Twilight For Eternity
Bienvenue sur le Forum Twilight For Eternity.
Le forum a réouvert ses portes depuis le 09/11.
Nous recherchons Démetri et Felix Volturi, des modificateurs ainsi que le clan Donovan


RPG sur la saga Twilight
 
AccueilAccueil  TwilightTwilight  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture définitive du forum.
Pour les +18 ans, vous pouvez nous retrouver sur notre nouveau forum : http://nemesis.creer-forums.fr/forum

Partagez  | 
 

 Sujet n°3 D TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Sujet n°3 D TERMINE   Mer 27 Jan - 1:59

Rencontre de Renesmée et Edward

[Resnesmée et Edward]


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤


Dernière édition par Edward Cullen le Jeu 1 Avr - 17:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Renesmée Volturi

avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
Date d'inscription : 12/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Sujet n°3 D TERMINE   Ven 26 Fév - 1:02

Une fois la musique d'ouverture terminée, j'abandonnais mon piano, j'avais déjà fait grande impression, je restais assise sur le banc de mon instrument, et observait les invités. Je cherchais des yeux ma mère, et la découvris en train de danser avec mon père biologique. Aussitôt un petit sourire s'afficha sur mon visage, ma mère devait être heureusement, à cet instant précis, même si elle devait être torturée, tout comme lorsqu'elle devait me parler de mes origines. En tout cas, elle devait savourer ce moment. J'aurais aimé connaître leurs pensées, savoir ce qui pouvait se passer dans leurs esprits, mais ce n'était pas là des pensées qu'un enfant devait connaître, je devais me suffire de savoir qu'ils devaient être heureux. Ils dansaient merveilleusement bien, dans une harmonie sans faille, comme si ils étaient unis par un lien invisible. Plus j'y pensais et plus je devais me rendre à l'évidence, c'était sans doute le cas, un lien comme celui qui nous unissait avec ma mère, un amour sans faille.

Une fois que la musique changea de nouveau, Edward abandonna la main de ma mère pour se diriger vers moi, mon coeur accéléra légèrement, j'avais encore un peu de mal à me dire que j'avais devant moi mon père biologique. Je jeta un coup d'oeil à ma mère pour prendre le courage nécessaire avant de me lever et de marcher de vers lui à mon tour. Je ne savais quoi lui dire, ou plutôt je ne savais pas par où commencer, je n'étais pas du genre timide, et pourtant, surtout pour une fois je ne savais que dire. La première chose que je dis était d'une banalité sans faille :


"Bonsoir."

Je relevais mon regard chocolat vers son regard or qui me perturbait un peu, il n'était pas le premier vampire végétarien que je voyais mais je n'arrivais pas à m'y faire, c'était tellement étrange pour moi. Je pris une profonde respiration, et lui attrapais la main en souriant, je n'utilisais pas mon pouvoir sur lui, je souhaitais juste l'entraîner en direction du balcon, je n'avais pas envie que tout le monde ne cesse de nous observer comme si nous étions des bêtes curieuses.

"Viens."

Une fois sur le balcon, je m'appuyais sur la rambarde et pris une bouffée d'air frais, non pas qu'il faisait chaud à l'intérieur, mais il me semblait moins lourd.

"Je ne sais pas par où commencer, j'ai tellement de chose à te dire, tant de questions auxquelles maman n'a jamais répondu, mais tu dois en avoir beaucoup toi aussi."


Revenir en haut Aller en bas
http://laguerredelanneau.1fr1.net/forum.htm
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Sujet n°3 D TERMINE   Mar 2 Mar - 22:48



    Confusion....

    Je me dirigeais vers vers la jeune fille, "ma" fille, j'étais anxieux, troublé, si j'avais été encore humain, j'aurai eu le coeur lourd, la boule au ventre, les mains moites.... elle se leva à son tour et se dirigea à ma rencontre, je pouvais deviner dans ses yeux cette même appréhension, elle fut la première à parler et j'en fus soulagé car, je ne savais quoi dire. Un simple bonsoir semblait bon comme entrée en matière et pourtant le silence se fit rapidement, j'essayais de desceller mes lèvres pincées en une fine ligne, mais j'étais trop nerveux pour entamer une discussion directe, par quoi pouvais-je commencer.

    *Bonsoir Renesmée, tu le sais déjà sûrement, mais je suis ton père! Ha ha la bonne blague, je suis pathétique....*

    Je passais la main dans mes cheveux et les agrippais légèrement avant de laisser tomber ma main sur le côté. J'osais accrocher son regard et je fus captivé, hypnotisé, subjugué, ses yeux chocolat....ceux de sa mère, mon amour. De nouveau elle fut la première à faire le pas et me prit la main, la sensation chaude de sa peau me grisait, j'avais l'impression de retrouver l'âme de Bella en elle, son coeur battant à tout va, sa chaleur corporelle, ses yeux profonds dans lesquels je me noyais autrefois, cette beauté à l'état pur, elle avait tout hérité d'elle à part sa chevelure, non ses cheveux cuivrés eux m'appartenait. C'était surréaliste, comment moi, un monstre et mort depuis plus de cent ans, avait pu être à l'origine de cette création idyllique. Je me laissais conduire sur la terrasse par sa volonté, incapable de lui refuser quoi que ce soit en l'instant que nous vivions ensemble. Elle me lâchai enfin et s'appuyait sur la rambarde, respirant à plein poumons l'air frais de Volterra.

    "Je ne sais pas par où commencer, j'ai tellement de chose à te dire, tant de questions auxquelles maman n'a jamais répondu, mais tu dois en avoir beaucoup toi aussi."

    -En effet....

    Je n'avais pour l'instant pas envie de parler plus, je voulais la découvrir un peu plus, me rendre bien compte de sa présence réelle, que ce n'était pas un leurre. J'avançais vers elle et positionnai mes mains au niveau de son visage mais ne la touchait pas, pas sans son autorisation....

    -Puis-je?.....s'il te plaît...

    Je voulais pouvoir graver chaque trait de son visage et me prouver à moi même les fait, elle était ma fille, chose que je n'aurais jamais espéré par le passé, pas même rêvé, nous savions que les vampires ne pouvait avoir d'enfants, les lois de la nature pouvait apparemment être contourné et j'avais du mal à comprendre comment moi, l'homme mort, le mo,stre sans âme avait bien put être mêlé à ceci.



¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Renesmée Volturi

avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
Date d'inscription : 12/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Sujet n°3 D TERMINE   Mer 3 Mar - 12:04

Il était difficile de commencer un conversion alors que nous ne nous connaissions pas. Bien sûr, j'avais tant de chose à lui dire, et pourtant, je ne trouvais pas les mots, c'était trop difficile, il y avait si longtemps que je gardais toutes mes questions pour moi. Je le regardais en souriant me demandant par où je devais commencer. Certes j'avais l'air la plus à l'aise étant donné que j'avais été la première à prendre la parole, mais c'était plus pour me donner un air assuré, en faite j'étais un peur effrayée. Non pas que mon père biologique soit terrifiant, non au contraire il était plutôt beau, je comprenais que ma mère eu craqué pour lu, cependant c'était tellement de le rencontrer après tant d'année.

Tout comme ma mère, mon père avait cette beauté parfaite des vampires, le teint pâle, des traits parfait, ce parfum si agréable, mais ses yeux restaient ce qui me fascinaient tant. C'était si étrange pour moi de voir un vampire sans prunelles rouge sang comme ceux de ma famille, enfin de ma famille adoptive, j'avais encore du mal à réaliser que ces vampires aux prunelles or étaient ma famille. Je les avais tellement imaginé que je ne savais que penser d'eux, mais je n'étais pas déçue, ils semblaient si parfait, seul mon père semblait souffrir, sans doute à cause de l'éloignement de la personne qu'il aimait. Les autres semblaient respirer le bonheur, enfin façon de parler. Je ne connaissais pratiquement rien sur lui, ma mère ne m'en avait que très rarement parlé à cause de la douleur que lui procurait cet éloignement de l'homme qu'elle aimait. Je le comprenais tout à fait, au grand jamais je ne pourrais imaginer ma vie loin de ma mère, elle était la seule personne qui comptait réellement, même si j'aimais ma famille adoptive, je n'avais pas le même lien avec eux qu'avec ma mère.

En tout cas mon père n'était pas réellement loquace, deux mots, ce fut les seuls instants où j'entendis sa voix. Il avait une voix agréable, réconfortante, même si je sentais une certaine tension dans son timbre, ou peut être un malaise, chose que je n'avais pas l'habitude d'entendre dans la voix des Volturi, ils étaient toujours très sûr d'eux, tout comme moi d'ailleurs. Doucement Edward posa ses mains au niveau de mon visage sans pour autant me toucher, me demandant avant la permission.

"Oui bien sûr."

Je plongeais mes pupilles dans les siennes, observant son visage avec attention, je voulais m'en souvenir pour toujours, je connaissais enfin mes origines, ça avait une très grande importance pour moi. Aussi je restais immobile, observant attentivement le moindre de ses traits, essayant de trouver nos ressemblances.


Revenir en haut Aller en bas
http://laguerredelanneau.1fr1.net/forum.htm
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Sujet n°3 D TERMINE   Jeu 11 Mar - 12:45

    J'étais bouleversé, j'entendais ma fille être effrayé, émue, le fait qu'elle pense que j'étais plutôt beau me détendit quelque peu, amusé par cette réflexion mentale. Je n'étais pas d'accord avec elle, je ne comprenais toujours pas comment Bella avait put tomber amoureuse de moi à l'époque. Elle semblait satisfaite de rencontrer enfin la "dite" ancienne famille de sa mère. Elle se penchait sur la douleur que nous éprouvions Bella et moi, la souffrance de cette séparation forcée durant 4 années.
    J'avais mes torts, je l'avais quitté de mon propre chef suite à la nuit de plaisir charnel auxquels nous nous étions donné, je n'avais pas supporté voir les conséquences de ma nature, de mes actes sur elle, son corps couvert de bleus m'avait terrifié, j'aurais pus la tuer en une demi seconde sans me rendre compte que c'était elle, j'avais été tant transporté par les sensations immense qui m'avait pris aux corps, je n'avais jamais ressenti ce genre de choses et je n'en avais depuis pas chercher à les retrouver avec quiconque, elle serait la seule et l'unique à qui je me donnerai entièrement....c'était tout ou rien, comment une petite fille de son âge pouvait sentir la peine que nous éprouvions, je n'avais pas cru que Bella en souffre autant que moi j'en avais souffert, mais les images de ma Bella, triste, le visage déchiré par la douleur, m'avait convaincu qu'il y avait peut-être encore un peu d'amour entre nous.
    Alors que je posais mes mains sur son visage, nous nous fixions intensément, ses yeux chocolat profond était ceux de ma bien aimée, celle dont j'étais tombé amoureux à son état humaine. Ce moment était tout aussi important pour moi que pour elle, je caressais du bout des doigt ses trait, sa mâchoire, son nez, ses lèvres, ses yeux, son cou et même ses oreilles.
    Je finissais par caresser tendrement ses cheveux, elle avait tellement de ressemblance avec Bella, s'en était effrayant, j'étais tellement émue, heureux, bouleversé, je laissais tomber les barrières et la prenais dans mes bras, la serrant fortement, mes émotions était tellement fortes que je craignais de l'étouffer dans mon étreinte, je m'en rendais compte et la lâchais, peut-être n'aurait-elle pas souhaité que je l'enlace.


    -Pardonne moi....c'est que...je suis surpassé par tout ce qu'il m'arrive aujourd'hui. Trop d'émotion en même temps je pense....je t'en prie parle moi de toi, de ta mère, de votre vie à toute les deux.

    J'avais une réelle envie de combler le vide, savoir comment c'était passé ces quatres années loin de moi, savoir comment la vie de Bella c'était-elle passée, avait-elle perdu son âme comme je le craignais? Etait-elle une Volturi jusqu'au bout? Tuait-elle des humains? Je savais que je devais poser ces questions là à Bella, mais je ne savais si j'aurai le courage de parler la prochaine fois que je serai devant elle, si déjà nous nous laissions nous retrouver tout les deux une fois de plus, je préfèrerais quelque chose de plus intime mais je n'y songeais même pas, Aro ne permettrait pas cela, c'était inconcevable.




¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Renesmée Volturi

avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
Date d'inscription : 12/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Sujet n°3 D TERMINE   Ven 12 Mar - 0:24

J'étais assez perturbée de rester face à ce visage de marbre blanc, je me demandais si il lisait dans mon esprit, mais c'était une question stupide, bien évidemment il se servait de son pouvoir, j'aurais fait pareil à sa place, c'était la solution la plus efficace pour savoir qui nous avions devant nous. C'était étrange de savoir que nos pensées étaient épiées, certes Aro ne se gênait pas pour utiliser son pouvoir sur moi, mais ce n'était pas pareil, lui ce n'était pas constamment. Mais les émotions étaient bien plus fortes que toutes mes questions, après tout je m'étais demandée pendant tant d'années à quoi ressemblait mon père, c'était frustrant, on me disait souvent que je lui ressemblais, mais ne connaissant pas son visage je ne savais si je devais prendre ça comme un compliment ou non. Enfin maman me l'avait dit elle même, et là je savais que ça ne pouvait être qu'un compliment. Mais maintenant que j'étais face à lui, j'avais du mal à voir en quoi je lui ressemblais, peut être les cheveux, et encore, juste la couleur. Ma mâchoire? Mouais j'avais du mal à voir, peut être que si nous nous trouvions face à un miroir, et encore, ce n'était pas simple, je n'arrivais déjà pas à voir mes ressemblances avec ma mère, pour moi elle était beaucoup plus belle, une vraie princesse, et puis elle, elle avait tous les côtés positif d'être un vampire, même si je ressentais son malaise que je ne comprenais pas, après tout pour moi être vampire était une faveur, pas une malédiction, nous étions les plus grand prédateur, nous étions les maîtres de cette Terre et les humains, stupide, étaient dans l'ignorance totale. Le plus grand des ennemis est celui que l'on ne craint pas. Un visage d'ange qui cache un grand prédateur. J'aimais cette idée, je n'étais pas aussi inoffensive que l'on pourrait le croire, malgré mon jeune âge, je savais me défendre, aucun humain ne faisait le poids contre moi, même si je n'avais pas la force physique d'un vampire, j'étais bien plus forte qu'un simple humain, mais aussi beaucoup plus rapide. Pour le reste, mes pouvoirs étaient ceux d'un vampire, une ouïe parfaite, et une vitesse extraordinaire. je trouvais ça satisfaisant tout de même, même si je devais malheureusement dormir, pour moi c'était un fardeau.

Mon père me prit dans ses bras, je fus surprise, mais ne protesta pas, et bien qu'il me serrait fortement, je pouvais tout de même respirer, bien qu'il prenait bien moins de précaution que maman. D'accord j'aimais bien que l'on ne me traite pas comme une petite chose fragile, mais j'avais besoin d'air moi. Lorsqu'il me demanda de lui pardonner, je me contentais de sourire doucement.

"Ce n'est rien, c'est aussi bizarre pour moi aussi."

Edward me demanda de lui parler de ma mère, je ne savais pas réellement par où commencer, aussi je me contentais de parler de tout ce qui me passait par la tête.

"Maman et moi nous avons nos propre quartiers, une chambre séparée, dans la sienne il y a une magnifique bibliothèque, souvent le soir nous lisons ensemble avant que je m'endorme. En faites nous faisons quasiment tout ensemble, sauf manger."

J'avais marqué un temps d'arrêt entre le sauf et le verbe, simplement parce je n'aurais pas du parler de ça, je ne pu m'empêcher de penser à mon dernier repas, et je n'étais pas sûre que ça allait plaire à un vampire végétarien. Enfin c'était dit.

"Elle mange du sang en poche, burk, je pense que c'est l'un des rare sujet où maman et moi ne sommes pas d'accord. Mais nous ne nous disputons jamais, je ne veux pas lui faire de mal."


Revenir en haut Aller en bas
http://laguerredelanneau.1fr1.net/forum.htm
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Sujet n°3 D TERMINE   Mer 17 Mar - 17:46

    Renesmée tentai de trouver des ressemblances avec moi, elle ne voyait pas ce qui nous reliait et encore moins avec sa mère, je voyais en elle qu'elle l'aimait beaucoup, qu'elle la trouvait belle, son association au mot princesse me fit doucement sourire, oui Bella avait tout d'une beauté de sang royal, à l'époque déjà en tant qu'humaine, elle avait cette beauté qu'elle se refusait de s'approprié, on avait tous eu beau lui dire, elle nous traitais de fous et se bornait à se croire banale et insignifiante. Les pensées de Renesmée m'inquiétèrent grandement, sa vision de notre race était telle qu'un Volturi se l'imaginait, c'était la vision d'Aro...pas la notre. Elle se sentait puissante malgré le "fardeau" qu'elle subissait à devoir dormir. Ainsi elle pouvait dormir, rêver, si elle savait qu'elle chance elle avait de le pouvoir.

    Elle m'expliqua en quelques mots alors sa vie avec sa mère, me parlant de leur quartier, je fus réjouis d'apprendre que Bella aimait toujours autant les livres et qu'elle partageait cela avec Renesmée. Je perçus le souvenir de cette scène dans son esprit, serrée l'une contre l'autre, Bella caressait les cheveux de sa fille tendrement tout en lisant à voix basse. J'étais blessé, j'avais tant raté de choses avec elles, Bella m'avait privé d'une information importante, d'une part de sa vie que nous aurons put partagé tous ensemble, ce sacrifice avait été tellement stupide et douloureux à mes yeux, elle nous avait privé de Renesmée, à moi et toute notre famille, j'avais perçus tant de tristesse et de joie de la part de ma famille quand elle avait appris et réaliser que nous avions un enfant.
    Esmée si heureuse de se sentir "grand-mère", Alice et Emmett s'imaginait déjà partager la vie de Renesmée comme oncle et tante, Rosalie ressentait de la jalousie et de la colère face au geste de Bella. Je fus ramené à la réalité lorsque elle évoqua leur différence dans leur façon de manger et repensai à son dernier repas.
    Je ne pus réfréner un hoquet de surprise et de dégout, Aro devait être fier d'elle, il l'avait façonnée à sa façon, elle se nourissait de sang humain, elle tuait des humains, volontairement et sans regret, contrairement à Bella qui se nourissait apparemment via le sang en poche, j'étais à peu près soulagé par cette nouvelle mais la vision de ma "fille" vidant de son sang un humain me fit monter un éclat de colère contre Aro et toute sa famille sanguinaires, j'en voulais tout aussi bien à Bella de ne pas avoir agi contre sa volonté, coment avait-elle put le laisser faire ça, transformer Renesmée en un monstre sangunaire.
    Mon visage se fermait il fallait au plus vite que je parle à Bella, je ne la comprenais plus, elle qui m'avait tant demander de la faire mienne pour l'éternité et était certaine qu'elle ne deviendrait pas un monstre, elle laissait sa fille agir comme bon lui semblait, tuant, égorgeant, de pauvres innocent.


    -Je pense que c'est raté de ce point de vue, vois-tu Renesmée, je suis certain qu'en te nourissant comme eux tu lui fais de la peine! N'epprouve-tu aucun remord à ôter la vie à des innocent pour ton simple plaisir personnel? Ai-tu à ce point égoïste et cruelle?

    J'avais était blessant et je savais que mes paroles l'atteignèrent, je m'en voulaisde lui avoir parler de cette façon, mais j'étais choqué, je refusais de croire que je pouvais avoir participer à la création d'un monstre sanguinaire.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Renesmée Volturi

avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
Date d'inscription : 12/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Sujet n°3 D TERMINE   Jeu 18 Mar - 0:45

Je me demandais ce que ressentaient les enfants normaux, qu'ils soient humains ou hybrides, face à leurs parents. Moi je ne ne savais pas trop comment réagir, je découvrais ce père qui n'avait jamais été présent pour moi. Il était difficile d'imaginer remplacer Aro, il avait toujours été là pour moi, il m'aidait apprendre de nombreuses choses, puis à me forger ma propre opinion. Même si je ne l'avouerais probablement jamais, ma vision était probablement celle d'une Volturi, mais j'étais l'une d'eux, que l'on le veuille ou non, ils m'avaient élevés, et pour le moment, c'étaient eux ma famille, pas ces personnes débarqués de je ne savais où. Certes cette vision des choses changeraient peut être avec le temps, mais pour l'instant, je ne pouvais abandonner ceux qui avaient toujours été là pour moi pour des gens que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam, aussi sympathique que semblaient l'être les Cullen.

Au début, tout se passait parfaitement bien, jusqu'à ce que son visage se ferme lorsque le me remémora mon dernier repas, j'avais oublié ce fichu don, il ne cessait de chercher dans mon esprit, je n'aimais pas ça, j'avais envie de lui crier d'arrêter ça, mais ce n'était pas dans l'esprit de ma maison, trop vulgaire. Mais lorsque Edward reprit la parole, toute trace de civilité et de politesse disparurent de mon visage. Aussitôt je me fermais et mon visage exprimait une colère sans faille d'être ainsi jugée, qui était-il pour agir ainsi? Je détestais que l'on se sente supérieur à moi de par leur façon d'agir. Honnêtement, là, j'étais une véritable Volturi, ne supportant pas la critique, et noble, malgré ma colère je gardais la tête haute, et mes mots restaient aussi bien choisis, même si l'agacement perçait ma voix.

"Les humains se soucient ils des animaux qu'ils tuent pour manger? Et encore, ils tuent plus que raison, je ne tue que pour satisfaire mon appétit, rien de plus, pas pour m'amuser. Et pourquoi devrais-je éprouver de la peine pour des créatures qui n'hésiteraient pas un seul instant à me tuer si ils savaient qui j'étais? Regarde les, ils sont autant des monstres que nous, ils détruisent, ils torturent pour le plaisir, ils ne sont pas si différents de nous. D'ailleurs pense tu une seule seconde aux animaux que tu tue pour ton bon plaisir? Pourquoi leurs vies auraient elles moins de valeur que celle des humains? Ils sont des animaux, nous sommes des animaux. Je n'ai pas de leçon à recevoir d'un être qui tue lui aussi pour manger, au moins maman prend du sang de mort, elle peut donc se permettre des leçons de morales."

Je lui en voulais, il n'avait pas le droit de s'initier ainsi dans notre vie, de se mettre à nous juger et à imposer ses idées ainsi, pas après ne jamais avoir été près de nous, là il outrepassait les limites de la politesse, particulièrement en s'adressant à un membre de la famille royale. Oui lorsque j'étais vexée je ne pouvais m'empêcher de rappeler mon lien avec cette grande famille, et mon propre rang au sein de cette famille. Ne pouvant terminer ainsi, je rajoutais :

"Et toi tu ne pense pas lui avoir fait de mal? C'est simple de venir nous juger alors que tu n'as rien fait pour nous ! Où étais tu lorsque maman pleurait le soir dans sa chambre? Etre mon père biologique ne te donne pas le droit de me juger. Je suis pas une enfant stupide, mes choix sont réfléchis alors tu peux te garder tes leçons de morales !"

Enervée, je m'appuyais contre le balcon, je prêtant plus le moindre intérêt à Edward qui se trouvait là, fixant la ville pour calmer ma colère. J'avais d'ailleurs retrouvé un masque de neutralité parfait, presque effrayant, comme si rien ne c'était passé. Mais je savais qu'Edward pouvait entendre mes pensées en ébullition, ma colère et ma vexation. Il était clair que là, je ressemblais beaucoup à Aro, cet égaux sur-dimensionné, mais aussi cette attention pour les apparences.


Revenir en haut Aller en bas
http://laguerredelanneau.1fr1.net/forum.htm
Edward Cullen
The Masochist Lion
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 32
Date d'inscription : 22/12/2008

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: Ma vie était un minuit éternel et immuable. Pour moi, c'était inévitable, il sera toujours minuit. Alors comment était-il possible que le soleil se lève, là maintenant, au milieu de ce minuit ?

MessageSujet: Re: Sujet n°3 D TERMINE   Lun 22 Mar - 18:32

    Je l'avais vexée, blessée, elle était furieuse que je l'ai ainsi jugée, elle avait raison, je l'avais jugée sans en entendre plus, sans vraiment la connaître, après tout nous entretenions des rapports amicaux envers d'autres vampires sanguinaires, mais je ne pouvais accepter cela venant d'elle, ma colère était plus tourné vers Bella et les Volturi que contre Renesmée et j'avais laissé sortir ces mots durs à son encontre. Elle pensait que je me croyais supérieur visà vis d'elle, il n'en était rien, bien au contraire, je me situait tellement bas parmi notre espèce, j'avais une estime infime pour mon être, la seule encore valable était mon régime alimentaire. Même ma famille, je ne les méritait pas, aucunement, je leur avais apporter tant de malheur et de complication. Quand Renesmée prit la parole, arborant cette lueur de colère dans ses yeux, je vis rouge à mon tour, elle tentait de prouver que ses agissement était tout à fait normal pour elle, que les humains était tout aussi cruels et le serait à notre encontre si il savaient.

    -Je sais que la race humaine est stupide et tout autant cruelle que nous pouvons l'être Renesmée.....est-ce là une raison de t'agenouiller à leur niveau? Je te pensais juste moins... *idiote* , bon sang! Ne crois pas que je tue les animaux pour mon plaisir, je tente juste de survivre en causant le moins de dégats possible autour de moi. Nous respectons un équilibre....je ne sais même pas pourquoi je tente de te raisonner, tu es trop jeune.

    Je laissais parler une fois de plus mon agacement et ma consternation, je devais parler à Bella rapidement, non, je devais partir d'ici au plus vite avant de laisser emporter par ma fureur. Cependant elle interrompit mes réflexions en s'adressant de nouveau à moi, toujours aussi coléreuse d'avoir été offensée, elle membre de la famille royale et considéré comme fille d'Aro.

    -Tu ne dois pas avoir toute les cartes en main sur notre histoire à ta mère et moi, je t'interdis de remettre mon amour en question pour elle, je n'ai pas choisit tout cela, ta mère a semblé utile de s'offrir à ton roi sans m'en parler, sans même me dire que j'étais père, je n'aurais jamais permis cela!!! J'ai été bannis de l'Italie jusqu'à ce bal, je n'avais aucun moyen de joindre Bella, j'ai cru mourir de chagrin ainsi maintenu loin d'elle, je ne savais rien de ton existence!

    Ma voix commençait à dérailler, la souffrance des jours interminable à vouloir mourir, la blessure s'ouvrit de nouveau.

    -Depuis le début où je l'ai connu, j'ai tout tenté pour nous éloigner l'un de l'autre mais je n'y suis pas arrivé, je n'ai pas su lui dire non quand elle a voulu être mon amie, je n'ai pas sur la repousser quand elle s'est donné à moi sans retenue, quand elle m'a offert son coeur pur. La seule chose que je lui ai toujours refusé était de prendre son âme, JE NE VOULAIS PAS DE CETTE VIE POUR ELLE!

    J'avais crié ces dernières paroles, torturé comme jamais d'avoir été la cause de la fin de vie de Bella.

    -Je n'ai pas voulu ça....c'est ma faute....ma faute...

    *Assez! je dois partir d'ici!*

    J'entendais déjà les gardes venir à notre rencontre, bon nombre de vampire m'avait entendu crier et Aro aussi. Je me retournais et partit rapidement, rentrant dans la salle de bal je prenais la direction de la porte par laquelle nous étions entré et atterit dans un grand couloir, aussi long que la salle de bal elle même. Je pouvais entendre les pensées de ma famille paniqué face à mon attitude, mon départ et surtout mon attitude allait offenser les rois, je ne pouvais pas envisager de dire au revoir à nos chefs dans cette condition, cela risquerai l'incident diplomatique.


¤Quelle douce torture serait de sentir la chaleur de tes lèvres à nouveau¤
Revenir en haut Aller en bas
Renesmée Volturi

avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
Date d'inscription : 12/11/2009

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Sujet n°3 D TERMINE   Lun 22 Mar - 23:59

J'étais furieuse et ce n'était pas peu dire, je ne supportais pas de me faire ainsi jugée, et encore moins que l'on me jette à la figure de telle chose, après tout j'étais considérée comme la fille d'Aro, une princesse Volturi, les gens tenaient leurs langues en ma présence. Même Jane ne disait pas le fond de sa pensée devant moi, de peur de recevoir les foudres de mon père. Mais lui ne se gênait pas, il me jugeait, et n'écoutait même pas mes arguments, je n'arrivais pas à le comprendre, il semblait se détester, nous détester. Il nous considérait comme des monstres, d'ailleurs il n'arrivait même pas à se contrôler, sa colère était visible. Je n'avais pas à me justifier, j'agissais comme la nature m'avait fait, je suivais mon instinct, n'était-ce pas la ce qu'il y avait de plus naturel? Au moins sa réaction venait de me prouver une chose, l'amour d'un père n'était pas inconditionnel et naturel, jamais Aro ne m'aurait traité ainsi, jamais ma mère n'aurait insinué de telle chose. D'ailleurs ma mère était bien moins bornée, même si nous ne partagions pas la même opinion, nous savions nous écouter et comprendre les arguments de chacun, mais la raison l'emportait sur les sentiments. Je respectais la façon que ma mère avait choisit de se nourrir, mais elle ne pouvait me l'imposer, je ne pouvais m'imaginer manger comme un charognard alors que j'étais un prédateur.

"Je ne m'agenouille pas à leur niveau, jamais je n'ai enfermé des centaines de pauvres bêtes dans une cage de 10 m² pour les engraisser. Je ne tue pas pour le plaisir mais pour me nourrir, on m'a apprit à ne pas gâcher la nourriture. Et comment ose tu dire que je suis trop jeune, tu ne me connais pas, au moins moi je ne suis pas stupide et bouché ! Je respecte la chaîne alimentaire, c'est ça le véritable équilibre. Mais lorsque les humains seront en voie d'extinction, j'envisagerais sans doute de changer de régime, mais ce n'est pas demain la veille."

Il m'énervait à croire que sa façon de vivre était supérieur, ce n'était pas le cas, je n'arrivais pas à comprendre comment on pouvait être aussi égocentrique, est ce que moi je m'étais offusquée de leur mode de vie? Non je le respectais malgré le dégoût que pouvait m'inspirer ce genre de chose, rien que l'odeur du sang animal me dégoûtait, je ne pouvais m'imaginer manger ça, mais après c'était son choix, tant qu'il me forçait pas à faire de même je m'en fichais alors pourquoi il n'agissait pas de la même façon? Je posais discrètement ma main sur le pendentif que ma mère m'avait offert. Son excuse me paraissait bidon, après tout il avait bien apprit notre existence à ma mère et il lui avait permit de vivre à côté d'eux malgré les règles.

"Pourtant tu ne semble pas très porté sur le respect des règles."

Je poussais un soupire, et leva les yeux au ciel jusqu'à ce qu'il se mette à crier. Cette fois ma colère fut énorme, je lui jeta un regard noir.

"Parce que nous sommes des monstres c'est ça."

Cette fois, je ne cachais plus ma colère, ma mère avait choisit cette vie, il ne respectait même pas son choix. La garde se mit à rappliquer, sans doute inquiet pour ma sécurité, et sans parler que tout le monde avait entendu les paroles d'Edward, d'ailleurs tout comme lui je quittais le balcon, Vexée, rejoignant mon père adoptif, lui me comprenait et ne me jugeait pas.


Revenir en haut Aller en bas
http://laguerredelanneau.1fr1.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sujet n°3 D TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sujet n°3 D TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight For Eternity :: Evènements :: Le bal Annuel -