Twilight For Eternity
Bienvenue sur le Forum Twilight For Eternity.
Le forum a réouvert ses portes depuis le 09/11.
Nous recherchons Démetri et Felix Volturi, des modificateurs ainsi que le clan Donovan


RPG sur la saga Twilight
 
AccueilAccueil  TwilightTwilight  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture définitive du forum.
Pour les +18 ans, vous pouvez nous retrouver sur notre nouveau forum : http://nemesis.creer-forums.fr/forum

Partagez  | 
 

 [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mar 17 Nov - 23:17



    Aujourd'hui était une journée importante dans ma vie d'humaine, je fêtai mes dix - huit ans, malheureusement une année de trop. Je vieillissais tandis que mon adonis restait figé dans sa dix - septième année. Je lui avais fait part de mon souhait de devenir comme lui et de passer ma vie éternellement à ses côtés, seulement, il n'était pas de cet avis, ce n'était pas ainsi que cela devait se passer. Il y avait autre chose que je désirais mais je doute qu'il ne veuille le réaliser. Maintenant cela faisait quelques mois que nous étions ensembles, j'étais arrivée à un stade où un simple baiser ne me satisfaisait plus, j'avais besoin de beaucoup plus, plus de rapprochement, d'intimité, c'était sans compter sur Edward, il était intransigeant là - dessus. J'avais à plusieurs reprises essayé de repousser les limites qu'il s'était fixé dans l'unique but de me garder vivante mais en vain, il était déterminé.

    Quelques jours plus tôt, Alice étant ma meilleure amie, je m'étais confiée à elle, elle était prête à m'aider et faire en sorte que son frère cède et quoi de mieux que le jour de mon anniversaire. Elle organisa pour l'après-midi, une petite fête dans la demeure des Cullens. D'après ses visions, Edward avait prévu une surprise pour la fin de la soirée. N'aimant pas les surprises, j'avais essayé de lui soutirer des informations mais la seule chose qu'elle avait su me dire c'était d'être patiente.

    Arrivée chez les Cullen , à peine la porte franchit que je fus prise d'assaut par une petite tornade brune, je n'avais même pas eu le temps de profiter de mon beau vampire. Au programme, séance de manucure, épilation, habillage maquillage et coiffage, d'après Alice, il fallait que je mette toutes les chances de mon côté. Elle paraissait sûr d'elle, il n'y avait aucun doute, Edward allait succomber.

    Alice avait vraiment la folie de la grandeur, pour l'occasion, tout le monde avait revêtu des tenues de cocktail, la pièce était décoré de bougies et de vases en crystal remplis de roses et de freesias, sur une grande table nappée de blanc étaient dressé un gâteau, une pile d'assiette, des verres et même du champagne et un tas de cadeaux. C'était une situation comique puisque j'étais la seule à pouvoir me restaurer. En général, je n'appréciais guère ce genre de festivité et encore moi que l'on m'offre des présents. Edward avait ressenti mon désarroi et pour me donner du courage, il m'avait enlacé et embrassé sur le sommet de mon crâne.

    La réception touchait à sa fin, même si au départ, je craignais un peu cette fête, au fur et à mesure ma crainte s'était dissipée, j'avais passé une excellente après - midi, en leur compagnie. Je les considérai déjà comme des membres de ma famille. Le moment était venue pour Edward et moi de quitter la villa, nous nous dirigeâmes vers sa Volvo. Je l'avais interrogée pour savoir où il m'emmenait mais il ne me répondit que par un sourire. Au bout de quelques minutes de trajet, j'étais toujours décidé à lui tirer les verres du nez, je réitérai donc ma demande.


    Edward ! Pourrais - tu me dire où tu m'emmènes ainsi ? Tu sais que je déteste les surprises.





Dernière édition par Bella Volturi le Ven 10 Sep - 12:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Lun 23 Nov - 17:50

Joyeuse journée....


Aujourd'hui était une journée merveilleuse qui s'annonçait, bien que Bella était de mauvaise humeur depuis une bonne semaine, je ne lui en tenais pas rigueur, Alice avait déjà tout ce dont elle avais besoin pour sa fête, il ne manquait plus qu'à lui faire dire qu'elle viendrait, malheureusement je savais que ce ne serait pas chose facile, bien évidemment Alice avait pensé à tout, Jasper serait dans le coin au moment venu pour lui insuffler l'envie de passer un bon moment avec nous tous. J'étais contre ça, je craignais le courroux de celle-ci après qu'elle se serait rendue compte de s'être fait avoir.
Il y a trois jours j'avais enfin trouvé le cadeau de Bella, bien qu'elle m'ait formellement interdit de lui acheter quoi que ce soit, je comptais lui faire don d'un ancien bijou de famille ayant appartenu à ma mère il faisait parti de l'héritage de ma famille que j'avais réussi il y a très longtemps, à retrouver ils étaient les seuls vestiges de ma vie humaine passée.
Je tenais entre mes doigt son cadeau avec lequel je jouait depuis déjà deux heures en attendant le petit matin et ainsi partir pour le lycée rejoindre mon amour. J'étais rentré plus vite que prévu hier soir? Bella était morose et refusais de se détendre, même mes baisers ne réussissait pas à la distraire assez longtemps, agacé j'étais rentré la laissant seule pour cette nuit, enfin pas si seule car je l'avais passée devant chez elle tout d'abord et ensuite à sa fenêtre, le réveil très matinal de Charlie me permit de rentrer chez moi me changer et me laissait deux heures devant moi avant de partir pour l'école. Le lycée, rituel que je trouvais ennuyant auparavant, chose que je trouve intéressante aujourd'hui, même si j'ai déjà finis mon cursus plusieurs fois, celle-ci restera mon année la plus mémorable, celle de ma rencontre avec Bella.

*Edward tu tiens être en retard aujourd'hui?*


Alice....elle avait raison , j'allais bientôt être trop absorbé par mes pensées et oublier le monde réel qui lui continu de tourner.

-Je viens...

Me levant du lit tout neuf qu'Alice avait acheté pour Bella et moi, bien que je lui ai affirmé n'être pas prêt pour ce genre de chose et Bella certainement moins que moi, que je ne pourrais l'entrevoir sans un risque bien trop grand pour elle. J'avais tout de même envie de lui faire plaisir et "essayer cette fois de céder un petit peu à ses envies poussées par les hormones et moi, mon irrésistible envie de découvrir son corps sans la blesser. Nos baisers étaient devenus bien plus langoureux et excitant à vrai dire, ce qui m'avait valu des frayeur, sentant à chaque fois que je sentais ses mains dans mes cheveux descendre sur mon corps, mon dos et mes reins, Bella ne se contrôlait que rarement et je devais souvent lui rappeler de respirer. Qui aurait pût croire que je découvrirai les plaisirs charnel avec un humaine qui ne souhaitait qu'une chose que je cède à mon côté animal. Pour ma part je n'avais jamais été plus loin que son cou, ses épaules dénudées le soir dans ce débardeur qui priais pour que je l'arrache à sa propriétaire. Emmett m'avait raconté que pour sa part il n'avait jamais pût résister à l'appel de la "tua cantante". Carlisle avait foi en moi et se souciait bien moins de mon problème à présent, il était plus serein hormis face aux suppliques de Bella demandant l'immortalité. Il connaissait mon point de vue et m'avait accordé un temps de répit pour me décider, soit nous partirions quand elle en aurait marre de moi, soit nous la transformerions et ferez ainsi parti de ma vie pour l'éternité.....et renoncerai à son âme, son humanité. Je ne verrai plus cette couleur cramoisie sur ses joues qui me fait fondre à chaque fois.

La journée se passa relativement bien malgré toute la mauvaise volonté de ma douce moitié, elle m'avait supplié de ne pas lui rappeler qu'elle vieillissait d'un an....un an de plus que mon apparence, voilà ce qui la tourmentait.....c'était totalement stupide pour ma part, je ne voyais aucun problème à cela. Tentant une dernière fois de la détourner de cette pensée, je plongeais sur ses lèvres si chaudes et sucrées, timidement premièrement et avec plus de ferveur, d'assurance, d'amour dans la suite. Et pour la première fois dans un lieu publique, je léchais du bout de ma langue sa lèvre inférieure quémandant l'accès de mes désirs. Ancrée totalement dans cette bulle qui se formait autour de nous dans ces moments là, elle ne se fit pas prier et je passais la barrière de ses dent pour caresser cette douceur toute aussi douloureuse pour moi. Je tentai de me relaxer comme conseillé par Alice et me sentait moins obsédé par son parfum. Je gardais le contrôle de la situation et c'est tout ce que je souhaitais, le baiser durant plus longtemps que je ne l'avais pus espérer, c'est le chancèlement des jambes de Bella qui me ramena à la réalité et à ses faiblesses. Je tentai de m'éloigner d'elle et je sentis sa résistance, elle soupira de frustration certainement et j'utilisai l'excuses des cours pour la faire avancer vers les bâtiments. Pour notre pause déjeuner je lui offrais un autre de ces moments intimes en s'esquivant dans la forêt non loin de l'école. Cette fois-ci je m'étais posé une limite supplémentaire, reprenant là où nous en étions sur le parking ce matin, j'ajoutais à notre baiser plus de contact, chose que je refusais autrefois, je pris appui derrière le tronc se tenant derrière elle et collait mon corps près d'elle. la chaleur qui irradiait était incroyable, elle me réchauffait presque à elle toute seule, moi et mon petit coeur gelé, une chose était certaine c'était il y avait bien quelque chose que Bella avait sût réveiller en moi, mes envies, mes fantasmes enflammé. Son coeur ratait un battement quand elle me sentit et je dus lui rappeler de respirer à nouveau. Cet instant de pure merveille achevé et la journée avec je donnez rendez-vous à Bella pour 18h30, je devais passer la prendre laissant ainsi aux autres le temps de régler les dernier détails et empêcher Alice de transformer notre maison en salle des fêtes. Le chemin fut très silencieux et je me maudissais de ne pas pouvoir lire dans ses pensées. L'image qui me revint à l'esprit durant le trajet fut la marque que je j'avais faîte à ce pauvre arbre après mon rapprochement avec Bella.

La soirée se passa sans encombre et je fus soulagé craignant qu'une autre catastrophe pourrait arriver, cela faisait un moment que nous avions vécu le problème "James". Alice sautillai sur place et fis un clin d'oeil à Bella avant notre dépat pensant tout de suite à ce rythme incessant et horripilant qu'elle avait eu toute la soirée quand son esprit passait sur Bella ou sur moi même, ce petit lutin me cachait quelque chose.....quelque chose qui ne devait pas être si horrible sans ça elle ne ferais pas de cachoterie. Je faisais monter Bella dans la voiture et prenais la direction de sa dernière surprise. Je voulais lui offrir son cadeau là-bas, en toute intimité.
Sur le chemin je lui tendais un bandeau en soie noir corbeau et lui demandais de le nouer devant ses yeux, elle grimaçai et je lui promettais qu'elle aimerait, qu'elle devais me faire confiance. Elle s'exécuta sans un mot et une fois arrivé à l'Hôtel dans lequel j'avais réservé la suite la plus chère, la plus confortable et la plus romantique, je la fis monter dans l'ascenseur toujours les yeux bandés, je l'embrassai impatient devant la porte de notre suite et nous fis entrer, je la guidais en avant et lui enlevais son bandeau délicatement.


-Joyeux anniversaire mon amour.

Je la laissais découvrir la chambre, sur le lit avait été répandus des pétales de roses, ainsi que des freesia, la lumière était tamisé en une couleur chaude grâce aux couleurs des murs et des meubles, rendant le tout plus que romantique. Le coffret se trouvai déjà dans la chambre à notre arrivée, grâce à Alice, il était là...posé sur la table de nuit en bois verni.



¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mar 24 Nov - 17:23

    La vision d'Alice se révélait être fondée. Edward me réservait bien une surprise. Je l'avais interrogé pour en savoir un peu plus mais il était décidé à ne rien me dévoiler. La seule chose que j'avais eu le droit c'était de porter un bandeau. Lorsqu'il me l'avait tendu, je n'avais pas pu m'empêcher de grimacer. Était-il vraiment sérieux ? Je l'interrogeai du regard, il n'y avait aucun doute, il l'était. Je voulais montrer mon refus mais il ne m'en laissa pas le temps, il suffisait de son éternel sourire en coin qui me faisait tant craquer et le fait que qu'il me promettait que j'allais adorer et que je devais lui faire confiance pour abdiquer.

    Le trajet jusqu'à notre rendez - vous passa assez rapidement, on ne devait pas être loin de Forks à moins qu'il avait comme à son habitude dépassé la limitation de vitesse autorisée. Je ne m'étais pas rendu compte que la voiture s'était arrêtée, je pris conscience qu'on était arrivé à destination lorsque que j'entendis la portière s'ouvrir et sentis la main de mon adonis. Ayant toujours les yeux bandés, je me laissai guider, j'essayai de me concentrer sur les différents bruits qui m'entouraient afin d'avoir ne serait-ce qu'un petit indice. Je perçus des voix qui m'étaient inconnues, ensuite des portes s'ouvrirent et se refermèrent. Je sentais qu'on approchait et je commençai à piétiner montrant mon impatience. Je n'avais jamais aimé les surprises mais le contexte faisait que j'étais curieuse de la découvrir. Soudainement, une sonnerie retentit, nous avertissant de notre arrivée, je sortis avec l'aide d'Edward de cet espace confiné. Je supposai que nous étions entrain de longer un couloir, aucun bruit aux alentours mise à part nos pas. Nous nous stoppâmes devant ce qui semblait être une porte. Il m'embrassa, j'étais très étonnée de son initiative, lui qui d'habitude ne prenait jamais les devants, en général c'était moi qui lui demandait l'autorisation pour l'embrasser et encore il mettait toujours une certaine limite mais depuis quelques jours, nos baisers étaient devenus plus passionnés, plus fiévreux et encore plus aujourd'hui. Il ouvrit une porte et m'invita à entrer tout en me guidant avec sa main, une main que je ne lâchai pas d'ailleurs. Mon beau vampire se trouvait derrière moi, il défit délicatement les liens du bandeau tout en me soufflant au creux de l'oreille un joyeux anniversaire. Sa proximité me fit frissonner. J'ouvris enfin les yeux, il me fallut plusieurs clignements des paupières, le temps pour moi de m'habituer à la lumière même si celle - ci était faible.

    Quand je vis enfin ce qui se trouvait face à moi, j'étais complètement estomaquée, c'était tout simplement sublime. Je m'avançai de deux pas et me stoppai, je n'osais pas avancer plus, mes yeux brillaient devant toute cette splendeur. Je n'avais jamais vu autant de luxure. Je me séparai de la main d'Edward et me décidai à avancer pour admirer de plus près l'ensemble de la suite. Une table était dressée avec des chandelles, des verres en cristal, notre repas étaient déjà prêt sous une cloche et le lit n'en parlons pas, je n'en avais jamais vu un aussi grand, il était recouvert d'une parure en satin de couleur champagne, le tout parsemé de pétales de roses de couleur pourpre et de Freesias. Je m'approchai du lit et attrapa une des fleurs pour l'humer, le parfum était exquis. Pendant cette découverte, je n'avais pas une seule fois parlé me contentant seulement d'admirer, j'étais restée sans voix et étais émue devant toute cette beauté. Je me retournai pour faire face à Edward, il n'avait pas bougé d'un millimètre, ses yeux posait sur moi. Il attendait sûrement ma réaction.


    Tu n'es qu'un fou Edward Cullen ! Dis - je avec un sourire éclatant.

    Je n'avais même pas fini de visiter la suite et n'avais pas porté d'attention sur le coffret posé sur la table de nuit. J'avais une envie folle de l'embrasser et de le remercier. D'un pas élancé, je me dirigeai vers mon adonis et me jetai dans ses bras passant mes jambes autour de ses hanches. Je ne lui demandai même pas l'accès à sa bouche, je me jetai dessus avec ferveur enfouissant mes mains dans sa chevelure hirsute.



Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Jeu 26 Nov - 2:20

Sensation

Voir Bella découvrir la suite était une récompense pour la torture subi mentalement, allait-elle lui plaire? Ne m'en voudrait-elle pas trop de tout ce luxe? N'allait-elle pas en concluer des idées fausses? Il est vrai que cette suite était avant tout pour notre intimité, entendre ma famille s'imaginer un quelconque scénario alors que nous étions dans ma chambre m'avait irrité un peu plus chaque jour et ce n'était certainement pas chez elle que nous aurions pus en avoir davantage en raison de la présence de son père qui guettait bien trop à mon goût nos "non-bruitages", si seulement il savait que je tenais compagnie à Bella presque toute les nuits sur son lit, sa fille dans mes bras. Combien de fois j'avais dûs me retenir de l'embrasser sauvagement en entendant mon prénom suivit d'un gémissement....et cette odeur, ce parfum si particulier que j'avais détecté depuis nos derniers échanges physiques....elle me frappait de plein fouet pour mieux me rendre accroc et m'hypnothisé par sa beauté, par cette attirance, cette attraction fatale qui nous reliait l'un à l'autre. Carlisle m'avait alors expliqué la provenance de ce parfum puissant.....l'excitation, le désir.....Ainsi je devinais à chaque fois dans quelle situation et à quel degré Bella se sentait emporté par nos baisers, nos caresses presque trop pudique à son goût mais tellement moins tentatrices. Nous avions la nuit entière pour nous et je souhaitais apprivoiser le monstre davantage pour donner à Bella un maximum de plaisir.....tout ce qu'elle voudrai je tenterai de le réaliser en cette nuit.
Je m'étais fait cette promesse de la combler, la satisfaire et ne plus entacher notre relation par cette frustration sexuelle aussi bien de son côté que du mien. Je savais que je serais le seul à ne pas pouvoir obtenir ce que je souhaite et avec raison. Peu importe, tout ce qu'il m'importait était son bonheur et je savais que cette distance la blessait. Plongé dans mes pensées je ne compris qu'au dernier moment que Bella courait vers moi et me sautai au cou, je l'attrapai sans mal et je m'aperçus immédiatement de la position que nous avions, Bella avait noué ses jambes autour de moi et nos partie intimes était très proches, peut-être trop car je sentis l'envie arrivée et le baiser que me donnait Bella n'arrangeait pas les choses, j'aspirais à me calmer et me mis à lui répondre enfin, je la resserrai entre mes bras de sorte de la sentir encore plus près de mon corps, ce baiser langoureux m'aurait incendier si j'avais été de bois. Je fis quelques pas vers le lit et m'y asseyais avec toujours mon amour dans les bras, accroché comme à une bouée de sauvetage, je souriais contre ses lèvres te me détachai d'elle délicatement, bien que je savais déjà son sentiment sur cet arrêt, je ne lui laissais pas le choix et me laissai tomber à la renverse sur le jeté de lit recouvert de pétales, les mains relevées sous ma tête.


-Et si maintenant tu ouvrais mon cadeau d'anniversaire?

Vu sa tête, elle ne l'avait donc pas vu en entrant et ne savait pas de quoi je parlais, je lui indiquais la direction de la table de nuit où se trouvais le coffret de velours bleu nuit contenant mon coeur......Elle se penchait par-dessus moi et je dus retenir ma respiration par précaution tant nos corps était proches et c'était beaucoup trop tôt dans la soirée....j'avais besoin de plus de temps pour me préparer.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Ven 27 Nov - 1:58

    Depuis quelques jours, Edward réagissait différemment, il avait changé du tout ou tout surtout avec moi, lui qui d'habitude, n'hésitait pas à interrompre nos baisers me rappelant que je devais respirer ou tout simplement calmer mes ardeurs surtout que j'avais tendance à me laisser aller, en me remémorant qu'il était un vampire et que mon sang le tentait toujours autant maintenant il repoussait un peu plus les limites. Ce n'était pas encore gagné mais nous étions sur la bonne voie. En ce moment même, j'avais été surprise par son attitude, face à mon euphorie, je m'étais jetée dans ses bras et m'étais emparée de sa bouche, je pensai avoir été trop loin, une fraction de seconde je l'imaginais en train de me repousser gentillement mais il n'en fit rien bien au contraire, il répondit à mon baiser et resserra son étreinte.

    Nous étions si proche d'ailleurs si je me souvenais bien, nous ne l'avions jamais été autant. Le contact entre nos deux corps et vu l'étroitesse de son pantalon, je remarquai assez vite qu'il n'était pas insensible à ce qu'il se passait entre nous. A cette constatation, une chaleur émanant de mon bas ventre se répandait dans l'ensemble de mon corps provoquant ainsi l'empourprement de mes joues. A cette allure, je n'allais certainement pas tenir toute la nuit, il fallait que je reprenne mes esprits et quoi de mieux que de penser à mon père. Si ce dernier savait ce qui était en train de se passer, je ne donnerai pas cher de ma peau, ni à celle de mon compagnon même si en toute logique Edward ne risquait rien puisqu'il était immortel. Alice étant dans la combine, je supposai qu'elle avait trouvé un moyen pour faire croire à mon père que je dormais chez elle.

    Je sentis mon beau vampire se déplaçait pour s'asseoir sur le rebord du lit, je n'avais pas quitté ses bras. Désormais, je me retrouvais à califourchon. Légèrement il mit fin à notre étreinte se laissant retomber en arrière, je le surplombais et ne pus m'empêcher de le contempler, c'était un éphèbe, je n'avais jamais vu pareil beauté. Tout en me mordant le coin de la lèvre, je m'imaginais des scènes pas très catholiques. Je me penchai délicatement , plongeant mes prunelles chocolat des les siennes, mes bras se trouvaient de chaque côté de sa tête. Je m'apprêtai à l'embrasser lorsqu'il m'interrompit dans ma lancée, il m'invitait à ouvrir mon cadeau d'anniversaire. Je l'interrogeai du regard ne comprenant pas où il voulait en venir, d'un coup d'oeil, il me montra la table de chevet où était déposé un coffret. Je m'étirai pour l'attraper lorsque celui - ci fut dans mes mains, je me redressai.


    Edward ! J'avais dit pas de cadeau ! dis - je légèrement contrarié.

    Du bout des doigts, je caressai l'écrin en velours, c'était si doux. Avec délicatesse, je l'ouvris et j'admirai le bijou. C'était une chaîne avec un pendentif en forme de coeur sertis de plusieurs diamants, il paraissait assez ancien. C'était tellement magnifique, mes yeux s'embuèrent de larmes. Je fermai les paupières tout en déglutissant, c'était beaucoup trop, je ne pouvais accepter un tel cadeau. J'allai le refuser mais quand je croisai ses iris et m'aperçus qu'il était plus que heureux de m'offrir ce présent, mon coeur se serra, je ne pouvais décidément pas lui faire ça. Je décidai finalement de l'accepter.

    Edward ! Accepterais - tu de me le mettre ?

    Tout en me relevant, je lui tendis l'écrin. J'étais maintenant dos à lui, je pris une grande inspiration et relevai mes longs cheveux bouclés pour lui donner accès à mon cou.





Dernière édition par Bella Volturi le Ven 18 Déc - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Lun 30 Nov - 16:38

Aime moi

La robe qu'Alice avait offerte à Bella lui remontait légèrement sur les cuisses laissant entrevoir ses genoux où l'on pouvait y apercevoir quelques cicatrices presque invisible maintenant, sûrement le résultat de sa maladresse naturelle, Bella et ses chutes sur un sol totalement plat et lisse était assez hilarant et j'aimais la taquiner, la voir se renfrogner et ensuite virer au rouge quand je me faisais pardonner par quelques baisers était un de mes loisirs préféré désormais, embrasser Bella était tout sauf facile, mais après tout comme me l'avait fait remarquer Carlisle au tout début de notre rencontre, auparavant je n'aurais jamais imaginé pouvoir embrasser Bella sans la mordre, je n'avais jamais imaginé pouvoir être proche d'elle sans risquer de me laisser emporter, aujourd'hui je pouvais l'embrasser langoureusement et la serrer contre moi, désormais c'était l'envie d'assouvir les besoins d'un homme en pleine découverte du plaisir charnel et non pas celui du monstre sanguinaire assoiffé de son sang qui chantait pour moi. Cependant une chose me tracassait, une limite que je ne saurai franchir, déflorer Bella, dépasser le cap ultime....comment pourrais-je réagir quand à la douleur que je lui infligerai, au sang qui s'écoulerait quand je l'aurai blessée. C'était une étape bien trop importante dans la vie de Bella et je ne peux y accéder.....un autre aurait ce privilège quand elle se lasserait de moi. Alors que Bella se mouvait sur moi pour attraper le coffret de velours, je retenais un gémissement, mon enive se déclarai physiquement peu à peu et je luttais pour ne pas m'extirper de cette position, Bella m'en voudrait sûrement pour avoir rompu ce contact si.....intimes de nos corps. Et pourtant de mon époque ce n'était pas une manière de montrer à une dame son désir physique. J'avais du mal avec le fait qu'elle sente mon érection évidente à travers mon pantalon à pince, comme si c'était une offense. Mais Bella était plus que contre mes principes moraux, elle voulait ces contacts loin d'être chaste.

Mon soleil reprenait place sur moi et cette fois-ci sifflai légèrement, cette chaleur émanant de son entre-jambe appelai à décupler ma propre envie...

*Bon dieu elle aura ma peau.*


-Edward ! J'avais dit pas de cadeau !

Ce reproche aurait eu son effet si elle n'avait pas paru comme une petite fille qui adoré littéralement son cadeau et ne voulait surtout pas qu'on lui reprenne et pourtant.....

-Très bien s'il ne te plaît pas je peux encore le ramener!

J'esquivai un geste en sa direction quand elle se recula pour ne pas que je l'attrape, bien évidemment il me suffirait d'une seule seconde pour le reprendre mais cela était de loin mon intention, je reposai mon bras sur le lit et souriais heureux que cela lui plaise, ce pendentif était comme un trésor de guerre aux yeux de mon grand-père, il l'avait offert à sa femme et ce bijou était resté l'un des uniques vestiges de mon anciennes vies passées à leurs côtés. Il comptait beaucoup pour moi. Mes yeux se posait de nouveaux sur ses genoux dénudés et je ne me rendis pas compte immédiatement que mes mains s'était posées d'elle même sur sa peau douce et brûlante.

-Edward ! Accepterais - tu de me le mettre ?

Mes yeux se relevait et rencontrait ceux de mon tendre amour, l'affection se lisait dans ses yeux et je me sentis combler de voir qu'elle souhaitait déjà le porter.


-Approche...

Je pensai alors qu'elle aurait quittée cette position mais n'en fit rien, elle prit le collier dans petits doigt et ouvrit le crochet, me tendant les deux extrémités, j'obéissais et elle fit ce geste si sensuel....elle dégagea sa nuque de ses cheveux les tenant d'une main pour ensuite me faire signe de me relever. De nouveau assis je me sentais comme un gamin, intimidé....je lui passai le collier et laissai traîner mes doigt sur son cou, passant de la nuque à sa gorge, je continuai mon chemin sur son visage en retraçant sa mâchoire, ses oreilles, ses yeux, son nez et enfin ses lèvres, lèvres que je prenais dans un baiser tendre et y mettant tout l'amour que je ressentais à cet instant.

-Je t'aime tant Bella...plus que ma propre vie.

Ses yeux chocolat me fixait et je cassais ce contact pour nous relever, Bella toujours agrippée à moi, inversant les rôles, je la couchai sur le lit et respirant à fond son parfum je me permettait un contact rapproché, je me collai à elle et mais pas trop ayant peur de l'étouffer sous mon corps de pierre.




¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mer 2 Déc - 1:53

    Montres moi ce qu'est l'amour !


    Mon adonis m'avait offert le plus beau des bijoux. J'étais émue par ce présent, gage de notre amour. Je n'attendis pas une minute de plus et l'invitai à me le mettre ce qu'il accepta bien évidemment. D'un geste qui pouvait paraître sensuel, je remontai mes cheveux bouclés et lui donnai accès à mon cou. Le contact de sa peau sur ma nuque me fit frissonner. Le collier enfin posé, je caressai le pendentif avant d'ancrer mes prunelles dans les siennes et lui gratifiai un sourire pour le remercier. Ses mains gelées s'attardaient dans mon cou, il m'infligeait de douces caresses empruntant un chemin bien précis, tout d'abord, il s'éternisait sur ma gorge, partie lui procurant tant de convoitise pour remonter vers ma mâchoire, il dessina du bout des doigts, le contour de mes oreilles, mes yeux, mon nez pour finir sa course sur mes lèvres. On aurait dit qu'il découvrait pour la première fois, mon visage de la même façon qu'un non-voyant. Tout le long de son acheminement, mes paupières étaient closes savourant pleinement les sensations qu'il me procurait. Mon coeur battait la chamade, ma respiration se faisait haletante. J'ouvris mes yeux au même moment où il apposa ses lippes contre les miennes prodiguant un baiser à la fois doux et passionné. Je pouvais ressentir tout l'amour qu'il éprouvait à mon égard, je me laissai faire pour montrer que ce sentiment était réciproque. Nous mîmes fin au baiser bien trop tôt à mon goût mais étant une pauvre humaine, je n'avais pas le choix, je devais reprendre ma respiration. Au moment où je me noyai dans ses yeux ambrés, de sa voix de ténor, il me fit la plus belle des déclarations, je ne l'avais jamais entendu prononcer d'aussi beaux mots. Mon coeur en rata un battement, tout en passant mes bras autour de son cou, je resserrai mon étreinte. Je voulais lui répondre mais je n'en eus pas le temps, il s'était levé avec moi toujours dans ses bras. Il me déposa avec délicatesse sur le lit, puis il vient se lover contre moi, me retrouvant désormais en dessous de lui. Nous étions très proche cependant on aurait pu l'être encore plus. Avait-il peur de me faire mal ou tout simplement pensait-il que j'allai frissonner par rapport à la différence de température ? Il était entrain de s'enivrer de mon effluve, délicatement j'agrippai sa chevelure désordonnée pour lui relever sa tête.

    Oh ! Edward ! Tu ne peux pas savoir à quel point je t'aime ! Je serais prête à donner ma vie pour toi.

    Je parsemai son menton de baiser, mes mains qui était depuis un moment dans sa tignasse, descendaient le long de sa nuque, j'effleurai ses épaules, ses omoplates, une partie de ses bras, caressant du bout des doigts ses flancs, je me stoppai un instant pour le fixer devais - je continuer ? Ses prunelles s'étaient liquéfiées. J'avais peur qu'il me rejette, qu'il mette un terme à mon geste. Je sais que ça lui demandait une concentration énorme. N'apercevant à aucun moment, un geste m'interdisant d'aller plus loin, je me mordis la lèvre et continuai ma descente. Mes mains se trouvaient désormais au niveau de ses reins, je lui infligeai de douces tortures. Je crus déceler un grognement de sa part ce qui me fit sourire, je ne m'arrêtai pas pour autant et pour preuve brusquement j'apposai ma poigne sur son fessier et y mis toute ma force afin qu'il n'y est plus aucun écart entre nous. Le fait de sentir une proéminence au niveau de son entrejambe, je ne pus m'empêcher de gémir, la chaleur qui m'avait irradié quelques minutes plus tôt refit son apparition. Prise d'une frénésie, je me mis à attraper sa lèvre inférieure avec mes dents et me mis à la mordiller, tout en défaisant les pans de sa chemise, je remontai mes mains sur son dos nu. Je lui montrais clairement ma soif de désir. Je ne me reconnaissais plus, jamais je n'avais été dans un état pareil. Prenant conscience de mon attitude, mes joues s'empourprèrent, gênée, je soupirai et emmitouflai ma tête dans le creux de son cou. J'essayai tant bien que mal de calmer mes ardeurs. J'allai beaucoup trop vite alors que nous avions la nuit pour nous. Je me calai tout contre lui profitant de son parfum et de ses bras. J'aurais tant aimé que le temps s'arrête, nous étions dans notre bulle plus rien n'existait autour de nous mise à part ma condition humaine, mon estomac se mit à grouiller d'abord en sourdine mais bien vite le bruit se fit plus intense. Sachant pertinemment l'ouïe fine de mon petit-ami, je ne pouvais pas faire comme si de rien était et de toute façon Edward était là pour me le rappeler. Je me défis de son emprise pestant contre ma nature.

    Il faut que la petite humaine se nourrisse ! Dis - je avec sarcasme.

    Et dire que j'avais faillit refuser son présent. Si je l'avais fait, je n'aurai sûrement pas connu ses merveilleux moment en sa compagnie. On avait franchit un cap de plus. Je ne savais pas d'avance ce que me réservait cette soirée, mais je savais une chose : j'allais savourer pleinement ce qu'il était capable de m'offrir.





Dernière édition par Bella Volturi le Ven 18 Déc - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Mar 8 Déc - 3:41

Cette douce musique rythmique que composait son coeur à chacun de mes regards, de mon toucher, de mes baisers.....sa respiration ajouté à cette mélodie un mélange si sensuel...et elle ne s'en rendait pas compte, elle ne savait pas le pouvoir qu'elle avait sur moi....et sur les autres hommes. Je n'avais pas attendu de réponse de sa part qu'en j'avais émis le fait qu'elle comptait bien plus à mes yeux que ma propre vie, que je l'aimais d'un amour inconditionnel, sa réponse me déchirai le coeur, je la savais sincère et ce qu'il me faisait le plus mal, je ne voulais qu'elle donne sa vie pour moi, ce serait monstrueux.....

-Bella....s'il te plaît....non...

Je la suppliai du regard, je ne voulais pas entamer cette soirée sur ce sujet là, je fermais les yeux fronçant les sourcils, j'étais sur le point de me reculer et arrêter là cet échange mais la reprise de ses petits baisers sur mon menton me firent bien vite changer d'avis, je ne voulais pas une fois de plus la décevoir par mes états d'âmes changeant pour un rien. Ses caresses me firent peu à peu oublier mon irritation du moment et firent place à de nouveau cette tendresse entre nous, cette attirance mortelle, ses doigt malmenés mais si gracieux, descendait le long de ma colonne vertébrale et s'arrêtèrent sur mes reins, elle hésitai je le sentais, son coeur et la couleur de ses joues ne pouvait me cacher ses émotions fortes, sa gêne, son envie et celui que je redoutais le plus sa colère. Je l'avais laissé gérer ses propres caresses pour l'instant, arrivant à me contrôler suffisamment pour ça, gérant mon envie de lui arracher ses vêtements et la prendre comme l'animal qui m'habitait depuis plusieurs décennies. Je voulais tant la satisfaire jusqu'au maximum de mes capacités elle méritait le bonheur et je devais au moins me laisser une chance d'y arriver,...pour elle, pour nous.
Je pouvais sentir son excitation commencer à l'embaumer et je ne pus retenir un léger grognement, elle se décidai enfin et je fus d'abord surpris, mais surtout pris au dépourvu par la volonté qu'elle avait mise dans son geste, ses mains empoignant mes fesses et me plaquant totalement contre sa féminité qui augmenta cette chaleur centré sur cette partie d'elle, gémissant légèrement, je refermai à nouveau mes yeux me concentrant.....restant aussi calme que possible dans mon esprit, mais ma tentatrice cherchait tout moyen bon pour ma perte, elle m'attrapa ma lèvre inférieure et la mordilla avec ferveur, se lançant dans la découverte de mon torse en me dénudant à demi. Je pus reprendre mes esprit aussitôt qu'elle s'arrêtait et cachai son visage dans le creux de mon cou, la chaleur qui en émanait me prouvai sa gêne, elle s'était rendue compte de son emportement. Je la trouvai si mignonne dans ces moments là que je ne pus lui reprocher son comportement, deux secondes de plus et c'est moi qui me serait jeté sur elle pour la dénuder. Un bruit effroyable déchirai ses entrailles et je souriais amusé par ce son, sauvé par le gong on dirait. Je la soulevais pour la faire assoir à côté de moi et me levai pour attraper le téléphone de l'hôtel, à côté trainai la brochure du service d'étage et ainsi des repas servis.


-Qu'est-ce que la petite humaine aimerai dévorer?


J'agitais la brochure pour qu'elle vienne choisir et l'attendait là content de cette pause soudaine.




¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Bella Volturi
The Stupid Lamb
avatar

Nombre de messages : 2438
Age : 38
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 22/11/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Quelle plus belle preuve d'amour que de se sacrifier pour celui qu'on aime

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Dim 13 Déc - 4:05

    Edward m'avait fait la plus belle des déclarations, il m'avait tant ému par son cadeau, ses caresses que je devais à mon tour lui déclarer ma flamme. Pour la première fois, j'osai enfin lui dire ces trois mots " Je t'aime", des mots qui étaient restés longtemps en suspend dans ma bouche, tout simplement, car j'avais peur du ridicule et aussi parce que je voulais être certaine que ce sentiment était réciproque, ce soir, il me le prouvait. Oui j'étais prête à donner ma vie pour lui, je n'avais jamais été aussi sincère, j'étais prête à tout pour lui, à mettre un terme à ma vie d'humaine, à lui donner mon âme tellement je l'aimais. Je crois que si un jour il décidait de me quitter, jamais je ne supporterai cette absence. Il était ma joie de vivre, ma bouffée d'oxygène, je ne jurai que par lui. Pourtant, je savais qu'un jour tout ce bonheur cesserait pour la simple et bonne raison que je vieillissais et lui restait figer dans sa dix - septième année. Il est vrai que pour le moment physiquement, ça ne se voyait pas, mais dans dix ans, tout serait différent. Il y avait bien une solution, celle de me transformer mais c'était perdu d'avance, il n'accepterait jamais de faire une chose pareille, j'en avais eu l'occasion, il y a quelques mois lorsque James m'avait traqué, ce dernier avait réussi à me mordre et si mon adonis n'était pas intervenu à la dernière minute, en aspirant le venin, à l'heure qui l'est, je serai une des leurs. Il avait compris le message que je voulais faire passer lorsque j'avais prononcé ses mots, je le savais peiné, je n'avais pas réfléchi, c'était sorti tout seul, mais je voulais tellement lui montrer ce que je ressentais et combien je l'aimais. En voyant sa réaction, il me suppliait du regard de ne pas engager la conversation sur un sujet aussi épineux, et un instant, j'avais cru avoir gâché la soirée qui avait si bien commencé. Il était à deux doigts de me repousser gentiment, je ne voulais pas que ce bonheur s'arrête en si bon chemin et j'entrepris de le couvrir de baisers et de caresses pour le faire changer d'avis, ça avait eu l'effet escompté.

    J'étais si bien dans ses bras, la tête contre son torse, humant son effluve et ressentant la froideur de sa peau qui contrastait avec la mienne. Nous étions dans notre bulle, plus rien ne comptait à part lui et moi. Malheureusement, bien vite, ma condition humaine m'avait ramené à la réalité, il fallait que je me nourrisse. Mon adonis me releva et me déposa à ses côtés. Je l'observai, il se leva tout en se dirigeant vers le téléphone pour appeler le service d'étage. Machinalement, je me laissai tomber en arrière de façon à être allongée sur le lit, je pestais contre moi - même, je reportai mes yeux au plafond tout en soupirant fortement. Edward m'interpella en me demandant ce que je désirais manger, je plongeai automatiquement mon regard dans le sien, il était en train d'agiter la brochure dans sa main. A cet instant, il était si beau, toujours avec son sourire en coin qui me faisait tant craquer et sa chemise défaite de son pantalon, la Bella vicieuse refit son apparition


    * Humm ! Toi par exemple ! * pensai - je en me mordant la lèvre.

    Rien que le fait de le contempler, il me retournait complètement la tête et je me rendis compte que je n'avais que des pensées impures à son sujet, mes joues s'empourprèrent. Je ne voulais pas qu'il remarque ma gêne, je me levai d'un bond pour me retrouver face à lui, je lui arrachai des mains, le dépliant et me concentrais sur mon choix de repas, pas si évident, sachant qu'il était à moins d'un mètre. Je parcourais du doigt les différents menus, me balançant d'un pied à l'autre. J'étais indécise, les repas étaient aussi alléchant les uns que les autres. Soudainement une mélodie retentit, c'était mon portable.


    Ecoutes ! Je te laisse choisir à ma place ! Je sais que tu feras le bon choix !

    Je lui rendis la brochure et me mis sur la pointe des pieds pour lui donner un léger baiser avant de me diriger vers mon sac. J'avais reconnu la sonnerie, c'était celle attribuée à mon petit lutin, je roulai des yeux. Que me voulait -elle ? J'avais reçu un message de sa part qui disait je cite :

    Coucou Miss !
    Ce n'est que moi ! J'espère que ta soirée se passe comme tu le désirais !
    Elle pourrait être encore mieux ! Pour cela, il y a un petit cadeau qui t'attend dans la salle de bain...Tu te doutes bien qu'il est de ma part. La seule façon de me remercier, c'est de le porter ! Tu as intérêt à t'exécuter, c'est un ordre ! Si tu ne le fais pas, je rapplique de suite.
    Bisous Alice

    Elle était vraiment impossible...Qu'est - ce qu'elle mijotait encore ? Je savais qu'elle était capable de beaucoup de chose. Sans même un regard à Edward, je pénétrais dans la salle d'eau. Celle -ci était à l'image de la chambre, aussi luxueuse, il y avait une grand baignoire jacuzzi, j'étais sûr qu'on pouvait facilement s'y mettre à trois voir quatre, une douche et un plan de marbre rosée où étaient située deux lavabos. Je ne mis pas longtemps pour apercevoir le fameux cadeau d'Alice, une boite de "Victoria secrets". J'avançai vers cette dernière, défis l'emballage et en sortis une nuisette en satin bleu nuit avec le kimono assorti.


    Argh !!!

    Je n'en revenais pas, impossible, je ne pouvais mettre une telle chose. Ce satané petit lutin allait me le payer. J'étais prête à tout mais de là à enfiler une tenue aussi sexy c'était vraiment tenté le diable et puis j'étais gênée jamais je n'avais été aussi peu vêtu devant Edward. Les seules fois, c'était lorsqu'il venait me rejoindre la nuit dans ma chambre mais je portais toujours un top et un pantalon de pyjama. J'étais dos à la porte, je tenais encore l'ensemble dans ma main lorsque mon beau vampire fit irruption dans la pièce.


    [hs : J'espère que tu aimes ? Si jamais quelque chose pose problème, dis le moi !]





Dernière édition par Bella Volturi le Mer 7 Avr - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-for-eternit.forumactif.com
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: [HOT + 18 ans]Céder à la tentation [Edward ]   Lun 21 Déc - 17:55