l'accès à sa bouche, je me jetai dessus avec ferveur enfouissant mes mains dans sa chevelure hirsute.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Jeu 26 Nov - 2:20

Sensation

Voir Bella découvrir la suite était une récompense pour la torture subi mentalement, allait-elle lui plaire? Ne m'en voudrait-elle pas trop de tout ce luxe? N'allait-elle pas en concluer des idées fausses? Il est vrai que cette suite était avant tout pour notre intimité, entendre ma famille s'imaginer un quelconque scénario alors que nous étions dans ma chambre m'avait irrité un peu plus chaque jour et ce n'était certainement pas chez elle que nous aurions pus en avoir davantage en raison de la présence de son père qui guettait bien trop à mon goût nos "non-bruitages", si seulement il savait que je tenais compagnie à Bella presque toute les nuits sur son lit, sa fille dans mes bras. Combien de fois j'avais dûs me retenir de l'embrasser sauvagement en entendant mon prénom suivit d'un gémissement....et cette odeur, ce parfum si particulier que j'avais détecté depuis nos derniers échanges physiques....elle me frappait de plein fouet pour mieux me rendre accroc et m'hypnothisé par sa beauté, par cette attirance, cette attraction fatale qui nous reliait l'un à l'autre. Carlisle m'avait alors expliqué la provenance de ce parfum puissant.....l'excitation, le désir.....Ainsi je devinais à chaque fois dans quelle situation et à quel degré Bella se sentait emporté par nos baisers, nos caresses presque trop pudique à son goût mais tellement moins tentatrices. Nous avions la nuit entière pour nous et je souhaitais apprivoiser le monstre davantage pour donner à Bella un maximum de plaisir.....tout ce qu'elle voudrai je tenterai de le réaliser en cette nuit.
Je m'étais fait cette promesse de la combler, la satisfaire et ne plus entacher notre relation par cette frustration sexuelle aussi bien de son côté que du mien. Je savais que je serais le seul à ne pas pouvoir obtenir ce que je souhaite et avec raison. Peu importe, tout ce qu'il m'importait était son bonheur et je savais que cette distance la blessait. Plongé dans mes pensées je ne compris qu'au dernier moment que Bella courait vers moi et me sautai au cou, je l'attrapai sans mal et je m'aperçus immédiatement de la position que nous avions, Bella avait noué ses jambes autour de moi et nos partie intimes était très proches, peut-être trop car je sentis l'envie arrivée et le baiser que me donnait Bella n'arrangeait pas les choses, j'aspirais à me calmer et me mis à lui répondre enfin, je la resserrai entre mes bras de sorte de la sentir encore plus près de mon corps, ce baiser langoureux m'aurait incendier si j'avais été de bois. Je fis quelques pas vers le lit et m'y asseyais avec toujours mon amour dans les bras, accroché comme à une bouée de sauvetage, je souriais contre ses lèvres te me détachai d'elle délicatement, bien que je savais déjà son sentiment sur cet arrêt, je ne lui laissais pas le choix et me laissai tomber à la renverse sur le jeté de lit recouvert de pétales, les mains relevées sous ma tête.


-Et si maintenant tu ouvrais mon cadeau d'anniversaire?

Vu sa tête, elle ne l'avait donc pas vu en entrant et ne savait pas de quoi je parlais, je lui indiquais la direction de la table de nuit où se trouvais le coffret de velours bleu nuit contenant mon coeur......Elle se penchait par-dessus moi et je dus retenir ma respiration par précaution tant nos corps était proches et c'était beaucoup trop tôt dans la soirée....j'avais besoin de plus de temps pour me préparer.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Ven 27 Nov - 1:58

    Depuis quelques jours, Edward réagissait différemment, il avait changé du tout ou tout surtout avec moi, lui qui d'habitude, n'hésitait pas à interrompre nos baisers me rappelant que je devais respirer ou tout simplement calmer mes ardeurs surtout que j'avais tendance à me laisser aller, en me remémorant qu'il était un vampire et que mon sang le tentait toujours autant maintenant il repoussait un peu plus les limites. Ce n'était pas encore gagné mais nous étions sur la bonne voie. En ce moment même, j'avais été surprise par son attitude, face à mon euphorie, je m'étais jetée dans ses bras et m'étais emparée de sa bouche, je pensai avoir été trop loin, une fraction de seconde je l'imaginais en train de me repousser gentillement mais il n'en fit rien bien au contraire, il répondit à mon baiser et resserra son étreinte.

    Nous étions si proche d'ailleurs si je me souvenais bien, nous ne l'avions jamais été autant. Le contact entre nos deux corps et vu l'étroitesse de son pantalon, je remarquai assez vite qu'il n'était pas insensible à ce qu'il se passait entre nous. A cette constatation, une chaleur émanant de mon bas ventre se répandait dans l'ensemble de mon corps provoquant ainsi l'empourprement de mes joues. A cette allure, je n'allais certainement pas tenir toute la nuit, il fallait que je reprenne mes esprits et quoi de mieux que de penser à mon père. Si ce dernier savait ce qui était en train de se passer, je ne donnerai pas cher de ma peau, ni à celle de mon compagnon même si en toute logique Edward ne risquait rien puisqu'il était immortel. Alice étant dans la combine, je supposai qu'elle avait trouvé un moyen pour faire croire à mon père que je dormais chez elle.

    Je sentis mon beau vampire se déplaçait pour s'asseoir sur le rebord du lit, je n'avais pas quitté ses bras. Désormais, je me retrouvais à califourchon. Légèrement il mit fin à notre étreinte se laissant retomber en arrière, je le surplombais et ne pus m'empêcher de le contempler, c'était un éphèbe, je n'avais jamais vu pareil beauté. Tout en me mordant le coin de la lèvre, je m'imaginais des scènes pas très catholiques. Je me penchai délicatement , plongeant mes prunelles chocolat des les siennes, mes bras se trouvaient de chaque côté de sa tête. Je m'apprêtai à l'embrasser lorsqu'il m'interrompit dans ma lancée, il m'invitait à ouvrir mon cadeau d'anniversaire. Je l'interrogeai du regard ne comprenant pas où il voulait en venir, d'un coup d'oeil, il me montra la table de chevet où était déposé un coffret. Je m'étirai pour l'attraper lorsque celui - ci fut dans mes mains, je me redressai.


    Edward ! J'avais dit pas de cadeau ! dis - je légèrement contrarié.

    Du bout des doigts, je caressai l'écrin en velours, c'était si doux. Avec délicatesse, je l'ouvris et j'admirai le bijou. C'était une chaîne avec un pendentif en forme de coeur sertis de plusieurs diamants, il paraissait assez ancien. C'était tellement magnifique, mes yeux s'embuèrent de larmes. Je fermai les paupières tout en déglutissant, c'était beaucoup trop, je ne pouvais accepter un tel cadeau. J'allai le refuser mais quand je croisai ses iris et m'aperçus qu'il était plus que heureux de m'offrir ce présent, mon coeur se serra, je ne pouvais décidément pas lui faire ça. Je décidai finalement de l'accepter.

    Edward ! Accepterais - tu de me le mettre ?

    Tout en me relevant, je lui tendis l'écrin. J'étais maintenant dos à lui, je pris une grande inspiration et relevai mes longs cheveux bouclés pour lui donner accès à mon cou.





Dernière édition par Bella Volturi le Ven 18 Déc - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Lun 30 Nov - 16:38

Aime moi

La robe qu'Alice avait offerte à Bella lui remontait légèrement sur les cuisses laissant entrevoir ses genoux où l'on pouvait y apercevoir quelques cicatrices presque invisible maintenant, sûrement le résultat de sa maladresse naturelle, Bella et ses chutes sur un sol totalement plat et lisse était assez hilarant et j'aimais la taquiner, la voir se renfrogner et ensuite virer au rouge quand je me faisais pardonner par quelques baisers était un de mes loisirs préféré désormais, embrasser Bella était tout sauf facile, mais après tout comme me l'avait fait remarquer Carlisle au tout début de notre rencontre, auparavant je n'aurais jamais imaginé pouvoir embrasser Bella sans la mordre, je n'avais jamais imaginé pouvoir être proche d'elle sans risquer de me laisser emporter, aujourd'hui je pouvais l'embrasser langoureusement et la serrer contre moi, désormais c'était l'envie d'assouvir les besoins d'un homme en pleine découverte du plaisir charnel et non pas celui du monstre sanguinaire assoiffé de son sang qui chantait pour moi. Cependant une chose me tracassait, une limite que je ne saurai franchir, déflorer Bella, dépasser le cap ultime....comment pourrais-je réagir quand à la douleur que je lui infligerai, au sang qui s'écoulerait quand je l'aurai blessée. C'était une étape bien trop importante dans la vie de Bella et je ne peux y accéder.....un autre aurait ce privilège quand elle se lasserait de moi. Alors que Bella se mouvait sur moi pour attraper le coffret de velours, je retenais un gémissement, mon enive se déclarai physiquement peu à peu et je luttais pour ne pas m'extirper de cette position, Bella m'en voudrait sûrement pour avoir rompu ce contact si.....intimes de nos corps. Et pourtant de mon époque ce n'était pas une manière de montrer à une dame son désir physique. J'avais du mal avec le fait qu'elle sente mon érection évidente à travers mon pantalon à pince, comme si c'était une offense. Mais Bella était plus que contre mes principes moraux, elle voulait ces contacts loin d'être chaste.

Mon soleil reprenait place sur moi et cette fois-ci sifflai légèrement, cette chaleur émanant de son entre-jambe appelai à décupler ma propre envie...

*Bon dieu elle aura ma peau.*


-Edward ! J'avais dit pas de cadeau !

Ce reproche aurait eu son effet si elle n'avait pas paru comme une petite fille qui adoré littéralement son cadeau et ne voulait surtout pas qu'on lui reprenne et pourtant.....

-Très bien s'il ne te plaît pas je peux encore le ramener!

J'esquivai un geste en sa direction quand elle se recula pour ne pas que je l'attrape, bien évidemment il me suffirait d'une seule seconde pour le reprendre mais cela était de loin mon intention, je reposai mon bras sur le lit et souriais heureux que cela lui plaise, ce pendentif était comme un trésor de guerre aux yeux de mon grand-père, il l'avait offert à sa femme et ce bijou était resté l'un des uniques vestiges de mon anciennes vies passées à leurs côtés. Il comptait beaucoup pour moi. Mes yeux se posait de nouveaux sur ses genoux dénudés et je ne me rendis pas compte immédiatement que mes mains s'était posées d'elle même sur sa peau douce et brûlante.

-Edward ! Accepterais - tu de me le mettre ?

Mes yeux se relevait et rencontrait ceux de mon tendre amour, l'affection se lisait dans ses yeux et je me sentis combler de voir qu'elle souhaitait déjà le porter.


-Approche...

Je pensai alors qu'elle aurait quittée cette position mais n'en fit rien, elle prit le collier dans petits doigt et ouvrit le crochet, me tendant les deux extrémités, j'obéissais et elle fit ce geste si sensuel....elle dégagea sa nuque de ses cheveux les tenant d'une main pour ensuite me faire signe de me relever. De nouveau assis je me sentais comme un gamin, intimidé....je lui passai le collier et laissai traîner mes doigt sur son cou, passant de la nuque à sa gorge, je continuai mon chemin sur son visage en retraçant sa mâchoire, ses oreilles, ses yeux, son nez et enfin ses lèvres, lèvres que je prenais dans un baiser tendre et y mettant tout l'amour que je ressentais à cet instant.

-Je t'aime tant Bella...plus que ma propre vie.

Ses yeux chocolat me fixait et je cassais ce contact pour nous relever, Bella toujours agrippée à moi, inversant les rôles, je la couchai sur le lit et respirant à fond son parfum je me permettait un contact rapproché, je me collai à elle et mais pas trop ayant peur de l'étouffer sous mon corps de pierre.




¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mer 2 Déc - 1:53

    Montres moi ce qu'est l'amour !


    Mon adonis m'avait offert le plus beau des bijoux. J'étais émue par ce présent, gage de notre amour. Je n'attendis pas une minute de plus et l'invitai à me le mettre ce qu'il accepta bien évidemment. D'un geste qui pouvait paraître sensuel, je remontai mes cheveux bouclés et lui donnai accès à mon cou. Le contact de sa peau sur ma nuque me fit frissonner. Le collier enfin posé, je caressai le pendentif avant d'ancrer mes prunelles dans les siennes et lui gratifiai un sourire pour le remercier. Ses mains gelées s'attardaient dans mon cou, il m'infligeait de douces caresses empruntant un chemin bien précis, tout d'abord, il s'éternisait sur ma gorge, partie lui procurant tant de convoitise pour remonter vers ma mâchoire, il dessina du bout des doigts, le contour de mes oreilles, mes yeux, mon nez pour finir sa course sur mes lèvres. On aurait dit qu'il découvrait pour la première fois, mon visage de la même façon qu'un non-voyant. Tout le long de son acheminement, mes paupières étaient closes savourant pleinement les sensations qu'il me procurait. Mon coeur battait la chamade, ma respiration se faisait haletante. J'ouvris mes yeux au même moment où il apposa ses lippes contre les miennes prodiguant un baiser à la fois doux et passionné. Je pouvais ressentir tout l'amour qu'il éprouvait à mon égard, je me laissai faire pour montrer que ce sentiment était réciproque. Nous mîmes fin au baiser bien trop tôt à mon goût mais étant une pauvre humaine, je n'avais pas le choix, je devais reprendre ma respiration. Au moment où je me noyai dans ses yeux ambrés, de sa voix de ténor, il me fit la plus belle des déclarations, je ne l'avais jamais entendu prononcer d'aussi beaux mots. Mon coeur en rata un battement, tout en passant mes bras autour de son cou, je resserrai mon étreinte. Je voulais lui répondre mais je n'en eus pas le temps, il s'était levé avec moi toujours dans ses bras. Il me déposa avec délicatesse sur le lit, puis il vient se lover contre moi, me retrouvant désormais en dessous de lui. Nous étions très proche cependant on aurait pu l'être encore plus. Avait-il peur de me faire mal ou tout simplement pensait-il que j'allai frissonner par rapport à la différence de température ? Il était entrain de s'enivrer de mon effluve, délicatement j'agrippai sa chevelure désordonnée pour lui relever sa tête.

    Oh ! Edward ! Tu ne peux pas savoir à quel point je t'aime ! Je serais prête à donner ma vie pour toi.

    Je parsemai son menton de baiser, mes mains qui était depuis un moment dans sa tignasse, descendaient le long de sa nuque, j'effleurai ses épaules, ses omoplates, une partie de ses bras, caressant du bout des doigts ses flancs, je me stoppai un instant pour le fixer devais - je continuer ? Ses prunelles s'étaient liquéfiées. J'avais peur qu'il me rejette, qu'il mette un terme à mon geste. Je sais que ça lui demandait une concentration énorme. N'apercevant à aucun moment, un geste m'interdisant d'aller plus loin, je me mordis la lèvre et continuai ma descente. Mes mains se trouvaient désormais au niveau de ses reins, je lui infligeai de douces tortures. Je crus déceler un grognement de sa part ce qui me fit sourire, je ne m'arrêtai pas pour autant et pour preuve brusquement j'apposai ma poigne sur son fessier et y mis toute ma force afin qu'il n'y est plus aucun écart entre nous. Le fait de sentir une proéminence au niveau de son entrejambe, je ne pus m'empêcher de gémir, la chaleur qui m'avait irradié quelques minutes plus tôt refit son apparition. Prise d'une frénésie, je me mis à attraper sa lèvre inférieure avec mes dents et me mis à la mordiller, tout en défaisant les pans de sa chemise, je remontai mes mains sur son dos nu. Je lui montrais clairement ma soif de désir. Je ne me reconnaissais plus, jamais je n'avais été dans un état pareil. Prenant conscience de mon attitude, mes joues s'empourprèrent, gênée, je soupirai et emmitouflai ma tête dans le creux de son cou. J'essayai tant bien que mal de calmer mes ardeurs. J'allai beaucoup trop vite alors que nous avions la nuit pour nous. Je me calai tout contre lui profitant de son parfum et de ses bras. J'aurais tant aimé que le temps s'arrête, nous étions dans notre bulle plus rien n'existait autour de nous mise à part ma condition humaine, mon estomac se mit à grouiller d'abord en sourdine mais bien vite le bruit se fit plus intense. Sachant pertinemment l'ouïe fine de mon petit-ami, je ne pouvais pas faire comme si de rien était et de toute façon Edward était là pour me le rappeler. Je me défis de son emprise pestant contre ma nature.

    Il faut que la petite humaine se nourrisse ! Dis - je avec sarcasme.

    Et dire que j'avais faillit refuser son présent. Si je l'avais fait, je n'aurai sûrement pas connu ses merveilleux moment en sa compagnie. On avait franchit un cap de plus. Je ne savais pas d'avance ce que me réservait cette soirée, mais je savais une chose : j'allais savourer pleinement ce qu'il était capable de m'offrir.





Dernière édition par Bella Volturi le Ven 18 Déc - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mar 8 Déc - 3:41

Cette douce musique rythmique que composait son coeur à chacun de mes regards, de mon toucher, de mes baisers.....sa respiration ajouté à cette mélodie un mélange si sensuel...et elle ne s'en rendait pas compte, elle ne savait pas le pouvoir qu'elle avait sur moi....et sur les autres hommes. Je n'avais pas attendu de réponse de sa part qu'en j'avais émis le fait qu'elle comptait bien plus à mes yeux que ma propre vie, que je l'aimais d'un amour inconditionnel, sa réponse me déchirai le coeur, je la savais sincère et ce qu'il me faisait le plus mal, je ne voulais qu'elle donne sa vie pour moi, ce serait monstrueux.....

-Bella....s'il te plaît....non...

Je la suppliai du regard, je ne voulais pas entamer cette soirée sur ce sujet là, je fermais les yeux fronçant les sourcils, j'étais sur le point de me reculer et arrêter là cet échange mais la reprise de ses petits baisers sur mon menton me firent bien vite changer d'avis, je ne voulais pas une fois de plus la décevoir par mes états d'âmes changeant pour un rien. Ses caresses me firent peu à peu oublier mon irritation du moment et firent place à de nouveau cette tendresse entre nous, cette attirance mortelle, ses doigt malmenés mais si gracieux, descendait le long de ma colonne vertébrale et s'arrêtèrent sur mes reins, elle hésitai je le sentais, son coeur et la couleur de ses joues ne pouvait me cacher ses émotions fortes, sa gêne, son envie et celui que je redoutais le plus sa colère. Je l'avais laissé gérer ses propres caresses pour l'instant, arrivant à me contrôler suffisamment pour ça, gérant mon envie de lui arracher ses vêtements et la prendre comme l'animal qui m'habitait depuis plusieurs décennies. Je voulais tant la satisfaire jusqu'au maximum de mes capacités elle méritait le bonheur et je devais au moins me laisser une chance d'y arriver,...pour elle, pour nous.
Je pouvais sentir son excitation commencer à l'embaumer et je ne pus retenir un léger grognement, elle se décidai enfin et je fus d'abord surpris, mais surtout pris au dépourvu par la volonté qu'elle avait mise dans son geste, ses mains empoignant mes fesses et me plaquant totalement contre sa féminité qui augmenta cette chaleur centré sur cette partie d'elle, gémissant légèrement, je refermai à nouveau mes yeux me concentrant.....restant aussi calme que possible dans mon esprit, mais ma tentatrice cherchait tout moyen bon pour ma perte, elle m'attrapa ma lèvre inférieure et la mordilla avec ferveur, se lançant dans la découverte de mon torse en me dénudant à demi. Je pus reprendre mes esprit aussitôt qu'elle s'arrêtait et cachai son visage dans le creux de mon cou, la chaleur qui en émanait me prouvai sa gêne, elle s'était rendue compte de son emportement. Je la trouvai si mignonne dans ces moments là que je ne pus lui reprocher son comportement, deux secondes de plus et c'est moi qui me serait jeté sur elle pour la dénuder. Un bruit effroyable déchirai ses entrailles et je souriais amusé par ce son, sauvé par le gong on dirait. Je la soulevais pour la faire assoir à côté de moi et me levai pour attraper le téléphone de l'hôtel, à côté trainai la brochure du service d'étage et ainsi des repas servis.


-Qu'est-ce que la petite humaine aimerai dévorer?


J'agitais la brochure pour qu'elle vienne choisir et l'attendait là content de cette pause soudaine.




¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Dim 13 Déc - 4:05

    Edward m'avait fait la plus belle des déclarations, il m'avait tant ému par son cadeau, ses caresses que je devais à mon tour lui déclarer ma flamme. Pour la première fois, j'osai enfin lui dire ces trois mots " Je t'aime", des mots qui étaient restés longtemps en suspend dans ma bouche, tout simplement, car j'avais peur du ridicule et aussi parce que je voulais être certaine que ce sentiment était réciproque, ce soir, il me le prouvait. Oui j'étais prête à donner ma vie pour lui, je n'avais jamais été aussi sincère, j'étais prête à tout pour lui, à mettre un terme à ma vie d'humaine, à lui donner mon âme tellement je l'aimais. Je crois que si un jour il décidait de me quitter, jamais je ne supporterai cette absence. Il était ma joie de vivre, ma bouffée d'oxygène, je ne jurai que par lui. Pourtant, je savais qu'un jour tout ce bonheur cesserait pour la simple et bonne raison que je vieillissais et lui restait figer dans sa dix - septième année. Il est vrai que pour le moment physiquement, ça ne se voyait pas, mais dans dix ans, tout serait différent. Il y avait bien une solution, celle de me transformer mais c'était perdu d'avance, il n'accepterait jamais de faire une chose pareille, j'en avais eu l'occasion, il y a quelques mois lorsque James m'avait traqué, ce dernier avait réussi à me mordre et si mon adonis n'était pas intervenu à la dernière minute, en aspirant le venin, à l'heure qui l'est, je serai une des leurs. Il avait compris le message que je voulais faire passer lorsque j'avais prononcé ses mots, je le savais peiné, je n'avais pas réfléchi, c'était sorti tout seul, mais je voulais tellement lui montrer ce que je ressentais et combien je l'aimais. En voyant sa réaction, il me suppliait du regard de ne pas engager la conversation sur un sujet aussi épineux, et un instant, j'avais cru avoir gâché la soirée qui avait si bien commencé. Il était à deux doigts de me repousser gentiment, je ne voulais pas que ce bonheur s'arrête en si bon chemin et j'entrepris de le couvrir de baisers et de caresses pour le faire changer d'avis, ça avait eu l'effet escompté.

    J'étais si bien dans ses bras, la tête contre son torse, humant son effluve et ressentant la froideur de sa peau qui contrastait avec la mienne. Nous étions dans notre bulle, plus rien ne comptait à part lui et moi. Malheureusement, bien vite, ma condition humaine m'avait ramené à la réalité, il fallait que je me nourrisse. Mon adonis me releva et me déposa à ses côtés. Je l'observai, il se leva tout en se dirigeant vers le téléphone pour appeler le service d'étage. Machinalement, je me laissai tomber en arrière de façon à être allongée sur le lit, je pestais contre moi - même, je reportai mes yeux au plafond tout en soupirant fortement. Edward m'interpella en me demandant ce que je désirais manger, je plongeai automatiquement mon regard dans le sien, il était en train d'agiter la brochure dans sa main. A cet instant, il était si beau, toujours avec son sourire en coin qui me faisait tant craquer et sa chemise défaite de son pantalon, la Bella vicieuse refit son apparition


    * Humm ! Toi par exemple ! * pensai - je en me mordant la lèvre.

    Rien que le fait de le contempler, il me retournait complètement la tête et je me rendis compte que je n'avais que des pensées impures à son sujet, mes joues s'empourprèrent. Je ne voulais pas qu'il remarque ma gêne, je me levai d'un bond pour me retrouver face à lui, je lui arrachai des mains, le dépliant et me concentrais sur mon choix de repas, pas si évident, sachant qu'il était à moins d'un mètre. Je parcourais du doigt les différents menus, me balançant d'un pied à l'autre. J'étais indécise, les repas étaient aussi alléchant les uns que les autres. Soudainement une mélodie retentit, c'était mon portable.


    Ecoutes ! Je te laisse choisir à ma place ! Je sais que tu feras le bon choix !

    Je lui rendis la brochure et me mis sur la pointe des pieds pour lui donner un léger baiser avant de me diriger vers mon sac. J'avais reconnu la sonnerie, c'était celle attribuée à mon petit lutin, je roulai des yeux. Que me voulait -elle ? J'avais reçu un message de sa part qui disait je cite :

    Coucou Miss !
    Ce n'est que moi ! J'espère que ta soirée se passe comme tu le désirais !
    Elle pourrait être encore mieux ! Pour cela, il y a un petit cadeau qui t'attend dans la salle de bain...Tu te doutes bien qu'il est de ma part. La seule façon de me remercier, c'est de le porter ! Tu as intérêt à t'exécuter, c'est un ordre ! Si tu ne le fais pas, je rapplique de suite.
    Bisous Alice

    Elle était vraiment impossible...Qu'est - ce qu'elle mijotait encore ? Je savais qu'elle était capable de beaucoup de chose. Sans même un regard à Edward, je pénétrais dans la salle d'eau. Celle -ci était à l'image de la chambre, aussi luxueuse, il y avait une grand baignoire jacuzzi, j'étais sûr qu'on pouvait facilement s'y mettre à trois voir quatre, une douche et un plan de marbre rosée où étaient située deux lavabos. Je ne mis pas longtemps pour apercevoir le fameux cadeau d'Alice, une boite de "Victoria secrets". J'avançai vers cette dernière, défis l'emballage et en sortis une nuisette en satin bleu nuit avec le kimono assorti.


    Argh !!!

    Je n'en revenais pas, impossible, je ne pouvais mettre une telle chose. Ce satané petit lutin allait me le payer. J'étais prête à tout mais de là à enfiler une tenue aussi sexy c'était vraiment tenté le diable et puis j'étais gênée jamais je n'avais été aussi peu vêtu devant Edward. Les seules fois, c'était lorsqu'il venait me rejoindre la nuit dans ma chambre mais je portais toujours un top et un pantalon de pyjama. J'étais dos à la porte, je tenais encore l'ensemble dans ma main lorsque mon beau vampire fit irruption dans la pièce.


    [hs : J'espère que tu aimes ? Si jamais quelque chose pose problème, dis le moi !]





Dernière édition par Bella Volturi le Mer 7 Avr - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Lun 21 Déc - 17:55


Penché mon esprit sur la contenance de cette brochure c'est avéré inefficace, je pouvais clairement entendre son coeur s'affoler, battement irrégulier, cela ne pouvait traduire que deux choses, soit une immense gêne, soit un trouble intense, j'espérais que ce ne soit pas la première, j'avais tenté de ne rien brusquer mais c'était ans compter la volonté tenace de mon petit ange....ou plutôt devrais-je dire petit démon. Je n'avais presque aucune autorité sur ses désirs, ses caprices comme j'aimais à le penser, la seule chose sur laquelle j'étais un peu plus catégorique et où le sujet était clos, était sa transformation. Elle se leva d'un bond et me rejoignit aussitôt, emportant avec elle son parfum d'excitation encore présent sur elle, une vague pensée à l'idée qu'elle aurait imbibée son sous-vêtements me frappa, je me tendis d'un coup et arrêtai de respirer, Bella semblait lire la brochure et j'espérai qu'elle n'aurait rien remarquer trop distraite par tout ce qu'il se passait en ce moment. Elle n'eut pas le temps de choisir que la sonnerie de son portable sonnait, une sonnerie dynamique, agaçante, je pensais aussitôt à ma soeur Alice, cette sonnerie la décrirait parfaitement quand elle s'y mettait avec toutes ses manigances. Je passais la commande au téléphone pour mon amour.

-Bonsoir, je souhaiterais passer une commande pour la suite nuptiale s'il vous plaît.....non merci ce sera le menu végétarien fin gourmet, ajouté à cela un fondant au chocolat et une bouteille de votre meilleurs vin blanc doux pour l'accompagner...oui...veillais aussi à ce que l'on ne nous dérange pas s'il vous plaît...merci, bonne soirée.


Lorsque je raccrochais je vis que Bella était parti se réfugier dans la salle de bain, sûrement pour sa minute d'humanité, du moins c'est ce que je croyais quand je l'entendis, pester? gémir? grogner? Inquiet je rappliquait aussitôt dans la salle de bain à mon tour sans demander l'autorisation.

-Bella? Est-ce que tout va...?

Je plissais les yeux après avoir vu le visage rouge de ma belle et ses yeux fixant quelque chose dans sa main, le reflet du miroir face à elle me montrait un tissu soyeux sûrement vu la brillance qu'il émanait tellement il devait être doux, de la soie certainement, il était d'un bleu nuit...ma couleur préféré sur Bella. Que lui arrivait-elle pour réagir à cet habit, je ne comprenais pas de suite et en y regardant de plus près je devinais à peu près le pourquoi, Bella n'était pas du genre à porter cette matière, il ne s'agissait que d'une personne.....ALICE!!!!!
Gêné je ne savais pas trop comment réagir, je caressais son bras, embrassait ses cheveux et attendait une réaction de sa part.


-Je suis désolé mon amour....je ne savais pas qu'elle aurait fait cela, je t'en prie ne lui en veut pas tu sais comment elle peut-être quand elle a une idée derrière la tête à vrai dire c'est moi qui devrais-être fou de rage, pas que je n'aime pas l'idée, mais qu'elle se mêle de notre intimité m'exaspère, je ne veux en aucun cas que tu change, tu es si belle et si désirable telle que tu es.....

J'allais la laisser seule dans la salle de bain quand elle prononça enfin quelque mot, déjà dos à elle j'attendais, inquiet, ne pas lire dans ses pensées était une telle torture....

*Dis moi ce qui ne va pas mon amour...je t'en prie parle moi!*


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mer 23 Déc - 6:11

    Mon adonis m'avait rejoint dans la salle de bain, il avait dû sûrement m'entendre. Protecteur comme il l'était, il n'y avait aucun doute qu'il s'inquiétait et qu'il allait rappliquer. Il m'interrogea puis il se stoppa net. J'étais toujours dos à lui, lorsqu'il cessa son élocution, je levai la tête et l'observai à travers le miroir, son regard était posé sur l'ensemble que je tenais dans les mains. Je me maudissais intérieurement de ne pas avoir eu le temps de le dissimuler. Quand j'avais découvert l'ensemble, mes joues s'étaient empourprées mais maintenant que Edward avait aperçu celui-ci, elles étaient carrément cramoisies. Je le sentis s'approcher apparemment il était tout autant gêné que moi. Il me prodigua quelques gestes affectifs qui avaient pour but de me détendre. Je soupirai un bon coup et me décidai à lui faire face, je fuyais encore son regard et me blottissais contre lui, la tête sur son torse. Il repris la parole et je l'écoutai attentivement comment ne pas l'aimer, il s'excusait pour l'attitude de sa sœur alors qu'il était aucunement responsable. Il m'expliqua que c'était plutôt à lui d'en vouloir à Alice pour s'immiscer dans notre intimité. Soudain, je relevai ma tête et pris la sienne entre mains.

    C'est bon ! Ne lui en veux pas non plus. Tu sais très bien comment elle est.

    Je ne voulais pas qu'il en veuille à sa sœur après tout c'était moi qui était en partie responsable. Je lui avais demandé de m'aider et ce qu'elle avait fait. Il se défît de mon étreinte un peu trop rapidement à mon goût et repartit en direction de la chambre.

    J'aurai besoin d'être seul. Avais - je répondu sèchement.

    Après qu'il ait fermé la porte derrière lui, les deux mains sur le rebords du lavabo, je continuai à contempler la lingerie. Je me remémorai ce qu'il venait de me dire à l'instant, l'idée que je portais cette ensemble ne lui déplaisait pas, ensuite il avait ajouté que j'étais belle et désirable dans la tenue que je portais, je savais qu'il faisait tout pour me mettre à l'aise. Si j'étais ainsi à ses yeux, je pouvais l'être encore plus, je ne devais pas oublier les raisons pour lesquelles j'avais demandé de l'aide à Alice. Je voulais à tout prix passer la dernière barrière qui mettait un frein à notre relation. Alice avait été clair là dessus " Tu veux que mon frère cède ? C'est très simple, mets en avant tes atouts et provoques le. Tu en es capable. Et je peux t'assurer que aucun homme ne résiste à cela." J'étais tellement novice dans ce domaine, qu'elle devait sûrement avoir raison.

    Je m'octroyai le temps d'une douche pour peser le pour et le contre, en pénétrant dans celle - ci, je constatai que ma meilleure amie avait tout prévu jusqu'à prendre mon gel à la fraise. Edward ne pourrait que apprécier puisqu'il aimait cette fragrance. Sortie enfin de la douche, je me décidai à enfiler le présent de mon lutin. Je m'observais un instant dans la glace, j'étais étonnée de constater que pour une fois je me trouvais belle, la tenue mettait en évidence le peu de forme que je possédais. Je fus soudainement sortie de ma contemplation. A travers la pièce, je pus entendre, le room service arriver. J'attendis quelques instants derrière la porte afin de m'assurer que Edward était seul. La situation était déjà assez gênante pour moi, je ne voulais pas être encore plus embarrassée en me retrouvant nez à nez avec le garçon d'étage.

    Je sortis enfin, je me dirigeai directement vers la table qui était dressée rien que pour moi sans même croiser le regard de mon adonis. Je mordis la lèvre signe de trouble et un léger sourire se dessina sur mes lèvres. Je fus rejoint par mon homme, il s'installa juste en face de moi. Tout en discutant, je dégustai le plat qu'il m'avait choisi accompagné d'un bon vin blanc. Moi qui n'avait pas l'habitude de boire de l'alcool, celle - ci fit vite son effet. Disons que j'étais joyeuse et surtout consciente de ce que je faisais et de ce que j'allais faire. J'étais à présent au dessert, le jeu de séduction pouvait enfin commencer. Tout en dégustant mon moelleux, de ma main libre, je m'amusais à jouer avec le collier qu'il m'avait offert puis délicatement , je caressai la peau de mon cou, et descendis jusqu'à la naissance de mes seins. De l'autre main, j'apportai la cuillère à mes lèvres et l'enfournai avec sensualité. Sa réaction m'amusait apparemment Alice avait raison mais je n'avais pas dit mon dernier mot. Mon pied droit toucha sa jambe et remonta tout doucement vers son entrejambe. Il avait l'air d'avoir beaucoup de mal à se contrôler. Le pauvre, j'étais entrain de l'achever. Aurais - je l'effet escompté ?



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mer 6 Jan - 3:55

Respire Cullen....impossible!!!

Je quittai la salle de bain a regret et m'installai dans le fauteuil situé près de la baie vitrée, comme pour me saluer, le ciel s'éclaircit un instant, révélant ainsi toute la beauté étincelante des étoiles dans le ciel, je faisais le vide de tout angoisse, plus je pensai aux risques, aux conséquences de ce que nous faisions, plus je paniquai et par conséquent moins je me faisais confiance, Bella avait confiance en moi....en nous, notre amour, notre force vitale à tout les deux. J'entendais très précisément les bruit qu'elle faisait et essayer de ne pas y prêter attention, les minutes défilèrent rapidement jusqu'à ce que je perçoive les pas du room-service certainement arriver devant notre porte.
Je me lève aussitôt et ouvre la porte après le premier coup porté, le jeune homme entre et laisse le chariot aux côtés de la table à manger, je lui laisse un pourboire généreux et referme la porte après lui. Je me dirige aussitôt vers le chariot et met tout en place pour mon humaine favorite, couverts, verre en cristal, vin, serviette, bougies et pétale de rose sont au rendez-vous. La porte de la salle de bain enfin et le souffle projeté à sa sortie est divin, cette senteur de fraise envoutante, si elle n'avait pas été aussi innocente et naïve, je l'aurais soupçonnée de sorcellerie à mon encontre, elle avait finalement opté pour mettre ce déshabillé mît par ma soeur dans ses affaires.

*Note pour moi même...penser à remercier Alice...ou pas!*

Elle prit place à table, l'aidant en tirant sa chaise pour son aise ou plutôt sa maladresse, je prenais le siège face à elle et la regarda prendre les bouchées une à une, priant secrètement de me reconvertir en cette nourriture rien que pour goûter à la sensation de se faire déguster par ses lèvres et sa langue. Le repas fut long...très long pour moi habitué aux années interminables, elle me mettait au suplice, avait-elle conscience que la table sur laquelle était posée mes mains avais maintenant des marques mes dix doigt implantée dans ce bois? Une chose que je devrai remplacer!!!
Arrivé au dessert ce fut ma fin, c'est en cuillère cette fois-ci que je voulais me reconvertir. Même si je savais que le chocolat serait infecte pour moi en bouche j'aurais aimé savoir ce que cela donnait comme mélange de saveurs alliée à sa propre saveur qui elle m'emportait en enfer à chaque fois. Mon regard était captivé par ses lèvres, remuant, suçant le métal langoureusement, fut attiré par sa main qui se balada sur son cou descendant, lentement, suavement vers la naissance des ses seins.
J'allais ouvrir la bouche pour lui demander effrontément ce qu'elle fabriquait, quand je sentis son pied glisser sous la table, doucement vers mon.....je me fis l'effet d'un électrochoc et saisit son pied avant qu'il n'atteigne sa destination.


-Mon amour....à ce rythme tu va finir en nourriture à ton tour!

Je me levais laissant son pied retomber au sol et à vitesse vampirique me précipitais derrière elle, je me penchais vers son cou, l'endroit le plus propice de ma tentation, de ma souffrance. J'effleurai sa peau de mes lèvres, laissant mon souffle glacé caresser sa peau, je savais que Bella était réceptive à ce genre de choses venant de ma part et la rendait deux fois plus excitée. Je devais à tout pris être maître de la situation, ne pas la laisser prendre les rênes de peur d'aller trop loin et ne pas me contrôler.

-Laisse toi aller...mais à mon rythme!

J'avais prononcé les derniers mots sur une note autoritaire voulant qu'elle comprenne que j'étais sérieux, que je ne laisserais rien se passer si elle me refusait ce contrôle absolu. Je remontais vers son oreille léchant subtilement le lobe de celui-ci et grognai de plaisir quand je reniflai ses cheveux embaumant totalement mon esprit de son parfum. Je posai mes mains sur ses épaules et effectuait une légère pression dessus, je la massai quelques instant et me décida à descendre un peu, ma main droite passa sous le tissu soyeux et caressa doucement prudemment la peau fine et douce au-dessus de ses seins, restant à la limite du dernier rempart, jouant avec celui-ci à tracer les contours, coupant ma respiration totalement je me donnai un brin de courage et passais dessous, entre ses deux fruits du désirs et remontait ensuite vers sa nuque.




¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Jeu 7 Jan - 13:11

    Tension

    Je mettais mon plan à exécution. J'avais décidé de jouer la carte de la séduction, tout d'abord en revêtant cette tenue très osée ainsi que en effectuant des gestes très sensuels. Ces derniers ne passèrent pas inaperçu aux yeux de mon adonis qui était assis juste en face de moi. Ses prunelles s'étaient liquéfiés exprimant sans aucun mal son désir. J'étais ravie de voir qu'il n'était pas insensible à mon charme surtout que c'était la première fois que j'expérimentais ce genre de chose. Mon pied nu s'aventurait délicatement vers son entrejambe mais au moment d'arriver au sommet de sa protubérance, je sentis sa main froide me stopper dans mon élan. Il me fit bien comprendre que si je continuais ainsi c'était moi qui allait servir de nourriture. J'esquissai un sourire néanmoins, je fus déçue de ne pas pouvoir aller jusqu'au bout. Ça ne m'aurait aucunement dérangé d'être sa proie. J'ouvris la bouche afin de rétorquer quelque chose mais je me ravisai à la dernière seconde, si je m'aventurai sur ce terrain là, ayant des opinions divergentes, il se serait braqué et tout ce que j'aurais gagné ça aurait été de gâcher la soirée qui se passaient très bien pour le moment. Il laissa retomber délicatement mon pied à terre.

    Le temps d'un battement de cil, Edward n'était plus en face de moi, mon cœur s'affola à cette vision, avais - je été trop loin dans mon plan ? Sur le coup, j'eusse peur qu'il soit parti. Je m'apprêtai à me retourner pour inspecter les lieux quand je le sentis juste derrière moi. De ses lèvres, il parcourait mon cou, à ce simple contact, je frissonnai. Je penchai ma tête en arrière pour lui donner un meilleur accès. Il m'intimait de me laisser aller mais surtout d'y aller à son rythme ce que j'acquiesçai d'un simple hochement de tête. Il reprit ses caresses buccales remontant jusqu'à mon lobe d'oreille. L'entendre grogner, m'émoustillais encore plus, d'une voix haletante, je gémissais en prononçant son prénom. J'avais du mal à me détendre sûrement l'appréhension que cela ne se passe pas comme prévu, de ses doigts de fée, il me prodigua un massage au niveau des épaules qui bien vite me relaxa. Il descendit délicatement sa main, finissant sa course juste en dessus du rebord de ma nuisette, jouant légèrement avec celui-ci. Puis soudain, il passa sous celle - ci, entre mes deux seins pour remonter ensuite vers ma nuque. Surprise, je lâchai ma cuillère remplit de moelleux au chocolat. Cette dernière se déversa sur ma cuisse. Jamais, il n'avait été aussi loin. A l'aide de mon doigt, je ramassai le surplus de chocolat et le portai à mes lèvres. J'étais sur le point de me consumer sur place, j'étais excitée comme pas deux, l'état de mon bas en était témoin. A cet instant, j'avais envie de plonger mon regard dans le sien, de le toucher, de l'embrasser, je me relevai pour lui faire face, légèrement titubante à cause de l'état dans lequel il m'avait mise. Mes prunelles chocolat le fixèrent intensément, mes doigts jouèrent avec les boutons de sa chemise. Je sais qu'il m'avait demandé d'y aller à son rythme mais je ne pouvais décemment pas rester sans rien faire. Je n'allais pas non plus me jeter sur lui comme une sauvageonne même si l'idée m'avait traversé l'esprit. C'était la première fois pour moi, comme pour lui et je voulais qu'on prenne le temps de se découvrir, cette nuit devait rester magique. Mes mains se déposèrent sur les siennes qui étaient toujours à la base de ma nuque, puis d'une pression, je les dirigeais tout doucement vers ma poitrine. Je voulais qu'il continue à me prodiguer ses caresses. Je ne voulais pas décrocher mon regard du sien. Je reposai mes doigts sur son torse.


    Puis - je ?

    Je lui demandai l'autorisation pour défaire les boutons de sa chemise, j'en défis d'abord un puis je l'observai pour voir sa réaction. Je déposai un doux baiser à la commissure de ses lèvres, et je repris mon geste. Chaque attaches défaites, je lui déposai un baiser, peu à peu je découvrais son torse ainsi que ses abdos, je me languissais de son corps de rêve au point de m'en mordre la lèvre. La température qui régnait dans la pièce était montée de quelques degrés en l'espace de quelques secondes.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mar 9 Fév - 12:57


    Aux commandes...


    Je m'étais retenue de grogner de mécontentement à l'instant où ses doigts avaient touchée ma peau, écartant les pans de ma chemise, je sentis deux mains bouillante découvrir mon torse, figé j'avais gardé me mains là où elle les avait placé plus tôt, sur sa poitrine.....j'avais cru défaillir devant son geste et c'était bien pour cette raison que je voulais contrôler la moindre chose, le moindre geste. Enlevant mes mains j'attrapais les siennes et les posais ensemble sur la place qu'avait eu mon cœur autrefois.

    -Mon amour....je veux établir quelques règles avant de continuer cette découverte du plaisir mutuel et charnel....

    Je fixais ses yeux espérant que j'avais toute son attention je pressais ses mains délicatement voulant lui faire comprendre que j'étais sérieux et qu'il n'y aurais pas de négociation possible. Si elle violai les règles que j'allais établir tout s'arrêterait....si je devais garder mon contrôle alors elle aussi devrais retenir son empressement et cette fièvre qui nous prenais au corps.

    -Première règle: interdiction de toucher le moindre centimètre carré de peau que je n'aurais pas dénudé moi même.

    Cette règle était pour son dernier agissement, je sentais qu'elle allait être déçue par tout ça mais c'était pour son bien.....et le mien également. Néanmoins pour combler cette restriction, j'enlevais ma chemise totalement et remettait mes mains là où elle était...à leur place avec les siennes. J'effectuais alors une pression sur ses mains et les guidais moi même sur mon torse, décidant moi même de la vitesse du toucher.

    -Deuxième règle: Le contrôle! Je tiens à avoir le contrôle sur tous nos mouvements, qu'ils viennent de moi...ou de toi....je ne rigole pas avec cette dernière Bella, j'ai besoin de sentir que je suis sous contrôle et non contrôlé par mes instincts.

    J'amenai l'une de ses mains à mon visage, caressant ma joue, je plongeai mon nez dans son poignet et l'embrassai, remontant peu à peu vers l'intérieur de sa main, la parsemant de petit baisers délicats. Lorsque que j'arrivais au but de ses doigts fins et précieux, malgré les cicatrices dispersées sur certains, la regardant toujours fixement, j'attrapais son index avec mes lèvres et le léchai timidement du bout de ma langue, gardant mes dents éloignés de sa peau. Je repris le geste plus assuré et le pris cette fois en bouche, suçotant ces multitudes de saveurs que je pouvais en ressortir. Je m'arrêtai impatient de savoir si oui ou non elle accepterait ses conditions.

    -Je suis sérieux si l'une d'elles se trouve enfreinte, j'arrêterai tout et nous rentrerons à la villa.

    J'espérai que les menaces que j'exerçai aurait son effet, j'étais certain qu'elle ne voulait pas mettre un terme à cette soirée sous aucun prétexte. Je connaissais assez la pièce pour savoir que le lit se trouvait juste derrière moi, je reculais lentement, la maintenant contre moi, gardant ses mains prisonnière de mon étreinte, je prenais place sur le matelas douillet, assis face à elle, je tirais sur ses bras et retrouvai la position eu en début de soirée, assise à califourchon sur moi, me délectant ainsi de la chaleur et la moiteur que dégageait son intimité. La nuisette s'était légèrement remontée sur ses cuisses et m'offrait une vue des plus agréable de cette manière. Je posais ses mains sur mon torse et les laissais livré à elle même espérant que Bella ai compris qu'elle pouvait continuer ses caresses à présent sans dépassé les limites imposées. Je partais à la découverte de mon côté des ses jambes, commençant tout d'abord par ses mollets, remontant jusque dans le creux de son genoux et remontant encore plus haut lentement je passais mes mains la peau si douce et soyeuse de ses hanches, passant légèrement sous le tissu délicat.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Jeu 11 Fév - 3:37

    Mon adonis était prêt à me donner ce que j'attendais depuis longtemps, enfin tout du moins, il allait essayer mais c'était sous certaines conditions, c'était à lui de prendre les commandes. Je l'avais écouté attentivement tout le long de ses directives et à aucun moment je ne l'avais interrompu. Il était si sérieux, je le voyais bien dans ses gestes, dans son regard, dans sa façon de parler. J'étais frustrée par sa demande néanmoins j'étais prête à obéir à ses moindres désirs, je voulais plus que tout aller jusqu'au bout.

    Depuis le début de notre relation, tout n'avait été que retenue aussi bien dans nos baisers que dans nos caresses, j'avais besoin de bien plus malheureusement cela était impossible par rapport notre condition qui était différente, un moindre faux geste de ma part sans que mon adonis n'en soit préparé pourrait conduire à ma perte. Des fois, je ne rêvai que d'une chose, être comme lui afin de pouvoir nous adonner librement dans notre passion mais ça ne restera qu'un rêve, jamais l'homme de ma vie ne réalisera ce désir.

    Mes mains étaient à présent sur sa poitrine l'endroit même où il y a plus d'un siècle son cœur avait cessé de battre. Je regardais mon adonis se débarrasser de sa chemise puis il reporta ses mains sur les miennes, et d'une légère pression il m'indiqua le rythme à prendre pour le caresser. Ensuite, je le vis prendre ma main, l'amener sur sa joue fraîche mais si douce, lui faisant une légère caresse. Il approcha ses lèvres de mon poignet et tout en humant ma flagrance, il y déposa un baiser puis remonta tout doucement vers ma paume en déposant une multitude de baisers puis il finit sa course en attrapant mon index droit avec ses lèvres puis le lécha d'une façon hésitante, à cette vision, je ne pus que déglutir. De légers picotements me titiller le bas du ventre. Avec plus d'audace, il reprit celui - ci en bouche et se mit à le sucer plusieurs fois. Je fermai les yeux et en me concentrant que cette sensation, je gémissais. Je m'imaginai comment réagirait mon corps lorsqu'il cajolera une autre partie de mon corps, cette simple pensée, mon sous vêtement était déjà trempée. Mon adonis me fixait, je savais qu'il attendait ma réponse concernant ses conditions.


    Edward ! J'ai compris, je ferais selon tes désirs et à ton rythme. Dis - je tout e avançant avec lui vers le lit.

    Bien vite, je me retrouvais à califourchon sur lui, comme il me l'avait autorisé, je débutai mes caresses. J'étais hésitante et maladroite, je l'interrogeai du regard pour voir si cela lui convenait, j'avais tellement une appréhension de mal faire ou d'aller trop vite dans mes gestes. Je commençai à partir à la découverte de son torse et de son abdomen, tout d'abord avec le plat de ma paume, peu à peu, je prenais plus d'assurance et je découvrais son corps avec le bout de mes doigts, je remontai vers sa poitrine en insistant sur ses tétons, puis je remontais vers son cou, enfouissant mes mains dans sa chevelure qui me rendait complètement folle. Je m'approchai délicatement vers lui et déposa un léger baiser sur ses lèvres, je caressai sa lèvre avec le bout de ma langue pour lui demander l'accès ce qu'il m'autorisa plus facilement que d'habitude. Pendant ce temps, là Edward me prodiguait des caresses sur les jambes remontant peu à peu vers mes hanches. Je voulais qu'il aille bien plus loin que cela et tant que la nuisette était encore sur moi ce n'était pas faisable. Et puis je désirais que nous soyons au même niveau au point de vue vestimentaire. Alors je me redressais légèrement, créant une friction entre nos parties intimes, je me rendis bien vite compte de la proéminence à son entre jambe, je demandai à Edward de m'aider à ôter cette lingerie. Quand celle - ci fut retirée, je ne pus m'empêcher de rougir, c'était la première fois que je me retrouvai à moitié nue devant un homme. Je gardais un moment la nuisette devant moi et la laissa tomber délicatement sur le couvre lit. D'instinct, je fermai mes yeux, j'appréhendais la réaction de mon adonis face à ma demi nudité, à la vision de mon corps peut-être ce n'était pas à quoi il s'attendait. Après tout, j'étais une fille bien trop simple avec très peu de forme, les filles sophistiquées n'avaient rien à m'envier.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mer 3 Mar - 1:01



    Ca me fais du bien...

    La beauté de Bella n'aurait put m'être put révélée à ce moment précis, à moitié nue devant moi, elle s'offrait à moi, j'avais bloqué ma respiration quand elle m'avait demandé de l'aider dans ses mouvements pour lui retirer la nuisette, effleurant sa peau brûlante au passage, sur ses côtes, ses bras, elle l'avait momentanément gardé auprès d'elle pour se cacher et je ne compris pas tout de suite pour quelle raison vu qu'elle avait souhaité l'enlevé elle même plutôt. Ma réflexion n'aboutit pas cependant quand elle la laissa reposer sur le matelas derrière nous, je pouvais sentir la rougeur envahir son visage, augmentant de plus belle la chaleur corporelle qu'elle dégageait à ce moment là.
    J'allais finir par croire qu'elle allait brûler de combustion instantané à ce rythme....ou bien alors ce serait mon cas, car la vision de se peau nue devant moi, aussi blanche que moi, agrémentée de couleur rosé et orange dût à la chambre et les lumières tamisées, je fermais les yeux un instant, me concentrant quelques secondes avant de reprendre mes caresses sur ses cuisses, je voulais découvrir cette nouvelle parcelle de peau dénudée du bout des doigt, j'effleurai son dernier bout de tissu nous séparant, je faillis presque défaillir en imaginant à quel point ce petit morceau de tissu était infime et qu'il serait facile à rompre d'un seul geste habile.
    Je serrais les dents et repensais à Carlisle et sa sagesse, sa bonté, reprenant mon calme, je reprenais mon exploration et remontai mes mains lentement, délicatement, sur la peau de son dos, provoquant des frissons au passage léger de mes doigt. Bella s'appuyait contre mon bassin, la proéminence dut à mon plaisir était plus qu'avancé et je lui était reconnaissant de ne pas s'enfuir ou me gifler pour cela. Je n'étais plus capable de mesurer mon désir face à ces contacts charnels, je ne savais pas où nous allions à ce rythme là, mais si Bella me poussait dans mes retranchement ou que je me laissais aller....je craignais le pire, Bella ne méritait pas d'être défloré aussi jeune qui plus est avant le mariage et certainement pas par un vampire assoiffée de son sang et de son désirs grandissant.
    J'atteignais ses épaules et glissais le long de sa clavicule, toujours du bout des doigts, je regardais dès à présent mes propres doigts danser sur les lignes de sa gorge, de sa mâchoire, le lobe de ses oreilles et enfin redescendit vers sa clavicule pour descendre plus bas, mes yeux étaient captivés par mes geste et surtout la découverte du corps de Bella. Je caressais sans plus de torture la naissance de ses seins, passant dans la vallée tout d'abord puis revenant sur les rondeurs de sa poitrine, ferme douce, c'est ce que je ressentit en appliquant mes mains entières, voulant la sentir plus amplement que de simples effleurement.
    Je ne sais qui de nous deux le fit, mais le son d'un doux gémissement se fit entendre dans la pièce. Je me retrouvais comme le gosse de Noël découvrant un nouveau cadeau demandé avec tellement de ferveur à Santa Claus. Je me sentais bien, me contenant, j'étais surpris par ma conduite plus que calme et me risquait à toucher les boutons de roses de ma belle. Les sensations étais tellement fiévreuse que je ronronnais de plaisir, moi qui avait tant cru que ce genre de d'attouchement aurait sa peau, au final j'en avais tout autant besoin qu'elle.




¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mar 9 Mar - 18:50

    Cette suite nuptiale où tout était décorée dans une ambiance romantique, cette lumière tamisée diffusant des couleurs chaudes, moi à moitié nue, assise à califourchon sur mon adonis, j'avais tant désirée cet instant que j'avais l'impression de rêver. Longtemps j'avais pensé qu'il était inconcevable que nous nous adonnions aux plaisirs charnels à cause de sa nature. Ça n'aurait été que moi, nous aurions franchit le cap depuis bien des lustres mais il était toujours là pour me rappeler à l'ordre et calmer mes ardeurs. Lui même avait toujours mis certaines limites dans ses gestes, ne descendant jamais plus bas que mes épaules, mais aujourd'hui tout était différent, peu à peu, il baissai ses barrières, il cédait devant l'interdit.

    Après avoir ôté ma nuisette, mon amour repartit à la découverte de mon corps, lorsque ses mains reprirent leur place initiale, je lui adressai un sourire timide et mon cœur eût un raté. Je sentis celles - ci flattaient mes cuisses, puis il frôla du bout des doigts mon boxer, le dernier rempart avant que je lui sois offerte entièrement. Il continua son exploration en remontant ses mains dans mon dos sur ma colonne vertébrale, procurant des frissons sur l'ensemble de mon corps. Je gémissais à son contact. D'instinct, mon bassin se mouvait contre le sien créant une friction entre nos parties intimes. A la façon dont il me caressait et me regardait, j'avais l'impression d'être la plus belle des créatures. Lorsqu'il effleura ma poitrine qui se tendit outrageusement à son contact, j'étais complètement fébrile, mon corps n'était plus qu'un brasier, j'étais sur le point de me consumer sur place. Je n'avais jamais ressentit autant de sensations que depuis maintenant, je n'imaginais même pas comment celles - ci seraient décuplées lorsque nous ferions plus qu'un.

    Je posai mes mains sur ses pectoraux, avides de découvrir son corps, dessinant chaque contour de ses muscles puis ma bouche vint se nicher à la base de son cou pour s'abreuver de son odeur qui le rendait encore plus virile. Mes doigts effleurèrent ses côtes puis son nombril pour atterrir sur la ceinture de son pantalon. Bien vite, je me rappelai de sa première règle m'interdisant de toucher le moindre centimètre carré de peau qu'il n'aurait pas dénudé lui - même. J'avais tellement peur qu'il se renfrognait et que sur un coup de tête, il décidait de ne pas aller jusqu'au bout que je repris le chemin inverse. J'avais dans l'espoir que mes caresses aussi douces et hésitantes qu'elles paraissaient, lui procuraient autant de plaisir que lui m'en offrait. Mes mains faisaient des allés et venus sur ses flancs puis du bout des doigts, je remontais vers son torse, mes lèvres humides sur celui - ci, je lui déposai un sillon de baiser, ma langue s'aventurait sur son buste se délectant d'une saveur aussi exquise jusqu'alors inconnu pour mes papilles. Je me frayais un chemin jusqu'à la naissance de son cou pendant que mes paumes moites parcouraient ses omoplates, ses épaules pour trouver refuge dans sa tignasse hirsute que je chérissais tant. Je dessinais du bout des lèvres le contour de sa mâchoire avant de finir ma course sur ses lippes charnues, tout en lui tirant légèrement les cheveux.


    Je t'aime !

    Lui soufflais - je sur le bord des lèvres complètement haletante. Le temps se figea, mes doutes et mes appréhensions s'évanouirent. Je plongeai mon regard dans le sien qui était noircit de désirs. Nos yeux s'ancrèrent pour ne plus se quitter. De mes mains, j'attrapai son visage en coupe et lui fis part de mon besoin.

    Edward ! Fais moi tienne !





Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Ven 26 Mar - 16:51

    Je n'étais plus apte à arrêter quoi que ce soit, je sentais Bella vibrer sous mes doigt, je désirais plus qu'une chose....voir Bella accéder à son rêve, ses doigt fins et marqué de sa maladresse me procurait de telles sensation, je n'avais jamais connu cela, ce sentiment de vie, je pouvais presque croire que la chaleur du corps de ma bien-aimée ramènerait mon corps à la vie. Sa respiration saccadée et irrégulière me rendait fébrile, je sentais mes barrières, mes principes, toutes mes convictions voler en éclat. Il avait toujours été ainsi depuis ma rencontre avec elle, j'avais cédé peu à peu devant mes propres résolutions et je m'apprêtais à braver l'interdit...mon interdit. Je voyais d'ici le tableau se jouait chez moi, Alice sautant partout, ravie de ma décision. Car oui j'avais prise une décision, celle de donner à Bella la possibilité de connaître le plaisir charnel avec un monstre, je savais depuis bien longtemps que je cèderai tôt ou tard mais me refuser à l'accepter.
    Chaque caresse de ses doigt laissait une trainée brûlante, saisissante sur ma peau faite de marbre, moi qui n'avait pas besoin de respirer, je me sentais presque haletant, le peu de respirations que je prenais c'était pour engloutir toute l'essence de Bella décuplée dans l'excitation. Quand nos lèvres se trouvait séparée, je serrais les dents, me retenant de bondir sur elle et prendre ce qu'il m'obsédait tant, son corps et son sang...l'une des choses qui m'effrayait le plus serait quand je briserai la pureté de Bella. J'avais longuement parlé avec Carlisle des risques concernant l'acte. Le sang qui s'écoulerait me mettrait rude épreuve, j'avais déjà été contraint de me retenir durant les petites coupures de Bella ou égratignure mais jamais je n'avais cédé à mon instinct, le souci à cet instant était qu'il y aurait sans doute plus qu'une petite goutte ou deux de sang.
    Bella gémissait à mon contact, mes mains posée sur sa poitrine dès à présent, mes pouces se mirent à bouger, alors qu'elle ondula outrageusement son bassin pour créer une friction indécente. L'animal qui se léchait les babines dans ma tête me fit grogner, un grognement rauque et doux, si Emmett m'avait entendu, il m'aurait traité de puma, ronronnant amoureusement devant sa femelle pour la séduire.
    Un je t'aime s'échappa de ses lèvres, ses mains tirant mes cheveux, Bella se montrait sauvage, une vraie petite tigresse, découvrant ce dont elle était capable. Mes yeux s'ouvrirent et je vis tout le désir qu'elle ressentait, à mon égard, nous fixions intensément et elle descendit ses mains pour me prendre le visage en coupe, sa bouche s'ouvrit et les mots tant redouté firent écho dans la chambre et dans ma tête. Elle voulait que je la fasse mienne, elle me demandait directement et sans détour que je ne prenne la seule chose qu'elle ne pourrait jamais reprendre dans sa vie d'humaine.....sa virginité.
    Je m'étais figé sur le coup, hésitant, devais-je répondre quelque chose à cela? J'avais peur que si je lui disais ma décision, je ne me sentirais plus capable d'assurer par la suite, brisant cet instant magique. Je décidai alors de ne rien dire et reprenait là où j'en étais, je baissai les yeux sur ses seins, me délectant devant cette vision hautement érotique, Bella à califourchon sur moi, ses seins mis à nu, en boxer et ondulant sur moi comme un serpent charmeur. Je baissai la tête et goûtai sa peau, déposant des baisers là où mes doigts avait été précédemment. Mes mains descendirent sur ses reins et la serrai contre moi, je pouvais sentir à travers mon pantalon la chaleur irradier sur son intimité. Je nous fis basculer au bout de quelques minutes sur le lit, Bella au-dessus de moi, je craignais que son contrôle disparaisse de cette manière et je roulais pour retrouver ma place...celle du dominant, ainsi je contrôlerais la situation.
    Je me relevai pour ôter mon pantalon, me retrouvant en boxer devant elle, mon désir était à son maximum, clairement visible et je crains sur le coup de l'effrayer. J'attendais, debout, la regardant me détailler, j'espérai d'un côté qu'elle ravalerai sa volonté de la faire mienne, sauvant sa vie par la même, mais d'un autre côté j'espérai que non....je la voulais tellement.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Dim 4 Avr - 2:33

    Mes prunelles ancraient dans les siennes, nous étions dans notre bulle, une bulle dont rien ni personne ne pouvait briser hormis lui ou moi. A chacune de ses caresses ou baisers, mon corps réagissait provoquant chair de poule et frissons et il m'était de plus en plus difficile de lui laisser le contrôle sur tout, j'étais obligée de me rappeler constamment les règles qu'il avait fixé dès le début. A ce moment précis, J'avais éprouvé le besoin de lui souffler ces trois petits mots, je l'aimais inconditionnellement, je ne lui demandais pas de me le dire en retour car il me le prouvait constamment encore maintenant par ses gestes et sur ce qu'il s'apprêtait à faire. Plus le plaisir se décuplait, je découvrais une nouvelle facette encore inconnue jusqu'à maintenant, d'habitude on aurait pu me comparer à un chaton mais là pour le coup, j'étais devenue une vraie tigresse et encore je me retenais mais si il continuait ainsi bientôt je ne répondrais plus de rien.

    Nous avions toute la soirée pour se découvrir et pour notre première fois, il était préférable de prendre notre temps, mais mon désir s'intensifia et j'avais hâte que nous nous unissions, d'ailleurs je lui en avais fait part, il s'était quelque peu tendu mais très vite il repartit à la découverte de mon corps plus précisément sur ma poitrine mais dorénavant en plus de ses mains, je pouvais sentir l'humidité de sa bouche, je gémissais derechef tout en lui griffant ses omoplates, heureusement pour lui qu'il était vampire et qu'il ne marquait pas. Pas besoin pour lui de lire dans mes pensées, de toute façon chose qu'il ne pouvait pas faire, pour se rendre contre que j'étais sur le point de perdre le contrôle à la façon dont je me mouvais sur lui et la moiteur de mon intimité. Sans m'en rendre compte, j'étais désormais allongée sur le lit, lui au dessus de moi, sûrement sa façon de pouvoir redevenir maître de la situation. Je le vis se relever et une fraction de seconde, je fus prise de panique, je sentais les larmes monter, je croyais qu'il voulait tout arrêter mais je fus très vite rassurée quand je l'aperçus défaire son pantalon. Nous étions désormais à armes égales. La vue était tout simplement magnifique. Je le contemplais, je commençais par son torse, ses pectoraux saillants et ses abdominaux très bien dessinés puis mes yeux s'arrêtèrent à son entrejambe, depuis tout à l'heure, je sentais sa proéminence mais là le fait de constater l'état dans lequel il se trouvait je déglutissais et inconsciemment j'humidifiais mes lèvres et les mordais, je pouvais même dire que j'étais fière d'être responsable de son état.

    Je me relevais tout doucement, et tout en restant sur le lit, je me mis à genoux face à lui, je me redressais pour être pratiquement à sa hauteur. J'avais un besoin irrépressible d'être en contact avec son corps, je lui pris ses mains et l'attirai vers moi. Je déposais de doux baisers à la commissure de ses lèvres avant de repartir à l'exploration de son corps dénudé. Je continuais à me frotter outrageusement contre lui. Mes mains voyagèrent au niveau de ses cuisses pour remonter vers ses fesses puis je me stoppai à l'élastique de son boxer, je jouais avec celui - ci, délicatement j'y passai un doigt, puis un deuxième jusqu'à mettre une de mes mains. Je lui prodiguais des caresses du bout des doigts, faisant de petites circonvolutions au niveau de la chute de ses reins, de l'autre, je remontais le long de sa colonne vertébrale, terminant ma course à son cou. Il semblait apprécier mais les règles avait été enfreintes, j'espérais que cet acte ne me portera pas préjudice.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mer 16 Juin - 23:08


    A genoux sur le lit et face à moi, telle une déesse, à moitié nue, je contemplai ses cheveux en cascade sur sa poitrine, la couvrant quelque peu, elle reprit son exploration de ses doigts brûlant, passant les limites que je lui avais fixé, la sensation était divine, je me mordis la lèvre et quand je sentais le venin s'écouler de ma bouche sur mon menton.
    Je me figeais, l'assurance dont je faisais preuve avait tout à coup disparu et je m'éloignai d'elle, à vitesse vampirique je me rendais dans la salle de bain, posant mes mains sur le lavabo, je me retenais de le réduire en bouillie, si je m'étais laissé allé à mordre sa lèvre à elle....j'étais sur le point de commettre l'irréparable, je me laissais aller sur le chemin du plaisir charnel et déflorer Bella ici dans cet Hôtel.
    Tout le monde avait été d'accord avec cette idée avant mon départ, certain de mon self-contrôle, que notre amour remporterai toute les bataille. Pourtant j'aurai cru que Carlisle et Esmée aurait souhaité qu'elle soit mariée pour cela, d'autant plus j'aurais cru que cela se serait passé avec un humain, qu'elle aurait finit par se lasser de notre relation et qu'elle aurait repris le cours normal de sa vie d'humaine.
    Mais le lâche et égoïste que j'étais m'avait poussé à l'aimer passionnément, la surprendre à chaque occasion, la couvrir de cadeaux, cadeaux qu'elle n'acceptait jamais si cela dépassait le simple zéro.
    Était-ce le seul cadeau que je pouvais lui offrir et qu'elle souhaitait réellement? Je n'en doutais pas, cependant pas au prix de sa vie, les images précédentes de son corps me revinrent à l'esprit quand j'entendis ses pas se rapprocher de moi, elle n'avait plus l'air de ce fragile petit agneau mais belle et bien d'une femme sensuelle et excitée au delà de la raison.....prête à me recevoir.
    Si l'on y pensait plus profondément, c'était à moi qu'elle faisait une offrande, je ne la méritais pourtant pas, au non combien je ne la méritais pas, Bella et tout son amour. Amour qui m'avait redonner la joie de "vivre" si je puis dire. Elle qui avait donné tout un sens à ma présence en ce monde. Malgré la souffrance encouru en sa présence, cela valait tout le sang du monde.


    -Bella....je....

    Je relevai le visage et fixai le miroir face à moi qui me reflétait ainsi que la plus belle femme que ce monde est portée, derrière moi....et ce regard...



¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mer 23 Juin - 14:26

    Je ne m'étais rendue compte de rien. J'étais face à lui, à genoux sur le rebord du lit, les yeux clos, me délectant des sensations que nous procuraient nos caresses et la seconde d'après, un grand vide, plus aucun contact. J'ouvris les yeux et clignai des paupières, le temps que celle - ci s'adaptent à la lumière tamisée de la chambre. Je constatai l'absence de mon adonis, une pointe de tristesse envahit tout mon être. De nombreuses interrogations firent leur apparition mais la plus importante.

    * Où était - il ? *

    Je m'imaginais le plus insoutenable des scénarios, mon adonis m'avait abandonné, me laissant seule dans cet endroit idyllique qui n'avait plus rien d'idéal à la seconde où il était parti. Je me laissai tomber en arrière, me retrouvant allongée sur le lit, j'essayai de comprendre les raisons de son acte. Ma meilleure amie m'avait certifié qu'il allait succomber, tout avait pourtant si bien commencé et en un claquement de doigt toute la magie avait disparu. Une constatation me frappa, j'étais l'unique responsable, il m'avait pourtant formellement intimé d'aller à son rythme et bien sûr je n'en avais fait que à ma tête tellement désireuse de m'adonner aux plaisirs charnels. Je ne pus retenir plus longtemps les larmes.

    Un léger bruit attira mon attention, celui - ci provenait de la salle de bain, je regardai dans cette direction, l'espoir que Edward soit dans cette pièce me ravivait, je séchai rapidement mes prunelles du dos de la main et me dirigeait vers celle - ci. Tout n'était peut-être pas perdu. Arrivée à l'embrasure de la porte, je le vis tête baissée, face au miroir, les mains reposant sur le rebord des vasques. Il avait dû m'entendre car il releva enfin les yeux sur moi tout en répliquant. Il cessa de parler, toujours en train de me fixer, scrutant la moindre de mes réactions , il devait y lire sûrement de la peine, de l'appréhension et une once d'espoir. Je m'avançai vers lui, plongeant mon visage dans son dos, de mes mains, je caressais ses bras, partant du poignet et remontant vers l'épaule, je m'approchai mettant un terme à la distance qu'il avait entre nous me collant à lui.


    Excuses moi ! Tout est de ma faute, je n'aurai pas dû prendre les devants. Tu m'avais pourtant intimer d'aller à ton rythme et je n'ai écouté que mes pulsions. S'il te plaît, ne m'abandonnes pas ! N'abandonnes pas maintenant ! Pas après tout ce que nous avons partagé à l'instant. Nous prendrons notre temps, nous avons le restant de la soirée.

    Je pensais que cette interruption était dû à mon impatience et que de ce fait il avait beaucoup de mal à se contrôler. J'essayai de tout faire pour qu'il nous laisse une deuxième tentative. Je ne sais combien de minutes, nous étions resté ainsi mes bras autour de sa taille sans que nous parlions. Je pouvais sentir qu'il était encore tendu, j'avais bien une idée mais allait-il l'accepter ? Je lui pris la main et l'invitai à me suivre, je pénétrai dans la douche où un filet d'eau ruisselait. Désormais, face à lui, je me collais à lui, j'avais besoin de le sentir et de ses bras pour me rassurer.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mer 28 Juil - 23:34



    Je la contemplai dans le miroir, rendant mon esprit bien plus torturé qu'il ne l'était déjà quand je vis sa grande peine au fond de ses prunelles chocolatée, elle hésitait, appréhendant le moindre de mes gestes ou de mes paroles à venir, elle avança vers moi, à l'abri de mon regard dans mon dos, je ne pouvais que sentir sa présence, entendre son coeur battre fortement, douloureusement, elle caressa alors mes mains et remonta jusqu'à mes épaules, je serrai les dents et les poings, sentant mes barrières faiblir, prêt à tomber au pieds d'une simple humaine, simple et pourtant tout à mes yeux. Se collant à moi je remarquai la moiteur de sa peau au même moment ou un courant électrique parcouru toute ma colonne vertébrale, je sifflai silencieusement pour elle, sa plaidoirie me surpris au plus haut point, elle n'était pas prête à me laisser partir et encore moins annulé sa mise à mort. Pour quelle raison pouvait-on autant désirer le risque de passer dans l'au-de-là? L'amour? La folie? L'égoïsme?
    Elle entoura ses bras de ma taille et je sentis son souffle brûlant sur ma peau, encore irrégulier à cause des précédent évènements. Les minutes défilèrent et j'avais pourtant l'impression que tout cela venait tout juste de se produire, cela faisait bien vingt minutes que nous étions ainsi et je savais que je pourrais continuer ainsi durant des heures, des jours, voir des mois même. Puis elle cassa cette immobilité la première, me prenant la main, elle me traîna dans la douche, l'eau y coulait à présent, réchauffant nos corps à moitié nus exposés l'un à l'autre, elle se serra contre moi, enroulant mes propres bras autour de son corps divin, je sentais comme la chaleur de l'eau réchauffait peu à peu ma peau sur son passage, Bella elle était plus que brûlante à proprement parler. J'étais au moins satisfait du fait qu'elle ne frissonnait plus par ma faute. Mon esprit de nouveau en état de marche, j'observai en quelques secondes les différentes options qui s'offrait à moi, j'avais la possibilités de m'enfuir, être lâche mais la protéger, ou alors assumer mon amour et mon désir pour elle. Je savais que si jamais je partais de cette chambre, je risquais de la perdre, bien que je préfèrerais cent fois que cela se produise avec un autre que moi, un humain, je ne l'acceptai pas pour autant, non Bella m'appartenait, à moi et moi seul.
    En pensant à cela, j'avais raffermis ma prise sur elle, signe de possessivité. Si Alice nous avait laissé partir sans rien dire et même participer à la perte de sa virginité, c'est que je devais peut-être me relaxer, peut-être que tout cela se passerait bien....devais-je laisser mon égoïsme faire surface et profiter d'elle pleinement, profiter de notre amour, lui donner ce qu'elle veut?

    *Je dois essayer...pour elle...pour nous!*

    Je saisissais alors son visage, lui communiquant tout mon amour et ma résolution dans ce regard, je caressais sa lèvre inférieure de mon pouce et l'embrassais, tout doucement, délicatement, amoureusement...mes mains descendirent sur son cou, puis à la naissance de ses seins, je déplaçais sa longue chevelure maintenant trempe de devant, admirant le corps parfait de mon aimée. Lentement, je me mis à genoux devant elle, mon visage se retrouvant collé à son ventre, je l'embrassais tendrement, laissant mes mains idolâtrer ses fines jambes, ce parfum que je commençais à bien reconnaître était celui de son excitation, me frappant de plein fouet, m'attirant irrémédiablement, je me laissais guider par l'effluve et rencontrai l'élastique de la dernière barrière me cachant son intimité. Je ne savais pas ce qu'il me prenait, mes mains agissèrent d'elle-mêmes, tirant sur le tissu de chaque côté de ses hanches pour se retrouver finalement à ses pieds délicats. J'humais son parfum...


    -Mmmh...Bella.

    Je ne pus retenir le ronronnement qui sortit de ma poitrine, mon visage se guidai tout seul, m'amenant au plus près du fruit défendu, l'eau coulait sur nous et je n'en n'avais que faire, mon esprit malade me dictait une seule chose....










¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Ven 10 Sep - 12:20

    Hésitante, je l'avais attiré dans la cabine, j'appréhendais un refus de sa part mais il me suivit sans réticence. Ce fut ainsi que nous nous retrouvions désormais sous la douche, collés l'un à l'autre. L'eau tiède ruisselait, caressant au passage toutes les parcelles de nos corps à moitié dénudés. Je me blottissais contre lui, passant mes bras autour de son cou, la tête nichait contre son torse, je me délectai de son effluve apaisante et si tentante. L'eau avait régulé la température de son corps, il n'y avait plus aucun contraste entre la sienne et la mienne. J'aurai pu croire un instant qu'il était redevenu humain mais le fait de ne pas entendre les battements de son cœur me rappela bien vite sa condition. Une mélodie que j'aurai tant aimé entendre ne serait - ce une fraction de seconde.

    Cela devait bien faire maintenant quelques minutes que nous étions enlacés sans que lui ou moi ne nous adressions la parole. Je relevais tout doucement la tête pour l'observer, je vis sur son visage toutes sortes d'expressions que je n'arrivais pas à définir, je savais que intérieurement, il menait un vrai combat acharné pour savoir ce qu'il était à même de faire. Il n'y avait pas trente six solutions, c'était soit il s'enfuyait et je me retrouvais seule ou soit il cédait et là nous allions sûrement passer une des plus belles nuits de notre vie. Il était le seul à pouvoir prendre cette décision, en aucun cas, je voulais l'influencer de peur qu'en me montrant entreprenante celui - ci m'échappe.

    Au bout d'un certain temps, il resserra son étreinte, le contact avec sa peau provoqua une vague de frissons qui se répandit dans l'ensemble de mon corps créant par la même occasion le redressement de mes bouts de seins contre son torse. A cet instant, j'avais comme l'impression qu'il avait pris sa décision, celle - ci ne tarda pas à être confirmé lorsque mon adonis prit mon visage en coupe et plongea son regard dans le mien, je y vis tout l'amour qu'il ressentait pour moi et sa détermination.

    Du bout du doigt, il cajola ma lèvre, j'aurai aimé l'attraper et le goûter, geste qui était très érotique mais je me retenais. Il se jeta sur mes lippes dans un baiser doux et passionné, celui - ci devint peu à peu plus ardent. Ses mains se baladèrent le long de mon cou, je rejetai la tête en arrière pour lui donner un meilleur accès, ses dernières finirent leur exploration au niveau de ma poitrine, mon amour remit au passage mes cheveux mouillés derrière mon dos, lui donnant une meilleure vue sur l'ensemble de mon corps. Tout en parsemant celui - ci de ses caresses et ses baisers, je sentis peu à peu mon homme, descendre vers mon bas ventre, s'attardant un moment au niveau de mon nombril. Ses caresses et ses baisers n'avaient plus rien d'innocent, je n'étais que combustion, j'étais assaillie par tant d'émotions incontrôlées : plaisir, désir, bonheur, jouissance... Ses fins doigts se créèrent un chemin sous l'élastique de mon boxer et peu à peu, je sentis mon dernier tissu frôlait les courbes de mes jambes pour finir sa course à mes pieds. J'étais désormais complètement nue et offerte à lui. Je l'entendis ronronner, ce qui intensifia mon excitation, dans un léger mouvement, je frottais mes jambes, l'une contre l'autre. Soudain, je sentis le souffle de mon adonis s'approcher à grand pas de mon intimité.

    *Oh mon dieu ! Il ne va pas faire ce que je pense.*

    Il était bien décidé à continuer. Je m'attendais à sentir d'ici incessamment sous peu sa langue contre ma féminité. Je déglutissais et mes yeux se révulsaient lorsque je ressentis une sensation plus que agréable s'immisçait entre mes lèvres intimes à la fois froide et humide. Il me vénéra de sa langue et de ses doigts, je n'avais jamais connu pareil sensation.

    L'air était malsain à cause de la condensation, j'haletai, j'avais de plus en plus de mal à respirer, ma tête me tournait, néanmoins j'appréciai d'être dans cet état. Pour ne pas tomber, je me retins contre le mur carrelé et froid de la cabine, ce simple contact, me fit frissonner de plus belle et mon corps se cambra, mes mains se fourragèrent dans sa tignasse trempé, appuyant doucement contre mon antre charnel. C'était une invitation à continuer sa caresse.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight For Eternity :: SOUVENIRS :: Retour dans le passé -