Twilight For Eternity
Bienvenue sur le Forum Twilight For Eternity.
Le forum a réouvert ses portes depuis le 09/11.
Nous recherchons Démetri et Felix Volturi, des modificateurs ainsi que le clan Donovan


RPG sur la saga Twilight
 
AccueilAccueil  TwilightTwilight  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture définitive du forum.
Pour les +18 ans, vous pouvez nous retrouver sur notre nouveau forum : http://nemesis.creer-forums.fr/forum

Partagez  | 
 

 Sujet n°2 B TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur Message
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Sujet n°2 B TERMINE   Mer 6 Jan - 5:28

Les Cullens assiste à tout ça, impuissant. Carlisle reconnaîtra Carlie et ira la retrouver pour la saluer aux côtés d'Esmée, Alice et Jasper.
[Les Cullens, Renesmée, les rois et Jane]


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Mar 19 Jan - 15:35

    Aro était un grand maitre de cérémonie, il était capable de capter l'attention de tous par des phrases énigmatiques et sans véritables sens. La moitié de l'assemblée était simplement penchée à ses lèvres, prêtes à boire la bile d'inepties qui sortirait de cet orifices. Rosalie était sur la défensive, observant les environs. Pour elle, rester calme devenait un problème et l'ambiance des lieux devenaient malsaine. Emmett tentait de la faire tenir en place, son bras autour de ses épaules pour l'empêcher de tenter quoique ce soit ... il réussissait à faire perdurer le peu de calme qui était encore présent en la blonde pulpeuse. Mais son regard n'était plus celui d'un demoiselle de bonne famille, ses doigts contre le tissus de sa robe étaient presque plantés dans dans sa peau. Aro se remit à parler, conversant avec le peu de monde qui n'étaient pas tout simplement hypnotisé par ses paroles. Il alla ouvrir la porte qui se trouvait non loin de là, deux silhouettes en sortirent et leur odeur était bien celles de vampires carnivores. Reconnaitre leur odeur n'était pas si compliquée, le sang humain trace un large fumé et la sale en était remplie ... La Famille Cullen devait sentir l'herbe coupée pour la plupart des invités... presque invisible aux narines de ces ignobles assassins. Bella apparu ... Aro la présenta rapidement mais Rosalie la connaissait trop bien ... oui le trop était de mise. N'était-elle pas l'expression de tous les malheurs des Cullens ? Si mais pourtant Rosalie ne parvenait plus à la haïr. Son frère l'aimait, c'était assez pour que Rosalie tente de protéger cette nouvelle Vampire, dont les pupilles faisaient peur à voir, injectées d'un rouge sanglant...

    * Inepties !! et cette réception est un cirque de bizarreries !*

    Cette pensée fut si puissante que son frère, Edward, l'avait surement entendu. Rosalie n'était vraiment plus dans son état normal et le pire n'était pas encore arrivé. Aro prit son temps pour présenter la seconde jeune fille ... sublime, il était vrai et le pire de tout était que son coeur battait... oui tel un oiseau voltigeur. Rosalie ne pouvait comprendre la situation, que faisait un être vivant dans une telle assemblée de tueurs. Elle eut un haut le corps, flaquant sa main contre sa bouche et son nez ... ils n'allaient pas la sacrifier devant tous ... Aro avait été si gentil en la présentant ... non pas ça ... Rosalie se trompait. Elle eut un geste de rejet, se séparant des bras d'Emmett pour reculer doucement ... se regard ... Renesmée ... elle ressemblait tant à ... Edward.

    -" Ne me dites pas ... "

    Murmura t-elle ... mais ses pensées étaient pleines de complots et d'idées plus fausses les unes que les autres ... parmi elles voguaient la vérité mais Rosalie n'était pas assez calme pour comprendre d'elle même le fond du problème et le pourquoi de cette ressemblance. De plus, la petite avait le même nez que Bella et son odeur était aussi similaire au possible... Rosalie était totalement perdue et Emmett le comprit en la regardant... l'éloignant alors de l'estrade et des Trônes pour lui permettre de se ressaisir ... elle était inutile ... et ne pouvait que regarder en silence.



Dernière édition par Rosalie L. Cullen le Mar 19 Jan - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Mar 19 Jan - 17:40


    Le moment que j’avais attendu depuis pas mal de temps maintenant arrivait enfin. La présentation de Renesmée au Cullen. Je ne pus m’empêcher d’afficher un large sourire en direction d’Edward. Je le fixai d’un air trop satisfait pour n’avoir pas d’arrières pensées (qu’il pouvait deviner d’ailleurs). Cette gamine qui je n’aimais pas en raison de sa sur présence envers Aro ressemblait trop à Edward pour que quelqu’un ose nier qu’elle était sa fille. Et s’il ne s’était pas reconnu en elle, il n’avais cas lire les pensé de la moitié des convive ici présente pour comprendre.

    « Ne me dites pas ... »

    Les paroles de Rosalie atteignirent mes oreilles une demi seconde plus tard que sa voie cristalline ne les ait prononcée. Bien sur elle avait remarqué les resseblance0. C’était vraiment très drôle ! J’adorais ce genre d’idée qu’avait Aro d’afficher Nessie comme un trophée devant sa famille qui ne pouvait rien dire ! Je croisai le regard de Blondie et affichai un sourire aussi satisfait et faux que celui que j’avais adressé une seconde plus tôt à son frère. J’tais comme eux, je ne faisais qu’assister, mais j’avais une légère envie de jubiler de leur malheur. Si Bella avait était moins idiote pour savoir qu’Aro ne l’aurais sûrement pas tué grâce à son don, elle serait encore avec les Cullen à l’heure actuelle. Cela aurait été sûrement mieux pour tout le monde d’ailleurs. Quoique, je n’aurais pas put connaître ce moment de bonheur profond de voir mes ennemis tomber dans le doute à la vu de Nessie.

    Je n’eu rien envie de dire. Moi aussi j’étais passive et j’assistais à la scène immobile, à la vue d’Edward à qui j’offrais toutes mes pensées concernant Nessie. Je pense qu’Aro en faisait tout autant. C’était bien son genre aussi. Mon sourire resta un sacré bout de temps sur mes lèvres. Petite provocation que j’appréciais particulièrement …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Mer 20 Jan - 0:35

(Avant qu'on ne me fasse le commentaire, je sais qu'Edward n'est pas dans ce topic, mais logiquement, il est dans la salle.)

Il avait incliné la tête aux paroles d'Aro sur leur amitié et ne fit guère de commentaire sur ce qu'il s'était dit à lui-même. Oui, leur amitié s'était effrité. Carlisle en était un peu attristé, mais il s'agissait de sa famille que son vieil ami s'amusait à torturer à chaque fois qu'il en avait l'occasion. C'était suffisant pour détruire une amitié à petit feu et ce même si le père des Cullen serait à jamais lié à cet endroit. Puis Aro invita deux personnes à se montrer. Ce n'est pas à lui-même que Carlisle pensa en tout premier lieu, mais à son fils. Surtout lorsqu'il vit l'apparition de Bella parmi eux.

*Reste calme...Edward.*

Fit-il doucement dans la tête de son fils, même si la colère serait totalement compréhensible. La jeune Isabella Swan avait des yeux rouges, d'un rouge qu'il n'y avait plus dans la famille Cullen. Un rouge disant haut et fort qu'il s'agissait d'une vampire comme les Volturi. Elle se nourrissait de sang humain. Pourtant, il ne croyait pas que la jeune Bella qu'il avait connu aurait aimé ressembler aux vampires qui la pourchassaient habituellement.

*Je suis désolé...*

Il se concentra ensuite sur la propre réaction de ses enfants. Rosalie s'éloigna du groupe de quelques pas, secondé par Emmet qui tentait de la faire se calmer. Il réussit à retenir un sourire qui aurait pu être mal interprété. En faites, il était simplement content de voir que Rosalie avait commencé à mieux accepté celle qui auparavant était humaine. Alice était habituellement une de ceux ne montrant pas trop ses sentiments négatifs. Esmée serrait doucement sa main dans la sienne et il la savait inquiète et triste comme une mère se devait de l'être. Appuyée contre son bras, il pouvait la sentir se tenir droite malgré l'amertume qu'elle ressentait et la tristesse de voir celle, qui était rapidement devenue comme l'une de ses filles, dans un tel état.

Puis son regard fut attiré par celle qu'Aro nommait Renesmée Volturi. Il reconnut sans peine Carlie, la petite fille avec laquelle il avait discuté pendant sa visite en solitaire de la ville. Elle lui avait montré des endroits historiques a visité. Il avait pu en voir certans avant que le bal ne commence, mais il n'avait pas vraiment pu se renseigner sur elle. En regardant cette petite, il ne put s'empêcher cette fois de la comparé à son fils et Bella. Il espérait tout simplement avoir tort. Sinon la situation dans laquelle était son fils et la jeune Swan serait encore pire qu'il ne l'avait cru au départ.

Il ne fit pas attention aux rois. De toute manière, ils étaient la pour les présentations et le bal non? Il entraîna sa douce moitié à sa suite et se dirigea vers Carlie, ou plutôt Renesmée. Il s'arrêta à une distance raisonnable.


"Nous y voila je crois bien..."

Dit-il sans perdre de sa voix douce et de son aura rassurante. Il faisait référence à ce qu'ils s'étaient dit. S'ils ne disaient pas leur vrai identité maintenant, ils se rencontreraient très certainement au bal pour tout cela. Esmée la regardait curieusement, mais avec toute absence de méchanceté.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Mer 20 Jan - 3:32

ça me fait du bien...

    Je percevais les pensées de Jane parfaitement, mais ce n'étais pas que les siennes que je recevais qui me rendait plus que tendus, il s'agissait de tout le monde, tout me semblait tellement brouillé, entre celle où je percevais Bella avec un enfant dans les bras, celle d'Aro et sa joie non dissimulée sur l'arrivée d'Isabella, elles la concernait toutes ou presque, tout du moins ce qu'ils connaissaient notre histoire ou un semblant appréhendait ou jubilait de la situation. J'allais finir par perdre la tête à ce rythme cela en devenait douloureux....Jasper le sentit et vint se mettre à mes côtés posant sa main sur mon épaule agissant ainsi plus directement et profondément sur mon état, je savais que c'était tout aussi dur pour lui avec toutes ces émotions qui devait l'entourer qui plus est les miennes. Aro se décida à parler à toute l'assemblée.

    Aro "-Une grande découverte sur les Vampires a été faites! Je n'imaginez pas que cela pouvez exister... Mais avant tout, veuillez m'excuser..."

    Je lisais en lui aussitôt et ce que j'y vis m'effraya, comment cela était-il possible? Un mélange des deux espèces? Impossible!

    Aro: "-Mais en premier, veuillez accueillir chaleureusement Isabella Volturi."

    Je prenais cette annonce comme un coup de poignard dans le coeur, Aro était d'un sadisme connu de tous et pourtant je ne me faisais pas à l'idée de la revoir enfin, les portes s'ouvrirent et ce que j'y voyais me plongeai dans la colère, Bella avançait au bras d'Alec....magnifique, splendide, encore plus belle qu'elle ne l'étais avant. Seul son visage fut assailli par mes yeux, la réalité enfin face à moi me prenais de court, j'étais heureux et peiné de la revoir ainsi....une Volturi. Et pourtant je me sentis moins....vide. Même si je ressentais de la colère, ça me faisait du bien de ne plus avoir l'impression d'exister sur terre, des flash de notre passé me gonflai le coeur, si je pouvais m'exprimer ainsi, la voir enfin...elle continuai d'avancer jusqu'à ro sans nous remarquer et se tourna face à la porte vers laquelle elle avait fait son entrée un peu plus tôt,le regard aimant et attendrit. Bella semblait presque heureuse et je fus meurtri par cette constatation.

    Carlsle: *Reste calme...Edward.*

    Facile à dire....Jasper toujours à mes côtés me tenait fermement dès à présent me faisant comprendre qu'il était hors de question que je ne fasse le moindre mouvement vers elle.

    Carlisle: *Je suis désolé...*

    La douleur s'intensifiait un peu plus à chaque seconde malgré les vagues d'apaisement envoyée par mon frère qui sait dans quel état je serai s'il ne s'entêtait pas à me sauver la vie...à nous sauver la vie. Mais qu'est-ce qu'il m'avait pris de venir bon sang!!!

    Aro: "-Et l'incroyable, la surprenante, la magnifique, Renesmée Volturi!"

    Rosalie fut étrangement surprise et prise de pensées bizarre mais je ne pouvais détourner mon regard de Bella, toute mon attention était pour elle et le temps sembla s'arrêter m'enfermant dans un silence total. Au bout de deux ou trois minutes je n'avais plus aucune idée du temps qui découlai autour de moi, elle tombai enfin sur notre famille, elle posa son regard sur chacun d'eux et enfin en dernier, elle me vit et se figea....
    J'allais paniquer à ce rythme et lui sauter dessus, je ne savais encore si ce serait pour l'embrasser ou lui déverser toute ma colère, ma tristesse, ma fureur, je n'avais même pas remarquer le jeune fille qui se tenait à ses côtés et encore moins mon propre père se diriger vers elle.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Mer 20 Jan - 23:34

La colère et la rage, la rage et la colère. Voila ce que sentait Jasper en Edward, il était imprudent de s'en prendre à la noble famille des Volturi même si la notion était bien mérité, il ne fallait pas faire quelques choses de regrettable pour nos deux familles et Jasper le savait bien. Il devait rester humble,malgré que la tentation de tuer Jane Volturi et les autres était grande, car il avait éloigné et détruit Bella ainsi que Renesmée. Edward était vidé de tous désir de vivre sans l'être qu'il aimait, mais c'était compréhensif, car Jasper aurait fait la même chose pour Alice. Carlisle, Esmée, Rosalie, Emmet, Edward et surtout Alice devait être protégée par l'un des leurs. L'étreinte que Jasper exercé sur Edward se referma encore plus brusquement, il avait sentit peu avant la rage qu'il éprouvait envers les Italiens et envers les rois. Il n'aurait pas eu peur une seule seconde de sauter dans le précipice qui le séparé de Bella, mais c'était une ruse destinée à faire massacrer la plus noble des familles de vampire, les Cullen.

Calme toi, Edward. Pense à ta famille, pense à Bella et pense aussi à ce que cela lui infligerait si tu devais mourir devant-elle, car même si nous ne le voulons pas, c'est ce qu'il arrivera si tu ne te remet pas rapidement.


L
es mots que Jasper avait employé était plus dur que d'habitude, mais, même en essayant de canaliser la rage que ressentait Edward à travers son don, ça ne serait pas chose facile de le stabiliser. Ce n'était pas pour rien que Jasper c'était mit derrière Edward et lui avait attrapé les bras pour ensuite lui serrer le torse, il était le seul à pouvoir le résonner, comme Edward avait influencé Jasper lors de ses embauches passé.

La protection de la famille repose entre tes mains et uniquement les tiennes.


L
e regard de Jasper se tourna vers Jane qui avait toujours se maudit sourire en coin, qui avait le don d'énerver les plus calme d'entre nous. Carlisle s'avança, détendu, il ne risquait rien. Il avait fait parti de la famille des Volturi il y a quelques siècles, mais c'était une époque dorénavant résolu, car leurs méthodes et procédés était bien trop morbide pour celui qui a passé des siècles et des siècles à sauver les gens d'une mort certaine, il était le rond qui nous unissait tous, nous ralliant à une même et unique famille celle des Cullen. Jasper sentit soudain que la rage d'Edward commença à fuir et ce fit remplacer par de la peine, si des larmes pouvaient couler de ses joues, ce serait chose faite depuis bien longtemps. Une telle tristesse et une telle colère dans un corps si serein et reposant que celui d'Edward était dur à imaginer. Ce bal était donc une échaude fourrée pour que toute la famille soit au même point de rendez-vous et qu'il amène Bella à nous pour nous faire voir à quel point il était cruel et sans une once de dignité et de respect. Jasper comprenait maintenant ce qui avait poussé Carlisle à quitter cette secte si abominable, mais nous étions la et nous nous comptions pas partir sans Bella.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Nombre de messages : 158
Age : 26
Date d'inscription : 09/01/2010

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Jeu 21 Jan - 1:03


  • Aro, roi des rois des vampires était là pour présenter ses nouveaux membres surement. Et avec les pensées qui se trifouillaient dans sa tête, Alice n’avait pas forcément une envie particulière de découvrir ces nouveaux membres. Après tout, c’était certainement une mauvaise nouvelle, enfin selon elle bien évidemment. Néanmoins, la belle vampire qu’Alice était bien sure, continuait à garder un œil sur ces maudits italiens sentant ces odeurs qui avaient tendance à lui retourner l’estomac parfois. Et pourtant, elle savait bien à quoi elle allait être confrontée en venant ici. Ce qui ne l’avait pas empêché de venir. Aux côtés de Jasper, elle avait déjà eu l’occasion de voir Bella, un peu avant les festivités, elle savait à quoi s’attendait sa famille. Rien qu’à les observer on pouvait voir du doute, mais aucune haine. Fidèle à lui-même, Carlisle était très calme, presque trop selon la demoiselle, après tout, il se devait surement d’être un peu déception ? Peut être, Alice aimait beaucoup cette qualité chez son père, il était toujours calme. A croire qu’il ne s’énervait jamais, même dans les pires situations, il avait toujours eu les meilleures solutions. Les plus adéquates, même quand l’extralucide de service ne savait plus déterminer le nord du sud.

    Aro : « … Isabelle Volturi. »

    Et pourtant le visage pale de celle qui devait être sa belle sœur la surprenait toujours autant. Son cœur bâterait encore, Alice aurait certainement loupé quelques battements. Et pourtant sa peau pâle avec ses cheveux qui faisaient un contraste avec. La fille si pâle du lycée, l’était encore plus devenue quatre ans plus tard. Et à en rompre des poitrines, la jeune fille reconnaissait en Bella la beauté qui était déjà subjuguant auparavant. Encore plus aujourd’hui.

    Alice : *Edward reprends tes esprits, s’il te plait. Il serait idiot de nous faire remarquer maintenant en mettant tes idées à exécution*

    Bien évidemment chacune des intentions de sa famille lui parvenait dans sa tête, enfin du moins jusqu’à ce que ses visions soient en quelques sortes brouillées par l’intervention d’une tierce personne. Une tiers-personne qui n’était nul autre que la fille de Bella. Qui pouvait-elle être d’autres, la ressemblance était frappante, tant que la jeune Alice ne s’en posait même pas la question sur ses origines. La ressemblance si frappante. Dûe à sa dernière rencontre, la jeune Alice savait parfaitement qui elle était, Renesmée, en l'honneur de ses deux grands mères. L'une ici présente. La vampire avançait aux côtés de ceux qu'elle considérait comme ses parents. Après tout, ils s'étaient bien fait annoncer tel que ça. "Une famille" au plus noble sens du terme ! Celui qui était certainement le plus adéquat à leur statue. Remarquant, le visage de celle qui n'était autre que sa soeur, elle sourit. Bella, serait certainement à jamais sa soeur, bien qu'elle eut rejoint les Volturis ?! Pour les protéger...

Revenir en haut Aller en bas
http://cappuciin0-x3.skyrock.com
Renesmée Volturi

avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
Date d'inscription : 12/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Jeu 21 Jan - 11:58

Bien que j'étais fière d'être ainsi présentée, je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il y avait quelque chose de bizarre. En observant l'assemblée, je remarqué qu'ils semblaient attendre quelque chose, anxieux pour certains, alors que d'autres semblaient jubiler. Enfin j'avais autre chose à faire que de me soucier de l'état d'âme de nos invités, du moins c'était ce que je pensais avant que mon regard ne se pose sur un groupe de vampire qui semblaient encore plus mal à l'aise que les autres, et après plus ample observation, je remarquais qu'ils étaient au centre de toutes les attentions. Aussi je fis comme tout le monde et concentrais mon regard sur eux, reconnaissant aussitôt le vampire blond avec qui j'avais parlé, ainsi qu'Alice, les autres m'étaient inconnus et pourtant je mourrais d'envie d'aller leurs parler, mais je connaissais le protocole, aussi je ne bougeais pas d'un pouce. Ma curiosité était piquée au vif, j'avais l'impression d'être attiré par ce petit groupe, cette famille, comme par un aimant, j'avais envie de savoir qui j'étais, comment était la vie de ma mère avant son arrivée ici, ce qu'il c'était passé entre ma mère et mon père, et tant d'autres questions qui envahissaient mon esprit.

Observant avec intérêt chacun des membres du clan, je finis par tomber sur l'un des homme de ce petit clan qui agissait différemment. Son regard était figé sur ma mère, et après un coup d'oeil à ma maman pour vérifier, l'inverse était aussi vrai. Je sentis mon coeur s'accélérer, j'avais devant moi mon père biologique, et à côté mon père adoptif. Je ne savais pas réellement comment réagir, après tout mon vrai père n'avait jamais été là pour moi, alors qu'Aro était auprès de moi depuis toujours, me protégeant et me gâtant comme sa fille. Je ne voulais pas qu'ils m'emmènent avec eux, je voulais rester ici, oublier toute cette petite fête qui me semblait beaucoup moins réjouissante tout d'un coup. Mais il y avait d'autres invités, et je devais montrer mon talent à tout ce petit monde, ça me changerait les idées, et chasserait mes doutes. Je m'apprêtais à me tourner vers Aro pour lui demander si je pouvais jouer un morceau au piano lorsque le vampire blond s'approcha de moi et s'arrêta à une distance raisonnable avant de m'adresser la parole.


"Tout d'abord je tiens à précisez que je ne vous ai pas mentis, se serait indigne de ma noble famille. Je suis Renesmée Carlie Volturi, fille de Bella Volturi, hybride de ma nature, je suis le fruit de l'union d'un vampire et d'une humaine."

Mes premières paroles avaient été particulièrement pour Carlisle, mais le reste était clairement pour toute l'assistance. Je parlais d'une voix claire qui raisonnait doucement dans la pièce sans que je n'eus à forcer sur ma voix, de toute façon je savais que chaque créature présente m'aurait entendue même si je n'avais fait que chuchoter. Je tournais mon regard brillant vers Aro puis vers ma mère avant d'observer la réaction des invités.


Revenir en haut Aller en bas
http://laguerredelanneau.1fr1.net/forum.htm
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Jeu 21 Jan - 15:09

Trahison

    "-Calme toi, Edward. Pense à ta famille, pense à Bella et pense aussi à ce que cela lui infligerait si tu devais mourir devant-elle, car même si nous ne le voulons pas, c'est ce qu'il arrivera si tu ne te remet pas rapidement. "

    Jasper avait raison, mais c'était plus facile à dire qu'à faire, comment devrais-je réagir devant cela? Je savais à quoi m'attendre en venant, tout du moins je me l'étais imaginé, j'avais cru déceler dans les prunelles de mon aimée un peu d'amour restant l'espace d'une seconde, mais tout c'était envolé....elle attrapai la main de la jeune fille à ses côtés et je pâlissais à l'écoute de toutes ces pensées suggestive, mensongères ou véridique....que devais-je croire? C'était impossible, comment Bella pouvait-elle avoir une fille de cet âge là, elle paraissait avoir au moins 14 années minimum....toute ma famille était stupéfaite par la ressemblance...hormis Alice. Ce lutin agaçant allait m'entendre, elle était au courant de tout bien évidemment, comment avait-elle osé me mentir, me cacher l'existence de cette fille.
    Et en parlant du loup, elle s'éclaircissait la voix et se mît à parler à Carlisle directement puis à l'assemblée à la vue des mots employés....et quel mots.

    Je ne comprenais plus rien, c'était impossible, Bella m'aurait-elle trompé avant d'être transformée? Il était clair que je n'étais pas le père, c'était impensable!!! Elle ne m'aurait jamais caché cela.....si? Bella aurait osé me cacher ma descendance? Non je ne pouvais le croire, je n'étais pas le père de cette gamine. Je tentais de sonder les pensées de celle-ci mais cela fut impossible. Le choc!!! Il m'avait pourtant semblé les entendre un peu auparavant, j'étais complètement paumé et désorienté. Les autres invités m'était invisible tout à coup, seul moi et ma famille était présent face à Bella et cette fillette. Même Jane et nos rois m'était complètement égal.

    Je faisais alors un pas en direction de mon père qui se trouvait bien plus en avant, je voulais connaître son point de vue étant donné qu'il semblait connaître la gamine. Je fus surpris de voir Bella reculer d 'un pas alors que je ne l'avais pas lâchée des yeux tout ce temps, impossible, j'avais bien trop peur qu'elle s'évanouisse et je voulais rester dans ce rêve totalement ridicule mais tout de même un rêve.....je revoyais mon ancien amour. Mon coeur. Ma vie passée.


    -Bella....murmurais-je

    J'avais tendu mon bras un peu dans sa direction devant sa fuite mais c'était trop tard.....et puis étais-je prêt pour cela? Notre discussion? Aurait-elle lieu?
    Toute ces questions allait me rendre dingue si ça continuait...


    -Carlisle....comment est-ce possible?

    Ce sentiment de trahison était atroce.....comment avait-elle put me tromper. Même si elle pouvait refaire sa vie après mon bannissement, je ne pouvais l'accepter, le tolérer peut-être après tout je l'avais quitté pour lui laisser cette chance à la base...mais c'était avant tout cela, avant son sacrifice. Son sacrifice qui avait beaucoup compté pour moi, la preuve de son amour envers moi et ma famille. Peut-être était-ce pour cela que je pensais qu'elle finirai seule, mourant de chagrin pour l'autre.....c'est ce que j'avais fait jusqu'à présent, je m'étais laissé mourir de chagrin et elle avait refait sa vie.





¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Jeu 21 Jan - 21:01

Carlisle l'a regardait. Carlie semblait...comme un jouet. Un jouet qu'Aro montrait au grand jour avec jubilation. Il ne savait pas si c'était de la colère, de l'agacement ou de la déception qu'il ressentait au fond de lui. Ses émotions étaient si complexe qu'il plaigna un instant Jasper de les sentir. Puis la petite parla, attirant toute son attention sur elle. Quand elle lui dit ne pas avoir mentit, l'homme hocha la tête, signifiant qu'il la croyait sur parole. Pas parce qu'elle était la "fille" du roi, mais parce qu'il lui faisait confiance. Il ne savait pas pourquoi la confiance était venu aussi vite, mais il en eu la confirmation aux prochaines paroles de la jeune fille. Esmée bougea quelque peu à ses côtés, étonnée, mais commençant à faire les liens entre Resnesmée et les Cullen. Esmée envoya un sourire resplendissant à Bella lorsqu'elle la salua et Carlisle lui lança plutôt un doux regard qui se voulait rassurant. Bella s'éclipsa assez brusquement, mais il entendit son fils avant de pouvoir intervenir.

Son fils allait mal, il pouvait le savoir sans même avoir les pouvoirs de ses enfants. Il se tourna légèrement dans sa direction. Ce bal n'était qu'un ramassis d'idioties et de rivalités. Il commençait à entrapercevoir le pourquoi de leur invitation et aurait eu bien envie, pour une fois dans sa vie, d'abandonner ses gestes pacifiques envers les vampires carnivores. Pourtant, c'aurait simplement nuit à sa famille. Ainsi ne réagit-il pas violemment et se concentra plutôt vers Edward.

*Edward, je crois que c'est encore plus compliqué que ça n'y paraît.*

Ce genre de conversation était privée et il ne souhaitait pas que toute l'assemblée n'entende ce qu'il avait à dire à son fils.

*Réfléchis bien mon fils. Les Volturi t'ont clairement amené ici pour jubiler de notre état à tous...et je crois que Carlie a un rapport dans cette histoire beaucoup plus grand.*

Renesmée avait des traits...humains et vampires, ce qui était destabilisant, même pour lui.

"Je ne sais pas Edward. Logiquement, ce genre de naissance devrait être totalement atroce pour la mère. Mené à la mort de la porteuse même. Et comme ce fut dit, il s'agit d'une découverte chez les vampires..."

*Ils ont du être obligé de la transformer après qu'elle ait accouchée. Si ce fut fait après...*

Il ne voulait même pas y penser, mais si les évènements s'était passé ainsi, les Volturi avait sauvé Bella. Sinon, ils l'avaient peut-être transformé en vamprie avant son accouchement. Ce qui d'un certain sens revenait à la laisser vivre. Ce qui l'intriguait le plus en faites dans cette petite-fille, c'était le mélange humain et vampire. À son époque, les hybrides n'existaient pas. Ou s'ils existaient, il se tenaient particulièrement loin des humains et des vampires. Il tourna son regard vers Alice, se demandant si elle le savait déjà ou si elle l'apprenait en même temps que tous. Carlisle avait bien ressentit une familiarité avec cette petite, mais il n'était ni devin, ni télépathe. Il regrettait légèrement de ne pouvoir parler avec Renesmée sans toute cette assemblée d'idiots autour d'eux. Évidemment, Aro avait transformé les Cullen en animaux de cirque. Carlisle espérait que le roi n'irait pas trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Jeu 21 Jan - 22:22



    C’était parfait. Il ne fallait pas être voyant ou lecteur de pensées pour deviner les leurs. Il me suffisait juste de voir leur yeux, douteux, soucieux et cherchant des explications. Mon sourire ne faiblit nullement à aucune de leurs paroles et je ne cherchai qu’a les énervé. Voyant qu’ils étaient en pleine discussion, m’ignorant totalement, j’eu envie de ne pas me laisser dans un coin. Renesmée était arrivé, faisant sensation, elle s’était elle-même présenté, ce qui m’avais légèrement surprise.

    "Tout d'abord je tiens à précisez que je ne vous ai pas mentis, se serait indigne de ma noble famille. Je suis Renesmée Carlie Volturi, fille de Bella Volturi, hybride de ma nature, je suis le fruit de l'union d'un vampire et d'une humaine."

    Mais c’est qu’elle parlait bien la petite. Les rares fois ou je l’avais croisé, elle n’exprimait aucune paroles. Etrange. En tous cas, elle grandissait aussi vite qu’Aro l’avait prévu, et elle devenait belle, très belle. Mais il y avait autre chose de marquant dans son vidage, elle ressemblait trop à Edward, et j’espérai que ce dernier fasse tilt. Suite à cela, Carliste et Edward s’étaient mise à s’interroger à voie haute. C’était très drôle ! Mais il était vrai qu’Aro l’avait transformé juste après la naissance de Nessie, transformation dont je me serai bien passé … Car si Bella pouvait être agréable, elle était de trop dans ma vie. Parfois j’étais tenté de dire qu’il vaudrait mieux qu’elles retournent toutes les deux chez les Cullens. Je serais plus tranquille ainsi. Ralala, ma pauvre Jane, tu es trop jalouse. Après, je me devais d’avouer qu’Aro était particulièrement sadique sur ce coup là. Il faisait des Cullens, des êtres passif à toute forme de situation que pourrait prendre le bal. En effet, les ordres étaient strict, la moindre tentative d’une quelconque rébellion, et nous avions le droit d’attaquer. Si j’attendais cela ? Hum, je ne sais pas ce qui est le plus drôle : les voir passifs ou d’agir contre eux. Non j’allais m’amuser encore plus en m’incrustant dans leur conversation. Rien de tel qu’une bonne hypocrisie pour faire avancer les choses. Aro ne m’en voudrais pas …

    Sur ces belles pensées, je me dirigeai vers les Cullens pour me placer juste à coté de Carliste. Cela m’avait pris une fraction de seconde et un léger bruissement d’air annonça mon arrivée. Toujours avec mon sourire éclatant, j’eu envie d’alterner paroles et pensées, sachant qu’Edward ne se prierait pas pour aller les fouiller.

    « N’est elle pas raviiissante ? Tout le portrait de sa mère ! »

    Ma voie était trop joyeuse pour être vraie. Mes pensées par contre, exprimaient plus clairement ce que j’avais à dire : « Tout le portrait de sa mère, surtout les défaut de sa mère, son arrogance, son … 3,141 592 653 589 793 238 462 643 383 …» je ne voulais pas aller plus loin d’une légère peur de représailles de sa par, quoique …

    « Et Bellaaa, c’est fou comme le rouge lui va sii bien … »

    Rapport à ces yeux. En gros : « Vous les Cullens et vos habitudes végétariennes complètement délirantes, ça m’énerve ! Même votre protégé vous a oublié. Même Nessie s’habitue bien à ce régime … équilibré. » Bon mes remarques ne servait pas à expliquer grand-chose, mais ce n’était pas non plus le but. Provocation ! (Et j’étais aussi entrain de pensé que j’avais un petit accent français dans mon anglais …)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Jeu 21 Jan - 22:38

    -" ils n'ont pas osé ... "

    Rosalie se retint de lâcher un juron ... oui un juron malsain et venimeux. Renesmée était apparue avec le naturel le plus douteux du monde. Alors ils avaient expérimenté, par le billet du fruit de l'amour de son frère et de Bella Swan, le miracle d'une union physiologique impossible. Les monstres ! Ils n'étaient qu'un rebut ... oser séparer une famille puis transformer l'un des membres pour en acquérir l'enfant. Bien plus que des monstres, ils n'avaient aucunement le droit d'être Rois. Rosalie sentait son être s'enflammer. Son regard planter sur Bella se dirigea vers Renesmée, elle la détaillait un peu plus, jugeant de sa beauté mortelle mêlée à se mysticisme vampire qui endort la méfiance des humains. Mais soudainement toute sa rage de mua en tristesse. La blonde détourna rapidement la tête de la scène, faisant voler ses cheveux pour marcher sans demi-mesure vers son frère. Edward n'était plus le même, d'ailleurs il ne serait plus jamais le même après cette sinistre fête.

    -" Edward ... "

    * Il est temps de faire cesser cette mascarade ... les volturi n'ont que trop jouer avec nous ... mon frère, que le monde le veuille ou non, ce soir ... Bella et toi allez avoir une explication. Comptes sur nous pour t'offrir ce moment.*


    Son regard se détourna du dos d'Edward alors qu'elle avait laissé sa main glisser le long de son épaule. Jasper avait eu un excellent réflexe, le plus raisonné du monde, mais n'était-il pas le stratège de la Famille ? Rosalie en vint à observer Carlisle, il était ne semblait pas aussi surpris qu'il ne aurait du l'être, que chacun membre de la famille Cullen l'est à l'instant même... enfin ne parlons pas d'Alice...

    -" Carlisle ... alors cet enfant et bien celui d'Edward ... mais elle semble si grande, elle devrait être une enfant à peine sortie de ses couches..."


    Son regard se posa de nouveau sur le théâtre de ce cirque morbide, lançant un regard courroucé à qui le croiserait par hasard. Bella n'était plus présente, du moins Rosalie ne la voyait plus. L'ambiance tournée vraiment et la plupart des invités regardaient les Cullen avec curiosité et impatience... attendaient-ils une réactions moins contrôlée des Végétariens ? Voilà qu'une époque était révolue à jamais, la tranquillité et la vie paisible des Cullen était détruite à jamais. Une guerre intestine sonnait le cor à l'horizon, plus sanglant que jamais aux yeux de la blonde. Emmett venait de les rejoindre, amusé par la situation. Peut-être imaginait-il plonger dans le tas pour venger l'honneur des Cullen. Tournant le menton vers son fiancé, elle lui lança un sourire faussement amusé, noir et ironique en réalité... L'ours n'étaient pas encore mort !Soudainement la voix de Jane retentit dans la foule bavassant à en étaler leur bave au sol.

    * Je vais craquer ... je vais craquer ! *

    Son visage enfantin, son regard cruel et sans aucune candeur, Jane Volturi ou le bourreau. Adorant la souffrance mais bien plus encore la lecture qu'elle en tirait du visage de ses victimes. Une bouchère ... si jeune d'apparence et pourtant si machiavélique. Un démon sur pattes. Elle jubilait, et Rosalie sentait sa peau se couvrir de frissons qui demeurait inexistants, de par la mort de son corps. Pouvait-elle simplement l'étriper et reprendre sa vie là où les Volturi l'avait détruite ? Ce n'était pas un être qui souffrait mais toute sa famille ... et Edward souffrait pour bien plus qu'une âme. Rosalie détourna son regard de la Volturi, serrant le poing, cette insupportable impression d'être utile allait tourner court... foi de Cullen qu'elle ne resterait plus statique longtemps.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Jeu 21 Jan - 23:14

"En faites Rosalie, je ne suis pas étonné par sa taille outre mesure."

Sa famille allait vers des sentiments hors de son contrôle et c'était ce qu'il avait craint au départ en venant ici. Ils étaient probablement les seuls vampires végétariens de cette fête bidon et tous devaient très certainement se réjouir de leur humiliation. Il porta un regard à Aro. Aucune haine. Mais une pointe de déception. Les rois avaient regréssés dans leur façon d'agir et ça lui hérissait le poil. S'il avait quitté les Volturi par manque d'intérêt commun, il pouvait remarquer que cétait encore pire aujourd'hui. Ce n'était pas le moment de penser à ça, mais plutôt à ses enfants. Il sentit Jane s'arrêter à ses côtés. Il n'eu aucun mouvement ou regard d'animosité envers elle. Esmée par contre se ressera contre lui, son instinct maternel lui conseillant presque de protéger ses enfants des paroles venimeuses de Jane.

"Effectivement. Dans le vrai sens du terme ravissante."

Lui répondit Carlisle sur un ton parfaitement calme, ignorant son sarcasme et sa méchanceté. Il avait remarqué que les Volturi avait l'habitude de réponses violentes et agressives. Changeons les habitudes alors! Carlisle faisait preuve de contrôle de soi, espérant que ses enfants capteraient le message et se tranquiliseraient. En faites, tous voulaient sûrement les voir perdre le contrôle, eux les vampries végétariens, supposément pacifique. Ce que ces idiots de vampires carnivores ne parvenaient sûrement pas à comprendre, c'était que leur violence n'était pas comme la leur. Les Cullen devenaient violents quand une offense était fait à leur famille. Il aurait lui aussi envie, tout autant que ses enfants, de se laisser aller à réparer l'outrage. Il envoya un sourire doux et rassurant vers Renesmée. La pauvre devait très certainement se sentir abandonné. Il était certain qu'elle se sentait comme si les Volturi étaient ses protecteurs et comme si eux étaient ceux voulant l'enlever à sa famille. Il aurait voulu lui parler plus...avec plus de civilité, mais entouré des rois, des autres vampires et de Jane...ce n'était pas très facile.

"Vous devriez pas en faire tant de cas, le rouge vous sied à merveille autant qu'elle, sinon plus."

C'était très très très minime, mais ceux connaissant Carlisle purent entendre le sarcasme et presque le mépris. Pourtant, sa voix était toujours calme, son ton doux et posé, sa posture loin d'être menaçante. Il donnait l'impression d'entamer une discussion normale qui avait pour simple but de faire comprendre à Jane que ce n'était pas avec de ces mots pitoyables qu'elle pourrait désunir ou faire couler cette famille, ce clan. Il espérait que ses enfants du même coup comprendrait le message se contrôlerait. Surtout Edward et Rosalie, ses deux plus instables. Esmée regardait toujours Carlie avec douceur et même amour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Jeu 21 Jan - 23:45

(HRP: Je voulais juste vous demander pourquoi prenez-vous Aro pour un sadique? Qu'a-t-il fait? Il a juste acceptée l'offre que BELLA lui avait proposée, il lui a sauvé la vie, il c'est occupé de sa fille, ect. Surtout, pour le bal, il a invité les Cullen car Carlisle était son ami. C'est tout. Pourquoi voyez-vous à chacun de ses gestes des mauvais côtés?

Bon, bref, je retourne à ma lecture, bonne nuit à tous! Razz)

Aro regarda la scène se déroulant sous ses yeux. Il ressentait que les Cullens lui en voulait, sauf qu'il ne comprenait pas le pourquoi? Qu'est-ce qu'il avait fait? Pour le coup "d'Isabella Volturi", il n'a juste dit que la simple vérité. Sinon, il a simplement accepté l'offre de Bella, rien n'était de sa faute. Il a acceptait vu qu'elle s'était proposée. Ensuite, il a protégée et nourrit Renesmée avec amour et passion, ce qu'il n'avait jamais fait. Il a comblé le vide qu'il y avait dans Nessie, et voilà comment on le remerciait? En le méprisant? Ils se disent peut-être pacifiste, ils ne restent du moins pas du tout... comment dire Edward, sans vouloir te vexer? Aro ne savait pas... Disons, gentil. En faite, c'était surtout à Carlisle qu'il voulait lui dire, vu que c'était lui son ami. Bref, revenons à nos moutons. Aro sourit à la réaction de Renesmée, et il entama, joyeusement malgré la légère tristesse qu'il ressentait:

-Regarde, Renesmée. Tu en connais certains, je me trompe? Voilà alors Edward, je pense que tu as deviné qui s'était. Près de Carliste, il y a Esmée, sa femme. Ici, c'est Jasper, l'amoureux d'Alice que tu connais déjà. Les deux personnes au fond, ce n'est d'autre que Rosalie et son amoureux Emmett.

Ensuite, il se retourna vers son cher ami Carliste, lui sourit, et dit, simplement:

-Je suis heureux que tu as décidé de venir, Carliste! Avec toute ta famille, qui plus est! Tu connais déjà Renésmée, je me trompe?

Enfin, Aro regarda Jane, lui sourit, et, dans son regard, lui fit comprendre que certes sa remarque était déplacée, mais qu'il ne lui fairait pas regretter, il ne la punirait pas, en quelques sortes. Pour finir, il replaça une mèche des cheveux de Renesmée correctement, et se souvins que si elle voulait voulait lui dire quelque chose, elle n'aurait qu'à le toucher et le lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Renesmée Volturi

avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
Date d'inscription : 12/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Ven 22 Jan - 0:15

Ma mère avait attrapé ma main, je me sentais bien mieux, comme soutenu, mais lorsque l'homme que je supposais être mon père fit un pas en sa direction, ma mère se retira. Je me sentis soudain abandonnée, j'aurais voulu pouvoir me rapprocher de mon père adoptif pour pouvoir être entouré d'une personne que je savais qui me soutiendrait, mais je devais avant tout faire bonne figure, c'était la seule chose qui comptait réellement dans ce genre de réception. Lorsque Carlisle se mit à parler de la souffrance de l'accouchement qu'avait du ressentir ma mère, je me mordis la lèvre pour ne pas réagir, essayant de garder un regard paisible et assuré, mais ce n'était pas facile lorsque l'on insinuait que vous aviez provoqué la douleur la plus atroce qu'avait pu supporter ma mère durant sa vie humaine.

Jane se mêla de tout ceci, se rapprochant des Cullen, et parlant de moi avec des mots trop gentil pour être sincère, sans oublier sa voix joyeuse qui n'était pas dans ses habitudes. Je savais que Jane ne m'aimait pas, simplement parce qu'Aro m'aimait, mais je ne pouvais rien faire contre ça, surtout que je ne cherchais pas la guerre avec elle. Je me contentais de l'observer, mon regard se durcissant lorsqu'elle osa parler de ma mère sur un ton pareil. Pour ceux qui ne la connaissait pas, ce n'était sans doute rien, mais je savais que Jane ne pensait pas le moindre mot qui sortait de sa bouche. La jolie blonde se mit à parler à son tour, étrangement tout le monde agissait comme si je n'étais pas là, se qui avait le don de m'énerver, je n'aimais pas être ignorer ainsi, même si je comprenais leur malaise.

Je ne savais pas réellement comment réagir, ne sachant pas réellement se que je pouvais dire ou non. Je répondis au sourire de Carlisle, et finalement je décidais de faire se que bon me semblait, j'étais la fille adoptive d'Aro, alors personne ne pouvait me reprocher mes actions sauf peut être Aro lui même, mais il voulait sans doute que je fasse preuve d'initiatives. Au moment où j'allais parler, Aro s'approchait de moi, me tirant un sourire rassuré, et se mit à parler, présentant la famille Cullen.


"Effectivement père, je connais quelques membres de cette famille, je les ai croisé dans les rues de Volterra."

Attrapant doucement la main d'Aro, je lui fis passer mes souvenir de ma rencontre avec Carlisle, avant de m'adresser directement aux Cullen.

"Je suis ravie de vous rencontrer."

Mon père adoptif replaça une mèche de cheveux rebelle sans que je ne bouge d'un pouce, j'avais l'habitude de ce genre d'attitude, et j'adorais ces petites attentions, ça me tira même un petit sourire en coin?




Dernière édition par Renesmée Volturi le Ven 22 Jan - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://laguerredelanneau.1fr1.net/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: a   Ven 22 Jan - 1:07

Un grand silence suivit les dernières paroles de Carlie Volturi...rien ne laissa paraitre, mais les émotions étaient au rendez-vous et c'était insupportable pour une seule personne. Jasper relâcha soudain son frère et prit le temps de se concentrer sur un point fixe et de faire le trie de toutes les émotions qu'il arrivait à capter, il y avait l'amusement, le mépris, la rage, la haine, la suffisance, la stupeur et la joie de Jane, cette vampire au cheveux d'un blond éclatant tiré par un chignon, elle avait un grand sourire aux lèvres et dégageait une telle satisfaction d'elle même, qu'il était difficile de faire obstacle de cette émotion de victoire, de revanche et de suffisance à tel point que Jasper serra les poings pour continuer sa concentration. Il fit un pas sur le côté pour prendre la main d'Alice.

Rosalie, calme toi.

Jasper avait été percuté par la rage que dégageait, Rosalie. Il lui aurait fallu qu'une parole pour qu'elle déchire chaque membres d'Aro et des autres, elle était enclun à ne pas laisser Bella ici et voulait absolument que son frère Edward et Bella s'entretienne. Une émotion étrange entoura Carlie Volturi, elle avait été rassuré une fois main dans la main avec sa mère. Aro parla à Carlisle ce qui le rendit un peu nerveux, car il sentait aussi que ses enfants auraient pu faire des bêtises. Emmet s'approcha derrière Jasper qui était toujours à côté d'Alice qui elle même était un peu nerveuse. Toutes ses émotions étaient de trop même en faisant le vide, il était difficile de canaliser cela. Jasper se détourna soudain pour regarder avec le plus grand calme, Jane Volturi qui était à côté de nous, la famille Cullen.

Un conseil, ne nous sous-estime pas.

Il se mit à sourire dans un éclat époustouflant, dévoila ses dents d'une blancheur éclatante et sans un faux plis. C'était très embarrassant de ne pas pouvoir la démembrer et de la bruler immédiatement et rire devant le nuage violet qui accompagné la mort d'un vampire. Edward était à présent un peu calmé, du moins, suffisamment pour ne pas sauter dans le tas et se faire tuer bêtement. Jasper eut un étrange foudroiement, les traits de Carlie était pratiquement exact à ceux d'Edward ce qui lui fit prendre sa concentration et toute la frustration, peur, anxiété, rage ce traversant dans la tête de Jasper qui était à présent entrain de perdre le fil du temps pour récupérer son calme et sa concentration. Après quelques minutes à fermer les yeux, il les rouvrit, il était d'une couleur éclatante, nacré avec des prunelles très bien dessiné, mais des cicatrices ne put se dissimuler à l'œil vampire.

Carlisle...

Il ne continua pas le bout de sa phrase, un seul regard en biais à Carlisle suffit pour voir qu'il regardait exactement la même chose que Jasper lui même, c'était très difficile de ne pas s'en apercevoir, nous autres les vampires, nous pouvions voir à même les traits de ressemblance avec les personnes et nous pouvions voir même le plus petit bouton à des mètres. Aro remit une mèche de cheveux en place, et il regarda son ami Carlisle qu'il connaissait depuis des siècles, la famille d'Italien était un peu trop enclin à la tuerie pour lui. Jasper se détacha de la main d'Alice, il sentit que Rosalie allait bientôt sauter sur Jane pour lui arracher la tête, il était parait à la rattraper sans qu'aucun d'entre nous ne soit toucher. Les yeux de Bella était d'un rouge qui me laissait perplexe, mais il était véritablement difficile de lire en elle, de commenter et de résoudre ses pensées, elle était fermé à tout ça depuis bien longtemps, apparemment.

*Edward, cela sent un peu trop le piège, reste sur tes gardes. *
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Nombre de messages : 158
Age : 26
Date d'inscription : 09/01/2010

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Ven 22 Jan - 21:31


  • La présentation de Bella et Renesmée avait fait beaucoup de remue ménage dans la salle, non seulement dans la vue de cette fille qui n’était nulle autre que celle d’Edward. Et puis Bella, elle était, juste… ravissante, magnifique, je ne saurais choisir un mot adéquat pour la décrire. Certes, le rouge lui allait bien, je préférais de loin nos couleurs de pupilles. La trahison que nous pouvions tous ressentir, et pourtant j’étais heureuse de voir que Bella allait… ‘Bien’. Je ne savais pas vraiment si c’était le mot adéquat. Bien. Nous allions la récupérer, il fallait qu’on la récupère. Il n’y avait même pas d’autres solutions possibles. Selon moi, Bella se devait de revenir avec nous.
    Avec le regard que me jetait mon père, je lui faisais comprendre que j’étais au courant de l’existence de Renesmée, malgré que mes visions fussent pour le moins brouillé. Un nouveau remède contre les différents maux de tête, oui peut être surement. Enfin bon, la question n’était pas vraiment là à ce moment. Mais j’étais heureuse de voir à nouveau Bella. Quelqu’un qu’on apprécie beaucoup, et qu’on a pas vu depuis 4 ans, ça fait long, beaucoup trop long pour être honnête. Et pourtant elle avait une tellement bonne raison de le faire. Mais on aurait certainement pu trouvé autre chose, un compromis….

    Jane, cette, si charmante et cruelle Jane. Petite fille que je supportais de moins en moins à chaque fois que je la voyais. Pourtant, je faisais bonne figure devant les Volturis, pour éviter au maximum les ennuis. Si déjà, on n’allait pas avoir des ennuis d’ici quelques minutes c’était presque un miracle. Enfin ça tenait du miracle surement ! A cet instant, si ce n’était pas un piège de nous avoir attiré ici. Je ne savais pas ce qu’étais un piège. Sentant ne serait-ce que sur le visage de ma sœur, tout ce qu’elle voulait faire de cette petite peste. Son sourire si peu franc. Et ses paroles, genre, on est pas assez bien pour cette famille. Serrant très fort la main de Jasper sur le point de l’énervement, je répondis néanmoins avec un sourire.


    Alice • « C’est toujours un plaisir de te voir ma chère Jane ! »

    Ou plus exactement, comme il fallait le comprendre, si je pouvais me passer de tes commentaires stupides ce ne serait pas de trop ! Peu importe, mon mari lacha ma main, sur la présentation de nos noms par Aro. « Amoureux d’Alice. » Ah c’était marrant, comme à l’école maternelle. Peu importe, je souriais quand même à ma nièce. Oui, parce qu’au final, c’était ce qu’elle était. Peu importe portant mes véritables pensées à mon frère.

    Alice • * Si j’pouvais la griller celle là… *

    Néanmoins restant sur mes gardes, j’étais un peu perplexe sur le déroulement des évènements.


    [HJ : Vous avez vu j’suis gentille avec Jane Very Happy ! / Rp pas super, super hein -_-' ]
Revenir en haut Aller en bas
http://cappuciin0-x3.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Sam 23 Jan - 3:29

Nous fûmes invités à une réception donnée à Volterra, je n'étais pas vraiment heureux d'y aller car je sentais que j'allais m'emporter et casser beaucoup de chose. Je fis une mine assez renfrognée et heureusement que j'avais les bras de ma tendre pour me calmer. Nous nous étions rendus à l'aéroport et en moins de temps qu'il ne le fallait, on se trouvait déjà en Italie. Nous étions arrivé en pleine journée et il fallait faire attention de ne pas se faire remarquer mais à force de s'approcher de plus en plus de cette grande demeure tant aimer de ma personne. Nous fûmes accueillis comme il se doit. Nous nous préparions pour cette soirée que se donnait le soir même de notre arrivée. Ma Rose, si belle mit une magnifique robe qui ne faisait qu'augmenter la beauté de ma femme. Je mis un costume pour être en parfaite harmonie avec l'élue de mon cœur.

C'était l'heure des festivités et nous nous rassemblions dans le grand salon prévu à cet effet, il y avait déjà du monde dans cette immense pièce. L'odeur était c'elle de la mort. Forcément tous les vampires présents étaient des carnivores et donc l'odeur du sang humain qui régnait ne faisait qu'augmenter mon envie de reprendre Bella à cette famille qui se prenait un peu de haut à mon goût. Enfin à leurs yeux les étrangers ça devait être nous, ceux qu'ils appellent les herbivores.

Alors que le temps passait trop lentement, une demoiselle arrivait près des trônes d'Aro et de ses comparses. C'était Bella plus rayonnante que jamais mais ce qui me fit vraiment avoir les nerfs à vif se fût les paroles d'Aro.

Aro "Mais en premier, veuillez accueillir chaleureusement Isabella Volturi."

Je ne pouvais y croire une Volturi. Bella notre Bella c'elle qui était la compagne de mon frère. En regardant de plus près la prunelle de ses yeux était d'un rouge à glacer le sang. Je me trouvais toujours aux côtés de ma moitié qui avait du mal à contenir sa colère alors je la pris et nous nous éloignâmes un peu. Je la tenais dans mes bras pour la calmer et en même temps pour me calmer moi-même. Une fois un peu plus éloignés des convives, j'aperçus une fille sur l'estrade, son odeur n'était pas c'elle des nôtres mais c'elle des humains, que faisait-elle ici, allait-elle servir de casse-croute.

Rosalie "Ne me dites pas...."


Je ne comprenais pas ce que faisait cette fille parmi nous mais je tentais tant bien que mal de calmer ma femme.

"Reste calme chérie car un faux pas et nous avons une armada de fous sur les bras"

Cette idée me réjouissait un peu comme ça il y aurait un peu de mouvement mais si bagarre il devait y avoir, nous ne ferions pas long feu. Revenant sur la jeune fille qui après une longue concentration de ma part je remarquais qu'elle avait des airs de Bella. Qu'est ce que ca pouvait bien dire. Je scrutais un peu tout le monde et je ne pouvais m'empêcher de voir le sourire qu'affichait Jane. Toujours le même, sournois.

Aro "Et l'incroyable, la surprenante, la magnifique, Renesmée Volturi!"


Je fus abasourdi par cette révélation, il s'agissait de la fille de Bella. Je cherchais du regard les membres de ma famille. Je vis Jasper un peu plus loin, ensuite Alice qui se trouvait près d'Esmée qui lui tenait la main. Je fermais les yeux pour comprendre ce qui se passait à ce moment et quand je les rouvris pour voir que Carlisle avait bougé de l'endroit ou il se trouvait.

Resnesmée "Tout d'abord je tiens à précisez que je ne vous ai pas mentis, se serait indigne de ma noble famille. Je suis Renesmée Carlie Volturi, fille de Bella Volturi, hybride de ma nature, je suis le fruit de l'union d'un vampire et d'une humaine."

Elle était donc l'union de Bella et d'Edward. Rosalie se mit en route et se dirigea vers Edward pour lui montrer son soutien, je la suivis de près pour être au plus près d'eux pour leur montrer que j'étais là aussi.

Rosalie "Edward"

Je voulais aussi dire quelque chose mais aucun mot ne sortit de ma bouche tellement je ne comprenais pas comment cela pouvait être possible. Un enfant issu d'une humaine et d'un vampire.

Rosalie "Carlisle ... alors cet enfant et bien celui d'Edward ... mais elle semble si grande, elle devrait être une enfant à peine sortie de ses couches..."

Il est vrai que l'enfant était grand pour son âge. Mon cerveau tentait d'assimiler toutes les informations qu'il captait mais ca commençait à être trop, je voulu crier quelque chose mais je me retins tant bien que mal. Je n'écoutai pas la réponse que donna Carlisle pour ne pas devenir fou. Aro parla avec Renesmée pour lui dire je ne sais quoi mais en tout cas, cette petite était belle très très belle. Jasper demanda à ma Rose de se calmer.

"Jasper à raison reste calme"

Aro se tenait un peu plus loin et il fit notre présentation à la fille de Bella, notre nièce. Une nouvelle Cullen car c'était une Cullen et non une Volturi. J'étais l'amoureux de Rosalie, il ne pouvait pas parler comme un grand et dire mari. Je sentais un peu l'excitation montée petit à petit en moi.

*Reste calme Emmett, reste calme, prend une profonde inspiration mais ne bouge surtout pas*

Je me répétais sans cesse ses mots pour rester zen. Comme Jane se trouvait près de nous, j'aurais tellement voulu lui donner une claque, juste pour me soulager.

"En tout cas elle est magnifique"

Je voulais tellement apaiser les cœurs pour que rien de fâcheux ne se passe pour l'un des nôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Sam 23 Jan - 7:14

Carlisle savait très bien que la façon dont il en avait parlé n'était pas réellement des plus courtoises. Ainsi inclina-t-il sa tête devant Renesmée avait de s'excuser. Il avait simplement...relater les faits d'une manière très médical. Le métier qu'il occupait devait y être un peu pour quelque chose en faites. Esmée ne pouvait sempêcher de regarder avec tendresse cette magnifique enfant.

Quant au patriarche, il ne savait plus quoi dire pour que ses enfants se calment. D'accord, ête invité chez les Volturi étrait extrêmement louche, surtout si Edward devenait débanni par la même occasion. D'accord, il était impossible de faire confiance à Aro et ses frères. D'accord, la présentation de Bella et de Renesmée avait tout pour faire souffrir Edward et les membres de sa famille - même si Edward en était le plus atteint. Malgré tout...Aro n'avait encore rien fait et le fait que ses enfants commençaient déjà à grogner, c'était une mauvaise impression qui grandissait en lui. Il se tourna vers Edward, puis vers ses enfants. Alice semblait quand même calme, Jasper aussi, mais il s'inquiétait du comportement de Rosalie et d'Emmett qui semblaient tous deux prêts à sauter sur les Volturi. Esmée restait à ses côtés, quoiqu'elle était tout autant inquiète que lui-même.

Il capta le regard d'Aro. Comment ne pas se souvenir des années passées avec eux? Certes, le fait qu'ils soient carnivores étaient un peu responsable du fossé s'étant creusé entre eux, mais...il restait attaché à ce pays, à ces coutumes et même aux rois.


"Je suis malgré tout très honoré d'avoir été invité dans ta demeure. Pardonne mes inquiétudes, mais je crois que tu es à même de les comprendre ne serait-ce que minimement. Sache néanmoins que je suis sincère en disant être heureux de revenir ici pour ce bal."

Ses enfants allaient peut-être grogner, mais c'était al vérité. Tout comme Esmée, il aimerait que Bella revienne avec eux en Alaska. Il aimerait que Renesmée connaisse sa véritable famille sans les préjugés déjà assortit des Volturi, mais il savait que ce ne serait pas facile.

"Je connais effectivement Renesmée, l'ayant rencontré lors de ma visite de Volterra. Les années ont passées et la ville a changée."

Il aurait aimé s'expliquer avec le roi sans que ses frères, que l'assemblée, que les gardes du corps et que le reste de sa famille soit là. En privé finalement. Il serra la main de sa femme et se tourna vers Carlie.

"Cette jeune fille a été extrêmement...mature. Digne."

Il regarda le roi. Et lui sourit. Il essayait que ses enfants comprennent à sa manière de se comporter qu'ils étaient mieux de descendre de leurs grands chevaux. Ce n'était pas le moment d'entrer en guerre avec la famille la plus puissante de leur race. Il comprenait leur rage, surtout la douleur d'Edward, mais pour le moment, ils devaient se concentré sur le début du bal. Il était certain que ses enfants arrangeraient quelque chose pour Edward, mais pour l'instant, valait mieux rester calme. Il entendait Jasper essayer de calmer le jeu, Alice essayer de rester calme devant Jane...La soirée promettait d'être longue et ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Sam 23 Jan - 19:16

Aro sourit à Carlisle, et lui fit l'accolade. C'était plus une forme pour lui montrer son amitié que pour lire dans ses pensées, mais, lorsqu'il vit qu'il doutait sur les raisons de leurs invitations, Aro recula, et fronça les sourcils, pour dire, ensuite, tout simplement, en se retournant pour regarder derrière lui:

-Non, sache Carlisle que je ne t'ai pas invité pour faire souffrir ta famille, ou pour la détruire. Tu es un vieil ami, et je comptais que tu viennes. Edward pourra lui-même le confirmer, puisqu'il lit dans mes pensées. Je voulais juste te revoir, toi et Esmée, ta charmante épouse, ainsi que vos enfants. Donc, non, je ne veut pas voir votre famille nous quitter, ce serait trop dur à endurer, surtout toi, Carlisle, mon vieil ami.

Edward, qui pouvait lire dans ses pensées, pourrait confirmer les dires d'Aro, qui pensait sincèrement tous ce qu'il venait de dire. Il ne faisait que, depuis le début de la cérémonie, dire la vérité, la simple et pure vérité.Celui-ci se retourna une nouvelle fois, pour faire face à la famille Cullen au complet, et regarda un à un le regard de leurs membres. Ils avaient l'air de penser qu'Aro était "enfant" de dire "amoureux", et non "fiancé", mais qu'est-ce qu'il s'en fichait, pour rester polie! Son regard se posa sur sa fille, Renesmée. Pour lui, s'était sa fille, bien qu'elle soit véritablement sa fille adoptive. Il l'avait éduqué, il lui avait donné la richesse dont elle avait eu besoin, bien qu'elle aurait pu grandir sans, il l'avait vue grandir, il avait passé tant de temps avec elle! La seule personne qui avait passé autant de temps qu'Aro , voir peut-être plus de temps, avec Renesmée était sa mère, Isabella. Son regard restait sur sa fille, la protégeant du regard. Il ne les laisseraient pas partir avec elle, non. Et puis, si elle part, c'est que Bella part, et malheureusement, si ça arrive, le contrat fait avec elle se verrait rompu, et Aro devrait, ou pourrait, attaquer les Cullen... Bien qu'il ne soit pas sûr qu'il les attaquera, tout dépendra de leurs faits et gestes. Enfin, il se souvint des paroles dites par Jasper, et regarda Jane, lui disant, du regard, de ne pas les attaquer. Car celui-ci avait dit "Ne nous sous-estime pas", et pour elle, cela pourrait très bien enchaîner un conflit, Aro le savait plus que quiconque. Ensuite, son regard se posa sur Jasper, lui faisant comprendre que ses paroles avaient, vraiment, été très malles vues, et que si Aro n'avait rien fait, il souffrirait déjà, à cette heure-ci, grâce au don de Jane. Ou plutôt, il pourrait souffrir, car, bien qu'Aro connaissait beaucoup cette jeune fille du clan des Volturis, il n'était pas certains de ses actes... Ou plutôt, de ce qu'elle voudrait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Sam 23 Jan - 22:07

    Visiblement, j’avais lancé ce qui pourrait se traduire chez les humains par un ‘‘froid’’, bien que les convives n’étaient pas disposé à en juger. Résumons la situation : j’avais lancé quelques paroles trop belles pour être vrai et hop ! Ils s’étaient tous emballés. A croire qu’ils ne m’avaient pas crus … Certes, je ne pensais pas du tout ce que j’avais dit, mais qu’importe. La manière dont ils avaient réagis m’avait remplit d’enthousiasme. Rosalie, la blonde à la beauté que je trouvais certes impressionnante mais que je n’osais pas avouer, s’était crispé. Carliste quand à lui, avait sûrement masqué son mécontentement derrière sa sérénité habituelle. C’était un aspect de sa personnalité que j’appréciai et admirais. A ma manière de l’honorer, je ne répondais pas. Ensuite, mon regard croisa celui d’Aro. Je me détendais alors encore plus. Il ne me lança aucun regard noir, aucun trait de son visage ne semblait contredire ma faute. Et puis après tout, j’étais libre, et c’était une valeur à laquelle je tenais, bien que par moment, je n’avais pas l’air de la prôner.

    Renesmée avait aussi était touché par mes paroles. Mais je n’avais aucune envie de voir comment elle prenait les événements. Je l’ignorai comme d’habitude. Elle m’énervait d’autant plus à être au centre des choses et à ne pas comprendre pourquoi. J’avais légèrement envie de lui expliquer le tout, ce qu’elle était en somme d’ignorer, mais en même temps, sa peur me satisfaisait. Puis soudain, des paroles m’atteignirent, brusquement, comme une attaque.

    « Un conseil, ne nous sous-estime pas. »

    Si Aro n’avait pas été la pour m’envoyer signe de ne rien faire, Jasper aurait déjà été entrain de se tordre de douleur. Ce n’était alors plus la satisfaction qui s’emparait de moi, mais la rage. Je bouillonnais d’envie de réduire en miette ce moins que rien. Mais l’antiphrase d’Alice me ramena à ce que je cherchais : le désarrois. Puis Carliste parla, longuement. Alors qu’ils étaient tous frappés par l’incompréhension, lui semblait chercher à éterniser les choses. C’était bien sûr tout à son honneur. Quand à Aro, je le voyais se justifier, c’était plutôt étrange mais supportable.

    Voilà un large résumé de ce qui venait de se passer sous mes yeux rouges. Sous l’ordre implicite d’Aro, je ne répondais à aucune accusation. Je reculai d’un pas et entrai dans l’ombre que projetait le mur. Je posai alors mes deux mains et sentais la froideur du mur, qui n’était finalement pas inférieur à la mienne. Le contact entre ma peau et les pierres m’apaisait un peu, car, oui, j’aurais pu dire bien d’autre choses, horrible certainement. Mais ce n’était pas ce qu’Aro attendait de moi, et, docile, je ne me permettais pas de désobéir…


    [Désolé, c'est court et nul --']
Revenir en haut Aller en bas
Renesmée Volturi

avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
Date d'inscription : 12/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Sam 23 Jan - 23:23

Je continuais à observer la scène, tenant la main de mon père, voyant clairement la situation dégénérer. Jane voulait une fois de plus jouer à la plus forte, cherchant à se mettre en avant, mais tout comme elle, je me contentant de l'ignorer, tout comme le faisait elle même d'ailleurs, c'était ainsi tous les jours et ça n'allait pas changer. Chacune d'entre nous se battait pour les faveurs d'Aro, cependant j'étais sa fille, enfin sa fille adoptive, mais il avait remplit ce vide dans ma vie. Lorsqu'Emmett affirma que j'étais magnifique, je lui adressa le plus beau de mes sourires, tout en continuant d'observer la situation, attendant le bon moment pour agir, mais le temps commençait à me paraître long, je voulais montrer de quoi j'étais capable, et ça ne serait tarder. Carlisle se mit à expliquer d'où il me connaissait, relatant les images que j'avais fait passer dans l'esprit de mon père en lui touchant sa main. Encore une fois j'écoutais les compliments à mon égard avec plaisir. J'étais habituée d'avoir des compliments, mais là, c'était différent, il s'agissait des membres de sa famille. Enfin en quelque sorte. C'était très difficile à expliquer se que je ressentais face à cette situation, elle était face à une famille qu'elle n'avait jamais vu, face à un père qu'elle ne connaissait pas, alors qu'à côté de moi se trouvait le père que j'avais toujours connu.

Voyant mon père s'éloigner, je devins soudain méfiante, je ne savais pas pourquoi, mais cette tension me faisait un peu peur, j'avais la crainte que l'un d'entre eux saute sur mon père pour l'agresser, mais il s'agissait d'une peur stupide, avant qu'ils ne fassent le moindre geste des dizaines de vampires les assiégeraient. D'ailleurs Aro semblait très confiant et fit une accolade à Carlisle, la personne la plus calme. Si mon père se rapprochant autant, je pouvais en faire autant, demandant la permission d'un regard permission d'un regard à mon père, je m'approchais de Carlisle, avec un calme parfait et un sourire confiance, lui tendant la main.


"Vous permettez?"

Lorsque je pu lui toucher la main, je lui fit passer quelques uns de mes souvenirs, mes cours de piano, quelques moments avec Aro où il me racontait l'histoire de notre monde, les moments de complicités avec ma mère, ainsi que ce que m'avait expliqué ma mère sur mon père. Après tout, je devais bien ça à Carlisle après avoir laissé autant de secret lors de notre dernière rencontre. Ensuite, je reculais de quelques pas, rejoignant mon père adoptif, jetant quelques petits regards curieux et timide à mon vrai père, n'osant absolument pas l'approcher, peut être si ma mère était là, mais là ça me semblait être un pas impossible à franchir.


Revenir en haut Aller en bas
http://laguerredelanneau.1fr1.net/forum.htm
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 33
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Lun 25 Jan - 1:20

    Carlisle: *Edward, je crois que c'est encore plus compliqué que ça n'y paraît.*

    Mon père était en pleine réflexion au sujet de la dite fille de Bella. Il se posait beaucoup de question sur cette nouvelle, nouvelle donnant aux vampires et aux humains un moyens d'avoir un lien en dehors de la morsure fatale.

    Carlisle:"-Je ne sais pas Edward. Logiquement, ce genre de naissance devrait être totalement atroce pour la mère. Mené à la mort de la porteuse même. Et comme ce fut dit, il s'agit d'une découverte chez les vampires..."

    La mère porteuse....

    *Non, non, non, non, NON! C'est impossible, Bella ne peut pas être mère, tout ceci n'est qu'une énorme mascarade.*

    Oui je ne voyais aucune autre explications, une mascarade, Jane avait envie de sauter sur Rosalie et pour cause ces deux femmes n'était pas du genre à se laisser intimider, les efforts de Jane quand à me faire entendre la continuité de son speach pour nous agacer était inutile. Je refusais de croire tout cela, j'ignorais comment ils avaient pût en effet trouver une jeune fille avec une telle ressemblance, mais je ne me laisserais pas prendre, il était évident qu'elle était humaine, son coeur battait, je pouvais sentir les pulsations dans ses veines. Et c'était quoi ces petits surnoms, Carlie...Nessie....oui elle devait être humaine, comment donner autrement des signes d'affection à une chose, un monstre.
    Les pensées de Rosalie me prit au dépourvu, une explication avec Bella, comment pourrais-je entendre la femme que j'ai tant aimé, tenté de me convaincre de tout ce cirque. Elle s'adressait ensuite à Carlisle et je ne pus retenir les mots sortir de ma bouche avec la férocité que j'épprouvais, la rejetant complètement.


    "-C'est impossible, elle ne peut pas être ma fille!"

    Aro parla à sa fille et nous présenta, signifiant qui était chacun de nous. Son attitude envers elle était celle d'un maître envers son chien, fier de l'effet procuré par sa prestance. Ma famille était en alerte et je notais dans un coin de ma tête de remercier Jasper pour son don et son esprit. Il était de ceux qui gardait la tête froide tout comme Carlisle, qui l'aurai cru venant de lui et surtout avec toute les émotions que nous devions lui transmettre. Emmett se jèterai volontiers dans le tas mais savais que ce n'était pas la meilleure solution pour le moment. J'en avez déjà assez vu et surtout entendu, cela suffisait, il ne m'en fallait pas plus pour vouloir repartir au fin fond de l'Amazonie.
    Je me dégageai de l'emprise de Jasper pour me retourner vers la porte vers laquelle nous étions entré auparavant. Le discours que tenait Aro envers mon père m'était inintéressant et c'était une perte de temps. J'avais besoin d'évasion....une terrasse, un toit, peu importait...Un passage se frayait devant moi pour me laisser passer mais je n'eus le temps que de faire une dizaine de pas quand l'esprit de Carlisle vit défiler plusieurs images...des souvenirs de la jeune marionnette des rois, des moments si intime entre elle et Bella, la douleur naissante dans ma poitrine ne fut que s'empirer quand je vis la discussion entre elle et Bella, parlant de notre famille, les Cullen, de moi......son père.
    Je leur tournais le dos et je n'avais pas bougé d'un pouce quand les premières images défilèrent, trop absorbé par cette vision. Les poings serrés, je ne savais quoi faire dès à présent, ce pouvait-il qu'un garde d'Aro, un nouveau venu est la capacité de "fabriquer" une illusion parfaite? Je n'eus pas le temps de me pencher sur la question plus amplement que Aro reprit la parole.




[Aro, tu dois annoncer le commencement des festivités. Les autres participant peuvent répondre menant leur messages jusqu'à la reprise de parole de Aro.]


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Lun 25 Jan - 19:56

Les émotions sont assez difficile à assimiler en même temps, mais en aucun cas Jasper aurait crut qu'une telle avalanche de sentiment pourrait un jour lui tomber dessus. C'était bien la première fois que autant de haine, de souffrance et de tristesse lui avait traversé le cerveau et s'il aurait été un humain, il serait déjà mort. Edward était à présent tellement démoralisé, qu'il était partit derrière la ligne des Cullen. Alice avait envie de tuer Jane, tout comme Rosalie et Emmett, mais il ne faudrait pas ce risquer à ce petit jeux. Jasper écouta avec attention les paroles que Aro avait prononcé, mais le ton avec le quel il l'employait ne sonna pas faux. Les yeux de Jasper se promena sur toutes les personnes qui était présent dans cette salle et aucun doute n'était possible. La petite Renesmée, Carlie Volturi était belle et bien la fille d'Edward et de Bella. Une étrange sensation s'engouffra dans Jasper, il n'arrivait pas à y croire que cette union hybride était possible. Avait-elle grandi en si peu de temps ? Comment ce faisait-il que les Volturi accepte un nouveau-né ? Trop de question sans réponse trottait dans la tête de Jasper qui restait de marbre devant les yeux de Jane qui était enclin à la haine et à l'incrédulité. Si Aro ne l'avait pas regardé, nous serions entrain de la décapiter à l'instant même où toutes ses questions avaient traversé la tête de Jasper. Rosalie et Emmett était toujours prêt à sauter, mais il était évident que les deux n'eûmes pas les mêmes raisons. Pour sûr, Rosalie était en colère, car Bella avait réussit où elle avait échoué et Emmett était simplement enragé parce qu'il imaginait louper cette bonne bataille, pour lui..ce n'était qu'un jeux rien de plus. Les yeux de Jasper croisa ceux de Aro et il expliqua aussitôt.

" Je pense qu'il serait nécessaire à Bella et Edward de s'entretenir tout les deux. "

Jasper avait prit un ton calme et serein un sourire en coin des lèvres, quand-t-il croisa le regard alarmant de haine qu'avait Jane. Elle aurait pu essayer de me faire souffrir comme jamais, mais nous étions bien trop nombreux dans cette même salle pour qu'elle tente quelque chose. Les mains de Jasper croisère celle d'Alice et le contrôle de Jasper était intact. Il ne voulait pas que sa bien aimée soit touché durant cette bataille. C'était elle qui compté le plus pour lui, la seule personne à faire de lui quelqu'un de normal et d'enclin à aimer. Une fille si joyeuse, si belle, si resplendissante qu'il en était difficile de se détacher. Sans compter, qu'elle était le pilier qui soutenait Jasper, sans elle..il n'était rien de plus qu'un vampire. C'était son soleil, son souffre, son coeur perdu. C'était tout ce qu'il désirait et la protégée était son devoir. Sans perdre de temps, Jasper revint à la réalité des choses, Carlisle était encore le plus avancé de nous tous. Un excès de rage survint alors de derrière Alice et Jasper. Il se déplaça à une vitesse fulgurante en relâchant la main de sa bien aimée pour se mettre devant son frère, Edward.

" Edward, veux-tu un entretien avec Bella ? "

Jasper lança ensuite un regard dévastateur à Jane, il avait senti que son humeur avait changé et aussitôt, il était plus difficile de faire les choses efficacement. Ce n'était pas dans son rôle de laisser son frère souffrir et s'il fallait se battre pour qu'il ait ce petit entretien, Jasper serait du côté des combattants, mais sa bien aimée..comment ne pas y penser ? Il était difficile de refuser quoi que ce soit à Alice et elle aurait été de ceux qui se serait battu immédiatement pour pouvoir aider son frère...

" Quand dites-vous, Aro ? "

Le ton de Jasper dégagea un calme et une sérénité énorme. Il était convaincu que Aro serait curieux et intéressé par ce qu'il se passerait entre nos deux tourtereaux. Il y en avait marre de voir Edward si malheureux et vivre au milieu de l'Amazonie. Sans attendre une seconde de plus, les regards de Edward et Jasper se croisére, il ne fallait pas être un génie pour comprendre les intentions de celui-ci.

* Lit en moi, Edward. Tu dois te calmer et retenir tes émotions pour le moment. Tu auras ce que tu veux quand le moment sera venu. *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   Lun 25 Jan - 22:07

Aro réfléchit à l'offre de Japser, mais choisis de la mettre de côté pour le moment, voyant l'heure. Le temps passait tellement vite... pour lui. Car soyez sûr et certains que la plupart des Cullen voient le temps passé lentement... Bref, Aro se dirigea vers son trône à vitesse Vampirique, donc que seul les Vampires pouvaient faire, et dit, d'une voix forte, belle, autoritaire:

-Chers Vampires, nous sommes tous réunis dans cette salle pour fêter le bal annuel fait par les Volturis. Alors je n'ai qu'une seule chose à dire: Que les Festivités commencent!

Il leva les deux bras, comme un bon orateur, et comme un bon auditoire, tout le monde applaudirent, et certains même se dirigèrent déjà vers la piste de danse. Ensuite, Aro regarda Emmett, et les autres Vampires qui aimaient se battre, ou qui voulaient se battre, leur faisant comprendre que par "que les festivités commencent", il ne sous-entendait pas: "battez-vous"... Car il savait très bien que c'était possible à un quiproquo. Bref, revenons à nos moutons. Aro revint près des Cullen, souriant, et, regardant Jasper, lui dit:

-Hummm... à voir. Ce n'est pas que je ne souhaite pas de tout ce qui me reste d'âme qu'il redevienne heureux, mais le problème est que il est possible que revoir cette jeune personne pourrait l'énerver encore plus, le rendre plus triste encore, qu'il ne l'est... Donc pour l'instant, non. A moins que quelqu'un réussisse à me prouver le contraire.

Aro avait bien fait attention à ne pas dire "Belle", ce qui pouvait ranimée de la tristesse et de la haine de la part d'Edward. Non, il ne dit rien, et regarda plutôt sa fille adoptive, heureux qu'elle le soit elle aussi... en apparence du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sujet n°2 B TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sujet n°2 B TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight For Eternity :: Evènements :: Le bal Annuel -