Twilight For Eternity
Bienvenue sur le Forum Twilight For Eternity.
Le forum a réouvert ses portes depuis le 09/11.
Nous recherchons Démetri et Felix Volturi, des modificateurs ainsi que le clan Donovan


RPG sur la saga Twilight
 
AccueilAccueil  TwilightTwilight  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture définitive du forum.
Pour les +18 ans, vous pouvez nous retrouver sur notre nouveau forum : http://nemesis.creer-forums.fr/forum

Partagez  | 
 

 Danse avec les loups [Shauna ~ An 1917]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Cayden Volturi
In blood we trust
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 28
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 06/03/2010

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: ₪ Ne crains pas les illusions, ce sont sur elles que se fonde ton monde... ₪

MessageSujet: Danse avec les loups [Shauna ~ An 1917]   Mar 9 Mar - 0:34

Mon éternité continuait plus d'une centaine d'années après la catastrophe immonde qui me frappa. Jour, je me retrouvais à chasser, de temps à autres pour assouvir quelques pulsions nomades, avant d'être traqué toutes les nuits par cet autre moi. Lui me suivait, et nous nous battions pour savoir lequel des deux avait raison : Ainsi, si je défendais une thèse selon laquelle il ne servait à rien de fuir sa nature, aussi noire pouvait-elle bien être, lui avait préféré la détruire en m'anéantissant le courage de me regarder dans une glace. Il était fort et moi influençable. Dès lors, succéda toute une période où je jeunais, mes yeux ressemblant presque à ces prunelles humaines, toutes brunies.

Je calmais ma honte dans les bois ce jour-ci. Malgré l'éclipse lunaire, nous étions tous deux conscients et aptes à décrire la scène calme, paisible et plaisante que nous offrait cette forêt : Les fleurs étoilées feuillues de points blancs se dressaient fidèlement vers les milliers d'étoiles, dans son attente insatiable de la rosée du matin, et les arbres qui entouraient notre présence imposait la leur, dans un mégalo-narcissisme déconcertant. En les regardant, on ne ressentait pourtant rien, ils ne paraissaient ni plus ni moins que dépassé, vieillis pour avoir gagné en taille, traversés de profonds canyons tout le long de leur tronc.

Tête haute, nous passions même nos mains contre l'écorce dure et sèche puis continuons notre démarche féline pour aller où bon nous semblerait : Bien que surement pas près des villes, j'espérais me retenir suffisamment pour trouver des limites stables et durables. Cependant, mon regard de rubis étincelant s'était recouvert de charbon, et tout vampire que j'aurais croisé m'aurait détruit sur le champs, si bien pitoyable menace que je fus pour lui.

Finalement, je perçus ce souffle putride, mourant, détestable, effroyable, infernal, apocalyptique qui n'avait grâce que de me remémorer le passage le plus apocalyptique de ma vie : Je n'étais plus seul et dans l'instant même, ma perception changea.

Les arbres sans feuilles qui recouvraient les edelweiss tremblaient désormais dans un appel de l'hiver. Le souffle d'un blizzard glacial qui emportait la neige, à son tour, pour les recouvrir et les étouffer sous son poids. Dès lors, on voyait quelques fragments de glaces découvertes au grands yeux émerveillés des étoiles. Sans lune visible, au simple gré de mon aura, j'adoptais une posture défensive, prêt à réagir, bondir, détruire cette chose peut-être amenée à surgir par ici.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Danse avec les loups [Shauna ~ An 1917]   Mer 10 Mar - 4:11

Ce matin, le vent était glacial, et transperçait l’épais tissu de mes vêtements. Par chance, les gens de mon espèce dégageaient une chaleur incroyable, ce qui savait les sauvegarder des grands froids. L'hiver n'allait certes pas tarder a s'installer. Devant moi, s'étalait une nature morte, de grands arbres grisés et sans feuilles. Cela ne faisait que quelques jours que nous nous étions installé en ce village; nous faisant passé pour des familles fermières cherchant de nouvelles terres à labourer au printemps. Alors que nous nous dirigions vers le Nord, nous espérions trouver un village tranquille ou nous pourrions vivre pendant quelques temps sans rester à la moindre seconde sur le qui-vive. Hors voici un village qui nous semblait parfait. Du moins, pour le moment. Liam trouvait toujours quelque chose a y redire, et nous déménagions de nouveau. Depuis le carnage qui avait ravagé notre clan, nous n’étions plus que l’ombre de nous mêmes. Détruits, tant en nombre que moralement. Nous n’avions pas encore eu le temps de faire notre deuil, trop pressés de quitter notre ancien territoire et effacer toutes traces qui auraient pu indiquer a ces horribles créatures la route que nous empruntions. Nous ne désirions qu’une chose, ne plus jamais avoir affaire a ces vampires, du moins, le temps que nous reprenions des forces. Car, tous autant que nous étions désirions frapper et exterminer ces choses. Notre soif de vengeance nous rendait agressifs et hostiles envers tout étranger tel qu'il fut. Liam refusait catégoriquement que nous nous distancions les uns des autres, il ne devait y avoir aucune fuite a travers nos rangs, c'était ce qu'il y avait de plus sécuritaire pour le moment. Ce n'est qu'en étant unis que nous resterions forts, et il n'avait pas tort. D'ailleurs, depuis quelques jours, il avait commencé à parler de l'Amérique; cet immense continent qui pourrait nous éloigner du danger.

Nous étions dimanche, les villageois commençaient à s'éveiller, a attiser le feu, préparer a déjeuner, se coiffer et se vêtir de leur plus beaux vêtements. Les cloches de l'église sonnerait dans quelques heures, et les Donovan se joindraient aux villageois de cette petite paroisse pour la premiere fois depuis leur arrivé. La meilleure façon de faire connaissance étant de se rencontrer a déjeuner après la messe, il valait mieux faire bonne figure et Liam y tenait. Nous devions en tout points leur sembler normaux. Je soupirai dans l'air frais, laissant sortir d'entre mes levres un petit chemin de brume, tout en jetant de rapides coups d'oeil autour de moi. Anna se faisait attendre. La jeune fille devait m'aider a ramener des buches a l'intérieur, ainsi qu'a préparer le petit déjeuner pour tout le monde. Deux femmes du clan passèrent tout près de moi, tout en bavardant.


- Auriez-vous vu Anna ?

On me répondit par la négative tout en me disant que la jeune fille devait sans doute observer dieu-sait-quoi aux alentours des chaumières; il n'y avait pas de quoi s'inquiéter. Un sourire mi-figue mi-raisin sur les levres, je les remerciai tout de même. Je me doutais bien que si sa curiosité la poussait dans une direction, elle s'y jetait sans se poser de questions. Malgré l'heure matinale, elle pouvait être n'importe ou. Un animal, une fleur, un arbre, une étoile l'avait sans doute guider a travers les champs ou voir meme encore les bois. Si Liam venait a apprendre que la jeune fille était partie sans prévenir, qu'elle se promenait sous forme de loup autour du village, ou encore pire qu'elle ne prenait pas a coeur ses responsabilités, je n'osais pas imaginer la colere qui allait survenir. Depuis un certain temps, Liam était impatient, colérique et pouvait meme agir en brute. Je n'attendis pas une seconde de plus, ne me fiant qu'a mon instinct pour me diriger dans les bois. Petite curieuse, le pourcentage de possibilité qu'elle se soit éloignée dans cette direction était fort probable. Je marchai à travers les branches nues et acérées qui tentaient décorcher mon visage au gré du vent, mes pieds s'enfonçaient dans cet étrange mélange que formait la boue et les feuilles mortes comme l'aurait fait un couteau dans du beurre. Beurre que j'aurais étendu sur une épaisse tranche de pain. Mon estomac se mit à gronder face à cette savoureuse vision. Depuis que je m'étais levée je n'avais rien avalé. Malgré tout, je poursuivi mes recherches, toujours en m'enfonçant davantage dans les bois. Le vent m'apporta soudainement une odeur. Odeur fort reconnaissable. Anna n'était pas loin. Je me mise a courir, tout en tentant d'éviter de m'enfarger les pieds dans les branches qui me tendaient des pieges sous le tapis de feuilles rouges et brunes.

- Anna !

Une réponse parvint a mes oreilles. Un radieux sourire sur les levres, j'accélerai ma course manquant de faire un sublime plongeon contre un arbre. Arbre qui dans l'obscurité matinale ne ressemblait qu'a une vulgaire ombre. La frimousse d'Anna m'apparu tout prêt d'un buisson nu. Je du me reprendre a deux reprises afin de bien voir ce qu'elle serrait tout contre elle; ce qui se révéla être un petit oiseau. Tout en la fixant de mes prunelles bleues, je soupirai d'exaspération tout en posant mes fines mains sur mes hanches. Sachant ce que j'allais lui répondre, un petit air triste apparu sur ses traits fins et plus qu'adorables.

- Mais, je veux le garder, me dit-elle, quelques larmes naissantes aux coins des yeux.
- Liam refusera. Ton petit oiseau doit rester aupres de sa famille. Tu devrais en faire autant. Allez, viens. Si Liam s'apercoit que tu es parti sans autorisation, ça ira mal pour nous deux.

Cette réponse sembla lui suffire. Aussitôt que le Chef verrait cet animal, il lui ordonnerait de le laisser partir. On ne pouvait garder une bestiole pour le moment. Nous avions déja suffisamment de chose a s'occuper, si en plus nous adoptions tous les animaux que nous voulions garder sur notre chemin, nous ne serions jamais sorti d'affaire. Main dans la main, le chemin du retour se fit plutôt bien, jusqu'a ce qu'une bourrasque de vent ne viennent me prendre mon écharpe. Dans un soupire, je demandai a Anna de poursuivre le chemin sans moi, tout en l'avertissant de ne pas ramasser d'autres oiseaux abandonnés sur sa route. Tout en jetant un dernier regard sur la direction que prenait la jeune louve, je m'élancai de nouveau dans le chemin inverse tout en tentant de rattraper le bout de tissu qui protégeait il y a à peine quelques instants ma gorge de la morsure du vent. Il s'amusait a danser autour des arbres tout en m'enfoncant toujours davantage dans les bois, m'éloignant de plus en plus de notre village d'accueil temporaire. Alors que je mettais enfin la main sur mon bien, une nouvelle odeur parvint jusqu'à mon nez. Une odeur qui me fit frémir d'une colère impossible, ainsi qu'une peur quant a la précédente horreur que j'avais vu de mes propres yeux. Si j'étais parvenu a le repérer, cette chose devait en avoir fait tout autant. Il ne servait donc a rien de reculer. Un grognement monta du fin fond de ma gorge, si je devais etre attaquer, je ne laisserais pas a cette créature le bonheur de m'achever. Je rajustai avec soin mon maigre manteau et fis quelques pas sur la gauche, la chose était tout prêt. Son odeur différait de celle des créatures qui avait tenté d'exterminer mon clan, mais s'y rapprochait similairement. Ils étaient donc de la meme espèce. Je ne savais si les vampires étaient tels qu'ils étaient décrit dans les livres; buveurs de sang, craignant la lumiere du jour, l'eau bénite, les croix, les pieux et tout le tralala. Mais ce dont j'étais sur, c'était qu'ils étaient dotés d'une grande puissance, endurance et que certains semblaient même posséder un don.

A seulement quelques mètres de ma personne se tenait un humain, du moins il en avait la forme. Seules son odeur, ainsi que son étrange paleur me trahissaient réellement ce qu'il était. Les vampires ne craignaient donc pas la lumiere? Quoi qu'il était vrai que le soleil commençait a peine a se montrer le bout du nez. En fait, le ciel ne commençait qu'a rosir. Je fis deux nouveaux pas en sa direction tout en restant sur le qui-vive, positionnant mes pieds sur le sol irrégulier afin d'avoir une bonne prise. Il ne manquerait plus que je glisse et m'étale de tout mon long sur le sol. Quoi de plus beau et de facile a attraper qu'une proie sans défense. Il semblait tout comme moi prêt a se battre, restant silencieux, tout en attendant de voir ce que j'allais faire. J'espérais qu'il n'était pas pour le compte de ce clan qui était venu nous exterminer. Ma famille était si près, ne se doutant pas un seul instant qu'un vampire se baladait dans le coin. Combien étaient-ils ?


- Que veux-tu ?

Se furent les seuls mots qui me vinrent à l'esprit. Ils étaient simples, courts et efficaces... quoi qu'un peu stupides. Je n'allais tout de même pas me présenter tout en feignant de vouloir discuter gentiment avec lui. Du moins saurais-je ce qu'il venait tramer dans les parages. Enfin, si il me disait la vérité.

Spoiler:
 


Dernière édition par Shauna Donovan le Sam 20 Mar - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cayden Volturi
In blood we trust
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 28
Localisation : Volterra
Date d'inscription : 06/03/2010

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation: ₪ Ne crains pas les illusions, ce sont sur elles que se fonde ton monde... ₪

MessageSujet: Re: Danse avec les loups [Shauna ~ An 1917]   Sam 13 Mar - 19:16


Cette présence ne cessait d'avancer et moi, je restais là, planté comme un piquet. Folie ? Non, pas tout à fait : Mon corps réclamait vengeance pour cette nuit qui s'était imprimée comme jamais dans mon esprit et je me risquerais pour y mettre fin. Au fond de moi même, je savais que ces créatures étaient la cause de toute ma transformation. Je savais que si jamais ils n'avaient existé, je pourrais alors prétendre être mort comme les autres, et surtout ne plus être ce monstre ambulant. Un éclair parcourrait mes veines et bien que mon cœur s'était nécrosé depuis si longtemps, il exigeait que j'intervienne pour réduire en cendre cette immondice approchante.

Bien que cela n'eut nullement servit à quoi que ce soit : je haletais, ma respiration s'emballait, telle une série de réflexes mortels dans lesquels je baignais encore et toujours. Finalement, il se mouvait pour me rejoindre. Il ou Elle ? Cela n'avait nulle importance, quand on voit une vipère, on se moque de savoir si c'est un mâle, une femelle ou un enfant : On le tue. Et je me préparais mentalement, regrettant insidieusement ne pas m'être mieux préparé pour cet instant. Dès lors, je me serais abreuvé d'une quantité infinie de sang, puissant vampire prêt à la destruction pure et simple de toute cette race.

Cependant, celui que j'attendais avec impatience n'arriva pas, et je distinguais avec regret des formes humaines pénétrer cette clairière. Je me détendais surpris et douteux : S'agissait-il d'un stratagème avide pour laisser s'effondrer ma défense ? Une créature se rapprochant de ces horreurs ? Je ne savais que croire, et j'intériorisais finalement bien cette couleur dans l'approche, tout en conservant une posture menaçante : Jambes fléchies, mains déployées, bouche ouverte sans pour autant qu'elle n'en montre mes canines aiguisées.

Elle s'était un peu plus avancée, quoi qu'à une distance correcte malgré tout. Elle se déplaçait dans l'ondulation de cheveux bruns, flottant comme des vagues au travers des courants d'air pour que je plonge dangereusement mes yeux dans les siens. Finalement, à cet instant précis, je vis quelques illusions émotionnelles qui recouvraient sa nature profonde : Au derrière de cette peau mate, de ces beaux grands yeux bleus, il y avait cette abime sombre, remplie d'une passion maladive, déplaisante. Et je m'apprêtais à charger quand elle parla.

Dans ces mots, ma colère ne retomba pas, elle se figea juste un instant. Peut-être était-ce le calme qui transparaitrait derrière ? Mon ignorance faisait défaut et je ne bougeai plus. Pour autant, cette combinaison étrange d'une alchimie détestable, abominable, infernale se dévoilait en mon esprit sous deux aspects : Le premier était un calme naturellement bon -chose devant je me retenais de rire - et le second comme une aisance inconcevable. Un trente-deuxième de seconde n'était pas encore écoulé que je passais dans ma tête toutes les solutions possibles de cette aisance : Une arme que je connaissais pas, une puissance qui en allait de même, une faiblesse renfermée dans mon être, un nombre plus conséquent... Combien étaient-ils ?

Nonobstant toutes les considérations de damné dont je faisais preuve, j'en allais à rentrer dans le jeu de la discussion et, sans la quitter des yeux, toujours sur la défensive, je déclarais dans une voix calme, presque cléricale :


- Je ne fais que chercher le chemin de la Lumière... Et toi que veux-tu ?

Il y eut dans le ciel quelques éclairs du divin, tels les rayons du soleil, pour s'abattre dans la clairière. J'en vis un passer derrière elle, perçant l'immensité des nuages avant un deuxième, entre nous, puis un qui scia mon visage en deux : Ma peau s'embrasa du côté gauche de mon front jusqu'au coin droite de mes lèvres pâles, traçant une ligne qui se recouvrait de milliards de diamants étincelants. De mon œil gauche, j'en vis plusieurs briller ce qui, dans un quart de seconde, détourna mon attention avant de revenir sur elle. Et derrière nous d'autres éclairs de lumières tombaient, sans qu'aucun autre ne me touche.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Danse avec les loups [Shauna ~ An 1917]   Sam 20 Mar - 9:38

Alors même qu'un léger froncement de sourcils venait quelque peu ternir les traits de mon visage face à cette étrange réponse, un rayon de soleil transperça les lourds nuages pour atteindre le vampire au visage. Pourquoi fallut-il que ce jet de lumière se pose sur cette créature? Était-ce un signe du destin ? Quoi que je voyais mal pour le moment quel pourrait-être ce soit disant signe. Enfin, peu m'importait pour le moment; mes prunelles étaient subjuguées par ce spectacle plus que fascinant qui se présentait devant moi. Là ou le soleil caressait sa peau de marbre, des milliers de cristaux scintillaient de milles feux.

* Ainsi donc ces créatures peuvent-elles réellement se montrer à la lumière du jour comme le commun des autres créatures peuplant cette planète... *

Pendant un court moment, je fus subjuguer par une telle beauté, hypnotisée par ce phénomène que mes yeux découvraient pour la première fois. Lorsque je raconterais aux autres membres de mon clan ce que j'avais vu, personnes ne voudraient me croire. La bouche quelque peu entrouverte, je devais avoir l'air d'une piètre ennemie. D'autres rayons de lumière percèrent la voûte nuageuse; d'ailleurs l'un d'entre eux happa ma chevelure bouclée et quelque peu en bataille, pour caresser ma nuque, et finalement terminer sa course au sol. La douce chaleur que provoquait la lumière sur ma peau lisse me fit par chance revenir sur terre. Si il avait user ce court laps de temps pour attaquer, jamais je n'aurais eu suffisamment de temps pour réagir. Je devais garder toute mon attention sur ce qui m'entourait, sur le moindre de ces gestes, garder mon objectif en tête. Soit celui de ne pas le laisser s'approcher davantage du village. Village qui abritait ma famille ainsi que des humains innocents. Les mots que le vampire avait prononcé auparavant me revinrent subitement à l'esprit, tandis que cette chose me répondait, pour ensuite me retourner la question.

Ce que je venais faire ici ? Bien entendu, il était normal qu'il m'en fasse la demande. Du moins, si l'on s'en tenait a la simple définition de la normalité. Ce n'était pas a tous les jours que l'on rencontrait un vampire, et un loup-garou. Et encore plus rare que les deux espèces se tiennent debout, l'une en face de l'autre tout en prenant le temps de demander ce qu'ils faisaient dans les bois à ce moment précis... Si il tentait le moindre geste ou le moindre pas en direction du village, je devrais aussitôt l'en arrêter. Je ne connaissais pas ses réelles intentions. Peut-être désirait-il réduire ce village à feu et à sang. Il était difficile de savoir comment pensait ses créatures, alors que je n'avais vu d'eux que ce qu'ils avaient bien voulu nous montrer; soit leur envie de meurtres. Un mince sourire effleura mes lèvres tandis que je levais doucement ma main droite. Là, entre mes doigts fins, une maigre écharpe de laine imprégnée de feuilles mortes balotait sous la brise glaciale du matin. Je me doutais fort bien que ce simple geste ne lui suffirait pas, c'est pourquoi je pris la parole a mon tour.


- Je me suis aventurée jusqu'ici afin de récupérer mon bien.

Un court moment de silence se présenta. Temps qui servi à aligner soigneusement dans ma tête les mots que j'allais utiliser avant dans les prononcer.

- Tu as parlé d'être à la recherche du chemin de la Lumière. Toi, un vampire ? Une créature de la nuit qui se nourrit de sang et qui élimine tout ce qu'il juge être son ennemi qu'il soit homme, femme, jeune ou vieux et ce sans la moindre trace de remords. A moins que le chemin dont tu parles ne soit cette ligne de conduite qui mène les créatures telles que toi dans ce monde, telles un zombie assoiffé de s'acquérir la vie d'autrui alors que leur heure n'est pas venue ...

La haine refis aisément surface. Cette haine que je ne pouvais que ressentir face à son espèce. Je revoyais en une illusion parfaite les corps déchirés et désarticulés de mon père, ma mère, ma famille, mon clan étendus dans une rivière de sang. Je retins difficilement un grondement tout au fond de ma gorge, tout en faisant un pas en sa direction afin de lui faire sentir que je ne le laisserais pas marcher en cette direction. Il n'avait qu'à poursuivre son chemin dans une autre direction. Peut m'importait la destination, tant qu'elle ne se situait pas tout près de ce qu'il restait de ma famille. Posant fermement ma botte sur le sol afin d'obtenir la meilleure prise possible en cas d'une attaque soudaine, j'attendis une quelconque réponse de sa part. Dans l'attente, mes doigts défirent les boutons de mon mince manteau afin de laisser tomber le morceau de tissu sur le sol, ne restant plus que vêtue de ma robe de coton sertie à la naissance de ma gorge de dentelles. Du moins, si j'avais à me transformer, mes habits ne seraient pas tous déchirés. Je n'allais tout de même pas entièrement me dénuder devant lui...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Danse avec les loups [Shauna ~ An 1917]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Danse avec les loups [Shauna ~ An 1917]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight For Eternity :: Rp Cayden Volturi -