Twilight For Eternity
Bienvenue sur le Forum Twilight For Eternity.
Le forum a réouvert ses portes depuis le 09/11.
Nous recherchons Démetri et Felix Volturi, des modificateurs ainsi que le clan Donovan


RPG sur la saga Twilight
 
AccueilAccueil  TwilightTwilight  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture définitive du forum.
Pour les +18 ans, vous pouvez nous retrouver sur notre nouveau forum : http://nemesis.creer-forums.fr/forum

Partagez  | 
 

 Un intru sur NOS terres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Leah Clearwater
Broken Heart
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 27
Date d'inscription : 05/09/2010

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Un intru sur NOS terres.   Mar 21 Sep - 20:53

J’avais passé toute la matinée dans mon lit, je n’y voyait aucun mal vu que je ne travaillais pas et n’allait plus en cours ayant terminé. J’avais eut une folle envie de rester blottie dans mes draps pour une fois et ne penser à rien. C’était un jour particulièrement maussade, il pleuvait et faisait grisâtre. Mais c’était une journée comme je les aimais. Les gens ne sortaient pas beaucoup par des journées pareilles et je pouvais aller gambader dans la nature sans croiser une seule âme. J’étais maintenant parfaitement réveillée et bien détendue. Je poussa les draps au bout du lit d’un coup de pied et m’étira. Je me leva ensuite et j’enfila un short et un vieux t-shirt et pris le sac que Seth m’avait offert pour y mettre des vêtements, car j’avais effectivement l’intention de me promener sous forme animale et de gambader ,seule, dans la forêt. J’avais envie d’aller chasser mais on ne chassait pas seule, il fallait aller avec le reste de la meute et c’était seulement quand Sam l’avait décidé et je détestais ça, ça me mettait hors de moi. En passant dans le couloir, je jeta un œil dans la chambre de Seth mais ne l’y trouva pas, j’en profita pour filer au plus vite afin que personne ne me croise car j’avais vraiment envie de me promener seule sur nos terres. J’étais souriante pour une fois, mais ça n’allait pas durer. Je couru vers la forêt et disparu dans l’obscurité de celle-ci. Je pensais à Sam, encore, j’aimerais par-dessus tout que ce soit quelqu’un d’autre qui devienne le chef de la meute. Je n’en pouvais plus d’être à ses ordres et de devoir lui obéir sans broncher. Enfin, sans broncher… pour moi c’était impossible. J’aurais aimé que ce soit Jacob qui prenne les rennes, Paul aurait pu faire un bon chef s’il n’était pas aussi impulsif. Il est beaucoup trop dangereux. Mon frère, un jour, j’en suis sur, il fera un bon chef de meute. Pendant que toutes ces petites choses me traversaient l’esprit sans pour autant faire baisser ma bonne humeur de cette journée qui était à mon image je m’enfonçais dans cet espace vert. A ce que je pouvais apprécier la sensation de liberté qu’elle me procurait et puis la pluie, j’aimais vraiment ça! Comme une enfant qui croise une flaque d’eau et qui ne peut s’empêcher de sauter à pieds joint en plein milieu. Et puis j’adorais aussi nager, plonger du haut de la falaise avec les autres mais cela fait un petit moment que je n’y suis plus allée. Je commença à courir, à courir de plus en plus vite et pris forme de louve. Je ne m’arrêtais plus, je sentais les feuilles qui s’envolaient sur mon passages, les branches que je brisais sous ma force, l’eau qui ruisselait dans mon pelage. J’aimais vraiment ça. Il n’y avait personne pour me voir, pour m’entendre et encore moins pour me barrer la route, j’étais chez moi du moins je le pensais. Je finis par m’arrêter après une bonne demi heure de course folle et me coucha sur le sol recouvert de feuilles couleur dorée et orange. J'étais maintenant allongée là à regarder autour de moi ce qui se passait, j'avais l'impression que quelque chose allait se passer je ne sais pas quoi, ni quand, mais c'était proche, un danger? Je ne sais pas, une drôle de sensation. J'aurais du avertir les autres mais je ne fis rien je restais là couchée à attendre de voir si quelque chose se présenterait à moi. J'étais encore sous forme de louve et j'étais complètement trempée. Je restais avertie, à l'affut de la moindre petite chose qui pouvait me paraître étrange ou inhabituelle tout en restant calme et sûre de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Sean Donovan
Toutou Impulsif
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Hopital/Habitation/Lycée/Forêt
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Un intru sur NOS terres.   Mar 21 Sep - 22:12

Le réveille avait été plutôt dure aujourd'hui. Alors que Sean c'était réveillé, il faisait tojours noir. Et pourtant, il n'était pas si tôt. C'est alors que le soleil n'était pas de mise aujourd'hui...Quoi de plus ennuyant que d'être sur un banc d'école alors qu'à l'extérieur il n'y avait même pas un petit rayon de soleil. Bon, Sean aurait pu dire la même chose du contraire. Mais c'était sa raison à lui de ce dire qu'il n'allait certainement pas ce rendre à l'école aujourd'hui. Et puis par ce temps exécrable, il n'allait sûrement pas y avoir un grand nombre d'humains. Cela voulait manifestement dire que Sean allit pouvoir ce promener à sa guise sans ce soucier de chauqe personne qui pourrait l'appercevoire. Une journée parfaite quoi. Et puis personne n'allait être surpris de son abscence à l'école. De toute manière Sean se fichait pas mal de son taux d'absentéisme à l'école. Come si ça allait changer quelque chose à sa vie. Il avait maintenant 85 ans et ce n'était certainment pas le lycée qui allait le cultiver plus que ce qu'il n'était maintenant. Ce n'était qu'un ordre de plus de son chef qui l'obligeait à s'y rendre et rien de plus. Ça n'avait rien d'intentionnel. Enfin bref, tout ça pour dire que l'école n'était même pas dans les pensée de Sean cette journée là.

Sean c'était donc levé, pas de bonne humeur mais pas non plus du mauvais pied non plus. Il ce sentait normal quoi. Et puis de toute manière, il était rare que Sean soit tout sourir. Il n'était pas du genre extravertit et à démontrer ça joie à qui bon lui semble. Disons qu'il était plutôt réservé et qu'il préférait démontrer cette joie aux gens qu'il aimait pour vraie. Et il y en avait peut. La preuve, il ne démontrait jamais sa bonne humeur à Liam, n'y Connor. Les seuls qui y avait vraiment droit était Shauna, Mary et Liza. Bien sûr, Aideen n'était pas laissé de côté mais disont qu'il ne passait pas beaucoup de temps en sa présence. Mais de toute mnière, il était bien rare que la bonne humeur le submerge ces temps si. Liam gâchait le tout avec ses règles excessive. C'est pourquoi le jeune Donovan avait besoin de s'évader le plus souvent possible. Ne faire qu'un avec lui-même.

Le plus jeune de la meute Donovan était donc partie, dans l'espoire de se défouler un peut, de se laisser aller et de ne penser à rien d'autre qu'à sa respiration. Il était donc sortit à l'extérieur, human l'aire à l'extérieur. Il allait bientôt y avoir une averse. Même un humain aurait pu s'en rendre compte. Et pourtant ça ne gênait aucunement le loup. Sean c'était alors rendu à la lisière de la forêt qui se trouvait à l'arrière de la demeure des Donovans. Légèrement enfoncé et s'assurant qu'il n'y avait personne dans les allentoures, il c'était dévêtu. Il avait alors commencer à courir, sentait la bête en lui prndre le dessus sur l'humain et c'était transfomé. Après un soixantaine d'années de transformation, ça se faisait tout seul.

L'odeur d'un cerf l'avait alors envahit. Pourquoi ne pas s'amuser un peut avec de la nourriture? Avec tout le temps que Sean avait passé sous sa forme lupine, la viande crue n'était qu'un autre moyen de se nourrire pour le jeune Donovan. Chasser cette bête n'allait que le garder occuper. Et puis il avait faim et n'avait pas manger avant de partir alors c'était une occasion. Le gigantesque loup d'un noir mas et aux yeux bleu ciel était alors sous ses sens les plus dévellopé. Il trauait l'odeur de sa proie. Alors qu'il avait parcourut un bon nombre de kilomètere. ne se souciant même pas de l'endroit où il se trouvait, il apperçue le cref. Sean avait alors commencé à accélérer de plus en plus. Sa proie ayant remarqué le prédateur avait commencé à s'enfuire et pourtant le loup noir le rattrapait facilement. Le jeune Donovan l'avait enfin atteint et ses crocs c'étaient enfoncées dans le coup de la pauvre bête. Alors que Sean s'apprêtait à dévorr la bête, une odeur familière mais certainement pas celle d'un des membres de sa meutre le submergea. Il avait alors immédiatement lâché sa prise, déjà morte pour faire face à un autre loup. Une louve pour être plus précise, ça se voyait tout de suite. Sean était légèrement penché vers l'avant montrant ses crocs dégoulinantes de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Leah Clearwater
Broken Heart
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 27
Date d'inscription : 05/09/2010

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Un intru sur NOS terres.   Mer 22 Sep - 18:46

J’étais couchée, là, au calme. Il ne s’arrêtait toujours pas de pleuvoir et j’avais toujours cette sensation qu’un danger se rapprochait. Mais rien ne me faisais croire que cela allait vraiment se produire. Je restais là, j’aimais vraiment cet endroit, c’était un endroit ou j’avais l’habitude d’aller pour réfléchir et remettre tout en question. Ce qui était pour moi un perpétuel rituel.. J'avais déjà pensé au fait que ce n'était sans doute pas les autres le problème mais moi, depuis que Sam m'avait quitté je n'avais plus jamais été la même. C'était sans doute à moi de faire des efforts. Mais aujourd’hui’ je n’étais pas venue pour ça. Quelque chose d’autre m’avait entraîner ici, comme si j’avais senti que quelque chose allait se passer ici à cet endroit même. J’avais eut cette sensation dés mon réveil. J’entendis alors des branches qui se brisaient au passage de quelque chose, ou quelqu’un. Sans doute un animal assez gros et a la vitesse ou il se rapprochait ça ne pouvait qu‘être un loup, du moins j‘en étais pratiquement certaine. Je pouvais deviné d’où provenait ces bruits car j’avais l’habitude de chasser mais cette odeur n’était pas celle de notre meute et lorsque je me tourna dans la bonne direction je me retrouva face à face avec un Donovan. Comment pouvais-je deviné que c’étai un Donovan très simple sa manière d’être, son odeur et la manière dont il avait attrapé cet animal. Il était grand, peut être un peu plus que moi, c’était un homme de tout évidence. Il me montrait ses crocs, je me mis à m’énerver car il ne devait en aucun cas se retrouver ici. Et puis cette manière qu’il avait de me regarder comme si c’était moi qui n’avait rien à faire ici m’énerva davantage et je me mis hors de moi ce qui me rendait instable. Je lui montrais mes crocs à mon tour et je me mis à grogner en grattant le sol avec ma patte droite pour lui faire comprendre que je comptais bien défendre mon territoire et qu‘il ne partirait pas de son coté et moi du miens, mais ça j‘avais déjà l‘impression qu‘il l’avait compris et qu’il n‘était pas du genre à laisser filer une occasion comme celle ci.

Les deux loups se faisaient, ils s’apprêtaient tout deux à combattre, l’un pour se défendre, l’autre pour lui faire comprendre qu’il n’avait rien à faire ici. Deux loups complètement fou de toute évidence. Le temps ne s’améliorait pas, il pleuvait encore. Nos pattes étaient recouverte de boues. Je ne cessais de le fixer avec autant d’insistance. C’était le première fois que je croisais un Donovan, et je ne les aimais pas, sans doute parce qu‘ils n‘avaient rien à faire ici et aussi parce que l‘un d‘eu s‘avère être la copine de mon frère ou la future copine.. Je n’avais pas envie de le laisser filer. Cette journée manquait de piment, et cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eut d’action par ici. J’aurais du prévenir Sam, je sais. Mais je ne n’en avais pas envie. Et je n’avais pas envie d’inquiéter Seth et les autres. Je sais me débrouiller seule, et puis je verrais ce qu’il adviendra. J’avais envie de régler ça par moi-même, et si’il m’arrivait quelque chose je n’avais qu’à prendre contact avec Sam ou quelqu’un d’autre… Même si je ne pense pas que je le ferais et ça même si j’étais blessée. J’avais cette folle envie en moi qui me disait vas y fonce, attaque. Bref, je ne savais pas s’il pouvait comprendre ce que je voulais lui dire mais je tentais quand même:


*Tu n’as rien à faire ici, et tu n’aurais jamais rien à y faire. Ce ne sont pas tes terres mais les nôtres. Et puis que fais tu ici? Et seul en plus de ça inconscient! *


Je fis un signe de la tête en tournant autour sans le perdre du regard comme si j’allais dévorer ma proie.
Je l’ai admiré pendant un court instant, il est vrai qu’ils n’étaient pas bien différents des nôtres cela restait quand même étrange étant donné que nous n’avions jamais entendu parlé d’autres loups garou.
J’avais maintenant fini de l’étudier, je ne tenais plus en place, encore une fois, je sauta tête baissée sans réfléchir. Je sauta sur lui pour tenter d’atteindre son cou directement. Cela promettait d’être inoubliable. Je lui donna un coup de patte dés que je pu être assez proche. J'esperais ne pas être maladroite cette fois et lui foutre une raclée afin qu'il se souvienne d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Sean Donovan
Toutou Impulsif
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Hopital/Habitation/Lycée/Forêt
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Un intru sur NOS terres.   Jeu 23 Sep - 4:40

Sean était prêt à bondir sur cette inconnue mais réalisait-il au moins ou il se trouvait? Manifestement pas. Il avait traqué sa proie, ne faisant aucunement attention à l'endroit où celle-ci l'avait mené. Il c'était laissé emporté par ces instincts de chasseur mais n'avait pas fait attention à ses sens développé pour découvrir qu'il se trouvait sur un territoire qui n'était pas le sien. Sean était peut-être un être arrogant et vicieux, mais jamais il aurait fait exprès de s,aventurer sur un territoire qui n'était pas le sien. Il était bien au courant que c'était une chose stupide et dangereuse à faire. Les membres de sa meutes pouvaient arriver à n’importe quel moment et le réduire en pièce. Ou au mieux, ils allaient s'en servir comme exemple afin de montrer à sa meute qu'ils n'étaient pas les bienvenues sur leur terre. Alors Sean se retrouvait dans une étrange situation. L'envie de se bagarrer était bel et bien présente. Mais en même temps, il avait envie de s’enfuir afin d'éviter de graves ennuies. Par contre, elle ne voudrait certainement pas le laisser partir alors la bagarre était nécessairement imminente. Le jeune Donovan n'y pouvait pas grand chose. Il ne lui restait plus qu'à se battre en espérant que le combat reste toujours équitable et qu'il puisse partir sans problème. Mais avait-elle l'intention de le tuer? Il n'en savait strictement rien. Sean lui n'en avait pas l’intention. Il savait bien que faire une telle chose allait déclencher une guerre entre les deux clans et ce n'était vraiment pas le but de la meute Donovan pour le moment. Il devait alors être très prudent et s'arranger pour que cette louve soit assez sonné pour qu'il puis s'en aller sans problème. Il n'aimait pas trop l'idée de s'enfuir tel un froussard mais c'était la chose la plus logique à faire. Il ne pouvait pas être égoïste à 100% et devait penser à sa meute avant tout.

Sean ne savait pas à quoi s'attendre avec cette Quilleute. Il n,avait pas l'intention d'attaquer en premier, il ne voulait quand même pas se contredire. peut-être allait telle comprendre qu'il n,avait pas nécessairement envie de se battre. Et pourtant, il avait bien l'impression qu'un étranger sur leur territoire ne s'en sortait pas comme ça. Elle commença alors à tourner autour de lui, telle un prédateur ayant attraper sa proie mais voulant jouer un peut. Sean restait alerte. Il attendait le premier coup d'attaque. Il n'eut pas à attendre bien longtemps. La louve fonça sur lui, tête baissé. Il avait crue qu'elle voulait lui planter ses crocs dans le coup mais au lieu de ça, elle lui donna un violent coup de patte. Sean perdit équilibre mais se reprit rapidement. Un grognement sourd c'était échappé de sa gorge. Il réussit à esquiver une de ses attaques et lui rendre l'appareil avec un tout aussi violent coup de patte même plus au visage. Sean pouvait remarqué, déjà, que sa force physique était supérieur à celle de son adversaire. Par contre, elle était plus rapide que lui. Ils avaient tout deux un avantageé Elle allait être une adversaire redoutable.

Sean ignorait comment cette bagarre allait tournée mais pour le moment il ne pensait qu'à se défendre. De plus, il fermait son esprit pour empêcher les membre de sa meute de savoir qu'il était en train de se battre contre une Quilleute. Il n'avait vraiment pas envie que toute la meute débarque et que ça fasse la même chose pour son adversaire Pour le moment, c'était entre elle et lui et c'était tout.
Revenir en haut Aller en bas
Leah Clearwater
Broken Heart
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 27
Date d'inscription : 05/09/2010

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Un intru sur NOS terres.   Jeu 23 Sep - 18:36

Le combat avait débuté, j’avais frappé la première je n’aurais jamais su attendre et le loup avait riposté. Le combat allait duré un petit temps je pense. Il venait de me frapper en plein visage, il était fort, certe, mais j’étais sans doute plus rapide. Du moins je l’espérais autrement je n’aurais plus qu’à faire ma prière. J’étais insoucieuse et agitée à la fois. Je n’avais pas prévenu les autres et c’était tant mieux, ils auraient mit très vite fin à notre petit divertissement. Je frottais mon museau avec ma patte suite au coup que cet étranger venait de me mettre en pleine face, je me mis à grogner, et lui mordit la patte, j’espérais ainsi qu’il en garde la trace. Je ne cessais de le fixer, j’étais en colère mais amusée à la fois. J’aimais vraiment la tournure que prenait cette journée, je ne me serais pas réveillée pour rien tout à l’heure, je ne serais pas venue ici pour repartir indemne. J’allais me faire grondée par Seth et surtout par Sam. Ca m’était égal, et puis si j’avais l’occasion de quitter la meute je le ferais de toute façon. Donc en gros, ce qu’il adviendrait après ce combat m’était complètement égal et les mots que prononcera Sam tantôt pour me crier que j’aurais du le prévenir ne feront que m’effleurer. On ne changera jamais mon tempérament et mon caractère.

Il n’avait pas encore cessé de pleuvoir, nous étions déjà dans de piteux états, j’étais pleine de boues et à chaque coup que nous nous donniez ne faisait qu’empirer l’état crasseux dans lequel nous étions déjà avec ce temps. A chacune de nos attaques, les feuilles décollaient du sol et s’envolaient pour aller se poser ailleurs. La nuit allait commencer à tomber et j’avais peur que Sam ne nous entende et accoure avec les autres mais je ne pense pas qu’ils avaient l’intention de sortir aujourd’hui et je l’espérais. Et puis si Sam venait s’en mêler ça ne ferait qu’envenimer là chose alors que je prenais ça seulement pour un jeu pour l’instant.

Ce loup n’est surement pas le chef des Donovan mais il ne se débrouille pas trop mal, j’aime ça! Je ne comptais pas le laisser partir de si tôt et puis ça semblait vraiment prendre une très bonne tournure dans le sens ou cela faisais déjà quelque jour que je pensais au fait qu’il n’y avait plus trop d’action dans le coin. J’espérais maintenant ne pas repartir dans un trop mauvais état mais quoi qu’il arrive les autres le sauraient j’avais déjà l’odeur de ce loup sur moi. Je me demandais combien pouvaient ils être chez les Donovan.

Je me mis à lui tourner encore autour tout en fixant ses yeux et ses pattes afin de prévenir une autre attaque. J’aimais particulièrement le narguer et lui montrer que je n’attendais que ça, qu’il attaque. Et plus il le faisait plus je le défiais. C’était comme un jeu, du moins je voyais ça comme un jeu mais je savais que si d’autres Donovan venaient à se pointer je n’aurais plus qu’une chose à faire s’est de filer à toute vitesse pour éviter de finir comme repas. Bien que je supposais qu’il ne me tueraient pas ça pouvait provoquer une guerre entre nos deux clans et ça serait complètement stupide. Même si je suis certaine qu’ils en seraient capable malgré que je ne les connais pas et que je n’en avais jamais croisé. De même que si les Sam et les autres venaient à arriver il n’aurait plus qu’à partir en courant en espérant éviter Sam.

Le ciel était recouvert de nuages, il pleuvait encore, ça ne faisait que s’empirer depuis ce matin. On ne pouvait pas voir le soleil aujourd’hui, les nuages s’étaient bel et bien imposés. Il y avait du vent ce qui animait encore plus ce combat. Toute la forêt autour d’eux s’était tue, il n‘y avait pas autre bruit que ceux provoqué par leur grognements ou les coups qu‘ils s‘échangeaient et le bruit des clapotis et des murmures que provoquaient les gouttes d’eau en s‘écrasant sur le sol ou sur les feuilles. Les nuages glissaient et finiraient par s’éloigner lentement lorsque le combat prendrait fin, du moins s‘il prendrait fin.

Revenir en haut Aller en bas
Sean Donovan
Toutou Impulsif
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Hopital/Habitation/Lycée/Forêt
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Un intru sur NOS terres.   Ven 24 Sep - 16:15

La rivalité entre les deux loups était bien présente. Sean en était conscient. Chaque coup que les bêtes portaient étaient dans le but de blesser l'autre. Pour ce qui était de Sean, une certaine colère était présente en lui. Il voulait tant bien que mal mettre son adversaire hors d'état de nuire. Il ne voulait certainement pas la tuer mais la sonner assez pour conclure qu'il avait gagner le combat et que ça se terminait ainsi. Et pourtant, le plus jeune des Donovans avait parfois l'impression qu'il était en train de se bagarrer avec un membre de sa meute. Simplement pour le plaisir. Cette impression était du au fait que malgré le fait que la bagarre était du à un différent entre les deux clans, Sean s'amusait. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas ressentit cette sensation de plaisir sous sa forme de loup. Bien sûr, avec Liam il y avait toujours les chasses aux humains et Sean adorait vraiment mais elles étaient moins fréquente. Quelque chose d'autre était dans l'esprit de son chef et c'était bien sûr les Volturis. Mais ce qu'il avait l'intention de faire était encore flou. Il semblait très occuper à préparer cette guerre et alors il avait installé plusieurs règles, voulant gardé sa meute le plus calme possible. Enfin, c'était la façon de voir de Sean et il n'était pas certain qu'il avait complètement raison. Bref, ce combat avec un membre du clan ennemie l'amusait bien. Il avait besoin de se bagarrer avec un autre loup de temps à autre et ça tombait très bien.

Le combat se présentait plutôt bien. Les deux loups, avec leurs forces et leurs faiblesses ce retrouvait à être de redoutables adversaires tout en étant à force égale. Sean ne savait vraiment pas l'intention de cette louve. Avait-elle l’intention de le tuer? Il n'en avait aucune idée. Mais si le combat continuait ainsi, les deux loups allaient tout simplement finir par s'épuiser d'eux même et devrait ainsi être dans l'obligation de s'arrêter par eux-même. Ou sinon c'était qu'un des membres ou plusieurs de leur meute respective allaient arriver. Il était beaucoup plus probable qu'un Quilleute les découvre ou même qu'elle finisse par les appeler pour quelque soit la raison. Alors là, si cela se produisait il allait devoir se montrer plus rapide et rusé qu'eux. Tout dépendant du nombre, il allait sûrement avoir l'occasion de s'enfuire avant qu'ils ne l'attrapent. Mais si c'était un Donovan qui le cherchait et le trouvait? Mauvaise idée. Sean n'avait aucunes envie que la guerre éclate. Enfin pas tout de suite. Il n'avait pas l'impression que Liam voulait en déclencher une pour le moment. Alors il n'avait vraiment pas envie d'en être la cause. Et pour ce qui .tait de l'odeur, il n'avait qu'à raconter n'importe quoi mais pour le Donovan, il était important que Liam ne soit pas au courant.

Le combat durait depuis un bon moment déjà. La pluie, le vent et la boue rendait se combat encore plus amusant. Il allait devoir prendre une bonne douche une fois tout cela finit, si ça se terminait bien sûr. Cette louve avait une espèce de manie qui était de lui tourner autour. Se sentant comme traquer et était un offensif dans l'âme, Sean attaquait toujours. Et voilà qu'elle recommençait. Il n'avait pas l'intention de changer sa méthode. Il préférait de loin attaquer que d'être attaquer. Il n'attendait que le bon moment. Il finit par se déplacer à son tour. Essayant une nouvelle technique. Il finit par attaquer encore une fois. Visant cette fois la patte avant droit de son ennemie. Il voulait lui faire payer la morsure d'un peut plus tôt qui allait sûrement lui laissé une cicatrice.

Sean tentait de ne plus penser à sa meute ou encore à la sienne dans le but d'être d'autant plus concentrer sur le combat. Il se disait pourtant que quelqu'un allait bien finir par les entendre. Pourtant, il eut à retirer ses penser bien assez vite. Le tonnerre était maintenant de la partie. Ils allaient pouvoir être tranquille un petit moment et se déchaîner encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Leah Clearwater
Broken Heart
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 27
Date d'inscription : 05/09/2010

About me
Dispo pour des rp ?:
Relations:
Citation:

MessageSujet: Re: Un intru sur NOS terres.   Ven 24 Sep - 23:28

La nuit tombait ou était déjà tombée, je n’avais plus trop la notion du temps, je n’arrivais pas à me concentrer sur autre chose que cet inconnu. Le ciel s’assombrissait davantage et il faisait de plus en plus noir. Venait maintenant le tour de l’orage, lui aussi il fallait qu’il s’y mettre. Il se rapprochait de plus en plus de l’endroit ou s’affrontaient les deux loups. On entendait les grondements qui se faisaient de plus en plus proches et les éclairs qui illuminaient l’action. Avec ces coups de tonnerre, personne ne pourrait les entendre, ils se trouvaient tranquilles maintenant et à l‘abri de tout éventuel petit curieux. Le vent se levait encore plus fort que tout à l’heure et balayait d’un simple coup les feuilles d’arbres, les envoyant tourbillonner dans les airs autour de cette bataille. La pluie ,elle, ne cessait pas, impertinente et incessante, perpétuelle et constante ne se souciant ni de la nuit, ni de l’orage salissant ainsi le beau pelage de ces deux loups qui luttaient depuis un bout de temps. Le temps passait mais les deux loups ne s’en souciaient pas.

Le loup venait de me rendre la pareille de ce que je venais de lui infliger juste avant, j’éspérais qu’il en garde une cicatrice et qu’il se souvienne de son passage ici. Il me fit mal lors de cette attaque, je poussais un cri qui ne pu s’entendre grâce à l’orage et heureusement. Si les autres l’avaient entendu ils auraient accouru dans la minute qui suit. Je lui donna un coup de griffe en plein visage, pour ensuite le pousser contre un arbre. L’arbre ne résista pas et se brisa sur le coup d’ailleurs. J’avais maintenant envie de le mettre hors service ou qu’il reprenne forme humaine pour que le combat cesse afin d’éviter que nous nous fassions la peau ! Je commençais déjà à me fatiguer à force, mais je pouvais encore tenir malgré que cela faisait déjà quelque temps que nous nous tournions autour attendant les bons moments pour blesser l’autre sans qu’il puisse se défendre.

C’était une lutte sans fin, car à chaque coup que l’un affligeait à l’autre, l’autre le lui rendait et souvent avec plus de force qu’au premier coup. Ils se déchainaient l’un sur l’autre comme si ils avaient des comptes à se rendre alors qu’ils ne s’étaient jamais vu auparavant. Il a fallut qu’ils tombent l’un sur l’autre. Qu’ils soient tout deux là au même endroit au même moment! Franchement, il n’y avait pas grand monde qui sortait part un temps pareil. Cela tombait bien, on aurait dit que le destin avait fait se rencontrer deux loups qui n’attendaient que ça, se battre et c’Est-ce qu’ils firent pendant un moment.

Ca fait du bien de rendre en coups tout ce que j’avais sur le cœur. J’avais pas mal de chose qui me mettaient en colère ou mieux qui m’enrageait et j’aimais faire passer ça par la violence. Ca faisait un bien fou comme ca faisait aussi un mal de chien. J’avais les pattes pleines de boues et les poils de mes pattes faisaient des paquets de noeux. Et je sentais déjà que cette soirée n’allait pas me laisser sans traces sur le corps. Après ce combat, une bonne douche afin de n’éveiller aucun soupçon de mon escapade et de cette bataille. Il faudra que j’évite d’en parler et de ne surtout pas aborder ce sujet avec mon frère qui risquerait d’en parler à Sam après quoi celui-ci me ferait un discours sur ce que je dois pas faire et bla bla bla! Qu’est-ce que j’aimerais être à sa place quelque fois! Il faudra aussi, si j’ai des traces de cette lutte, que je camoufle mes bleus ou blessures ce qui va être un peu plus difficile à faire. Mais je cicatrisais très vite donc ça ne durerait pas
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un intru sur NOS terres.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un intru sur NOS terres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight For Eternity :: FORKS :: La forêt -